Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

d'Alton
1 - 1 sur 1 résultats Imprimer
1 No d'identification : 9 026

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un dénommé Noël Hébert raconte l'histoire d'un groupe d'habitants d'Arthabaska qui, le 28 février 1857, est parti de la Station d'Arthabaska pour se rendre dans les prairies de l'Ouest et fonder l'Assomption, en Illinois. Cette colonie canadienne catholique était dirigée par F.E. Mailhiot, qui paya pour la construction d'une église. Cette première petite église est devenue trop petite, et il a fallu le soutien financier de l'Évêque d'Alton pour pouvoir contruire une nouvelle église. Or, ce soutien n'était pas suffisant. Des dames de l'endroit ont alors décidé de faire un bazar pour cette cause. Un comité fut formé à cet effet (le nom des membres féminins est inscrit). La somme de 1 500$ a finalement été amassée. On dit que même des Américains protestants avaient contribué. Celui qui écrit l'article dit qu'il n'encourage pas les Canadiens à émigrer aux États-Unis, mais que s'ils doivent le faire, ils devraient aller à l'Assomption, où ils trouveront «une nouvelle patrie, la langue française, une église, une grande paroisse catholique».
- Réponse du journal à ce correspondant. L'Union des Cantons de l'Est prévient les habitants de ne pas se laisser tenter par ce genre d'invitation et rappelle que l'émigration est une calamité (3, 39, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 38 (26 août 1869) : 3 (suite:3, 39, p. 2).
1 - 1 sur 1 résultats