Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Doucet
1 - 7 sur 7 résultats Imprimer
1 No d'identification : 10 734

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Liste des avocats du district de Mégantic et du nombre de causes plaidées par chacun. Celui qui en a plaidé le plus est J.S. Doucet, avec 103 causes.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 1 (07 janvier 1888) : 2.
2 No d'identification : 11 840

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les citoyens de Somerset chômeront la fête de la Saint-Jean Baptiste, le 18 juin. «Il y aura messe solennelle, procession avec chars allégoriques, démonstration militaires etc. Dans l'après-midi séance dramatique et musicale en plein air, dans le bocage de M. N.C. Cormier. Le soir feu d'artifice».
- Le 17 juin, il y aura, dans la salle de l'hôtel de ville, une grande soirée dramatique et musicale donnée par les amateurs de Plessiville. Le nom des pièces est indiqué. Comédien principal et organisateur: P.J. Blanchard. C'est la société Saint-Jean Baptiste de Somerset qui a élaboré le programme de la fête (président: N.C. Cormier et secrétaire: J.S. Doucet). La procession avec chars allégoriques représentera les différents corps de métier. Dans l'après-midi, il y aura un séance littéraire dans le bocage de M. N.C. Cormier. Des «discours patriotiques» y seront présentés. «Nous ne craignons pas de dire qu'ils rivalisent avec honneur, sous ce rapport, avec les grandes villes de Québec et Montréal». Les «patriotes» des paroisses environnantes devraient se rendre à Plessisville pour célébrer cette fête, les 17 et 18 juin.
- Programme intégral de la fête. On peut y voir l'ordre des différentes activités, le lieu où se déroulent chacune d'elles, le nom des rues sur lesquelles passera la procession de chars allégoriques. On dit aussi que le Grand Tronc fera des prix réduits de Richmond et de Lévis et dans toutes les stations intermédiaires. Billets bons entre le 17 et le 19 juin. À propos de la journée du 18: «chaque poitrine se para de l'insigne national et de la feuille d'érable». Pour annoncer le début de la fête, à 9h, il y eu un coup de canon et le son des cloches de l'église. Il y avait beaucoup de banderoles et de drapeaux tricolores. La messe a été chantée par le vicaire East, de Sainte-Julie, et le sermon a été fait par l'abbé Boissinault, vicaire de Somerset. On parle ensuite des quêteuses, de la fanfare, de la milice et du choeur (avec un petit Saint-Jean Baptiste). Puis, les chars les plus jolis sont énumérés (ex.: le char des «sauvages»). Dans la procession, il y avait aussi une centaine d'enfants. En soirée, il y a eu un feu de joie et un feu d'artifice. L'auteur ajoute: «On ne voit pas ce spectacle dans nos grandes villes, car on n'y rencontre pas le même entrain. Là on rencontre plus de spectateurs; ici tout le monde était quelque chose dans la fête» (23, 25, p. 2).
- Programme de la journée du 17 juin (soirée dramatique), avec le nom de tous les comédiens et leur rôle dans chacune des deux pièces. Prix d'admission: 0,50$ pour des sièges réservés et 0,25$ au parterre (23, 24, p. 2-3). Concernant la journée du 17: on dit que les rues et les résidences avaient été décorées et que le public de la séance dramatique était composé de «l'élite de Somerset et des paroisses environnantes».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 23 (08 juin 1889) : 2 (suite: 23, 24, p. 2-3; 23, 25, p. 2).
3 No d'identification : 12 655

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Nombre de causes entendues à Arthabaskaville pendant l'année 1889: Cour supérieure 165, Cour de Circuit 306 et Cour du magistrat de district 85.
- Nombre de causes plaidées par différents avocats (ou bureau d'avocats) à la Cour du comté de Mégantic, en 1889: J.C. Noël 127, J.S. Doucet 67, W.C. Gibson 11, P.J. Roy, P.J. Blanchard 2, Tascereau & Pacaud 1, Laurier, Lavergne & Côté 2, Lawrence & Morris 1, L.J. Cannon 1. Total: 214.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 2 (11 janvier 1890) : 2.
4 No d'identification : 13 861

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 10 mai, au Palais de justice, assemblée générale annuelle des membres du Barreau de la section d'Arthabaska, durant laquelle les officiers de justice suivants ont été élus pour l'année: W. Watts (bâtonnier), J.E. Méthot (Syndic), Chs. C. Bernier (Trésorier), P.H. Côté (secrétaire), E. Crépeau, J. Lavergne et J.S. Doucet (membres du conseil).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 26, no 19 (12 mai 1892) : 2.
5 No d'identification : 23 393

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Biographies des fondateurs, propriétaires, rédacteurs, collaborateurs et imprimeurs de l'Union des Cantons de l'Est. Les personnes dont il est question sont:
Mgr Elphège Gravel, Mgr Joseph Calixte Canac Marquis, l'abbé Pierre-Roy, l'abbé Nar. Pelletier, J.O Bourbeau, L.G. Houde, Théophile Girouard, Antoine Gagnon, Elzéar Ouellet, Jacques Paradis, Louis Richard, Mathias Talbot, Bazile Théroux (fils), P.L. Tousignant, Arsène Picher, Joseph Lavergne, Louis Lavergne,
L.J. Cannon, Ferd. Beauchesne, Ls-Renaud Lavergne, Onésime Caron, l'Abbé Charles Flavien Baillargeon, J.-S. Doucet, Antonio Perreault, Gustave Perreault, Edouard Richard, Louis-Arthur Richard, Adolphe Poisson, Lucien Cannon, Jules Poisson, Alfred O. Belle-Isle, Alfred Weller, Denis Leblanc, F.-X. Létourneau, Uldoric Duval et Zéphirin Nault.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 51, no 1 (14 décembre 1916) : 1-14.
6 No d'identification : 13 803

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée des membres du barreau du district d'Arthabaska tenue au Palais de Justice d'Arthabaskaville le 5 juillet dernier, à 3 hrs. p.m. Étaient présents: MM.
E.L. Pacaud C.R., Eugène Crépeau C.R., W.H. Felton, J. Lavergne, L.G. Houle, Chs. J. Powell, L.J. Cannon, M.J.A. Poisson et A.T. Chalifour. On nomme aussi les autres membres du barreau: W. Laurier, G. Austin, Pitau, E.J. Hemming, W.J. Watts, J.U. Richard, A.T. Paré, P.J. Blanchard et J.S. Doucet. On procède au compte rendu de l'assemblée. Entre autres, on fait l'élection des officiers parmi les membres de la nouvelle section. Il est proposé par Eugène Crépeau et secondé par J. Lavergne que messieurs Chs. J. Powell et M.J.A. Poisson soient nommés pour dépouiller les bulletins. Les scrutateurs rapportent que E.L. Pacaud est élu Bâtonnier de la nouvelle section, à l'unanimité. E.J. Hemming est élu syndic, L.J. Cannon trésorier et A.T. Chalifour secrétaire. W. Laurier, Eugène Crépeau et W.H. Felton sont élus membres du conseil de la section. Les membres du conseil désignent W. Laurier comme délégué et Crépeau, Lavergne, Watts et Cannon comme examinateurs.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 32 (19 juillet 1884) : 2.
7 No d'identification : 14 924

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Samedi dernier, le 16 mai, une immense conflagration a détruit aux trois quarts le village de Plessisville. L'incendie, qui origine de la fonderie, s’est rapidement propagé, par un fort vent du nord-ouest, à 67 maisons qui ont été réduites en cendres. L'église, qu'on avait décorée il y a un an, ainsi que le presbytère, qui était l'un des plus beaux du diocèse, ont aussi disparu. On nomme les propriétaires des principaux édifices consumés: on y retrouve, entre autres, un hôtel, une boulangerie, une tannerie, et un peu plus loin à l'est du village quelques granges et une fromagerie. La plupart des propriétaires n'avaient pas d'assurances. Plusieurs personnes sont venues au village dimanche, entre autres les curés de Sainte-Sophie et de Sainte-Julie, qui ont apporté un soutien à leur confrère curé de Somerset. On croit que l'église et le presbytère pourront assez rapidement être relevés de leurs cendres, car ils ont de bonnes assurances. Le couvent de Somerset a été épargné. La destruction de la fonderie jettera sur le pavé plusieurs familles. Malgré tout, on a confiance dans la solidarité des paroissiens pour relever le village. On déplore en terminant que dans l'après-midi de dimanche, on ait fait le commerce des boissons enivrantes.
- Autre article où l’on apprend que 80 familles se sont retrouvées sans refuge suite à l'incendie. Le marché et tous les magasins ont été détruits. On a organisé un comité de secours afin de subvenir aux besoins des plus nécessiteux et leur procurer un peu de pain. L'auteur fait appel à la charité publique et incite les curés des différentes paroisses à former des comités de secours afin de recueillir de l'argent, des provisions, des hardes de corps, lingerie et autres, qu'on pourra adresser au président du comité, M. Pierre Vigneau, à Somerset. Signé J.S. Doucet, secrétaire.
- Un comité de secours a été organisé par Mmes Laurier et Lavergne, à Arthabaskaville: elles ont recueilli, en une seule journée, la somme de 196,65$ pour les incendiés de Somerset.
- C'est le 19 mai courant, suite à la nouvelle de l'incendie de Somerset, que M. B. Théroux fils, maire, convoqua une assemblée de citoyens au Palais de Justice. Les souscriptions suivantes ont été recueillies par les dames qui ont formé le comité de secours. On énumère le nom des personnes et le montant souscrit, pour
un total de 216,65$. M. Elz. Ouellet a expédié à l’une des familles des effets au montant de 20$ (19, 25, p. 2).
- Souscriptions de Saint-Christophe: 21,10$ en argent et environ 30$ en effets pour un total de 51,10$ (19, 26, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 19, no 24 (23 mai 1885) : 2 (suite: 19, 25, p. 2; 19, 26, p. 2).
1 - 7 sur 7 résultats