Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Desjardins
1 - 6 sur 6 résultats Imprimer
1 No d'identification : 7 972

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pour accueillir la visite paroissiale de Mgr d'Anthédon, le 17 juin, les habitants de Saint-Christophe ont décoré le village de verdure, drapeaux, arches et inscriptions. «Nos rues ont un air de coquetterie remarquable et présentent un état d'activité inaccoutumé». La visite de Mgr d'Anthédon est racontée en détail. Il est arrivé au presbytère à 15hres. Il était attendu par un cortège formé de paroissiens et de miliciens venant de Sainte-Victoire (sous le commandement de M. Desjardins) et de Saint-Christophe (sous le commandement de M. Ludger Gaudet). Ces derniers ont présenté les armes à l'arrivée du Monseigneur. À 15h30, conférence sur la confession donnée par les prêtres Prince et Guillemette. À l'intérieur de l'église, seul le dais à la droite du choeur était une décoration inhabituelle. On dit que l'église était pleine. Les deux jours suivants, Mgr d'Anthédon confessa ceux qui le voulaient. «Le départ s'est effectué avec la même pompe déployée pour l'arrivée». Puis, il y a eu une réception à Saint-Paul de Chester. Le dimanche, en s'en allant à Saint-Norbert, Mgr est passé par Saint-Christophe pour saluer le départ du curé Suzor pour Rome (avec les Zouaves). Les paroissiens étaient présents, près de l'église, pour le remercier. On présente le discours intégral qui fut adressé à P.H. Suzor. Le lendemain, pour son départ, [u]ne longue suite de voitures le suivit jusqu'à la gare de Ste. Victoire, où se réunirent une foule de ses paroissiens afin d'être témoins de son départ». La milice de Saint-Christophe était présente pour tirer quelques coups de feu.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 28 (17 juin 1868) : 2 (suite: 2, 29, p. 2).
2 No d'identification : 8 159

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 2 octobre, vers 4 h A.M., la bâtisse de la station du Grand Tronc à Arthabaska a pris feu, mais les dommages ont été «peu considérables», puisque les personnes présentes et le sous agent M. Desjardins ont agi rapidement.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 44 (07 octobre 1868) : 3.
3 No d'identification : 8 173

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«M. Desjardins de Ste. Victoire a reçu des ordres du major de brigade pour cette division, afin d'organiser une compagnie de volontaires». Une liste a été ouverte le 11 octobre. Il manque encore «quelques noms». «Nous croyons que la nouvelle des enrôlements a pris un peu les gens par surprise». Le journal invite les gens à s'enrôler volontairement pour éviter le tirage au sort. 40 000 hommes en tout doivent être rassemblés. «Il y a 16 jours d'exercice à donner annuellement».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 45 (15 octobre 1868) : 2.
4 No d'identification : 13 769

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le «Journal de Québec» a publié une nouvelle voulant que M. Tousignant, rédacteur de l'Union des Cantons de l'Est, ait eu une réunion à Montréal avec quelques autres individus (MM. Lamarche, Routhier, McLeod et Desjardins). Durant cette rencontre, ils auraient élaboré le programme catholique. Le rédacteur réfute ces allégations, affirmant qu'il n'a pas participé à l'élaboration du programme et qu’il n'était pas à Montréal à cette époque. Il somme le calomniateur de présenter ses preuves.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 27 (09 juin 1871) : 2.
5 No d'identification : 13 683

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura bientôt deux élections dans le comté de Mégantic, l'une pour la chambre locale (en remplacement de l'hon. M. Irvine), et l'autre pour les Communes (dont le siège est devenu vacant par un jugement de la cour). Les libéraux ont choisi leur candidat pour les Communes en la personne de F. Langelier. Dimanche dernier et jeudi, fête de L'Ascension, ce monsieur est monté dans le comté où il a pratiquement commencé la campagne. Les «amis du gouvernement» (les conservateurs) ont eu une réunion publique et ont sollicité M. J.E. Turgeon, marchand de Sainte-Julie, pour être leur porte-drapeau. On dit aussi que Mégantic a été conquis par les conservateurs assez récemment. On élabore longuement sur la lutte de partis qui s'engage et on dit qu'il faudra opposer une ferme résistance au candidat Langelier, avocat, ex-député et ministre, professeur à l'Université Laval et maire de Québec. On revient aussi sur l'affaire Fréchette, que l'on entend bien venger de sa suspension. Pour la chambre locale, les candidats sont le Dr. Hume, conservateur, et un certain M. White. - M. Langelier a effectué des visites électorales à Saint-Ferdinand et Sainte-Sophie dimanche dernier (18, 25, p. 2). - La lutte s'est engagée dimanche de part et d'autre du comté. M. Turgeon a annoncé sa candidature après la messe à Sainte-Julie, et à Lyster après les vêpres. Il était assisté de MM. Desjardins et Prince, de Québec. À Saint-Ferdinand, M. T.C. Casgrain, conservateur, a rencontré M. Miville-Deschênes, libéral (18, 26, p. 2). - Le village de Plessisville a été le théâtre d'une joute oratoire et politique dimanche dernier. Outre les deux candidats, MM. Frs. Langelier et J.C. Turgeon, étaient présents l'hon. W. Laurier, MM. Bossé, T.C Casgrain et Chapais du Courrier du Canada, Chs. Langelier et Joseph Lavergne. M. Frs. Langelier a parlé le premier et s'est attaqué à la politique nationale, ou protection. M. Turgeon, qui est un homme d'affaires, a produit bonne impression par son grand sens pratique. Vint ensuite M. Lavergne, qui s'éleva contre le tarif des conservateurs, mais c'est M. Casgrain qui emporta vraiment les partisans par ses incriminations à l'égard de M. Laurier, qui ne manqua pas de bien se défendre par la suite (18, 27, p. 2).
- Tournoi politique à Sainte-Sophie, dimanche dernier. On nomme les hommes présents, outre les deux candidats: Bourbeau, Desjardins, Isidore Belleau pour les conservateurs; Dr. Rinfret, J. Lavergne et Achille Carrier pour les libéraux. On apprend que Sainte-Sophie a toujours été un château fort libéral (18, 29, p. 2).
- Présentation des candidats du comté de Mégantic à Inverness, jeudi dernier. L'hon. M. Caron, Thos. White, Thos. Chapais, J.E. Prince pour les conservateurs, et l'hon. W. Laurier, J. Lavergne, Chs. Langelier et L. J. Cannon du côté des libéraux étaient présents: assemblée très paisible (18, 30, p. 2). - L'élection de Mégantic s'est terminée par une majorité d'environ 30 voix pour M. Langelier (18, 31, p. 2). - M. Langelier est définitivement élu par 41 voix de majorité dans Mégantic pour la chambre fédérale. Le journal fait son appréciation des résultats, et tente de démontrer que le comté de Mégantic, même s'il est libéral en politique, a élu dans le passé ses représentants pour leurs qualités personnelles plutôt que pour leurs principes politiques, ce qui explique qu'on ait élu quelques conservateurs, entre autres M. Fréchette, M. Irvine, M. Richard. Le manque d'organisation dans les parties anglaises du comté expliquerait aussi la défaite des conservateurs. Plus loin, on donne le tableau des résultats de votation selon les municipalités. Seules celles qui appartiennent au territoire sont énumérées ici: Inverness, Inverness Ouest, Sainte-Anastasie, Halifax Sud, Halifax Nord, Somerset Nord, Somerset Sud, Plessisville. - Le décompte des bulletins devant le juge a donné définitivement 37 voix de majorité à Langelier (18, 33, p. 2). - L'élection de l'hon. Frs. Langelier sera bientôt contestée pour menées corruptrices par ses agents (18, 36, p. 2). - L'élection de M. Langelier est contestée par les pétitionnaires suivants: MM. Descoteaux de Sainte-Julie de Somerset et P. Tachereau de Notre-Dame de Lourdes. Les avocats de la demande sont MM. Cyrias Pelletier et I.N. Belleau. L'honorable M. Laurier sera l'avocat du défendeur (18, 40, p. 2). - Extrait des comptes de dépenses électorales du candidat Langelier, à l'élection d'un membre de la Chambre des Communes du Canada pour le district électoral de Mégantic, juillet 1884: Payé pour messages, charretiers, convocation d'assemblées, loyer de chambres, dépenses des orateurs, charges d'hôtel, listes électorales, dépenses personnelles du candidat, etc.: 1 359,59$. Signé F.T. Savoie, agent de l'hon. F. Langelier (18, 40, p. 3). - La discussion des objections préliminaires a été fixée au 24 octobre (18, 42, p. 2). - Jugement dans la contestation d'élection de Mégantic sur les objections préliminaires, qui sera entendu le 17 courant (18, 49, p. 2). - D'après un interlocutoire prononcé samedi matin par le juge Plamondon, l'instruction de la pétition d'élection dans la cause d'élection fédérale de Mégantic sera ouverte à Inverness le 20 janvier prochain (19, 4, p. 2). - Avis aux parties en cause dans cette affaire (Joseph Descoteaux et al., l'hon. C.F.S. Langelier) que la pétition d'élection sera instruite au Palais de Justice à Inverness, dans le comté de Mégantic, à 10 hrs a.m., le 20 janvier prochain et tels autres jours subséquents en autant que la chose sera nécessaire (19, 5, p. 3). - Le 28 courant, Son Honneur le juge Plamondon a renvoyé avec dépens les objections préliminaires produites par le défendeur dans la cause de l'élection locale contestée (19, 8, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 42 (24 mai 1884) : 2 (suite: 18, 49, p. 2 ; 19, 4, p. 2; 19, 5, p. 3; 19, 8, p. 2).
6 No d'identification : 50971

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« De retour »

L’agent Desjardins, de la sûreté provinciale, a repris ses fonctions à Drummondville, mardi, après une absence d’un mois pour cause de maladie. Durant ce congé de convalescence, M. Desjardins fut remplacé par les agents Coulombe et Turcot.

Référence
«De retour», La Parole (03 août 1950) : 1.
1 - 6 sur 6 résultats