Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Rhodes
1 - 3 sur 3 résultats Imprimer
1 No d'identification : 13 682

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'avocat L. J. Pitau, de Plessisville, fait publier un texte qui regroupe des «considérations sur la prochaine élection d'un membre pour représenter le comté de Mégantic dans l'Assemblée législative de la province de Québec». Il prévoit que les élections auront lieu vers le milieu du mois de juin prochain. Son texte est divisé en 4 parties: historique de luttes électorales de 1832 à 1867; extraits du recensement de 1860-1861, richesses agricole, minière, forestière et position topographique; le passé, le présent et l'avenir du comté; la prochaine élection et le choix d'un candidat.
- Pour la 1ère partie: les luttes électorales dans le comté de Mégantic, 1832-1867. Rappel: le comté a déjà englobé d'autres cantons qui appartiennent maintenant à la Beauce. Avant 1832, il y avait moins de 2 000 âmes dans le comté et la loi ne leur permettait donc pas d'élire un représentant.
- L'élection de 1832 dure 15 jours et oppose M. Buchanan, agent d'émigration, de Québec, et Anthony Anderson, ancien marchand de Québec. Ce dernier l'emporte par une faible majorité. M. Buchanan avait auparavant conçu le tracé du chemin Gosford, fait exécuter des travaux par des arpenteurs et creusé une partie du tracé. - L'élection de 1834 dure 15 jours et oppose Robert Layfield au vainqueur John Greaves Clapham. Celui-ci demeure en poste durant les troubles de 1837, mais peu est alors fait pour le comté. Le chemin Gosford a peu avant reçu le nom du gouverneur, qui en est ravi et donne 300 livres pour aider à sa construction.
- L'élection de 1841, la première sous l'Union, voit l'élection par acclamation de L'Hon. Dominick Daly (plus tard Sir Dominick Daly, gouverneur général de l'Île du Prince Édouard) après désistement de son opposant, Clapham. Daly obtient un octroi de 10 000 livres pour le chemin Gosford: le chemin s'allonge. Daly est réélu en 1843, malgré l'opposition d'un certain Lloyd. Dans son nouveau mandat, Daly obtient un nouvel octroi pour le «grand chemin d'Arthabaska».
- L'élection de 1848 voit une troisième réélection de Daly, qui soutient la lutte contre Robert Layfield, candidat du «Comité de la réforme et du progrès de Québec». Daly doit cependant abandonner rapidement son poste et c'est Dunbar Ross, de Québec, qui le remplace. Dans cette élection (1850?), Ross l'emporte sur Robert Layfield, E. L. Pacaud (à présent avocat d'Arthabaskaville) et Angus MacDonald, propriétaire d'une manufacture de papier à Portneuf (ce dernier se retire de la campagne à peine quelques jours après son ouverture).
- L'élection de 1852 couronne John Greaves Clapham, qui défait Ross et F. L. Poudrier, arpenteur. Après cette élection, le comté est morcelé et une partie des cantons passe à la Beauce. Rien n'est fait pour le comté à la Chambre durant ce mandat. Ross conteste l'élection, mais n'aboutit à rien car les Chambres sont dissoutes en 1854. À cette élection, Clapham est battu par le Colonel Rhodes. À suivre.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 22 (04 mai 1871) : 2.
2 No d'identification : 11 552

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura des élections le 9 janvier dans Mégantic, opposant le Dr. W. Thompson (candidat national) à l'ex-député de l'opposition A.S. Johnson. Le journal prend position pour le premier et prétend que le second utilise «mensonge et argent» pour accroître sa popularité.
- À une assemblée des délégués du comté de Mégantic (Inverness, 5 décembre), le Dr. Thompson a renoncé à sa candidature, pour céder la place au colonel Rhodes (ministre de la Couronne), de Québec, qui a été nommé candidat (22, 49, p. 2).
- Le colonel Rhodes a accepté la candidature et a ouvert sa campagne avec une assemblée, à Somerset, le 10 décembre. Le rédacteur du journal affirme qu'avec la nomination du colonel, Mercier remplit sa promesse de faire élire un représentant de la minorité anglaise protestante et un cultivateur. L'auteur vante ce candidat et parle brièvement de son cheminement en politique (22, 50, p. 2).
- Le colonel Rhodes a finalement été élu, le 27 décembre, avec une majorité de 125 voix (22, 52, p. 2).
- Liste des résultats dans les différentes localités de Mégantic (23, 1, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 48 (01 décembre 1888) : 2 (suite: 22, 49, p. 2; 22, 50, p. 2; 22, 52, p. 2; 23, 1, p. 2).
3 No d'identification : 12 563

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Nous apprenons que la Société d'industrie laitière de la province de Québec a l'intention de tenir sa prochaine convention annuelle en ce village les 11 et 12 décembre prochain».
- Cette convention aura «probablement» lieu au Palais de justice. Liste des conférenciers et des sujets traités. Au programme, il y aura aussi une exposition de chevaux (Percherons et Normands), appartenant au Haras National, qui seront également à vendre. Pour les gens qui désirent assister à la convention, il y aura des réductions sur le coût du voyage en train. «Envoyez pour cela une carte-poste au secrétaire, en disant par quelle ligne de chemin de fer vous aurez à passer et en donnant votre adresse exacte». Liste des réductions pour chacune des compagnies de chemin de fer. Le retour pourrait même être gratuit si 300 personnes prennent le train pour se rendre à la convention (le secrétaire doit donc être avisé chaque fois qu'un individu a l'intention de s'y rendre en train). Pour connaître les autres façons d'obtenir des réductions, retourner à l'article (23, 47, p. 2).
- Article sur l'importance que prendra l'industrie laitière dans les années à venir. «Le commerce des bois de construction commence à diminuer de jour en jour et devient de pus en plus dispendieux à cause de l'éloignement de la forêt. D'un autre côté, notre sol n'est pas assez fertile en blé pour nous permettre de faire une concurrence sérieuse aux autres pays. Il nous faut donc songer à nous créer une industrie payante avec les autres produits de la ferme, et c'est là que tend les efforts du gouvernement en travaillant au développement de l'industrie laitière». D'où l'importance d'une convention pour promouvoir cette industrie (23, 49, p.2).
- Les séances de la convention ont été présidées par P.B. Labruère. Il y eut formation de comités pour l'évaluation des échantillons de beurre, fromage et ensilage. Puis, les comptes du trésorier ont été examinés. Résultat: déficit de 43$ (dû à des dépenses extraordinaires pour envoyer une délégation à Ottawa). Le ministre de l'agriculture, le colonel Rhodes, a assisté à toutes les séances. Liste des conférenciers et des sujets traités. La Société d'Agriculture du comté d'Arthabaska «a résolu de faire l'acquisition d'un de ces superbes étalons». Nombre de personnes assistant à la convention: «restreint». Le comté de Richelieu était par contre bien représenté. Prochaine convention à Sorel (23, 50, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 45 (09 novembre 1889) : 2 (suite: 23, 47, p. 2; 23, 49, p. 2; 23, 50, p. 2).
1 - 3 sur 3 résultats