Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Institut de L’Avenir
1 - 14 sur 14 résultats Imprimer
1 No d'identification : 5 832

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie le compte-rendu de la réunion des membres de l'Institut qui a eu lieu au village de L'Avenir. Noël Hébert, ancien représentant de Mégantic, et P. Blanchet ont pris la parole. L'auditoire était imposant et plusieurs femmes étaient présentes.

L'article donne le contenu des deux discours. Par exemple, M. Blanchet a félicité la localité de L’Avenir sur le fait qu’elle possède déjà un institut et un journal pour aider aux « écoles publiques à répandre l'éducation».

M. Hébert, un des premiers colons du comté d'Arthabaska, a souligné les progrès. Par exemple, «en 1848, lorsqu'il était à Arthabaska, les nouvelles de Montréal passaient par Saint-Grégoire ou Gentilly et [...] elles leur parvenaient en plus de temps qu'il n'en faut actuellement pour obtenir des nouvelles de la France». En fait, trois semaines pouvaient s'écouler.

Certains villages (Plessisville, Princeville, Victoriaville et Arthabaskaville) sont devenus des villes. L'article dit que celles-ci sont «en communication directe avec le monde entier», grâce au télégraphe, aux chemins de fer, à la poste quotidienne et aux journaux.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 33, Institut (09 juillet 1863) : 2.
2 No d'identification : 5 873

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Conseil municipal de L'Avenir a voté une appropriation 25 $ piastres pour faire lambrisser la bâtisse de l'Institut en briques.

«Moyennant cette somme, le Conseil acquiert le droit de tenir ses séances dans la grande salle de la bâtisse ainsi que celle des commissaires d'école et l'usage de la même salle pour toutes les assemblées publiques autorisées. [...] Le bas [de l'édifice] continuera à être occupé comme école et le haut comme salle de réunion pour l'Institut, les commissaires d'école, le Conseil et les assemblée publiques. Cette bâtisse sera un monument de ce que peut produire la bonne entente [entre les corps publics]».

- Des soumissions seront reçues pour cette construction, et plus spécifiquement pour égoutter le terrain sur lequel repose la bâtisse. «Si les soumissions ne sont pas acceptées par le comité, l'ouvrage sera vendu au rabais à la bâtisse de l'Institut, samedi, le 8 août prochain».

Référence
«Institut», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 35 (23 juillet 1863) : 2-3.
3 No d'identification : 6 663

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Avis public, élection municipale »

On annonce une assemblée publique pour les habitants de L'Avenir qui ont le droit de vote aux élections municipales. L’assemblée aura lieu le 8 janvier 1866 à la salle de l'Institut. Sept nouveaux conseillers seront élus.

- L'annonce est signée par le maire H.S. Griffing.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 5 (03 janvier 1866) : 2.
4 No d'identification : 5 882

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'extérieur de la bâtisse de l'Institut de L'Avenir est terminé. Le premier étage est en pierre et le second, en bois lambrissé en briques. «Le contrat pour le parachèvement de l'extérieur de la bâtisse a été donné à des conditions si avantageuses et exécuté avec tant de fidélité par M. Bernier, qu'il reste entre les mains du Conseil [municipal], sur la somme appropriée, une balance assez forte pour faire terminer l'intérieur d'une manière convenable. Ces derniers travaux doivent être exécutés incessamment, pendant la bonne saison».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 42 (10 septembre 1863) : 2.
5 No d'identification : 5 894

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce que l’assemblée des membres de l'Institut de L’Avenir aura lieu le 29 octobre, à 19 h. À cette assemblée, le Dr. Gladu a été admis comme membre. À la prochaine réunion (le 3 décembre 1863), une nouvelle motion sera peut-être acceptée. On se propose «d'amender la constitution pour réduire le quorum aux assemblées et pour pourvoir plus efficacement à la perception des contributions annuelles». L'élection annuelle des officiers aura également lieu.

Le journal présente la liste des nouveaux officiers et des membres du comité de régie. Le président est encore J. B. E. Dorion (2, 3, p. 2).

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 49 (29 octobre 1863) : 2 (suite: 1, 50, p. 2; 2, 3, p. 2).
6 No d'identification : 5 509

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L’assemblée annuelle des membres de l'Institut pour l'élection des officiers aura lieu ce soir. L'assemblée se tiendra dans la bâtisse de l'Institut à L’Avenir.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 3.
7 No d'identification : 5 702

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Lors d'une assemblée des membres de « l'Institut du comté de Drummond », qui a eu lieu dans les salles de l'Institut de L'Avenir, les officiers et les membres du comité de régie ont été élus.

- L’article présente la liste des noms et des postes occupés. J. B. E. Dorion en est le président.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 4 (18 décembre 1862) : 2.
8 No d'identification : 5 916

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal affirme que depuis l’érection de la municipalité de L’Avenir, les affaires ont été assez bien conduites et que les revenus indirects du Conseil ont suffi à payer les dépenses sans avoir eu à recourir à une taxe sur la propriété foncière. «Le Conseil [municipal] n'a contracté aucune dette de sorte que les contribuables peuvent se féliciter du changement opéré sur l'ancien ordre des choses».

- L'assemblée des électeurs de L'Avenir aura lieu le 11 janvier 1864 à 10 h, dans la bâtisse de l'Institut. On y élira sept conseillers. Depuis sa rénovation, ce bâtiment sera utilisé pour la première fois à des fins publiques.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 6 (07 janvier 1864) : 2-3.
9 No d'identification : 6 296

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 2 janvier 1865, il y a eu une séance publique de l'Institut du comté de Drummond, dans la bâtisse de l'Institut, à L'Avenir. La question dont on a débattu est la suivante: « La Confédération proposée par la conférence de Québec serait-elle avantageuse pour le pays ? ».

H. S. Griffing a parlé en sa faveur, J. A. Malhiot et J. B. E. Dorion, contre. La discussion a duré 3 heures.

« L'assemblée se composait de près de 200 personnes et s’est prononcée unanimement contre la Confédération ».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 6 (04 janvier 1865) : 2.
10 No d'identification : 6 327

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 23 mars 1865, M. Dorion va rencontrer les électeurs de la municipalité de L'Avenir dans la salle de l'Institut, «pour leur rendre compte de ce qui s'est passé au Parlement durant la dernière session».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 17 (22 mars 1865) : 2.
11 No d'identification : 6 333

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'Institut de L'Avenir tiendra une assemblée le 20 avril.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 21 (19 avril 1865) : 3.
12 No d'identification : 6 489

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les habitants de L'Avenir fêtent le 4 juillet. Pourquoi? «Par sympathie pour la cause du Nord des États-Unis.» Les habitants se sont réunis vers 20 h sur la place publique. Ils ont déployé des drapeaux et ont fait détonner des armes à feu. M. Dorion a prononcé un discours pour expliquer le but de la fête, soit souligner «l'établissement de la liberté sur le continent américain». Il s'agissait donc d'une fête pour tous les libéraux, et pas seulement ceux des États-Unis. Dorion a aussi parlé de la crainte des Canadiens face aux relations avec le voisin américain. Il a ajouté que «la paix aux États-Unis, c'était la paix en Canada et que la prospérité chez nos voisins, c'était la prospérité ici».

Puis, MM. Griffing, Rainville et Gladu ont pris la parole. Après, on a chanté le «chant populaire» et vers 22 h, sous forme de procession, les gens se sont rendus jusqu'à la salle de l'Institut. La danse et les amusements ont duré jusqu'à minuit.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 32 (05 juillet 1865) : 2.
13 No d'identification : 6 612

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La compagnie de M. Duccello annonce des représentations (jeux, tours de force, musique, farce, ventriloquisme). M. Austinello, 7 ans, chantera aussi et fera des tours. Les représentations auront lieu les 22 et 23 novembre à la salle de l'Institut de L'Avenir. Le prix d'admission est de 20 ¢ pour les personnes de plus de 12 ans et de 10 ¢ pour les autres.

- L’article publicitaire dit que c'est une soirée «comme on en voit peu à la campagne».

Référence
«Grande représentation, salle de l’Institut de L’Avenir», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 51 (15 novembre 1865) : 3.
14 No d'identification : 5 904

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À L’Avenir, la réunion de l'Institut aura lieu le 26 novembre à 19 h. On y traitera «d’affaires importantes».

Référence
«Institut», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 53 (26 novembre 1863) : 2.
1 - 14 sur 14 résultats