Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Saint-Frédéric-de-Drummondville
1 - 25 sur 122 résultats Imprimer
1 No d'identification : 3 522

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication de l'itinéraire de la visite pastorale de Mgr l'évêque de Trois-Rivières. Séminaire de Nicolet : 25 et 26 mai; Sainte-Monique du 26 au 28 mai; Sainte-Perpétue les 28 et 29 mai; Sainte-Brigitte les 29 et 30 mai; Saint-Zéphirin le 30, 31 mai et 1er juin; Saint-Cyrille de Wendover les 1er et 2 juin; Saint-Félix de Kingsey les 2, 3, et 4 juin; Saint-Pierre de Durham les 4, 5, et 6 juin; Saint-Fulgence de Durham les 6 et 7 juin; Saint-Frédéric de Drummondville les 7, 8 et 9 juin. Les paroisses au nord du fleuve sont ensuite visitées entre le 9 juin et le 4 juillet (énumération également présente).

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 21 (02 juin 1881) : 3.
2 No d'identification : 5 730

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce un bazar à Saint-Frédéric de Drummondville. Les recettes sont destinées à un objet de bienfaisance. Le bazar aura lieu le matin. En après-midi, il y aura des animateurs. «Les dames canadiennes [dont la secrétaire P. A. Bérard] de Drummondville méritent des louanges pour le zèle qu'elles ont déployé pour organiser ce bazar et MM. les animateurs pour les autres amusements de la soirée». Les billets d'admission sont en vente au magasin de MM. Joseph Boisvert & fils.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 11 (05 février 1863) : 3.
3 No d'identification : 5 940

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Simpson (selon un extrait de l'ouvrage de M. S. Drapeau)

Les terres de cet endroit appartenaient d’abord à des officiers et des soldats de la milice canadienne, servant durant le blocus de Québec en 1775 et 1776. En 1851, il y avait 87 habitants, dont 62 Canadiens français. En 1860, il y avait 271 habitants, dont seulement 27 n'étaient pas Canadiens français. C'est le curé de Saint-Frédéric de Drummondville qui dessert la population de Simpson.

«Le terrain du canton de Simpson est bas et uni, mais très favorable à l'agriculture. Plusieurs branches de la rivière Nicolet, et autres petits courants, arrosent très bien la contrée et offrent d'excellentes situations pour y construire des moulins». Les terres défrichées couvrent 430 âcres en 1851 et 871 âcres en 1861.

En 1851, la production était de  970 minots de grains comparativement à 5 381 en 1861. (La hausse de la production de grains est due à l'avoine, puisque la production de blé n'a pas augmenté durant ces dix années). La production de patates et de navets était de 543 minots en 1851 et de 605 en 1861. La production de foin est passée de 42 tonneaux à 98 au cours de la même période.

En 1861, la composition du bétail était de 70 boeufs, 53 vaches laitières, 65 veaux et génisses, 35 chevaux et 100 moutons. La valeur approximative de ce bétail s’établit à 3 512$.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 8 (21 janvier 1864) : 4.
4 No d'identification : 5 953

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Grantham (selon un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

«Le sol, qui est bon presque partout, est élevé sur les bords de la rivière [St-François] mais coupé par plusieurs ravines profondes. Dans d'autres directions, il est beaucoup plus bas et très uni. Les hauteurs ou collines sont composées d'une marne jaunâtre ou noirâtre sur un fond de sable».

Près de la rivière on retrouve du bouleau, du pin, de l’érable, de l’orme, du hêtre et du bois blanc. Vers l'intérieur, on note la présence d’espèces comme le cèdre, le sapin et l’épinette.

La rivière Noire, entre autres, arrose la contrée. Il y a de bons pouvoirs d'eau «qui sont exploités avec avantage».

En 1851, la population du canton était de 1 401 habitants, dont 972 Canadiens français. En 1861, cette population augmentait à 2 395 habitants, dont 1 945 Canadiens français.

Les terres en état de culture passaient de 3 718 âcres en 1851 à 7 378 âcres en 1961. Au cours de la même période, le nombre de minots de grains passait de 14 220 à 41 637, alors que le nombre de minots de patates et de navets passait de 7 428 à 39 061.

La récolte de foin était 830 tonneaux en 1860.

Les propriétés foncières du canton sont évaluées à 338 714 $, celle des instruments d'agriculture à 12 732 $ et celle du bétail à 15 120 $. La production de beurre est de 22 586 livres et celle du sucres de 18 338 livres.

Ce canton renferme deux paroisses, soit Saint-Frédéric de Drummondville et Saint-Germain de Grantham. Elles ont chacune un prêtre résident. À Saint-Frédéric de Drummondville, la population en 1861 était de 800 habitants. Ce village est le chef-lieu du comté. Il y a deux instituts littéraires, un fondé par des habitants d'origine britannique et un autre fondé par des Canadiens français (l’Institut littéraire de St-Jean-Baptiste de Drummondville). Il y a 7 écoles.

Pour ce qui est de la paroisse de Saint-Germain de Grantham, la population est de 1 595 habitants, tous d'origine canadienne française. Il y a une église de 100 pieds par 48, située vers le milieu du 7e rang. Un prêtre y réside depuis l'automne 1859. Il y a 4 écoles.

Dans les deux paroisses réunies, 204 enfants fréquentent les écoles.

Référence
«Colonisation, comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 9 (28 janvier 1864) : 1.
5 No d'identification : 6 659

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le révérend M. Prince raconte l'histoire de la mission de Drummondville et de son établissement jusqu'à ce jour. Le premier missionnaire fut M. Holmes, il y a 36 ans. Le premier curé est arrivé à Saint-Germain en 1859. Saint-Frédéric de Drummondville comptait alors «120 feux et 440 communiants». Six ans plus tard, la population était de 256 «feux» et de 854 communiants.

En 1864, il y a eu 75 baptêmes et 13 mariages. Selon M. Prince, l'accroissement de la population est dû à la bonne qualité des terres, elle-même attribuable aux travaux d'assèchement des premiers colons, qui eux ne pouvaient récolter que du fourrage. (L’article mentionne le nom de quelques-uns de ces premiers colons).

L'accroissement de la population est aussi attribuée au chantier de V. Cooke et Joseph Boisvert, parce que ces derniers engageaient des ouvriers. De plus, on ajoute que les colons trouvaient un grand nombre de marchands qui achetaient leurs denrées et leur donnaient en retour des produits de l'industrie.

Prince souligne aussi la présence, à Drummondville, d'un notaire, d'un médecin, d'arpenteurs, d'avocats, d'écoles et d'une église.

Référence
«Drummondville», Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 4 (27 décembre 1865) : 2.
6 No d'identification : 6 661

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la liste des missions et des curés dans les limites de la mission de M. Holmes (premier missionnaire de Drummondville), de même que des chiffres sur la population en 1864-1865.

Il y a 20 missions différentes, dont 7 dans l'actuelle région du Centre-du-Québec, soit Saint-Frédéric de Drummondville, Saint-Jean l'Évangéliste (Wickham), Saint-Germain, Saint-Pierre de Durham, Saint-Fulgence de Durham, Saint-Félix de Kingsey et Saint-Patrice de Tingwick.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 4 (27 décembre 1865) : 2.
7 No d'identification : 7 271

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
MELANÇON, Georges (1886-1982), prêtre, évêque, Chicoutimi.

MANUSCRITS: originaux, copies, imprimés. 1903-1982. 88 pièces

PHOTOGRAPHIES: noir/blanc, carte mortuaire, imprimé. s.d., 8 pièces

ÉTENDUE LINÉAIRE/NOMBRE DE PIÈCES: 12 cm

Né à Saint-Guillaume-d'Upton le 7 avril 1886, Mgr Georges Melançon est le fils d'Edouard Melançon, cultivateur, et de Célina Milette.

Après avoir complété ses études classiques (1888-1906) et théologiques au Séminaire de Nicolet, il y fut ordonné le 12 septembre 1909, par Mgr Hermann Brunault.

Successivement vicaire à Saint-Pierre-les-Becquets (1909-1912), Saint-David-d'Yamaska (1911-1913) et Saint-Frédéric-de-Drummondville (1913-1920), il obtient en 1922, la cure de cette dernière paroisse.

Après avoir passé près de 21 ans à Drummondville, il est élu 5e évêque de Chicoutimi, le 21 mai 1940. La cérémonie du sacre eut lieu le 23 juillet de la même année dans la cathédrale de Chicoutimi, par le cardinal Rodrigue Villeneuve, archevêque de Québec.

Pendant son mandat épiscopal Mgr Melançon ordonna cent soixante prêtres, reçu de nouvelles communautés religieuses d'hommes et de femmes, fonda 28 paroisses, plusieurs écoles et hôpitaux et autorisa la construction de 25 églises. De plus, c'est en tant qu'évêque de Chicoutimi qu'il fêta son jubilé d'or sacerdotal, le 9 avril 1959. Mgr Melançon démissionna le 18 février 1961 et fut nommé au siège titulaire archiépiscopal d'Esbos, tout en demeurant à l'évêché de Chicoutimi.

Monseigneur Georges Melançon est décédé à l'Hôpital de Chicoutimi le 21 octobre 1982, à l’âge de 96 ans.

Les documents sont un don de l'évêché de Chicoutimi en 1983.

•TITRES DE SÉRIES:

Correspondance: originaux, copies, imprimés. s.d., 1926-1980.18 pièces

Papiers personnels: originaux, imprimés. 1903-1971. 4 pièces

Notes généalogiques sur la famille Melançon: imprimé. s.d. l pièce

Notes biographiques: copies, imprimés. s.d., 1940-1982. 13 pièces

Brochures: imprimés. 1940-1978. 8 pièces

Périodiques: imprimés. 1959-1962. 2 pièces

Livre: imprimé. s.d. 1 pièce

Coupures de presse: imprimés. s.d. 1953-1980. 40 pièces

Spicilège: original. 1982. 1 pièce

Photographies: noir/blanc, couleur, cartes mortuaires, imprimés
s.d., 1906-1964. 8 pièces

ACCESSIBILITÉ: libre

INSTRUMENTS DE RECHERCHE: Répertoire numérique détaillé

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE:

ASN. Répertoire des anciens. Georges Melançon

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Archives du Séminaire de Nicolet / État général des fonds et collections conservés aux archives du Séminaire de Nicolet, F014.
8 No d'identification : 7 543

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
COMEAU, Jean-Baptiste ( 1923- ), prêtre . supérieur, Nicolet.

MANUSCRITS: originaux, copies, imprimés. s.d., 1969-1979. 477 pièces.

ÉTENDUE LINÉAIRE /NOMBRE DE PIÈCES: 24 cm.

Né à Saint-Léonard-d'Aston le 28 aout 1923, Jean-Baptiste Comeau est le fils de Rodolphe Comeau, hotelier, et d'Evangéline Benoit. Après avoir complété ses études classiques au Séminaire de Nicolet (1935-1943) et sa théologie au Grand Séminaire de Québec, il fut ordonné prêtre à l'église Saint-Frédéric-de-Drummondville par Mgr Albini Lafortune. Ses études terminées, il occupe plusieurs postes au Séminaire, professeur, directeur des élèves, préfet des études et supérieur de la maison (1972-1979).

L'abbé Jean-Baptiste Comeau travailla également pendant cinq ans (1958-1963) comme secrétaire général adjoint de la Fédération des Collèges classiques à Montréal et comme directeur du Secrétariat de l'Éducation pour l'Assemblée des Évêques du Québec (AEQ) (1963-1970). De 1970 à 1989, il est directeur de l'Office diocésain de l'Éducation à Nicolet puis se retire au Grand Séminaire. Il est nommé prélat d'honneur en 1985. Ces documents sont un don de Mgr Comeau en février 1980.

•TITRES DE SÉRIES:

Correspondance: originaux, copies, imprimés. s.d., 19691979. 175 pièces.

Finances: originaux, copies, imprimés. 1969-1979. 74 pièces.

Archives du Séminaire de Nicolet: originaux, copies, imprimés. s.d., 1975-1979. 113 pièces.

Prêts de volumes à l'Université du Québec à Trois-Rivières: copies, imprimés. s.d., 1976-1979. 20 pièces.

Chalet Plessis: originaux, copies. s.d., 1974-1979. 24 pièces.

Avis de convocation: originaux, copies. 1972-1979. 68 pièces.

Célébrités du Séminaire de Nicolet: copies. 1978-1979. 3 pièces.

ACCESSIBILITÉ: Avec autorisation.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE: Répertoire sommaire.

SOURCES COMPLÉMENTAIRES:
F085 Séminaire de Nicolet.

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Archives du Séminaire de Nicolet / État général des fonds et collections conservés aux archives du Séminaire de Nicolet, F037.
9 No d'identification : 7 545

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
TÉTREAU, Frédéric (1850-1920), prêtre, curé, Drummondville.

MANUSCRITS: originaux, copies conformes. s.d., 1921-1938. 27 pièces.

ÉTENDUE LINÉAIRE/NOMBRE DE PIÈCES: 27 pièces.

Né à Saint-Charles-sur-Richelieu le 12 juillet 1850, du mariage d'Hector Tétreau, voiturier, et de Pauline Cabana, l'abbé Frédéric Tétreau fit ses études à Nicolet (1865-1871). Il fut ordonné à Saint-Grégoire, le 20 septembre 1874, par Mgr Louis-François Laflèche.

D'abord vicaire à Gentilly (1874-1876) et à Stanfold (Princeville) (1876-1877), on lui confie, par la suite, les cures de Saint-Wenceslas (1877-1883), Saint-Jean-Baptiste, N.Y. (1883-1900) et de Saint-Frédéricde-Drummondville (1902-1920) où il fit construire une église et un collège commercial entre 1906 et 1907.

L'abbé Frédéric Tétreau est décédé à Drummondville le 8 mai 1920.

•TITRES DE SÉRIES:

Faillites: originaux, copies conformes. s.d., 1921-1938. 27 pièces.

ACCESSIBILITÉ: Libre.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE: Répertoire sommaire.

SOURCES COMPLÉMENTAIRES:

F040 Hector Laferté.

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Archives du Séminaire de Nicolet / État général des fonds et collections conservés aux archives du Séminaire de Nicolet, F038.
10 No d'identification : 7 562

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
MAYRAND. Paul (1882-1973), prêtre. curé, Drummondville.

MANUSCRITS: originaux, copies, imprimés. s.d., 1889-1964. 23 pièces.

PHOTOGRAPHIES: noir/blanc, couleur cartes postales, cartes mortuaires,s.d., 1904-1963. 315 pièces.

ÉTENDUE LINÉAIRE/NOMBRE DE PIÈCES: 35 cm.

Monseigneur Paul Mayrand est né à Sainte-Gertrude le 3 février 1882,
du mariage de David Mayrand, cultivateur, et d'Ida Genest. Après avoir
complété ses études classiques au Séminaire de Nicolet (1894-1902) et sa
théologie au Grand Séminaire de Québec où il obtient une licence en
philosophie et un doctorat en théologie, il fut ordonné prêtre le 3 décembre
1905 dans la chapelle du Séminaire par Mgr Hermann Brunault, évêque de
Nicolet.

En septembre, il devient professeur de philosophie morale et de
théologie au Séminaire de Nicolet (1906-1913). En 1914, il prend un an de
repos et passe l'hiver suivant en Californie.
Par la suite, il poursuit son ministère à Gentilly (1915-1918) puis
est chargé des cures de Sainte-Christine (1918-1925), Notre-Dame-du-Bon-
Conseil (1925-1932), Saint-Léonard-d'Aston (1932-1940) et Saint-Frédéric-de-Drummondville (1940-1958). Au cours de son mandat à Drummondville, il est nommé chanoine titulaire en 1941 et prélat domestique le 25 juillet 1948.

Monseigneur Mayrand est également l'auteur d'un volume intitulé:
Catéchisme expliqué paru en 1959 et également sous forme de chroniques dans
Les Annales de la Tour des Martyrs, la même année.
Il est décédé à l'Hôpital du Christ-Roi de Nicolet le 23 décembre 1973
et fut inhumé dans le cimetière du Grand Séminaire de Nicolet.

•TITRES DE SÉRIES:

Correspondance: originaux, copies. s.d., 1903-1964. 12 pièces.

Cahier de notes: original. s.d. 1 pièce.

Jubilé: originaux, imprimés. 1958-1962. 4 pièces.

Souvenirs de communion et de confirmation: originaux. 1889-1892., 2 pièces.

Divers: imprimés. 1918-1929. 3 pièces.

Photographies: noir/blanc, couleur, cartes postales, cartes mortuaires, imprimés. s.d., 1904-1963. 315 pièces.

Spicilège: imprimé. 1911-1961. 1 pièce.

ACCESSIBILITÉ: Libre.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE: Répertoire sommaire.

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE:

ASN. Répertoire des anciens. Paul Mayrand.

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Archives du Séminaire de Nicolet / État général des fonds et collections conservés aux archives du Séminaire de Nicolet, F048.
13 No d'identification : 10 229

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 28 septembre, les paroissiens de Saint-Frédéric ont célébré les noces d'argent sacerdotales de leur curé, Maj. Marchand. En plus des habitants du village, plus de 40 prêtres étaient présents. Le maire fit un discours et un ornement en or fut offert au curé, ainsi qu'une «chape du prix de 120$». Il y eut par la suite un salut solennel à l'église. Les résidences et bâtisses du village étaient illuminées pour l'occasion. Le lendemain, une messe solennelle fut célébrée. La fanfare s'est faite entendre pour l'événement.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 38 (01 octobre 1887) : 3.
14 No d'identification : 10 318

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La paroisse Saint-Frédéric de Drummondville a inauguré dimanche dernier, lors d'une cérémonie solennelle, l'orgue de son église. Malgré la faiblesse numérique et financière de cette paroisse, le Rév. Majorique Marchand, qui est à la tête de cette cure depuis 17 ans, a toujours démontré un zèle à promouvoir la gloire de Dieu et le bien de ses ouailles. L'église, le couvent, le collège et le nouvel orgue en sont de bons exemples. Il y eut salut solennel du Saint-Sacrement à 7 heures du soir, auquel ont assisté plusieurs étrangers, notables et membres du clergé. Le journal retranscrit le texte de l'adresse faite au curé par le Dr. Bérard, ainsi que la réponse du curé à ce témoignage de reconnaissance de la part de ses paroissiens.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 14 (25 mars 1882) : 2.
15 No d'identification : 11 720

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Liste des paroisses comprises dans la juridiction du Rvd. M. N. Kérouack, curé de Saint-Guillaume, comme vicaire forain: Saint-François du Lac, Saint-Michel d'Yamaska, Saint-Guillaume d'Upton, Saint-Bonaventure, Saint-Pie de Guire, Saint-Germain, Saint-Frédéric de Drummondville, Saint-Cyrille, Saint-Félix de Kingsey, Saint-Pierre de Durham, Saint-Jean de Wickham, Saint-Théodore d'Acton, Saint-André d'Acton, Saint-Fulgence, Sainte-Bibiane de Richmond, Saint-Phillippe de Windsor Mill, Saint-Raphaël de Burry, Saint-Malo.
- Liste des paroisses comprises dans la juridiction du Rvd. M. Ph. H. Suzor: Sainte-Anne de Danville, Saint-Patrice, Saint-Hippolyte, Saint-Urbain, Saint-Philémon de Stoke, Saint-Camille, Saint-Joseph de Ham, les Saints-Anges, Saint-Ollivier, Saint-Gabriel, Saint-Janvier, Saint-Romain de Winslow, Saint-Médard, Saint-Christophe, Saint-Paul, Sainte-Hélène, Saint-Norbert d'Arthabaska, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Louis, Sainte-Marie de Blanford, Sainte-Eulalie, Saint-Samuel, Saint-Albert, Saint-Valère, Sainte-Victoire d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 52 (01 décembre 1870) : 2.
16 No d'identification : 12 703

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Terre à vendre dans la paroisse de Saint-Frédéric de Drummondville, de 106 acres, bien bâtie, faisant partie du lot de terre no.12 dans le 2e rang de Grantham.
La terre contient une jolie sucrerie et il y a 90 acres en culture. S'adresser à J.E. Girouard, notaire à Drummondville, ou à Napoléon Grammond, sur les lieux.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 9 (10 février 1883) : 3.
17 No d'identification : 13 265

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pour l'année 1883, il y eut dans la paroisse de Saint-Frédéric de Drummond 137 baptêmes, 15 mariages et 64 sépultures.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 6 (19 janvier 1884) : 2.
18 No d'identification : 14 539

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Tableau des baptêmes, mariages et sépultures dans le district d'Arthabaska durant l'année 1871, d'après les registres civils. On présente le nombre de baptêmes de garçons (BH), de baptêmes de filles (BF), le nombre de mariages (M), le nombre de sépultures d'homme (SH) et de sépultures de femmes (SF) et l'augmentation de la population (AP).
- MÉGANTIC, paroisses. Somerset (BH:54, BF:37; M:20; SH:18, SF:10, AP:63). Somerset, registre supplémentaire (BH:5, BF:5; M:0; SH:1, SF:2, AP:6). Sainte-Julie (BH:81, BF:24; M:19; SH:13, SF:18, AP:74). Saint-Ferdinand (BH:89, BF:48; M:24; SH:14, SF:17, AP:106). Sainte-Sophie (BH:40, BF:36; M:11; SH:13, SF:9, AP:54). Saint-Athanase d'Inverness (BH:13, BF:16; M:6; SH:6, SF:5, AP:16). Inverness, église d'Angleterre (BH:4, BF:8; M:0; SH:1, SF:0, AP:11). Inverness, église presbytérienne (BH:6, BF:11; M:3; SH:3, SF:2, AP:12). Inverness, église baptiste (BH:6, BF:3; M:1; SH:3, SF:0, AP:6). Inverness, église wesleyenne et méthodiste (BH:22, BF:17; M:4; SH:3, SF:1, AP:35). Leeds, église d'Angleterre (BH:17, BF:7; M:4; SH:7, SF:4, AP:13). Leeds, église presbytérienne (BH:16, BF:16; M:7; SH:1, SF:3, AP:28). Irlande, église wesleyenne et méthodiste (BH:14, BF:11; M:3; SH:0, SF:1, AP:24).
- ARTHABASKA, paroisses. Saint-Christophe (BH:54, BF:50; M:14; SH:23, SF:14, AP:67). Saint-Norbert (BH:56, BF:45; M:13; SH:14, SF:21, AP:66). Saint-Eusèbe de Stanfold (BH:43, BF:42; M:9; SH:28, SF:3, AP:54). Saint-Louis de Blandford (BH:13, BF:15; M:5; SH:5, SF:10, AP:13). Sainte-Clothilde de Horton (BH:13, BF:11; M:2; SH:7, SF:3, AP:14). Saint-Médard de Warwick (BH:49, BF:41; M:11; SH:8, SF:8, AP:74). Saint-Patrice de Tingwick (BH:51, BF:62; M:17; SH:23, SF:16, AP:77). Saint-Paul de Chester (BH:52, BF:47; M:14; SH:14, SF:11, AP:74). Sainte-Hélène de Chester (BH:38, BF:36; M:7; SH:11, SF:8, AP:55). Warwick, église baptiste (BH:18, BF:20; M:4; SH:1, SF:1, AP:36). Tingwick, église d'Angleterre (BH:4, BF:4; M:1; SH:1, SF:1, AP:7).
- DRUMMOND, paroisses. Saint-Pierre de Durham (BH:38, BF:42; M:11; SH:18, SF:13, AP:49). Saint-Frédérick de Drummondville (BH:44, BF:30; M:12; SH:10, SF:14, AP:60). Saint-Jean l'Évangéliste (BH:8, BF:15; M:12; SH:10, SF:1, AP:22). Saint-Germain de Grantham (BH:44, BF:53; M:17; SH:11, SF:10, AP:76). Saint-Fulgence de Durham (BH:38, BF:24; M:10; SH:9, SF:9, AP:44). Saint-Guillaume d'Upton (BH:85, BF:76; M:17; SH:35, SF:24, AP:102). Durham, église d'Angleterre (BH:21, BF:8; M:5; SH:8, SF:1, AP:20). Durham, église wesleyenne et méthodiste (BH:9, BF:8; M:2; SH:1, SF:3, AP:5).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 6, no 17 (28 mars 1872) : 2.
19 No d'identification : 24 412

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'abbé Pratte est transféré du vicariat de la cathédrale de Nicolet à Saint-Frédéric de Drummondville, en remplacement de l'abbé Provencher, qui prend sa place.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 31, no 41 (23 septembre 1897) : 3.
20 No d'identification : 25 390

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Statistiques pour la paroisse de Saint-Frédéric à Drummondville en 1909; 132 baptêmes, 26 mariages et 93 sépultures.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 44, no 5 (14 janvier 1910) : 5.
1 - 25 sur 122 résultats