Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Rubin Brothers
1 - 15 sur 15 résultats Imprimer
1 No d'identification : 9 413

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les amis de M. S. Walfish lui disent au revoir et bonne chance dans ses nouvelles fonctions qu'il ira exercer à Montréal. Originaire de Victoriaville, il était le gérant de la division de la compagnie Rubin Bros, à Victoriaville. Cette manufacture emploie 300 personnes. La petite fête a eu lieu le 23 mars au soir. Description du déroulement de la soirée. Au programme : discours, remise de cadeaux (horloge Grand-Père) et des chants exécutés en français, en italien, en anglais et en langue juive. M. Walfish doit quitter Victoriaville pour Montréal aujourd'hui.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 23 (28 mars 1929) : 4.
2 No d'identification : 10 022

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Henri Levasseur est un personnage très important. Il est un entrepreneur en construction d'églises et d’édifices publics. Il a bâti la Manufacture Canadian Johns-Manville d'Asbestos, le Collège C. S. de Richmond, la Banque Canadienne Nationale de Plessisville, le Couvent des Soeurs de l'Assomption de l'Avenir et l'église de South Durham, de St-Rosaire et de Daveluyville. Il a aussi construit les Collèges du Sacré-Coeur de Victoriaville, d'Arthabaska et de Rimouski, ainsi que la Manufacture Victoria Clothing Co. de Victoriaville, etc. Présentement, il est à construire «l'église St-Pierre de Shawinigan, l'église St-Joseph de Manseau, la Manufacture Robun Bros., de Victoriaville, et une usine de filtration pour la ville de Victoriaville».
- De son côté, J.-D. Guillemette est assureur (feu, vie, vol, maladies, accidents, revenu des loyers, animaux, pluie, vent, grêle, auto, dommage à autrui et collision). Il s'occupe aussi de responsabilité «Patronale et publique», de cautionnement de «Bond», d'exécution de contrats, des touristes, de la fidélité des employés et des administrateurs et liquidateurs. Une courte biographie accompagne sa photo. On peut y lire qu'il est originaire de Saint-Wenceslas, qu'il a fréquenté l'une des Écoles Chrétiennes (celle de Saint-Grégoire) et qu'il a débuté ses affaires à Victoriaville en 1900. En 1910, il devient Secrétaire-Trésorier de la ville de Victoriaville. Il met sur pied sa propre maison d'assurance en 1914. Il a aussi été échevin. «M. Guillemette, est un des fondateurs de la Compagnie de Téléphone de Victoriaville, de laquelle il a été Vice-Président et directeur. Il est aussi Vice-Président et Directeur du Club de Victoriaville Ltée; et un des fondateurs de la Cour des Chevaliers de Colomb de Victoriaville, et membre du 4ième Degré de cet Ordre». Cet homme a aidé grandement à l'érection de la Croix Lumineuse en amassant de l'argent parmi ses confrères agents d'assurances.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 34 (13 juin 1929) : 2.
3 No d'identification : 16 157

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Grève d'une demi journée chez Rubin Bros, mardi", au lendemain d'une assemblée du Syndicat national du vêtement de Victoriaville impliquant 183 employés hommes et femmes.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 85, no 15 (22 mars 1951) : 1.
4 No d'identification : 21 336

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une école du meuble et du bois ouvré pourrait ouvrir ses portes dans les locaux actuels de la « Rubin Brothers Ltd. » à Victoriaville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 98, no 44 (14 octobre 1964) : 3.
5 No d'identification : 21 366

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie une photo aérienne de la construction de l'usine « Rubin » à Victoriaville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 98, no 51 (02 décembre 1964) : 1.
6 No d'identification : 21 676

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Alcide Fleury signe un texte sur l’histoire de l'industrie du vêtement dans la région. Il est question des industries suivantes : « The Victoria Clothings Co. », la « Fashion Craft Ltd », la « C.M.&.T. Contractors Clothiers », « l’Utex Corp. » et la « Rubin Brothers ».

- Cet article est présenté dans le cadre du centenaire de l’Union des Cantons de l’Est.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 100, no 49 (16 novembre 1966) : 119.
7 No d'identification : 23 372

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville, «Les travaux de la nouvelle industrie Rubin Brothers, rue Louise, et qui servira à la fabrication d'habits, sont presque terminés». Belle construction moderne, un étage, bien chauffée, bien pourvue de fenêtres, etc.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 57, no 3 (28 décembre 1922) : 5.
8 No d'identification : 23 832

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville, «l'industrie Rubin Frère, est à faire poser un système d'extincteurs automatiques à sa grande industrie. Prochainement, nous y verrons un nombre très augmenté d'ouvriers. En sorte que l'an prochain notre ville sera en pleine floraison de progrès».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 58, no 40 (11 septembre 1924) : 5.
9 No d'identification : 38483

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Victoriaville est le théâtre d’une grève tumultueuse »

La grève des ouvriers en confection d’habits pour hommes à la manufacture « Benny » vient s’ajouter à celles de la « Rubin Bros » et de la manufacture « Victoria Clothing ». Cette grève a été déclenchée par l’Union internationale qui enrôlent les ouvriers de ces manufactures dans leur rang.

- L’article décrit ce conflit en détails.

Référence
«Victoriaville est le théâtre d’une grève tumultueuse», La Parole (30 août 1934) : 1.
10 No d'identification : 38562

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Convention collective de travail de la Robin Bros. »

une convention collective de travail a été signée ces derniers jours entre la Robin Bros. Ltd, rue Marchand et le Syndicat National des employés du vêtement.

Référence
«Convention collective de travail de la Robin Bros.», La Parole (02 octobre 1947) : 1.
11 No d'identification : 9 984

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Présence de Paul Alain au sanatorium du Lac Édouard, où il combat une maladie.
- Funérailles de Paul Alain, fils de J. E. Alain : Présence de personnes de l'extérieur de la région, dont Québec et Montréal. Plusieurs offrandes de sympathies. Plusieurs tributs floraux, dont quelques-uns des États-Unis et un de la Daveluyville Chair Co. Ltd. Il y a eu aussi des tributs floraux des Membres du Conseil de la Corporation de Victoriaville, de la Sauvegarde de l'Enfance, de la Maison Auger et Fils, de Victoriaville Furniture, des Directeurs de la Compagnie Légaré Auto Victoriaville, des employés et des patients du 3ème étage du Sanatorium du Lac Édouard, des Compagnons de Cure du Sanatorium du Lac Édouard, ainsi que des employés de la Rubin Brothers Victoriaville. La famille a reçu des bouquets spirituels des Orphelins et Orphelines de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska et des Religieuses Hospitalières de St-Joseph de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska. Des marques de sympathies sont venues de M. et Mme Géo. Dupont de Légaré Auto de Victoriaville, des Révérends Frères du Sacré-Coeur de Victoriaville, des Opératrices du Téléphone Bell, du Club Victoriaville Ltée, des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame, des Chevaliers de Colomb Conseil 1254, de l'Association des Diplômés de l'École Technique de Québec, du C. M. B. A. Succursale 186 et du Club Canadien Québec.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 25 (23 mai 1929) : 4 (suite: 1, 31, p. 1 et 4).
12 No d'identification : 8 906

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville : «La Rubin obtient l'exemption de taxe demandée». Le maire et le conseil ont proposé une exemption des taxes pour 10 ans, en rapport avec la construction de la nouvelle annexe, mais ont jugé bon de présenter la chose aux contribuables: 351 ont accepté, et 16 ont refusé. L'auteur souligne que la population a compris qu'il faut favoriser la venue d'entreprises. Avec cette exemption, la ville espère l'embauche de 100 à 125 nouveaux employés à cette usine, ce qui représente 1000 à 1200$ de salaire, et on prévoit en cela une dépense supplémentaire de 75 000$ chez les commerçants, restaurateurs,... On souligne l'esprit ouvert du conseil et des habitants qui l'ont secondé.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 18 (21 février 1929) : 1.
13 No d'identification : 8 480

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Une de nos plus importantes manufactures de Victoriaville, la Rubin, vient de décider, par ses officiers, d'agrandir considérablement son immeuble existant. En effet, on nous assure, de source autorisée, que dès les premiers jours du printemps, cette compagnie fera construire une aile adjacente de 140 pieds de longueur par 60 pieds de largeur. Avec cette nouvelle addition, la Rubin pourra employer de trois à quatre cents mains. C'est sans contredit une aubaine pour notre ville manufacturière. La Rubin s'occupe de la confection des habits, et ce, déjà depuis quelques années ici».

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 13 (17 janvier 1929) : 1.
14 No d'identification : 21 318

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal présente deux pages publicitaires complètes sur les projets d'expansion de la compagnie « Rubin ». On affirme que cette usine devrait être « l'usine la plus moderne en Amérique du Nord ». On invite la population à se rendre voter pour le référendum concernant l’emprunt que Victoriaville pourrait contracter afin de subventionner l’entreprise.

- En page 4 de la même édition du journal, l’éditorial porte sur ce référendum.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 98, no 38 (02 septembre 1964) : 20-21.
15 No d'identification : 21 219

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La situation est éclaircie à la « Fashion Craft » de Victoriaville; la compagnie « Rubin Bros » s’en porterait acquéreur.

- Cet événement a été annoncé suite à la grève qui a opposé cette entreprise au « Syndicat des employés du vêtement ».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 98, no 20 (29 avril 1964) : 1.
1 - 15 sur 15 résultats