Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Richmond Guardian
1 - 3 sur 3 résultats Imprimer
1 No d'identification : 6 369

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal fait part de l'opinion du Richmond Guardian, journal conservateur du district de Drummond et Arthabaska, opinion qui incite les gens du district à voter pour le libéral M. Wilfrid Laurier.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 2 (12 octobre 1877) : 3.
2 No d'identification : 8 739

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les examens, au Couvent de Somerset, auront lieu le 7 juillet. Le lendemain aura lieu la distribution des prix, à 20h. L'ouverture du bazar suivra.
- Dans un article sur la remise des prix, il est souligné que les jeunes filles lisent l'anglais couramment et que contrairement à ce qu'affirme M. Jones, rédacteur du Richmond Gardian, l'émigration canadienne-française n'est pas due à leur ignorance de cette langue (l'article suivant porte sur cette thèse de façon plus détaillée). Concernant la soirée du 8 juillet, il y a eu du chant, de la musique et des pièces de théâtre «Les trois orphelines» et «L'ange et l'âme».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 30 (01 juillet 1869) : 3 (suite: 3, 32, p. 2).
3 No d'identification : 11 097

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le «Richmond Guardian» travaille pour obtenir le terminus du chemin à lisses de Drummond et Richelieu à la ville de Richmond. «L'union des Cantons de l'Est» appuie cette demande. Richmond est un centre de prospérité et, compte tenu de l'apathie régnant à Arthabaskaville à propos de ce chemin de fer, on croit que Richmond l'emportera. Si le terminus est à Arthabaska, il servira les intérêts de la colonisation, de l'exploitation du bois et de l'agriculture; s'il est à Richmond, il servira les intérêts de l'industrie manufacturière et minière, les pouvoirs d'eau du Saint-François, les carrières d'ardoise, les mines de cuivre, etc. On propose un chemin à lisses entre Drummondville et Richmond, avec un embranchement vers Arthabaska, et on espère y arriver avec le temps.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 45 (13 octobre 1870) : 2.
1 - 3 sur 3 résultats