Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Logo du CIEQ

Fichiers documentaires

Index onomastique

Rainville
1 - 22 sur 22 résultats Imprimer
1 No d'identification : 6 489

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les habitants de L'Avenir fêtent le 4 juillet. Pourquoi? «Par sympathie pour la cause du Nord des États-Unis.» Les habitants se sont réunis vers 20 h sur la place publique. Ils ont déployé des drapeaux et ont fait détonner des armes à feu. M. Dorion a prononcé un discours pour expliquer le but de la fête, soit souligner «l'établissement de la liberté sur le continent américain». Il s'agissait donc d'une fête pour tous les libéraux, et pas seulement ceux des États-Unis. Dorion a aussi parlé de la crainte des Canadiens face aux relations avec le voisin américain. Il a ajouté que «la paix aux États-Unis, c'était la paix en Canada et que la prospérité chez nos voisins, c'était la prospérité ici».

Puis, MM. Griffing, Rainville et Gladu ont pris la parole. Après, on a chanté le «chant populaire» et vers 22 h, sous forme de procession, les gens se sont rendus jusqu'à la salle de l'Institut. La danse et les amusements ont duré jusqu'à minuit.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 32 (05 juillet 1865) : 2.
2 No d'identification : 6 555

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Le conseil municipal de la paroisse de St-Christophe s'est réuni samedi dernier. Son secrétaire-trésorier M. L. O. Pepin, en face de la détermination des conseillers de le destituer, a préféré résigner. C'est M. Rainville qui le remplace».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 6 (02 novembre 1877) : 4.
3 No d'identification : 6 908

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À l'approche des élections, «M. Watts a parlé à Chénier», «M. Rainville a parlé à Ste. Clothilde» et «M. le notaire Laliberté de Warwick a rencontré à St. Albert MM. J. O. Bourbeau et A. Beaubien». De son côté, «M. Auguste Beaudry, Étudiant en droit de ce village, a fait un début des plus heureux à St. Louis de Blandford. Il y a prononcé un discours, qui a produit beaucoup d'effet». Aussi, «À St. Norbert, il y a eu rencontre entre MM. D. O. Bourbeau et M. J. Lavergne». «(MM. Léonard, Nantel et Polette) se sont rencontrés à St. Germain après la messe, à Drummondville après vêpres et à St. Cyrille dans la soirée». «M. L. A. Bernard, le Maire de la paroisse, termina l'assemblée par un magnifique discours en faveur de M. Watts». À Drummondville, il y avait peu d'électeurs, mais ils étaient presque tous partisans de M. Watts». Un certain Hébert, un trouble-fête, a été mis entre les mains de la police. «L'assemblée de St. Cyrille a été favorable à M. Watts». «Nous avons rarement rencontré une population plus calme et plus polie que celle de St. Cyrille». «Somme toute, la journée de dimanche a été excellente pour M. Watts».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 27 (04 avril 1878) : 3-4.
4 No d'identification : 6 935

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Dimanche dernier, MM. Watts et Rainville rencontrèrent M. Cornellier à Ste. Hélène de Chester». Durant cette campagne du dimanche, les libéraux ont frappé fort dans l'esprit des gens de la place.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 28 (11 avril 1878) : 3.
5 No d'identification : 6 946

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Mercredi de la semaine dernière il y avait (une) grande assemblée à St. Norbert. MM. Watts et Léonard s'y trouvaient. MM. Rainville, Cannon et Dorion remportèrent un succès complet sur MM. Cornellier et Bergeron, deux nouveaux arrivés de Montréal».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 28 (11 avril 1878) : 3.
6 No d'identification : 6 955

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Vendredi (de la semaine dernière), il y eut assemblée à St. Albert et à St. Valère. À St. Albert, M. Bergeron offrit à M. Rainville de pairer. Ce cher M. se souvenait de sa raclée de St. Norbert. À St. Valère, M. Lavergne remporta un succès complet. Somme toute, la semaine a été des plus satisfaisantes pour les amis de la bonne cause».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 28 (11 avril 1878) : 3.
7 No d'identification : 7 062

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«L'Hon. M. Laurier et M. Rainville ont adressé la parole aux électeurs de la paroisse de St. Christophe Dimanche dernier. L'Honorable Ministre du Revenu de l'Intérieur remercia ses amis pour le zèle qu'ils avaient déployé dans la dernière lutte, et les félicita sur leur brillante victoire». Le Journal d'Arthabaska affirme que la foule a accueilli M. Laurier avec émotion.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 32 (16 mai 1878) : 4.
8 No d'identification : 7 217

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Dimanche dernier, le 12, les amis de la cause conservatrice avaient invité M. Watts et ses amis de se rendre à St. Germain pour y discuter la politique du gouvernement Joly pendant la dernière session. M. Watts avait été informé qu'il y rencontrerait des adversaires. Sur cette invitation, M. Watts se rendit donc à St. Germain accompagné de MM. Rainville, Lavergne et Cannon». Plusieurs électeurs de l'endroit présents, mais peu d'électeurs provenant de Saint-Guillaume, Drummondville, Grantham, Wickham, L'Avenir, Windsor et Simpson. L'événement ne semble pas jouir d'une grande popularité. Le Journal souligne que les libéraux ont été chaudement applaudis.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 45 (15 août 1878) : 3-4.
9 No d'identification : 7 242

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«M. Rainville est entré en campagne dimanche. Il a parlé à St. Guillaume avec le plus grand succès».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 47 (29 août 1878) : 2.
10 No d'identification : 7 244

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dimanche, M. Laurier était à Saint-Christophe dans le cadre de la nouvelle campagne électorale. Il a fortement incité les électeurs de l'endroit à voter pour M. Rainville, un libéral. De son côté, M. Lavergne est allé courtiser les électeurs de Saint-Norbert, après la messe. Ces discours furent suivis par d'autres discours à Stanfold. M. Laurier ouvrit l'assemblée et fit son discours. M. Lavergne en fit autant. Le Journal d'Arthabaska se dit confiant face à la victoire libérale quant aux prochaines élections. Aussi, il y a eu à Victoriaville un débat entre le libéral M. Lareau et le conservateur M. Bourbeau.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 47 (29 août 1878) : 2-3/.
11 No d'identification : 7 259

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Dimanche dernier, M. Rainville rencontra M. Bourbeau à St. Germain après la messe et le soir à St. Cyrille». À Saint-Germain, M. Watts était aussi présent. «À St. Guillaume, M. Auguste Pacaud rencontra M. Frs. L. Désaulniers, député à la Chambre locale pour le comté de St. Maurice».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 48 (05 septembre 1878) : 3.
12 No d'identification : 9 955

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'assemblée de dimanche à Stanfold, qui devait permettre aux électeurs du comté d'Arthabaska d'être renseignés à propos de l'annexion aux États-Unis, n'a pas eu un grand succès. Il y avait à peine 800 personnes, les citoyens ont refusés de suivre les orateurs, qui n'ont pas été crus. On souligne que les discours de Laurier et Gérin ont été différents, que le premier semble s'accorder aux plus avancées du parti libéral, moins l'exagération déshonnête, tandis que le second représentait les idées conservatrices. E.L. Pacaud a parlé dans le sens de l'annexionnisme. Comme Laurier et Gérin, MM. Crépeau, Piteau et Rainville ont protesté contre l'inopportunité de la rencontre. MM. Buies et Turgeon ont eu peu de succès. On présente les résolutions dues à Laurier. Il semble que la foule s'amusait beaucoup, riant des orateurs et votant à majorité des résolutions contradictoires.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 34 (28 juillet 1870) : 2.
13 No d'identification : 13 818

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il semble que M. Hemmings ait voté contre la taxe sur le tannin durant son dernier mandat. M. Rainville a essayé de démontrer que cette taxe aurait été en faveur des producteurs, mais il s'avère selon le journal que tel n'est pas le cas. La taxe du manufacturier serait aussi reportée par ce dernier sur les producteurs d'écorce en lui payant cet article moins cher. Par contre, M. Hemmings ne se serait pas opposé à la taxe directe sur l'écorce, afin d'éviter que ce produit soit exporté aux États-Unis dans son état brut et protéger par le fait même la fabrication canadienne du tannin. Par conséquent, M. Hemmings a travaillé dans l'intérêt des électeurs du districts d'Arthabaska.
- Plusieurs articles sur la campagne de Laurier, qui ne sont guère que des répétitions de ce que l'on a vu dans les semaines précédentes.


Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 30 (28 juin 1871) : 2.
14 No d'identification : 14 102

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des soumissions sont demandées pour la confection de trottoirs à Victoriaville. Le contrat sera donné lundi, à 5 h p.m. Pour connaître les conditions relatives au travail, s'adresser au secrétaire trésorier, M. Rainville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 44 (05 octobre 1871) : 2.
15 No d'identification : 9 519

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Honoré Mercier a été accueilli par une «foule considérable» à la gare d'Arthabaska, le 7 février 1887, alors qu'il se dirigeait vers Québec dans l'Express du midi, s'arrêtant à toutes les stations entre Saint-Hyacinthe et Québec. La fanfare de Victoriaville, des dames de l'élite et des électeurs étaient présents sur les lieux. Un banquet fut donné à M. Mercier par les femmes de Laurier et Lavergne. Le doyen du barreau, M. E.L. Pacaud, fit par la suite un discours. Après le départ de Mercier, Lavergne fit un discours, suivi de Rainville, Tousignant et Cannon.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 5 (12 février 1887) : 2.
16 No d'identification : 9 523

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Débat oratoire entre les deux candidats dans Drummond et Arthabaska, M.M. Lavergne et Chabot (de Lévis). La foule, ce mardi 15 février, était de 1 200 à 1 500 personnes. Chaque orateur disposait de 30 minutes. L'article donne des renseignements sur le déroulement de l'assemblée politique: l'ordre des discours, leur contenu, la réaction de la foule (favorable à M. Lavergne).
- Il y a eu une même assemblée à Inverness, confrontant cette fois M. Turcot (assisté de M. Rainville) et Sir John. L'article ne nous apprend que l'orientation politique du journal, qui favorise M. Turcot. Cette assemblée a eu lieu «le jour de la nomination».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 6 (19 février 1887) : 3.
17 No d'identification : 11 859

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le jour de la Fête-Dieu, il y a eu une quête dans l'église faite par dame Basile Théroux, M. Rainville (protonotaire), dame P.L. Tousignant et le maire L.O. Pépin.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 25 (22 juin 1889) : 2.
18 No d'identification : 12 890

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 13 juin, le collège du Sacré-Coeur a célébré la fête patronale de l'institution. Liste des membres du clergé présents. Pour l'occasion, il y a eu une messe solennelle chantée par l'abbé Gauvin (curé de Sainte-Thérèse, N.B.). Le sermon (il est brièvement question du contenu) a été donné par l'abbé C.F. Baillargeon. Les élèves ont eu congé à la suite de la fête.
- Distribution des prix au collège du Sacré-Coeur. Il y a eu 12 diplômés. Parmi les personnes présentes: les curés Charland (Waterville), Baillargeon (ancien curé de Stanfold) et Buisson (Saint-Christophe), Wilfrid Laurier, le juge Plamondon, lesquels ont fait des discours (sauf M. Buisson). La distribution des prix a débuté par la musique de la fanfare. Il y a eu aussi une séance dramatique (24, 25, p. 3).
- Plus de détails sur la distribution des prix: titres des pièces jouées, noms des acteurs, commentaires sur chaque pièce. Concernant les progrès du collège: «Les nombreux élèves gradués qui en sont sortis, occupent aujourd'hui des positions distingués soit dans le commerce, l'industrie, la finance, même les professions libérales». Le journaliste parle ensuite de la contribution du Rév. Milot (chapelain des Frères). Le soir, il y a eu un banquet au collège. Liste des personnes présentes, dont plusieurs membres du clergé, le juge Plamondon, Wilfrid Laurier et M.M. Lavergne, Rainville, Tousignant, Montreuil, etc. Puis, on donne le nom des diplômés, leur discours d'adieu. Ensuite, liste des prix et des élèves méritants. Le nom des cours est aussi donné (24, 26, p. 1 et 4).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 24 (19 juin 1890) : 3 (suite: 24, 25, p. 3; 24, 26, p. 1-4).
19 No d'identification : 13 190

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À la messe de Noël, à Arthabaskaville, le choeur d'amateurs a été dirigé par Roméo Poisson. Liste d'une dizaine de personnes faisant partie du choeur (exemple: Mme J. Lavergne, Mme L.J. Cannon, Mme A. Côté, M. Rainville, etc.) Les noms des solistes et de quelques pièces interprétées sont aussi indiqués.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 52 (31 décembre 1890) : 2.
20 No d'identification : 9 030

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les déménagements sont presque finis. M. Rainville tient désormais ses bureaux rue de l'Église, alors que M. Gastonguay, arpenteur, occupe la maison de M. Rainville. M. le docteur Fortin a déménagé son bureau dans la maison de M. Beauchesne, en face de l'Union. MM. Théroux et Richard font des réparations considérables à leurs résidences.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 22 (21 mai 1881) : 2.
21 No d'identification : 12 397

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de la «Royale d'Angleterre», compagnie d'assurances dont M. Rainville est l'agent pour le comté d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 41 (30 septembre 1882) : 2.
22 No d'identification : 12 885

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La fête des arbres pour Arthabaska et la région Est est fixée au 16 du courant. On incite à faire de belles plantations «le long des chemins, dans les champs et autour des habitations». Ainsi, pour les paroisses où le bois fait défaut même pour le chauffage, les cultivateurs pourront donc graduellement reboiser une partie de leur terre, de laquelle ils pourront tirer dans l'avenir de grands profits.
- La fête des arbres est passée presque inaperçue ici. Aucune démonstration officielle n'a eu lieu et tout a été laissé à l'initiative individuelle. Quelques citoyens de ce village se sont tout de même mis à l'oeuvre, entre autres MM. L.E. Pacaud, R. Richard, A.B. Desrochers, C.J. Powell et W. Blanchet. La fabrique fera sans nul doute des plantations sur son vaste terrain l'an prochain. La paroisse a eu droit, semble-t-il, à une démonstration officielle; MM. le maire et le secrétaire Rainville ont présidé à la plantation de quelques arbres (17, 23, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 22 (12 mai 1883) : 2 (suite: 17, 23, p. 2).
1 - 22 sur 22 résultats