Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Ouellet
1 - 14 sur 14 résultats Imprimer
1 No d'identification : 464

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« M. J.B. Ouellet fera construire au printemps au coin de la rue de l'église et du palais de justice, un grand magasin à départements qui pourra rivaliser avec ceux des grandes villes. »
- Liste de matériaux disponibles (différents tissus surtout) avec leur prix respectif (1, 18, p.3). Autre liste d'articles avec leur prix (1, 33, p.3).
- Dans une publicité, il est dit : « Nous ne vendons que pour du comptant mais à bon marché. » Cette même publicité illustre la Maison Ouellet à l'aide d'un dessin. (5, 29, p.2)

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 13 (22 février 1908) : 2.
2 No d'identification : 9 298

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité du magasin général J. B. Ouellet, d'Arthabaskaville. Ce magasin vend à la fois des provisions, des ferronneries, peintures, faïences, verreries, chaussures, grand assortiment de marchandises sèches. «Pour cinq piastres on achète plus que pour six piastres ailleurs. C'est un fait connu».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 1 (15 janvier 1887) : 4.
3 No d'identification : 10 051

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le marchand J.B. Ouellet dit qu'il vend les lunettes de B. Laurence, «recommandée par le président du Collège des Médecins Chirurgiens de Québec».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 25 (02 juillet 1887) : 2.
4 No d'identification : 11 259

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nouvelle publicité de la Maison J.B. Ouellet, qui annonce sa marchandise pour les dames et les messieurs, avec les couleurs disponibles et des prix.
- Publicité de J.B. Ouellet à l'occasion des Fêtes. Liste de jouets disponibles, des fourrures en stock, des tissus et des vêtements disponibles. Seul le prix des corps et caleçons tout laine est disponible (entre 1,004 et 3,00$) (22, 48, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 34 (25 août 1888) : 3 (suite: 22, 48, p. 3).
5 No d'identification : 11 332

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le cardinal Taschereau viendra à Arthabaskaville, le 9 octobre. «Une adresse lui sera présentée à son arrivée et ensuite il y aura salut solennel du Saint Sacrement. Le lendemain aura lieu la consécration de l'église, suivie de la messe solennelle». Pour la fête du cardinal, le marchand J.B. Ouellet annonce qu'il vend des lanternes chinoises.
- À une assemblée de paroisse, qui a eu lieu à la sacristie le 23 septembre, sous la présidence du curé Buisson, il a été décidé de financer à même les fonds de la fabrique la réception du cardinal. Le premier ministre Mercier assistera, le 10 octobre, à la consécration de l'église par le cardinal (22, 39, p. 2).
- Pour la visite du cardinal, une adresse lui a été présentée par les paroissiens de Sainte-Victoire, à la résidence de D.O. Bourbeau, puis par les élèves de l'école des Frères du Sacré-Coeur. Un cortège a ensuite accompagné le cardinal jusqu'à l'église de Saint-Christophe. Les citoyens n'avaient pas décoré leur résidence en raison du mauvais temps, mais des drapeaux, étendards, oriflammes et pavillons décoraient le village. De plus, il y avait face au collège des Frères du Sacré-Coeur un écusson représentant les armes du cardinal d'un côté et celles de Mgr Gravel de l'autre. Sans oublier Joseph Lavergne, qui avait mis sur son terrain une arche de verdure. Au moment d'entrer dans l'église, il y avait une quarantaine de prêtres devant le cardinal. L'adresse du maire Joseph Lavergne et la réponse du cardinal sont présentées intégralement. Après les discours: salut solennel, chants (les noms des chants et des chanteurs sont indiqués) accompagnés de l'orgue (organiste: Roméo Poisson). Le soir, les édifices sont illuminés. Le lendemain, le cardinal est revenu à l'église, accompagné des Mgr Gravel et Marquis. Le nom des autres membres du clergé présents est indiqué. Il y a eu encore des chants (les noms des chants et chanteurs sont indiqués). Le menu du dîner est par la suite présenté en détails. Après le dîner, le cardinal a visité le couvent, l'Hôtel-Dieu et le collège (22, 41, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 38 (22 septembre 1888) : 2 (suite: 22, 39, p. 2; 22, 41, p. 2).
6 No d'identification : 11 409

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Avis aux dames: Une modiste de la ville sera sous peu, attachée à l'établissement de J.B. Ouellet. Veuiller lui réserver vos commandes».
- J.B. Ouellet annonce qu'il vend des nouveaux chapeaux, fins et élégants (23, 10, p. 2).
- J.B. Ouellet annonce l'arrivée de son nouvel assortiment d'été et affirme que pour encourager ceux qui paient en argent comptant, il donnera 5% d'escompte sur tout montant au-dessus de 1,00$ (23, 18, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 40 (06 octobre 1888) : 2 (suite: 23, 10, p. 2; 23, 18, p. 3).
7 No d'identification : 11 574

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le ferblantier de Victoriaville, J.C. Thibault, a établi un commerce à Arthabaskaville (stock de ferblanterie, poëles, tuyaux, etc.), à côté du marchand J.B. Ouellet. J.C. Thibault offre aussi ses services pour poser et réparer des fournaises.
- Ce commerçant annonce qu'il est agent pour la vente des poëles des maisons Copp Brothers (Hamilton) et Chown Cunningham (Kingston). J.C. Thibault «vient de recevoir un grand assortiment d'agrès de fromageries» (23, 6, p. 2).
- J.C. Thibault est installé dans son nouveau magasin, en face du commerce de L.O. Pépin (23, 19, p. 2).
- J.C. Thibault annonce qu'il vend des ustensiles en granit et qu'il pose des fournaises à eau chaude, à air chaud ainsi que des couvertures en métal (23, 26, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 1 (05 janvier 1889) : 2 (suite: 23, 6, p. 2; 23, 19, p. 2; 23, 26, p. 2).
8 No d'identification : 24 880

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Liste des gens de professions et d'affaires à Arthabaskaville: médecins (Dr. Blondin), marchands généraux (L.O. Pépin & Fils; G. Gendron & Fils; T. Maheu; P. Ouimet; Ferd. Beauchesne; Jos. Maheu; C. Leblanc), marchands de nouveautés (J.B. Ouellet; Mme G. Spénard), libraires (E. Tremblay; O. Fortin & Cie), industriels (Thos. Baril; P. Lemay & Frère; Gédéon Bergeron), hôteliers (hôtel Albion), sellier (Philias Blanchet), tailleur (Ed. Miville), barbier (Albert Blanchet), ferblantiers (Albert Beauchesne, J.C. Thibault; Alphonse Durant; Arthur Girouard), forgerons (Edouard Valière; O. Compagna; Joseph Labbé), divers (Pierre Maheu, embouteilleur; Isaïe Giroux, charretier; J.N. Laurendeau, cordonnier; Calixte Leblanc, maître de poste), etc.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 30, no 13 (26 mars 1896) : 4.
9 No d'identification : 24 602

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Avis au chasseur: Nous prenons la pelleterie en échange et donnons le plus haut prix du marché. J.B. Ouellet, Arthabaskaville».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 32, no 5 (13 janvier 1898) : 2.
10 No d'identification : 7 907

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité de J.B. Ouellet, marchand (hardes faites, chaussures, chapeaux...).

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 2 (09 juin 1894) : 1.
11 No d'identification : 8 421

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité de J.B. Ouellet, qui propose de payer en argent comptant de vieux timbres-poste du Canada. Il offre de payer:
«1/2 d rose $50
3 " rouge $10
6 " lilas $1.00
71/2 " vert $2.00
10 " bleu $1.00
12 " noir $5.00»
Il est préférable d'avoir le timbre avec l'enveloppe complète.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 11 (11 août 1894) : 3.
12 No d'identification : 11 889

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«MM. J.B. Ouellet, trésorier de l'ordre des Forestiers Catholiques, Cour d'Arthabaska no. 554, et Chs C. Bernier, secrétaire, Archiviste, ont été cette semaine porter à Dame veuve Albert Morel la somme de $1000, montant d'une police d'assurance sur la vie que ce dernier avait prise il y a deux ans».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 2, no 8 (27 juillet 1895) : 2.
13 No d'identification : 12 512

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. J.B. Ouellet, auparavant commis chez D.O. Bourbeau, est parti mardi pour Saint-Boniface (Manitoba), où il doit faire commerce en société avec M. F. Jean.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 47 (11 novembre 1882) : 3.
14 No d'identification : 21 944

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal présente une publicité de J.B. Ouellet, marchand à Arthabaskaville. Il vend des chaussures, des pelleteries et autres habillements.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 34, no 6 (26 janvier 1900) : 2.
1 - 14 sur 14 résultats