Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Dunkin
1 - 2 sur 2 résultats Imprimer
1 No d'identification : 13 792

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Plusieurs articles politiques contre la candidature ou les prises de position de Laurier. Le rédacteur souligne encore la duplicité de l'homme qui se présente comme indépendant, reniant ainsi son passé de libéral. Le rédacteur affirme que des preuves lui permettent de croire qu'il s'est trompé lourdement en accusant M. Hemmings (député d'Arthabaska) dans une affaire de vote de bills qu'il lui a longtemps reproché et que M. Hemmings a son soutien. M. Hemmings aurait beaucoup fait pour la colonisation, l'établissement de chemins et l'agriculture locale, de même que pour le chemin à lisses. Étant président de la compagnie du chemin à lisses, Hemmings est accusé par Laurier de faire des bénéfices personnels avec cette entreprise: le journal croit que cette place n'est pas rémérée et qu'étant élective, un autre que M. Hemmings pourrait être choisi pour la remplir s'il le faut. Il y a eu une assemblée vendredi à Warwick, où Laurier et Hemmings
se sont affrontés dans une joute oratoire. Le notaire Tessier, supporteur de Laurier, a aussi pris la parole. On apprend que la charte primitive de la compagnie du chemin à lisses a été obtenue par Éric Dorion, selon les libéraux, et par M. Dunkin selon les conservateurs. Paragraphe sur Laurier et ses amis, Dorion et Langelier, qui se seraient tous présentés en leur temps comme des indépendants, militant pour l'abolition du conseil législatif, disant que les partis n'existent plus, etc... L'Union des Cantons de l'Est se dit attaqué par Laurier et les libéraux. Il en profite pour passer quelques commentaires désobligeants sur le «Pays» et sur le défunt «Défricheur».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 29 (22 juin 1871) : 2.
2 No d'identification : 13 832

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée des électeurs du comté d'Arthabaska le 28 juin, à Arthabaskaville. Description minutieuse des péripéties de la réunion. Le «hustling» avait été dressé devant l'hôtel Boisclair, mais les discours se sont finalement tenu sur le perron du palais de justice. MM. Laurier, Hemmings, Dunkin, Chauveau, Crépeau étaient entre autres présents. Il y a eu un peu de chahut dans la foule (cris, bruits) pour tenter d'empêcher quelques orateurs de parler (le journal en attribue l'entière responsabilité à des libéraux). Appel des candidats officiels des deux comtés à Drummondville, les «hustlings» ont été montés à la salle d'agriculture. Une foule de 1 000 personnes se serait présentée. Une motion est présentée pour que M. Hemmings soit élu pour représenter les 2 comtés (Arthabaska et Drummond). Elle est proposée et secondée par des gens (nommés) provenant des localités suivantes: Arthabaskaville, Victoriaville, Chester Ouest, Princeville, Drummondville, West Wickham, South Durham, Warwick, Saint-Germain, Kingsey (French Village), L'Avenir, Durham, Saint-Christophe, Wendover. On propose ensuite la candidature de M. Laurier pour ces mêmes comtés (pas la liste de ses supporteurs). Les candidats ont parlé; tumulte dans la foule. M. Laurier a peine à finir son discours dans le bruit. Les deux partis doivent se séparer pour éviter l'affrontement.
- Le «Courrier de Saint-Hyacinthe» propose sa version de cette assemblée, qui s'apparente à celle de l'Union. Le Courrier donne aussi des raisons pour voter pour M. Hemmings.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 31 (06 juillet 1871) : 2.
1 - 2 sur 2 résultats