Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Tousignant
1 - 25 sur 27 résultats Imprimer
1 No d'identification : 5 871

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un dénommé P. L. Tousignant annonce qu'il vendra toujours, en face de l'église, du pain «de la meilleure qualité [...] au plus bas prix possible».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 34 (16 juillet 1863) : 3.
2 No d'identification : 7 055

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Déclarations de Siméon Fraser, notaire de L'Avenir, affirmant que P. L. Tousignant a encouragé de jeunes gens à empêcher Ernest Pacaud de parler. Cet incident serait arrivé à l'occasion du discours échangé entre MM. Watts et Léonard, près du Palais de Justice d'Arthabaskaville.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 32 (16 mai 1878) : 3.
3 No d'identification : 7 140

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Arthabaskaville : «Le Rév. Mr. Trottier, chapelain au Collège du Sacré-Coeur, P. L. Tousignant Écr., Rédacteur en chef de l'«Union des Cantons de L'Est», Mr. Achille Gagnon partent samedi pour l'Europe. Mr. Eugène Crépeau est parti la semaine dernière». Voyage pour l'Exposition.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 41 (18 juillet 1878) : 3 (suite: 1, 42, p. 3).
4 No d'identification : 7 225

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Arthabaskaville : «Nous apprenons que M. J. A. Poisson, écr., régistrateur du comté d'Arthabaska, rédige L'Union des Cantons de L'Est en l'absence de son rédacteur en chef M. P. L. Tousignant».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 45 (15 août 1878) : 4.
5 No d'identification : 8 793

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M.P.L. Tousignant est désormais le seul propriétaire de L'Union des Cantons de l'Est, la société A. Gagnon & Cie ayant été dissoute de consentement mutuel. M. Tousignant hérite des dettes. Ceux qui n'ont pas payer leur abonnement doivent donc s'adresser directement à lui.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 34 (29 juillet 1869) : 2.
6 No d'identification : 7 274

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Conditions de l'union des Cantons de l'Est. Prix d'abonnement pour un an 1,50$. On ne s'abonne pas pour moins d'un an. États-Unis d'Amérique, une année coûte 1,50$ en or ou en billets de banque du Canada. Tarif des annonces: 6 lignes et moins, 0,50$, pour chaque insertion subséquente: 0,12 1/2 $. Annonce d'une plus grande étendue: 8 cts la ligne pour la première insertion et 3 cts la ligne pour les insertions subséquentes. Réclames: 20 cts la ligne. Tout ce qui a rapport à la rédaction, lettre d'argent, demandes d'abonnement, réclammations, etc. doivent être adressées à P.L. Tousignant, Propriétaire, éditeur et rédacteur de l'Union, à Saint-Christophe d'Arthabaska. Pour discontinuer son abonnement, donner avis au moins 1 mois avant l'expiration de l'année d'abonnement. Toute correspondance doit être signée d'un nom responsable. Toute lettre dont le port n'est pas payé restera à la poste. Les prix d'abonnement sont changés, conformément aux tarifs annoncés: ils sont de 1,00$ et 2,00$ si l'abonnement n'est pas payé d'avance. Les autres tarifs ne changent pas.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 6 (13 janvier 1870) : 4 (suite: 4, 52, p. 4).
7 No d'identification : 7 275

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'Union des Cantons de l'Est paraît les jeudis matin à Arthabaskaville, près du Palais de justice. Publié par P.L. Tousignant, imprimé par Alf. O. Bellefeuille, pour le propriétaire.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 6 (13 janvier 1870) : 4.
8 No d'identification : 14 129

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
P. L. Tousignant, syndic officiel, sollicite respectueusement les marchands sur les affaires qu'ils peuvent avoir dans le district d'Arthabaska relativement à l'acte de la faillite de 1869.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 50 (16 novembre 1871) : 3.
9 No d'identification : 14 142

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Conditions de l'Union des Cantons de l'Est»: abonnement d'un an, 1$. On ne s'abonne pas pour moins d'un an. Dans les cas où l'abonnement n'est pas payé d'avance, il monte à 2$. Les annonces coûtent 0,50$ pour 6 lignes ou moins, et chaque insertion subséquente coûte 0,12 1/2 $. Les annonces de plus grandes étendues coûtent 8 cts la ligne pour la première insertion et 3 cts pour les insertions subséquentes. Réclames à 20 centins la ligne. Tout ce qui a rapport à la rédaction, au financement, à l'abonnement, à une réclamation, etc. doit être signé et adressé à P. L. Tousignant, propriétaire, éditeur et rédacteur de l'Union, à Saint-Christophe d'Arthabaska. Le journal paraît tous les jeudis matin, à Arthabaskaville, près du palais de justice.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 6, no 3 (21 décembre 1871) : 4.
10 No d'identification : 14 455

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication d'un poème, sous deux titres: «À la petite Rachel» et plus bas: «Sur la tombe d'un enfant». Le poème est daté d'Arthabaskaville le 10 mars et paraît sous les initiales M. J. A. P.
- «À Arthabaskaville, le 7 courant à la résidence de M. P. L. Tousignant, Éditeur de l'Union, [est décédée] Marie Eugénie Céline Rachel enfant de M. Cyrille Cartier de Drummondville, à l'âge de 4 ans, 4 mois et 29 jours».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 6, no 15 (14 mars 1872) : 2 (suite: 6, 15, p. 3).
11 No d'identification : 9 712

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un bazar à Arthabaskaville au mois d'août. «Les élections ont eu lieu dimanche après la messe et les dames se sont de suite mises à l'oeuvre». La présidente est la femme du juge Plamondon. Les autres femmes du comité sont Mme W. Laurier (vice-présidente), E. Ouellet (trésorière) et P.L. Tousignant (secrétaire). Les profits du bazar serviront à terminer l'intérieur de l'église.
- Liste des souscripteurs du bazar, avec le montant donné par chacun (21, 18, p. 3). Suite de la liste (21, 19, p. 3).
- Concernant le bazar: «Les dames directrices sont à l'oeuvre, préparant des ouvrages, recueillant des souscriptions, et sollicitant des dons». Des dons proviennent même de Québec (Cyrille Duquette et Arthur Lavigne). C'est la présidente qui s'est rendue là-bas pour solliciter des dons. «Plusieurs Dames ont promis d'envoyer des cadeaux au bénéfice de l'oeuvre». Liste de quelques personnes à qui ces cadeaux seront donnés (21, 24, p. 2).
- Après une réunion des dames directrices du bazar, il a été décidé que ce dernier n'aurait lieu qu'en octobre. «En attendant, il y a beaucoup d'ouvrage sur le métier, et les cadeaux affluent» (21, 26, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 17 (07 mai 1887) : 2 (suite: 21, 18, p. 3; 21, 19, p. 3; 21, 24, p. 2; 21, 26, p. 2).
12 No d'identification : 10 686

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La session de la Cour du Banc de la Reine ayant juridiction criminelle se tiendra au Palais de justice d'Arthabaskaville, le 22 mars 1888. L'avis est signé par le shérif P.L. Tousignant.
- Ce terme sera présidé par le juge Andrews. On dit que «le calanrier n'est pas chargé» (22, 11, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 8 (25 février 1888) : 3 (suite: 22, 11, p. 2).
13 No d'identification : 11 348

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une session de la Cour du Banc de la Reine aura lieu au palais de justice d'Arthabaskaville, le 22 octobre à 10 h AM. Toute personne désirant agir contre un prisonnier actuellement en détention ou libéré sous caution est priée d'être sur place et prête à procéder. L'avis concerne aussi les juges de paix, coroner et greffier de la Paix dans et pour le district. Signé P.L. Tousignant, sherif.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 38 (22 septembre 1888) : 3.
14 No d'identification : 11 644

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Session de la Cour du banc de la Reine pour les causes criminelles, le 22 mars 1889 à 10hres A.M., au Palais de justice du village d'Arthabaskaville. L'avis s'adresse tant au juge qu'à ceux qui ont à poursuivre quelqu'un ou aux témoins. L'avis est signé P.L. Tousignant, shérif d'Arthabaskaville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 9 (02 mars 1889) : 3.
15 No d'identification : 12 524

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Session de la Cour du banc de la Reine pour les causes criminelles, le 22 octobre 1889 à 10hres A.M., au Palais de justice du village d'Arthabaskaville. L'avis s'adresse tant au juge qu'à ceux qui ont à poursuivre quelqu'un ou aux témoins. L'avis est signé P.L. Tousignanl, shérif d'Arthabaskaville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 40 (05 octobre 1889) : 3.
16 No d'identification : 12 725

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une session de la Cour du Banc de la Reine dans les causes criminelles pour le district d'Arthabaska sera tenue au palais de justice d'Arthabaskaville lundi le 22 mars 1890, à 10 hrs. a.m. Signé P.L. Tousignant, député-shérif.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 9 (01 mars 1890) : 3.
17 No d'identification : 13 077

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 22 octobre, aura lieu une session de la Cour d'Assises, juridiction criminelle, à Arthabaskaville. L'avis public est signé par le shérif P.L. Tousignant.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 39 (02 octobre 1890) : 3.
18 No d'identification : 13 278

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une session de la Cour d'Assises, juridiction criminelle, se tiendra le 23 mars 1891 pour le district d'Arthabaska, au Palais de Justice d'Arthabaskaville. L'avis est signé par le shérif P.L. Tousignant.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 10 (12 mars 1891) : 3.
19 No d'identification : 13 528

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le shérif du district d'Arthabaska, P.L. Tousignant, a nommé Clovis Baril geôlier de la prison du district d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 47 (26 novembre 1891) : 2.
20 No d'identification : 25 145

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Réinstallation de M. P.L. Tousignant comme seul shérif pour le district d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 32, no 14 (17 mars 1898) : 2.
21 No d'identification : 23 179

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Long article sur Arthabaska. On explique pourquoi on disait autrefois Arthabaskaville. Il est question des paysages enchanteurs. On dit que les professions libérales y sont bien représentées. On parle aussi du shérif P.L. Tousignant, des hôtels Plaisance et Albion, etc.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 49, no 13 (11 mars 1915) : 1.
22 No d'identification : 23 393

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Biographies des fondateurs, propriétaires, rédacteurs, collaborateurs et imprimeurs de l'Union des Cantons de l'Est. Les personnes dont il est question sont:
Mgr Elphège Gravel, Mgr Joseph Calixte Canac Marquis, l'abbé Pierre-Roy, l'abbé Nar. Pelletier, J.O Bourbeau, L.G. Houde, Théophile Girouard, Antoine Gagnon, Elzéar Ouellet, Jacques Paradis, Louis Richard, Mathias Talbot, Bazile Théroux (fils), P.L. Tousignant, Arsène Picher, Joseph Lavergne, Louis Lavergne,
L.J. Cannon, Ferd. Beauchesne, Ls-Renaud Lavergne, Onésime Caron, l'Abbé Charles Flavien Baillargeon, J.-S. Doucet, Antonio Perreault, Gustave Perreault, Edouard Richard, Louis-Arthur Richard, Adolphe Poisson, Lucien Cannon, Jules Poisson, Alfred O. Belle-Isle, Alfred Weller, Denis Leblanc, F.-X. Létourneau, Uldoric Duval et Zéphirin Nault.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 51, no 1 (14 décembre 1916) : 1-14.
23 No d'identification : 12 731

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Réunion des dames de Saint-Christophe tenue au couvent de la congrégation, dimanche dernier à l'issue des vêpres, sous la présidence de messire N. Héroux, curé. On a décidé d'organiser un bazar pour l'hiver prochain. Le comité sera composé de mesdames A. Gagnon (présidente), W. Laurier (vice-présidente), Rap. Richard (trésorière) et P.L. Tousignant (secrétaire). M. le curé a déjà fait le don d'une montre en or pour dame, sur laquelle bon nombre de billets ont déjà été pris. La recette du bazar servira à des oeuvres pies.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 11 (24 février 1883) : 2.
24 No d'identification : 13 324

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dimanche dernier à la sacristie de l'église de Saint-Christophe, les amis de la tempérance se sont constitués en ligue de tempérance, sous la présidence actuelle de M. le curé Héroux. Les officiers sont Rév. N. Héroux, président honoraire, Hon. W. Laurier, président, P.L. Tousignant, vice-président, L.J. Cannon ecr., trésorier, Chs. J. Powell ecr., secrétaire. Un comité de vigilance a été nommé, composé des messieurs suivants: Ferd. Beauchène, Thomas Baril, Ferdinand Brisson, Louis Blanchette, Charles Verville, Trefflé Nault, Joseph Daigle, Raphaël Richard, Naz. Dion et des officiers de bureau. Ce comité aura pour mission de surveiller les intérêts de la tempérance et de faire rapport à la société de toutes les infractions aux lois concernant la vente illégale de boissons enivrantes. On invite tous les amis du village et des autres paroisses du comté à se joindre à la société. On peut recevoir d'autres informations en communiquant avec le secrétaire.
- Depuis le 1er mai 1885, le comté d'Arthabaska est sous l'Acte Scott et personne ne peut y vendre des boissons enivrantes, excepté à des fins médicales et avec les licences voulues par la loi. Le comité des licences a obtenu sa charte de la législature, laquelle viendra en vigueur au jour de sa sanction, ce qui ne devrait pas tarder. Le comité aura une organisation dans chaque paroisse pour y surveiller les personnes qui seraient tentées de violer la loi. On invite toute la population à faire connaître toute infraction relative à cette loi (19, 22, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 10 (16 février 1884) : 2 (suite: 19, 22, p. 2).
25 No d'identification : 13 508

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Au public du comté d'Arthabaska: un avis par écrit adressé au Secrétaire d'État du Canada et une pétition, adressée au Gouverneur-Général en Conseil, ont été émis pour obtenir la mise en application de la deuxième partie de l'Acte de Tempérance du Canada (1878) dans ledit comté d'Arthabaska. Ces avis et pétitions portent les signatures véritables du quart au moins des électeurs du comté d'Arthabaska, et seront déposés au bureau du Registrateur dudit comté pour que le public puisse en prendre connaissance, dix jours durant, à compter du 10 avril prochain. Signé E.L. Pacaud, L.J. Cannon, P.L. Tousignant, électeurs du comté d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 15 (22 mars 1884) : 3.
1 - 25 sur 27 résultats