Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Bécancour
1 - 25 sur 571 résultats Imprimer
1 No d'identification : 95

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, suite (6) :
Les récoltes de l'automne permettent bientôt de passer des hivers plus facilement.
- Après 5 ou 6 ans de privation, les marchands réussissent à garder suffisamment de marchandises pour fournir la population.
- Construction d'un moulin à Somerset, arrivée du premier prêtre.
- Les obstacles ont altéré de nombreuses santés, mais la colonisation a résisté aux épreuves.
- Importance de l'organisation paroissiale, en particulier en milieu de colonisation.
- Importance des industries de potasse et perlasse, dont le premier établissement est dû à un colon de Bécancour. Première messe de Somerset, 1837, par le curé de Gentilly. Moulin à farine, qui sert aussi pour la messe.
- Chapelle en 1840-41.
- Éloge du premier curé de Somerset. Dessert aussi la mission de Saint-Louis de Blanford. Ses voyages entre les deux lieux.
- Arrivée du notaire (venu de Bécancour), qui instaure la première école, puis du médecin (venu d'Yamachiche).

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 11 (24 février 1900) : 1.
2 No d'identification : 518

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« M. [Severe] Goudreau a été choisi à l'unanimité des voix à la convention. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 25 (16 mai 1908) : 2.
3 No d'identification : 600

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le maître de poste de Bécancour remercie le directeur des numéros envoyés à son adresse et souligne qu'il les a distribués « aux amis du vrai, du bien et du beau » et qu'il s'engage à faire connaître ce journal. La lettre est datée du 6 décembre, jour même de la première publication.


Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 2 (20 décembre 1933) : 1.
4 No d'identification : 641

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Élection des conseillers à Bécancour pour le village et la paroisse (noms, mais pas les fonctions). Élection d'un nouveau marguillier, liste des anciens marguilliers.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 5 (07 février 1934) : 2.
5 No d'identification : 678

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Statistiques de la paroisse de Bécancour : 32 baptêmes, 17 sépultures, 2 mariages.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 8 (21 mars 1934) : 2.
6 No d'identification : 727

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Retraite fermée de 12 citoyens (énumérés) de Bécancour chez les Pères de Montfort.
- Quelques citoyens de La Visitation et de la Baie-du-Febvre font également une retraite fermée chez les Révérends Pères.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 11 (02 mai 1934) : 2.
7 No d'identification : 730

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'inspecteur d'école est allé à Bécancour, où il a visité les élèves de l'école de l'arrondissement no 9 de cette paroisse. Il semble satisfait de sa visite et des progrès accomplis en un an.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 11 (02 mai 1934) : 2.
8 No d'identification : 735

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Description du chant et des offices de la semaine sainte à Bécancour.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 11 (02 mai 1934) : 2.
9 No d'identification : 748

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les membres du Comité Régional de l'A.C.J.C. de Nicolet se sont rendus à Bécancourt [sic] afin de jeter les bases d'un nouveau cercle. Une centaine d'adhésions. Cela porte à 24 le nombre de cercles acéjistes dans la région nicolétaine. Appel à la participation et à l'assistance au congrès par le président du Comité Régional de Nicolet.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 12 (23 mai 1934) : 4.
10 No d'identification : 749

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée du Cercle Agricole à Bécancourt [sic]. Élection de 7 directeurs pour former le bureau de direction et nomination d'un auditeur. Élus mentionnés.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 12 (23 mai 1934) : 4.
11 No d'identification : 899

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Enterrement de vie de garçon de M. Armand Culbert. Il y a des violoneux qui jouent, et des chansons « de chez nous ». Le « héros », souvent nommé le « défunt », est attaché à une auto et promené jusqu'à la demeure de sa fiancée, accompagné du cortège et de chansons. Au retour, des discours sont prononcés, une bourse est remise au futur marié. On nomme certains des participants. Il semble que cette soirée se soit déroulée à Bécancour.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 18 (15 août 1934) : 2.
12 No d'identification : 923

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une demoiselle de Bécancour quitte le village pour suivre un cours de garde-malade à la Crèche d'Youville, à Montréal.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 18 (15 août 1934) : 2.
13 No d'identification : 931

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Réunion de la ligue catholique féminine de Bécancour, fondée depuis peu par l'intervention de Mgr Camirand, vicaire général de Nicolet, et M. l'abbé Mélançon, curé de Bécancour. Cette soirée tenue dans la salle publique a permis d'entendre deux intéressantes conférencières : Mme Rodolphe Duguay de Nicolet a parlé du rôle de l'épouse, Mme J-H-N Caron a parlé du rôle de la mère. On nomme les membres du conseil de la ligue et quelques organisatrices de la soirée. Mgr Camirand était présent et s'est occupé de faire les remerciements. Plusieurs ecclésiastiques étaient présents dans la salle.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 19 (05 septembre 1934) : 2.
14 No d'identification : 947

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Sept nouveaux prêtres ont été ordonnés par Mgr Brunault à Nicolet durant la saison. Quatre sont rattachés au Séminaire, deux sont vicaires à Drummondville et un à Bécancour.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 20 (19 septembre 1934) : 1.
15 No d'identification : 961

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce des changements de vicariats à l'intérieur du diocèse, sur l'ordre de Mgr Brunault, évêque de Nicolet. Saint-Germain de Grantham et Saint-Pierre-les-Becquets échangent leurs vicaires, celui de Bécancour part pour Sainte-Angèle-de-Laval.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 20 (19 septembre 1934) : 4.
16 No d'identification : 1 039

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a un bureau d'enregistrement, tenu par un régistrateur, à Bécancour.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 2.
17 No d'identification : 1 040

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'aqueduc de Bécancour, qui appartenait à un industriel, M. H. Désilets, a été vendu à M. A. Deshaies, électricien du village de Bécancour.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 2.
18 No d'identification : 1 041

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les énumérateurs sont à préparer les listes électorales fédérales du comté de Nicolet, conformément à la nouvelle loi du cens électoral voté au cours de la dernière session fédérale. Les comtés de Nicolet et Yamaska étant démembrés, les paroisses de ces comtés sont réunies pour former le nouveau comté de Nicolet-Yamaska. Il y a au total 48 municipalités, divisées en 93 arrondissements de scrutin. Population approximative du nouveau comté : 39 219. On publie ensuite la liste des énumérateurs de chaque municipalité, telle que fournie par le registraire. La liste indique les comtés, les municipalités et paroisses concernées, le nombre de polls par municipalité ou paroisse, le nom et l'activité professionnelle des énumérateurs (cultivateurs, maires, secrétaires trésoriers, notaires, syndics des écoles, avocats, médecins, agronomes, membres de commissions scolaires, etc.).

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 2.
19 No d'identification : 1 041

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les énumérateurs sont à préparer les listes électorales fédérales du comté de Nicolet, conformément à la nouvelle loi du cens électoral voté au cours de la dernière session fédérale. Les comtés de Nicolet et Yamaska étant démembrés, les paroisses de ces comtés sont réunies pour former le nouveau comté de Nicolet-Yamaska. Il y a au total 48 municipalités, divisées en 93 arrondissements de scrutin. Population approximative du nouveau comté : 39 219. On publie ensuite la liste des énumérateurs de chaque municipalité, telle que fournie par le registraire. La liste indique les comtés, les municipalités et paroisses concernées, le nombre de polls par municipalité ou paroisse, le nom et l'activité professionnelle des énumérateurs (cultivateurs, maires, secrétaires trésoriers, notaires, syndics des écoles, avocats, médecins, agronomes, membres de commissions scolaires, etc.).

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 2.
20 No d'identification : 1 611

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résultats électoraux provinciaux dans le comté de Nicolet : le mandat de J.A. Savoie est renouvelé. On publie en détail les majorités obtenues dans chacune des paroisses par les deux candidats. Pour montrer le taux de satisfaction, on imprime le même type de résultats pour 1923, afin de permettre la comparaison.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 8 (26 mai 1927) : 1.
21 No d'identification : 1 706

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les officiers militaires du 80e bataillon du comté de Nicolet se sont réunis à Bécancour en décembre 1880 « dans le but d'aviser aux meilleurs moyens à prendre pour organiser un corps de musique et achever ainsi l'organisation complète du Bataillon ».

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 3 (27 janvier 1881) : 3.
22 No d'identification : 1 739

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La nouvelle compagnie de chemin de fer du lac Champlain et Saint-Laurent va continuer sa ligne de Saint-Guillaume à Nicolet et jusqu'à Trois-Rivières dès le printemps. Tous les hommes d'affaires souhaitent la réalisation rapide de ce projet. Les paroisses de Saint-Grégoire, Bécancour, Sainte-Angèle, Saint-Célestin et Gentilly ont livré au cours de l'hiver pour 100 000$ de foin, et la compagnie du Grand-Tronc a dû recevoir 55 000$ pour transporter ce foin aux États-Unis. La Baie-du-Febvre a vendu à elle seule pour l'année, en foin, grain et fromage, pour un montant rond de 100 000$. Nicolet, Sainte-Monique et Saint-Zéphirin ont produit ensemble pour 300 000$ et elles seraient toutes clientes de cette ligne de chemin de fer. Il y aurait même davantage de produits si l'on tient compte des nouvelles fromageries à établir et du développement rapide des industries.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 8 (03 mars 1881) : 2.
23 No d'identification : 1 749

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le bazar tenu à Saint-Grégoire en faveur de l'école des Frères, entre le 27 février et le mardi suivant, a accueilli plusieurs visiteurs de Nicolet et Trois-Rivières, malgré le mauvais temps. Les paroissiens se sont également présentés en grand nombre, ce qui montre combien ils apprécient la présence et le travail des Frères de la Doctrine Chrétienne. Les ouvrages si nombreux et si bien exécutés qui remplissaient les salles prouvaient le savoir-faire et le zèle des dames de Saint-Grégoire. On a recueilli environ 500.00$, malgré le mauvais temps. Le concert qui a eu lieu lundi soir a été très réussi et très apprécié : on présente les exécutants en les complimentant; certains sont venus de Trois-Rivières, Bécancour, Montréal... Le bazar s'est terminé par l'élection du paroissien qui aurait donné, personnellement et avec l'aide de ses amis, le plus gros montant au bazar.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 9 (10 mars 1881) : 3.
24 No d'identification : 1 812

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Texte sur la paroisse de « Bécancourt », dont une partie viendrait des notes inscrites sur le premier registre de la paroisse par le premier curé, il y a près de 200 ans. On y ajoute des détails provenant du volume de l'abbé J.A. Maurault, publié en 1866. « La paroisse, la Nativité de Notre-Dame, vulgairement Bécancourt, district de Trois-Rivières, diocèse de Québec, est bornée au Nord-Est à la paroisse Saint-Édouard de Gentilly, au sud par les terres non concédées du Roi, au Sud-Ouest du fief Godefroy, au Nord, par le fleuve Saint-Laurent. » Elle contient trois lieues de front, sur les différentes profondeurs des seigneuries. D'après les anciens, elle aurait été érigée en 1699, mais cela ne peut être vérifié, car les archives ont brûlé en août 1757 dans l'incendie de l'église de Saint-François Xavier de la mission des «s auvages » en la seigneurie de Bécancourt. Le père jésuite Simon Pierre Gonnon était missionnaire « des deux nations », c'est-à-dire les Montagnais et les Abénakis, depuis environ 4 ans. Le père jésuite a résidé ensuite chez les Français jusqu'à sa mort accidentelle durant une traversée vers le Cap. Il est inhumé à Deschambault. Il est arrivé au Canada en 1752, a été envoyé à Bécancourt en 1753 et s'est occupé de « ses sauvages » jusqu'à sa mort en 1764. On rapporte les circonstances du naufrage en détail et l'article est à suivre.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 11 (24 mars 1881) : 3.
25 No d'identification : 1 858

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Bécancourt, les Abénakis ont été desservis de 1700 à 1716 par les Jésuites du Cap de la Magdeleine, puis en 1716, le père François Eustache Lesueur y est envoyé comme missionnaire. Arrivé au Canada en 1715, le Père Lesueur avait étudié la langue abénakise durant 9 mois à Sillery avant de prendre la mission en charge. Il a desservi cette paroisse et celle de Sainte-Geneviève de Batiscan en alternance jusqu'en 1753. On donne ensuite les noms de missionnaires qui ont desservi la paroisse par la suite, jusqu'en 1850. Pour la majorité d'entre eux, on donne une brève biographie et des détails sur leurs origines, de même que sur les charges qu'ils ont exercées avant, pendant ou après leur passage à Bécancourt.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 12 (31 mars 1881) : 3.
1 - 25 sur 571 résultats