Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Saint-Germain
1 - 25 sur 312 résultats Imprimer
1 No d'identification : 1 509

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Déroulement des Quarante-Heures à Drummondville. On semble très fiers des résultats, puisque dans la communion du vendredi matin seulement, au-delà de 3000 hosties ont été distribuées. Considérable assistance aux offices et piété remarquable. Plusieurs prêtres voisins ont prêté leur concours à l'événement, notamment le curé de Saint-Nicéphore et le vicaire de Saint-Germain, qui ont fait des sermons dignes d'éloges. Le Chanoine Melançon de Drummondville a offert, au prône de dimanche, ses félicitations à la population pour sa participation.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 2 (14 avril 1927) : 4.
2 No d'identification : 1 570

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La crue des eaux a causé des dommages importants. Des champs entiers ont été envahis et plus de vingt-cinq maisons ont été entourées d'eau. Les chemins sont également impraticables à plusieurs endroits, entre St-Eugène, St-Germain, Drummond et St-Cyrille.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 14 (04 mars 1910) : 3.
3 No d'identification : 1 613

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication du tableau donnant le détail des majorités par paroisse dans le comté de Drummond. Me Hector Laferté est réélu.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 8 (26 mai 1927) : 1.
4 No d'identification : 1 697

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a une maison d'éducation pour filles à Saint-Germain.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 5 (05 mai 1927) : 3.
5 No d'identification : 3 885

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le résultat de l'élection du 3 novembre dans Drummond-Arthabaska a donné la victoire à l'autonomiste M.A. Gilbert (son portrait trône au milieu de la première page), par 253 voix en tout (soit par 33 voix dans Drummond et par 220 voix dans Arthabaska). Pour informer les lecteurs, La Gazette regroupe les commentaires émis dans les principaux journaux du Québec et de l'Ontario sur l'élection à Drummond et Arthabaska : La Gazette de Montréal, La Patrie, Le Witness, L'Événement, Le Citizen, Le Standard, L'Exposition, Le Herald d'Halifax, Le Devoir (p.2). Les résultats des élections par paroisse sont aussi donnés.
- Pour voir le décompte officiel des bulletins par paroisse (3, 59, p.3).

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 57 (04 novembre 1910) : 1-2.
6 No d'identification : 5 463

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nous avons les noms et lieux de provenance des résidents de l'hôtel Rochette de Nicolet. Les gens proviennent de Saint-Athanase, Montréal, Saint-François du Lac, Saint-Germain, Gentilly, Arthabaska, Cap Saint-Ignace et Pierreville.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 35 (07 septembre 1882) : 3.
7 No d'identification : 5 609

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie un avis qui indique « qu'une application sera faite à la législature, durant sa prochaine session, par les habitants de St. Germain, comté de Drummond, pour obtenir un acte pour leur permettre de se cotiser pour creuser la rivière noire dans les townships de Grantham et Wickham ».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 3 (11 décembre 1862) : 2.
8 No d'identification : 5 717

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Affaire St-Germain »

Le coroner du district d'Arthabaska tient une nouvelle enquête sur la mort de Mme Barbinas, qui aurait été empoisonnée par son mari, Pierre Duval dit Barbinas. Pour les fins de l'enquête, le corps a été exhumé et l'autopsie pratiquée. « M. le coroner Poisson est descendu à Québec emportant avec lui l'estomac et une partie des entrailles afin de les faire analyser. [...] En attendant, Barbinas est toujours sous garde. »

- L'enquête est terminée et Pierre Duval a été incriminé. Il est emprisonné à la prison d'Arthabaska en attente de son procès, au prochain terme de la cour criminelle (voir la suite suite: 1, 10, p.2).

Référence
«Affaire St-Germain», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 8 (15 janvier 1863) : 2 (suite: 1, 10, p. 2).
9 No d'identification : 5 723

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des licences (dont on ne spécifie pas la nature) ont été accordées aux marchands Moyse Côté de Sainte-Clothilde-de-Horton et à la compagnie « Hayward & Miller » de Victoriaville. Une licence pour vin et bière a été accordée à Pierre Paquin, de Saint-Germain.


Ces licences ont été accordées par Théophile Côté, percepteur du Revenu de l'intérieur pour le district d'Arthabaska.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 9 (22 janvier 1863) : 3.
10 No d'identification : 5 745

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Procès de Pierre Barbina pour le meurtre de sa femme »

Nous retrouvons dans cet article un historique de l'affaire. L’historique comprend les témoignages d'une amie, du médecin (Pierre Élie Lafarge) qui a observé le corps de Mme Barbina après son décès, du docteur Bérard de Drummondville, du fils de la défunte (Barbina étant en fait son beau-père), d'un jeune de 11 ans, de deux amis des Barbina, du père de l'accusé, de son frère et de personnes qui ont connu de près ou de loin le couple Barbina. Le Défricheur a obtenu la copie de ce document des mains de E. J. Hemming, l'un des avocats de la défense.


- Barbina, de Saint-Germain, a adressé une lettre au journal (16 avril, en page 1) où il dit regretter son geste. Mais, selon lui, la preuve n'a pas été publiée en entier et le résumé comporterait plusieurs erreurs. Cette lettre est donc importante à consulter pour une meilleure version des faits. Pour la réplique du journal, voir 1, 21, p. 2.

Référence
«Procès de Pierre Barbina pour le meurtre de sa femme», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 19 (02 avril 1863) : 1-2 (suite: 1, 21, p. 1).
11 No d'identification : 5 755

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Fortier, représentant du comté d'Yamaska, a présenté un projet de loi pour annexer les paroisses de la Baie, Saint-Zéphirin et de Sainte-Brigitte, actuellement du district de Richelieu au district des Trois-Rivières. Il voudrait aussi qu’on annexe les paroisses de Saint-Germain, de Saint-Guillaume et de Saint-Bonaventure (district d'Arthabaska) au district de Richelieu.

« Les habitants des trois premières paroisses demandent à être annexés au district des Trois-Rivières et la position géographique de ces localités indique qu'elles appartiennent naturellement à cette division judiciaire. [...] Les paroisses de Saint-Guillaume et de Bonaventure ont déjà demandé à être changées de district et si les habitants persistent dans leur demande, elle devrait être accordée. [...] Les habitants de Saint-Guillaume devraient s'empresser de faire connaître leur opinion, à la Chambre, par des requêtes favorables ou opposées au bill de M. Fortier. Ce serait le moyen de ne pas avoir à se plaindre d'un changement quelconque plus tard ».

Référence
«Changements judiciaires», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 24 (07 mai 1863) : 2.
12 No d'identification : 5 758

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les électeurs de Drummond et d'Arthabaska sont appelés à choisir entre MM. Dorion et De Cazes pour les représenter dans le prochain parlement. [...] M. Dorion a pris M. De Cazes par la main, dimanche dernier, et lui a fait faire la tournée dans le comté d'Arthabaska». MM. Dorion et De Cazes se sont rencontrés aussi à Saint-Norbert et à Arthabaskaville «où plus de 200 personnes attendaient [...] l'arrivée des candidats». La nomination des candidats se fera officiellement le 5 juin et la votation aura lieu les 12 et 13 de ce même mois. L'assemblée préliminaire se fera à Drummondville. En attendant, M. Dorion prononcera des discours à Saint-Guillaume, Saint-Germain, Tingwick et Warwick.

- Lors des deux jours de votation, les «polls» seront ouverts dans les localités suivantes: (pour le comté de Drummond) Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), Saint-Germain, Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, Wickham, L'Avenir, Durham, Kingsey; (et dans le comté d'Arthabaska) Arthabaskaville, Saint-Christophe, Victoriaville, Saint-Norbert, Stanfold, Maddington et Blanford, Chester Est, Chester Ouest, Bulstrode, Warwick et Tingwick.

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 27 (28 mai 1863) : 2.
13 No d'identification : 5 798

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Lors de sa récente visite dans le comté de Drummond, l’honorable M. Guévremont s'est fait accompagner par « un fort à bras de Sorel ». Cela expliquerait la juste indignation des habitants de Saint-Germain et de Saint-Guillaume « qui lui ont reproché d'être venu dans leurs localités avec la même précaution qu'il aurait adopté s'il eut été en expédition chez les sauvages!».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 29 (09 juin 1863) : 2.
14 No d'identification : 5 799

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Jean-Baptiste-Éric Dorion a été réélu dans Drummond et Arthabaska. Bien qu'il n'ait pas remporté la majorité des votes dans toutes les paroisses, il a néanmoins obtenu dans l'ensemble une majorité de 750 voix contre M. De Cazes. Voici les résultats dans chacune des localités.

Nous mentionnerons d'abord les votes accordés à Dorion, puis ceux accordés à De Cazes: Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), 46 et 74; Saint-Germain, 84 et 34; Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, 216 et 44; Wickham, 17 et 12; L'Avenir, 226 et 6; Durham, 63 et 0; Kingsey, 56 et 30. Dans le comté d'Arthabaska: Arthabaskaville, 27 et 18; Saint-Christophe, 61 et 51; Victoriaville, 61 et 12; Saint-Norbert, 45 et 22; Stanfold, 93 et 44; Maddington et Blanford, 34 et 7; Chester Est, 49 et 26; Chester Ouest, 40 et 23; Bulstrode, 24 et 25; Warwick, 69 et 59; Tingwick, 59 et 5.

Puis, l'auteur de l'article dit que De Cazes a, en quelque sorte, acheté des votes dans certaines paroisses, dont Warwick, en donnant du travail à des électeurs et en mettant une voiture à la disposition de ceux qui voteraient voter pour lui.

M. Dorion a fait son discours de la victoire le 14 juin, à Drummondville. Plus de 300 personnes étaient présentes pour l'accueillir. Après le discours, il y eut «toute la nuit [...] de la musique, des chansons et des mots pour rire».

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 30 (17 juin 1863) : 2.
15 No d'identification : 5 869

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Nous avons reçu un avis anonyme de Saint-Germain, concernant les syndics de l'église, avec 75 centins pour en payer l'insertion dans Le Défricheur. Il est contre les règles du journaliste de publier des écrits anonymes d'une nature personnelle et l'auteur pourra ravoir son manuscrit et son argent en se faisant connaître».

Référence
«Aux correspondants», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 33 (09 juillet 1863) : 3.
16 No d'identification : 5 921

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la liste des conseillers élus lors de l'assemblée des électeurs de L'Avenir qui se tenait le 11 janvier 1864.

- Dans le comté de Wickham, pour pouvoir voter, il fallait avoir payé les taxes locales. La même même exigence était de mise à Drummondville.

- Le journal présente aussi la liste des conseillers élus dans les municipalités de Wendover, Simpson, Saint-Germain et Kingsey.

Référence
«Élections municipales», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 7 (14 janvier 1864) : 2.
17 No d'identification : 5 936

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Changement à l'horaire de la malle depuis le 31 décembre: au lieu de retourner immédiatement à Saint-Germain, elle ferme à 3h30 de l'après-midi et passe par le Pointe du Lac, arrive à Nicolet vers 7h30. Les usagers peuvent répondre immédiatement et recevoir les journaux de Québec et Montréal, le jour de leur publication.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 3, no 51 (03 janvier 1884) : 3.
18 No d'identification : 5 953

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Grantham (selon un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

«Le sol, qui est bon presque partout, est élevé sur les bords de la rivière [St-François] mais coupé par plusieurs ravines profondes. Dans d'autres directions, il est beaucoup plus bas et très uni. Les hauteurs ou collines sont composées d'une marne jaunâtre ou noirâtre sur un fond de sable».

Près de la rivière on retrouve du bouleau, du pin, de l’érable, de l’orme, du hêtre et du bois blanc. Vers l'intérieur, on note la présence d’espèces comme le cèdre, le sapin et l’épinette.

La rivière Noire, entre autres, arrose la contrée. Il y a de bons pouvoirs d'eau «qui sont exploités avec avantage».

En 1851, la population du canton était de 1 401 habitants, dont 972 Canadiens français. En 1861, cette population augmentait à 2 395 habitants, dont 1 945 Canadiens français.

Les terres en état de culture passaient de 3 718 âcres en 1851 à 7 378 âcres en 1961. Au cours de la même période, le nombre de minots de grains passait de 14 220 à 41 637, alors que le nombre de minots de patates et de navets passait de 7 428 à 39 061.

La récolte de foin était 830 tonneaux en 1860.

Les propriétés foncières du canton sont évaluées à 338 714 $, celle des instruments d'agriculture à 12 732 $ et celle du bétail à 15 120 $. La production de beurre est de 22 586 livres et celle du sucres de 18 338 livres.

Ce canton renferme deux paroisses, soit Saint-Frédéric de Drummondville et Saint-Germain de Grantham. Elles ont chacune un prêtre résident. À Saint-Frédéric de Drummondville, la population en 1861 était de 800 habitants. Ce village est le chef-lieu du comté. Il y a deux instituts littéraires, un fondé par des habitants d'origine britannique et un autre fondé par des Canadiens français (l’Institut littéraire de St-Jean-Baptiste de Drummondville). Il y a 7 écoles.

Pour ce qui est de la paroisse de Saint-Germain de Grantham, la population est de 1 595 habitants, tous d'origine canadienne française. Il y a une église de 100 pieds par 48, située vers le milieu du 7e rang. Un prêtre y réside depuis l'automne 1859. Il y a 4 écoles.

Dans les deux paroisses réunies, 204 enfants fréquentent les écoles.

Référence
«Colonisation, comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 9 (28 janvier 1864) : 1.
19 No d'identification : 6 197

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pour connaître l'itinéraire de la visite paroissiale de Mgr. de Trois-Rivières sur la rive sud, il y a une liste de toutes les localités où il se rendra et les dates de chacune des visites (la durée est généralement de 4 jours). La tournée commence à Nicolet, puis se dirige vers Baie-du-Febvre, Saint-Thomas de Pierreville, Saint-François, Saint-Michel d'Yamaska, Saint-David, Saint-Guillaume, Saint-Germain, Drummondville, L'Avenir, Richmond, Acton, Saint-Théodore, Kingsey, Saint-Zéphirin, Nicolet, Sainte-Monique, Saint-Célestin et Saint-Grégoire.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 28 (09 juin 1864) : 3.
20 No d'identification : 6 265

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de la milice active et de la réserve du comté de Drummond

Le journal publie un tableau qui indique le nombre de miliciens de 1e classe, 2e classe et de réserve, à Saint-Guillaume, Kigsey, Durham, L'Avenir, Saint-Germain, Wickham, Grantham, Wendover et Simpson. Le nombre total des miliciens pour toutes les localités est de 2 566.

Le journal fournit les mêmes renseignements sur la milice du comté d'Arthabaska qui comprend Chester Est et Ouest, Tingwick, Warwick, Saint-Norbert d'Arthabaska, Arthabaskaville, Saint-Valère de Bulstrode, Princeville et Saint-Louis de Blandford.

Seules les municipalités de Victoriaville, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Albert de Warwick et Sainte-Clothide de Horton n'ont pas encore transmis les informations (3, 2, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 52 (24 novembre 1864) : 2 (suite: 3, 2, p. 3).
21 No d'identification : 6 291

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura une assemblée publique des électeurs du comté de Drummond, le 27 décembre 1864. Cette assemblée est convoquée à la demande des maires Augustin Veilleux (Saint-Germain), Valentine Cooke (Wendover et Simpson), H.S. Griffing (L'Avenir), Antoine Lupien (Saint-Guillaume), Richard Piken (Durham) et Thomas Tormey (Wickham).

Le but de l'assemblée est de permettre aux habitants «d'exprimer leur opinion sur l'importante question de la confédération proposée des provinces anglaises de l'Amérique du Nord».

L'avis est signé par le préfet de Drummond, P. N. Dorion.

Le programme de l’assemblée est incomplet parce que la page est en partie arrachée. Ce qui ressort de façon générale, et qui prend la forme de diverses propositions, c'est une opposition au projet de confédération, jugé sans avantage, coûteux (nécessité de taxes directes), mettant en péril les droits politiques et populaires des habitants.

En terminant, la population de Drummond affirme qu'une telle constitution ne pourrait entrer en vigueur sans que le peuple puisse se prononcer, qu'un comité devrait être nommé pour faire valoir au parlement l'opposition des habitants et qu'il est important de maintenir une bonne entente avec les États-Unis.

Référence
«Aux électeurs du comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 4 (21 décembre 1864) : 2 (suite: 3, 5, p. 2).
22 No d'identification : 6 292

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le gouvernement a décidé de mettre sur pied une milice active. Cette milice sera composée de miliciens déjà formés qui seront tirés au sort.

Le nombre de miliciens que devra fournir chacun des comtés est déjà déterminé. Dans le comté de Drummond, L'Avenir devra envoyer dans cette milice 52 hommes, Durham 55, Saint-Germain 54, Grantham 20, Kingsey 72, Upton 87, Wendover et Simpson 17 et Wickham 23, pour un total de 380 hommes.

Dans le comté d'Arthabaska, Arthabaska devra fournir 71 hommes, Arthabaskaville 19, Aston 10, Blandford 9, Bulstrode 16, Chester Est 47, Chester Ouest 58, Horton 6, Maddington 1, Stanfold 66, Tingwick 69 et Warwick 43. Un article affirme que ce tirage au sort a fait craindre aux gens l'imminence d'une guerre et que «plusieurs» seraient partis aux États-Unis de peur d'être appelés à combattre.

L'auteur de l'article cherche donc à rassurer ses lecteurs. Il dit que les troupes envoyées sur les frontières ont pour «but de faire respecter la neutralité, dans le but d'empêcher les maraudeurs du sud de s'armer ici, d'aller aux États-Unis, attaquer des villes, les piller et venir se cacher au Canada, après avoir exercé leur dépravation» (3, 5, p. 2).

Pour connaître le nom des 52 miliciens de L'Avenir désignés par le tirage au sort, voir la liste (3, 6, p. 2).

Pour connaître le nom des miliciens désignés par le tirage au sort dans les municipalités de Grantham, Wendover et Simpson, Saint-Germain, Durham, Kingsey et Saint-Guillaume, voir la liste (3, 7, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 4 (21 décembre 1864) : 2 (suite: 3, 5, p. 2; 3, 6, p. 2; 3, 7, p. 3).
23 No d'identification : 6 312

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal annonce la création de la «Société d'agriculture no 1 dans le comté de Drummond ». La paroisse de Saint-Guillaume «fournira plus de cent membres» et l'exposition agricole se tiendra à Saint-Germain. Il y a eu une première assemblée le 16 janvier 1865, à Drummondville. Les officiers ont été élus.

Le président est W. Sheppard (Wendover), le vice-président est Joseph Paradis (Saint-Germain) et le secrétaire, Onésime Bellemare (Saint-Guillaume).

Le journal publie aussi la liste comprenant les noms des sept directeurs, des deux auditeurs et des quatre membres de la chambre d'agriculture.

Référence
«Société d’agriculture no 1, comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 8 (18 janvier 1865) : 2.
24 No d'identification : 6 508

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de l'émigration des habitants des cantons vers les États-Unis.

«Dans le comté de Drummond, l'émigration n'a pas été assez forte pour laisser un vide. Le seul endroit qui en ait souffert de manière notable, est St. Guillaume. Cependant, la population est si importante dans cette paroisse qu'un étranger ne croirait pas qu'il est parti au-delà de 200 âmes depuis le mois de mars.»

«Quant à la municipalité de L'Avenir, [...] qui contient près de 2 000 âmes, nous ne comptons qu'une trentaine d'individus qui soient allés aux États-Unis, dont sept ou huit avec l'intention d'y rester; les autres ayant leurs familles ici et n'étant là que temporairement. Nous constatons avec plaisir qu'il est arrivé dans le comté de Drummond plus de familles qu'il n'en est parti depuis le mois de mars. Nous comptons dans nos environs un bon nombre de colons venus de Sorel. Plusieurs autres se proposent de venir rejoindre les premiers.»

L'endroit qui a le plus progressé depuis 1863 est Saint-Germain, en raison de l'abondance des nouveaux colons et du nombre de terres occupées. On dit que les terres sont presque toutes occupées sur le chemin de Yamaska, entre Saint-Germain et Saint-Guillaume.

Toujours à Saint-Germain, une église en pierre (56 pieds par 112) est en construction. La fin des travaux est prévue pour l’automne 1865. Le coût est estimé à 10 000 $. La colonisation devrait être favorisée par les bonnes récoltes, ce qui n'avait pas été le cas l'année d'avant.

Référence
«Colonisation», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 33 (12 juillet 1865) : 2.
25 No d'identification : 6 560

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la liste des licences octroyées par Théophile Côté, percepteur du revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska. La période couvre du 1er avril au 30 juin 1865.

Des licences d'auberges ont été émises à Louis Cusson et Honoré Gagnon de Drummondville; à Julien Tousignant, Jos. Hayward et Pierre Croteau de Station Warwick; à Sarah McArthur Dorais et Marie R. Lavigne Gaudet d’Arthabaskaville; Joseph Prince de Plessisville; Wiliam Gardner et Richard St-Pierre de Station de Bécancour; Elz. Hamel, Ed. Chevalier et Louis Foisy de Victoriaville; Pierre Pâquin de Saint-Germain; Louise R. Malhiot de L'Avenir et George Dixon d’Inverness.

Des licences de boutiques ont été émises à « Goodhue & Solman » d’Arthabaskaville; J. S. Beaudet de Tingwick; C.H.H. Wadleigh du French Village (Kingsey); H. S. Griffing et Casimir Gagnon de L'Avenir et à Narcisse Bouchard de Victoriaville.

Une licence de colporteur a été émise pour Honoré P. Hébert de Sainte-Julie.

Une licence pour « hôtel de tempérance » a été émise à Pierre Richard de Princeville.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 34 (19 juillet 1865) : 3.
1 - 25 sur 312 résultats