Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

d'Anthédon
1 - 10 sur 10 résultats Imprimer
1 No d'identification : 7 534

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'église en pierre qui est en construction à Saint-Valère pourra probablement être bénite à la fin du mois prochain. La bénédiction aura lieu le 19 février et sera faite par Mgr Laflèche. La cérémonie commencera à 9 h A.M (2, 8, p. 2). Finalement, la cérémonie aura lieu le 17 mars, en raison du départ des Zouaves Pontificaux. «Dès le matin, une foule de paroissiens et un grand nombre d'étrangers des cantons avoisinants, se pressaient autour de la nouvelle église [...]. On voyait des décorations en plusieurs endroits, entr'autre à la porte de l'église une arche de verdure artistement travaillée. Le chemin conduisant de la vieille chapelle à l'église, était balisé sur tout son parcours. À l'intérieur de l'église nous avons remarqué au-dessus du maître-autel un dais magnifique [...]. Le choeur surtout présentait un beau coup d'oeil». Déroulement de la cérémonie: d'abord, discours de Mgr d'Anthédon, puis grande messe chantée par le curé de Sainte-Monique (M.Z. Rousseau), accompagné du curé de Sainte-Victoire (N. Héroux) et de celui de Saint-Germain (J. Tessier). On nomme par la suite les membres du clergé présents à la cérémonie: il y a entre autres Mgr Laflèche. Renseignements sur l'église: elle mesure 108 pieds par 50; sa construction a été entreprise le 6 juin 1867 par l'architecte-entrepreneur Edouard Hamelin; le clocher est à une hauteur de 108 pieds; la sacristie mesure 30 pieds carré; le temps de construction est jugé «relativement court». Renseignement sur la population de Saint-Valère: 93 habitants (dont les premiers sont là depuis 32 ans). On dit que jusqu'en 1861, le village était à l'état de mission (les 3 missionnaires ont été, dans l'ordre, Clovis Gagnon, M. Racine et Ph. H. Suzor), mais qu'à partir de cette année-là, il y a eu un prêtre résident (Louis Élie Dauth) et que la colonisation s'est accélérée. Sur le coût de la nouvelle église (8 200$), 2 800$ a déjà été payé par les contribuables pour l'extérieur de la bâtisse et 400$ pour l'intérieur. La paroisse a trois ans pour payer la différence (dont 2 200$ pour les travaux de l'intérieur). La fabrique pense pouvoir rembourser facilement, puisque la vente des bancs a rapporté 370$ durant l'année.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 5 (08 janvier 1868) : 3 (suite: 2, 8, p. 2; 3, 11, p. 2; 2, 15, 1868).
2 No d'identification : 7 954

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Horaire détaillé des visites paroissiales de Mgr D'Anthédon, qui commence à Bécancour le 1er juin et se termine à Saint-Pierre les Becquets, le 4 juillet. Voici, dans l'ordre, les villages rencontrés (pour voir les dates, retourner à l'article) entre les deux destinations nommées précédemment: Saint-Grégoire, Saint-Célestin, Saint-Léonard, Saint-Wenceslas, Sainte-Clothilde, Saint-Valère de Bulstrode, Sainte-Victoire d'Arthabaska, Saint-Albert, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Paul et les Saints-Anges, Saint-Norbert d'Arthabaska, Sainte-Hélène de Chester, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Louis de Blandford, Sainte-Gertrude et Saint-Edouard de Gentilly. En tout, 19 localités seront visitées et la visite dure entre 2 et 4 jours.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 26 (03 juin 1868) : 2.
3 No d'identification : 7 972

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pour accueillir la visite paroissiale de Mgr d'Anthédon, le 17 juin, les habitants de Saint-Christophe ont décoré le village de verdure, drapeaux, arches et inscriptions. «Nos rues ont un air de coquetterie remarquable et présentent un état d'activité inaccoutumé». La visite de Mgr d'Anthédon est racontée en détail. Il est arrivé au presbytère à 15hres. Il était attendu par un cortège formé de paroissiens et de miliciens venant de Sainte-Victoire (sous le commandement de M. Desjardins) et de Saint-Christophe (sous le commandement de M. Ludger Gaudet). Ces derniers ont présenté les armes à l'arrivée du Monseigneur. À 15h30, conférence sur la confession donnée par les prêtres Prince et Guillemette. À l'intérieur de l'église, seul le dais à la droite du choeur était une décoration inhabituelle. On dit que l'église était pleine. Les deux jours suivants, Mgr d'Anthédon confessa ceux qui le voulaient. «Le départ s'est effectué avec la même pompe déployée pour l'arrivée». Puis, il y a eu une réception à Saint-Paul de Chester. Le dimanche, en s'en allant à Saint-Norbert, Mgr est passé par Saint-Christophe pour saluer le départ du curé Suzor pour Rome (avec les Zouaves). Les paroissiens étaient présents, près de l'église, pour le remercier. On présente le discours intégral qui fut adressé à P.H. Suzor. Le lendemain, pour son départ, [u]ne longue suite de voitures le suivit jusqu'à la gare de Ste. Victoire, où se réunirent une foule de ses paroissiens afin d'être témoins de son départ». La milice de Saint-Christophe était présente pour tirer quelques coups de feu.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 28 (17 juin 1868) : 2 (suite: 2, 29, p. 2).
4 No d'identification : 7 983

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura une distribution solennelle des prix au séminaire de Nicolet, le 8 juillet, à 8h A.M. Parents et amis sont invités.
- Voir liste des prix, des élèves méritants et de la matière académique en cause, 2, 32, p. 1.
- À propos de cette soirée de distribution des prix: elle a été présidée par Mgr Laflèche. M. Adolphe Blondin a prononcé un discours à l'adresse de Mgr d'Anthédon. Une pièce de théâtre a été jouée, Francesco Carrare. Le nom de quelques comédiens est inscrit. M. Prince de Somerset a chanté une chanson comique. Il y a eu par la suite un concours d'élocution (le nom des participants est indiqué): le gagnant est Fabien Vanasse, qui a parlé du départ des Zouaves. Une cantate a été composée et chantée par Hardy de Châtillon (le sujet: les Zouaves). Le discours d'adieu fut fait par M. Gill et par Mgr Laflèche, qui parla lui aussi des Zouaves canadiens, dont 3 sont justement du séminaire de Nicolet (Gédéon Désilets, Gaspard Hainault et Alfred Prendergast). Enfin, le principal du séminaire a remercié les personnes présentes, et particulièrement les membres du clergé.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 29 (24 juin 1868) : 3 (suite: 2, 32, p. 1-2 ).
5 No d'identification : 7 984

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a eu une distribution des prix au collège commercial de Princeville, le 25 juin, pour une trentaine d'élèves. Mgr d'Anthédon était présent. Le collège de Princeville est commercial, industriel et agricole. Les matières enseignées: langues française et anglaise, arithmétique, tenue des livres, géographie, histoire, algèbre, etc. Une comédie (Le Sansonnet de Sylvio) a été jouée pour l'occasion. Puis, Mgr d'Anthédon a fait un discours sur l'harmonie nécessaire entre les classes de la société, harmonie selon lui inexistante au Canada. Monseigneur s'est ensuite rendu à Saint-Louis de Blandford, «escorté par la compagnie des pompiers et suivi de plusieurs citoyens». Plus loin, il y a la liste des prix et des élèves qui les reçoivent, de même que la matière académique en cause.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 30 (01 juillet 1868) : 2-3.
6 No d'identification : 8 002

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nombre de personnes confirmées durant la récente visite pastorale de Mgr d'Anthédon: Bécancour, 403; Saint-Grégoire, 253; Saint-Célestin, 85; Saint-Léonard, 23; Saint-Wenceslas, 40; Sainte-Clothilde, 33; Saint-Valère, 121; Sainte-Victoire, 239; Saint-Christophe, 301; Saint-Paul de Chester, 273; Saint-Norbert, 281; Saint-Louis de Blandford, 77; Sainte-Gertrude, 120; Gentilly, 360 et Saint-Pierre, 350.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 32 (15 juillet 1868) : 2.
7 No d'identification : 8 132

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 27 septembre, au séminaire de Nicolet, Mgr d'Anthédon est venu pour faire trois ordinations: Pierre Sévère Dagneault (sous-diacre), Zéphirin Tourigny et Amable Lebrun (diacre) et Isidore Béland (prêtre).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 43 (30 septembre 1868) : 2.
8 No d'identification : 8 477

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Bénédiction de l'orgue de Saint-Grégoire par Mgr d'Anthédon. La cérémonie a eu lieu dans l'église paroissiale, le 27 décembre 1868. On donne le nom d'hommes du choeur, de citoyens, d'organistes. L'orgue vient des ateliers de M. Mitchell, de Montréal et a coûté 2 000$. C'est le curé qui a eu l'initiative. Tous les détails de la cérémonie sont inscrits. On dit aussi que la célébration coïncidait avec la fête du curé J. Harper (dans cette paroisse depuis 37 ans). Les paroissiens lui ont offert à cette occasion, d'une valeur de 34 Louis, un capot de castor piqué, un casque de vison, une paire de mitaine en peau de loutre piquée, des bréviaires, une paire de lunette montée en or, une tabatière d'argent, une ceinture et une soutane de 20$. On apprend aussi que J. Harper a fondé le couvent des Soeurs de l'Assomption. On présente par la suite l'adresse intégrale présentée au curé par le Dr. J.B. Boudreau.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 4 (31 décembre 1868) : 2.
9 No d'identification : 8 745

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les examens, au Séminaire de Nicolet, auront lieu le 14 juillet. «Suivant la coutume, un grand nombre de personnages distingués, Évêques, prêtres, religieux, juge, hommes de profession, s'étaient empressés de venir pour la circonstance». C'est la pièce de théâtre «Olivier de Clisson» qui a été jouée. C'est M. Châtillon qui s'est occupé de la partie musicale. Puis, Mgr d'Anthédon a fait un discours, suivi du Rvd Bellemare. Il y a par la suite la liste de plusieurs personnes présentes à cette distribution des prix (3, 33, p. 2). Liste des prix et des élèves méritants (3, 34, p. 1).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 30 (01 juillet 1869) : 3 (suite: 3, 33, p. 2; 3, 34, p. 1).
10 No d'identification : 9 165

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 27 septembre, sous les ordres de Mgr d'Anthédon, le curé de Saint-Pierre les Becquets (C.Z. Garceau) a marqué l'emplacement d'une nouvelle église, dans le 7ème rang de la seigneurie Lévrard et «a donné à la paroisse future le nom de "Ste. Sophie de Lévrard"». C'est M.J.O. Tousignant, avocat de Québec et co-seigneur de l'endroit, qui a donné la terre gratuitement. Le curé Garceau est aussi impliqué activement, défrichant lui-même une terre, donnant ainsi le bon exemple. On dit que la nouvelle paroisse offre de grands avantages: le sol est généralement bon; il y a 6 rangs de 30 arpents. Il y a une liste de personnes présentes à la cérémonie.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 47 (28 octobre 1869) : 3.
1 - 10 sur 10 résultats