Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Tessier
1 - 4 sur 4 résultats Imprimer
1 No d'identification : 13 174

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les citoyens de Victoriaville sont à faire des démarches auprès du gouvernement pour obtenir une école du soir».
- L'école en question a été ouverte le 15 décembre. «Il y a deux professeurs et l'on y enseigne simultanément l'anglais et le français. 92 élèves étaient présents». Le promoteur de ce projet est le Rév. Tessier. «Il va s'en dire que comme toutes les écoles du soir gratuites dans la Province, est entièrement subventionnée par le gouvernement Mercier» (24, 50, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 29 (11 décembre 1890) : 2 (suite: 24, 50, p. 2).
2 No d'identification : 8 496

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le curé Révd. M. Tessier a béni une croix de chemin plantée par M. Boutet, non loin de sa ferme. Une centaine de personnes assistaient à la cérémonie.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 13 (25 août 1894) : 3.
3 No d'identification : 8 539

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité de Z. Ducharme, sculpteur de marbre, pierre et granit. Possède du granit rouge et granit gris, marbre et pierre et pierre de taille. Confection de monuments, épitaphes, poteaux et clôture pour cimetière, etc. M. Ducharme est celui qui va fabriquer un monument sur le terrain appartenant au Rév. M. Tessier.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 14 (01 septembre 1894) : 3 (suite: 1, 23, p. 2).
4 No d'identification : 27 083

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Statistiques sur la population de Victoriaville: nombre de baptêmes, mariages, sépultures. On rappelle aussi de semblables statistiques sur la période qui précède l'arrivée du révd. M. Tessier (1886), et qui suit son arrivée.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 11, no 33 (05 janvier 1905) : 1.
1 - 4 sur 4 résultats