Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Noël
1 - 2 sur 2 résultats Imprimer
1 No d'identification : 7 323

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Extraits de dernier rapport de l'Inspecteur d'écoles Alexander (publié précédemment dans le Journal de l'Instruction publique). Chénier: municipalité divisée en 8 arrondissements, chacun ayant une école fréquentée par 331 enfants. L'école No 1 tenue par Mme Noël est «excellente» et les deux langues y sont enseignées avec succès. Les écoles Nos 2, 4, 6, 7, tenues par W.H. Toohey, Delle Jane Toohey, Mathilda et Vitalline Bouthillet donnent de bons résultats, les autres sont médiocres. L'assistance des enfants est passable. Les professeurs reçoivent de 72$ à 120$. Depuis que le Révérend Messire Bochet et M. P. Hébert sont commissaires, les écoles sont mieux visitées.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 7 (20 janvier 1870) : 2.
2 No d'identification : 12 968

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un bazar à Saint-Ferdinand d'Halifax, du 20 au 27 juillet, pour venir en aide au collège de la paroisse. Ce bazar sera sous la direction de Mesdames B. Schambier, A. Pelletier, S. de Champlain et Noël, en charge de la table de rafraîchissements. Au cours de la semaine, il y aura 4 séances dramatiques, les 21, 22, 24 et 26 juillet.
- Plus de détails sur ce bazar. Concernant les séances dramatiques et musicales qui auront lieu à ce bazar, les jeunes files de Somerset joueront Marie Stuart. De plus, «Tous les soirs il y aura chant, musique, tableaux vivants, banquets». Un feu d'artifice aura également lieu un des soirs. L'article se termine sur les beautés du village de Saint-Ferdinand et une invitation à venir y passer ses vacances (24, 28, p. 2).
- Le montant des profits nets du bazar s'élève à près de 1 000$. «C'est un magnifique résultat si l'on considère les temps dur que nous traversons». Il est dit aussi: «Il y avait plusieurs articles d'une grande richesse qui n'auraient certainement pas déparés les plus belles tables des kermesses des grandes cités». L'auteur de l'article félicite les femmes pour leur travail et mentionne la présence de «toutes les notabilités du village» aux banquets. Il est question par la suite des pièces de théâtre jouées lors des 4 soirées dramatiques. La fanfare du collège a également participé au bazar. Elle a joué entre autres «God save the Queen». L'organisateur du bazar était le curé du village (24, 32, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 27 (10 juillet 1890) : 2 (suite: 24, 28, p. 2; 24, 32, p. 2).
1 - 2 sur 2 résultats