Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

King
1 - 8 sur 8 résultats Imprimer
1 No d'identification : 257

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a un moulin à Robertson Station qui appartient à MM. King. Le commerce du bois fonctionne bien : ils ont déjà travaillé 2 000 000 de pieds de bois. 100 voitures sont constamment employées à charrier le bois entre le moulin et la station (15 milles de distance).

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 16 (31 mars 1900) : 4.
2 No d'identification : 13 920

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a eu émigration de jeunes gens et de jeunes filles au printemps dernier, dont on souligne qu'elle a été «plus fiévreuse encore que par le passé». La main d'oeuvre se fait rare. On ne peut trouver de ménagère pour celui qui tient maison. On manque de servantes dans cette partie des Cantons de l'Est surtout: même à 6 piastres par mois, les recherches demeurent infructueuses. La raison est simple: elles sont parties au printemps pour les États-Unis et aucune d'elles n'en est encore revenue. Pour les jeunes gens, même constat. M. Th. Girouard, des scieries de Stanfold, désirait faire marcher son moulin la nuit lors des dernières grosses pluies, mais il n'a pu trouver suffisamment d'hommes (on dit qu'il n'en a trouvé aucun, même en offrant un salaire jusqu'à 2 piastres par jour). Son moulin ne marche donc que le jour. MM. King (de Lévis) et Méthot (de Méthot Mill), tous deux manufacturiers, ont fait les mêmes recherches et ont pareillement échoué. Plusieurs faucheurs, arrivés récemment des États-Unis où ils sont allés faire les foins, assurent avoir gagné moins cette année que d'ordinaire, ce qui indiquerait une diminution généralisée des salaires aux États-Unis. On attend et on espère le retour de centaines de Canadiens suite à cette diminution des prix, ce que le journal approuve de tout coeur: il faut informer la main d'oeuvre pour la faire revenir. À cause du manque de main d'oeuvre, de nombreux fermiers se sont pourvus de faucheuses et de moissonneuses. Les manufacturiers ont eu peine à fournir. On espère que bientôt tout le monde aura de tels outils (comme ç'a été le cas pour les machines à coudre) car cela demeure un progrès.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 37 (17 août 1871) : 2.
3 No d'identification : 14 615

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Lyster, les journaliers du moulin à scie des King & Frères «se sont mis en grève pour obtenir plus cher ou de diminuer les journées de travail de deux heures. Mais n'ayant rien proposé aux M.M. King avant de se mettre en grève et ayant fait ce complot sans entente et secrètement, ils laissèrent tous le moulin à scie à 6 heures p.m. samedi [13 mai]. M. Dussault, le conducteur, fut obligé d'arrêter le mouvement. Lundi [15 mai], les journaliers se sont rendus à l'ouvrage, mais M. Dussault ayant probablement reçu des ordres de M. King, s'est avancé vers eux et leur a demandé s'ils voulaient travailler 12 heures par jour». Dix d'entre eux ont dit refuser. Le «foreman» leur a dit de partir. «On dit que leurs noms ont été pris pour faire défense à tous ceux qui conduisent des ouvrages pour les M.M. King,
de ne pas les employer nul part».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 27, no 20 (18 mai 1893) : 2.
4 No d'identification : 14 948

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La deuxième exposition agricole de la Société d'agriculture no. 2 du comté de Mégantic aura lieu à Somerset le 28 septembre.
- Il y aura à cette occasion une fanfare et une conférence agricole (27, 38, p. 2).
- 3 000 personnes au moins ont visité l'exposition. Ont fait des discours: M.M. Fréchette, King et J. Turcot.
- Il y a eu plus d'effets exposés que l'an dernier (27, 40, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 27, no 36 (07 septembre 1893) : 2 (suite: 27, 38, p. 2; 27, 40, p. 2).
5 No d'identification : 9 390

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Lors d'une session au parlement provincial, M. King a présenté un projet de loi qui prévoit d'annexer à Somerset Sud une partie du Canton de Stanfold.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 30 (22 décembre 1894) : 2.
6 No d'identification : 13 626

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On dit que l'idée de s'occuper de l'élevage des animaux commence à prendre racine dans nos campagnes. Un M. King, du neuvième rang d'Inverness, a vendu il y a quelques jours une paire de boeufs gras pour 220$ chacun. M. Stewart, d'Inverness, vendait trois veaux pour 145$. L'un de ses animaux pesait 448 livres.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 21 (03 mai 1884) : 3.
7 No d'identification : 13 647

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les moulins à vapeur des MM. King à Lyster Station ont été entièrement brûlés dans la nuit de mercredi. Les pertes sont considérables.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 22 (10 mai 1884) : 2.
8 No d'identification : 41134

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Les édifiantes relations des politiciens libéraux avec Mlle Beauharnois »

L’article raconte comment le sénateur McDougall aurait payé de sa poche le fameux voyage de l’honorable King aux Bermudes. L’enquête révèle que la « Sterling Co. » du sénateur a été vendue pour 200 000 $ à la « Beauhanois », alors qu’elle ne valait rien. L’auteur affirme qu’il s’agit d’un beau « tripatouillage ».

Référence
«Les édifiantes relations des politiciens libéraux avec Mlle Beauharnois», La Voix de Drummond (23 juillet 1931) : 1-4.
1 - 8 sur 8 résultats