Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Rouleau
1 - 3 sur 3 résultats Imprimer
1 No d'identification : 9 609

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Son Éminence le Cardinal Rouleau est venu rendre visite à Sa Grandeur Mgr Bruneault et recevoir les acclamations des fidèles nicolétains. Il ne pouvait passer à Nicolet sans honorer de sa présence le Séminaire, qui a fait élevé l'humble paroisse au rang d'archevêché. Il est venu, il a assisté à une de nos séances, il a passé la nuit dans «la chambre de l'évêque de Québec», qui reçut souvent ses prédécesseurs depuis Mgr Panet, puis il a dit la messe de communauté avant de retourner dans sa ville archiépiscopale». La séance s'est produite le 13 mai et a attiré plusieurs clercs. Voir le déroulement de la soirée. Adresse d'un étudiant parlant de l'oeuvre des évêques de Québec à Nicolet. Exécution du programme du chanoine Camirand, qui comprenait une comédie musicale. Voir les noms des acteurs.
- Plusieurs personnes d'Aston Jonction se sont rendues aux fêtes données en son honneur.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 31 (23 mai 1929) : 2 (suite: 1, 32, p. 2 ).
2 No d'identification : 10 049

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication du texte de l'adresse présentée au Cardinal Rouleau lors de sa visite au Séminaire de Nicolet. Le Cardinal Rouleau est le successeur de Mgr Plessis. L'étudiant fait un retour historique dans le temps pour démontrer que la survivance de la religion catholique en territoire nord-américain n'a pas toujours été facile. En effet, après la Conquête, elle a dû braver les lois anglaises pour survivre. L'étudiant rappelle que c'est grâce à des initiatives comme celles de Mgr Plessis que la religion catholique a survécu à l'ennemi, d'où la naissance de petites écoles de campagne. C'est ainsi que le Séminaire de Nicolet a vu le jour. L'élève raconte aussi que «une école établie par M. l'abbé Brassard, curé de Nicolet, afin de donner l'enseignement gratuit aux enfants de la paroisse, fut bientôt convertie en une école latine et française. Mgr Plessis, avec ses deniers, malgré les besoins de son vaste diocèse, acheta tous les biens de M. l'abbé Brassard, agrandit la petite école au point de lui donner l'air d'une maison d'enseignement secondaire. C'est précisément cette maison qui, aujourd'hui, après certaines modifications, est devenue le collège des Révérends Frères des Écoles Chrétiennes. Les successeurs de Mgr Plessis suivirent son exemple et ouvrirent les portes du Séminaire. Ils donnèrent le ton de la vie à l'intérieur de l'établissement, en régissant la vie des nouveaux étudiants. St-Raphaël a été désigné comme le patron de la nouvelle école. 1823 : la congrégation de la Sainte Vierge s'installe au Séminaire. L'étudiant remercie l'évêque d'avoir choisi le Canada comme site du premier congrès marial. Il souligne que Mgr Plessis avait planté un arbre fruitier sur les rives nicolétaines, et que son premier élève, Mgr Provencher, donna son âme à convertir les Amérindiens des plaines de l'Ouest. Le Séminaire a fourni un bon nombre de clercs, dont Mgr Baillargeon de Québec, Mgr Moreau, Mgr Laflèche et Mgr Courchesne évêque de Rimouski. 1903 : érection d'une chapelle. L'étudiant affirme qu'il y a deux raisons de se réjouir : la fête patronale de Mgr Rouleau et la nomination du Supérieur du Séminaire de Nicolet au poste de Pronotaire apostolique.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 32 (30 mai 1929) : 4.
3 No d'identification : 7 569

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
PAPILLON, Émile (1888-1984), Jésuite.Saint-Jérôme.

MANUSCRITS: copie. s.d. 1 pièce.

PHOTOGRAPHIES: noir/blanc. s.d. 1909-1954. 23 pièces.

ÉTENDUE LINÉAIRE/NOMBRE DE PIÈCES: 24 pièces.

Fils d'Ubald Papillon, journalier, et de Marie-Anne Lacroix, Émile Papillon est né à Sainte-Monique, comté de Nicolet, le 2 août 1888. Après avoir complété son cours classique au Séminaire de Nicolet (1902-1910), il entre chez les Jésuites au Sault-au-Récollet, le 30 juillet l910. Suite à son noviciat (1912-1914), il enseigne au collège Sainte-Marie de Montréal (1914-1916; 1918-1921), avant d'entrer en théologie. Il est ordonné prêtre par le cardinal Raymond-Marie Rouleau, le 30 juin 1924. Au lendemain de son ordination, il retourne au collège Sainte-Marie comme sous-ministre et préfet spirituel des élèves.

Par la suite, il se rend à Florennes en Belgique pour terminer son troisième an de noviciat. De retour en 1928, il se voit confier les postes d'assistant du Père provincial (1928-1932) et de recteur du scolasticat de l'Immaculée-Conception (1937-1942). Parallèlement à sa tâche d'assistant-provincial, il s'occupe de la construction du collège Saint-Ignace.

En 1942, on le retrouve à la direction spirituelle des élèves du collège Saint-Ignace de même qu'à l'enseignement de la religion. Six ans plus tard, il devient instructeur des frères du Troisième an à Mont-Laurier (1948-1958) et par la suite ministre et économe de la Villa Saint-René-Goupil (1959-1966). En 1966, il se retire à la Maison de Saint-Jérôme où il agira comme professeur des novices (1966-1967) et archiviste de la maison.

Le Père Émile Papillon est décédé à Saint-Jérôme le 21 mai 1984, à l'âge de 95 ans. Ces documents sont un don du Père Papillon en avril 1975.

•TITRES DE SÉRIES:

Le drame des églises de Nicolet d'après L'Histoire de Nicolet: copie. s.d. 1 pièce.

Photographies: noir/blanc. s.d., 1909-1954. 23 pièces.

ACCESSIBILITÉ: Libre.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE: Répertoire sommaire.

SOURCES COMPLÉMENTAIRES:

FOO9 Rémi Dolan.

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE:

ASN. Répertoires des anciens. Émile Papillon.

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Archives du Séminaire de Nicolet / État général des fonds et collections conservés aux archives du Séminaire de Nicolet, F053.
1 - 3 sur 3 résultats