Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Tranchemontagne
1 - 2 sur 2 résultats Imprimer
1 No d'identification : 6 726

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«MM. L. A. Sénécal, Tranchemontagne, Tourville, Meigs, Vassal et Cooke, viennent de s'associer pour exploiter le commerce du bois sur la rivière St. François. Ils ont l'intention d'établir de vastes scieries à vapeur à St. Thomas de Pierreville.»

Référence
«Esprit d’entreprise», Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 15 (14 mars 1866) : 2.
2 No d'identification : 34030

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résumé Bellemare sur les grandes scieries de Nicolet:
Moulin 1:
- c1862: construction du premier grand moulin à vapeur par Girardin et Tranchemontagne
- c1869: vente du moulin Girardin/Tranchemontagne à Antoine Mayrand, lequel le cède, plus tard, à son gendre Michel O’Shaughnessy
Moulin 2:
- c1868: construction d’un deuxième moulin à vapeur dans l’Île Lozeau par Black et Ball, vendu aussitôt après sa construction à McCaffrey, Lecomte et Ball.
- c1869: Incendie Moulin Ball. Reconstruction pour le compte de Francis McCaffrey qui demeure propriétaire pendant une dizaine d’années, puis le cède à son frère Charles.
Moulin 3:
c1872: Construit par Trahan, Trudel et Soupras.
c1874: vendu à Larocque et revendu la même année à Lamoureux, puis à Georges Ball.
c1875: incendie, puis reconstruction et modernisation.
Le moulin Ball a été exploité jusqu’à l’épuisement des lots de son propriétaire. Il a été ensuite démonté et transporté à Sainte-Marie de Beauce.
Moulin 4:
c1880: construction par Crépeau et Duval. Incendie et faillite quelques années plus tard. Leur cour [et le moulin?] appartenait à la Compagnie Tourville.
Moulin 5:
c1890: construit par Francis McCaffrey. Il le vend plus tard à George Ball. Vente des équipements quelques années plus tard. Manque de ressources.

Il y aurait eu d’autres moulins à scie plus anciens(liés aux moulins banaux): «Depuis le commencement du siècle, il y avait à Nicolet quelques moulins à scie. Mais aucun document ne prouve qu’il y ait eu de grand commerce de bois avant 1834. — Le seigneur P.M. Cressé en avait construit un vers 1787 et le docteur Calvin Alexander un autre près du moulin à farine du S.-O., vers 1816. » P. 248, Note 2.

Référence
Joseph-Elzéar Bellemare, Histoire de Nicolet 1669-1924. Première partie: la seigneurie, Arthabaska, Impr. d'Arthabaska, 1924, 247-253, 255, 283, 285, 288, 291. (selon Index).
1 - 2 sur 2 résultats