Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Sainte-Clotilde
1 - 25 sur 197 résultats Imprimer
1 No d'identification : 488

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« MM. Em. Champagne et Omer Lecomte poursuivent la Corporation de Ste-Clothilde pour faire annuler un certain procès verbal d'un chemin municipal [à l'entrée du village]. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 17 (21 mars 1908) : 2.
2 No d'identification : 499

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« La scierie de M. Napoléon Rousseau, qui emploie une vingtaine d'hommes, est maintenant en opération, et vu la grande quantité de bois qu'elle a à scier, elle doit marcher plusieurs mois, et ce sera une bonne aubaine pour cette localité. »
- En 1910, cette scierie emploie toujours une vingtaine d'hommes et « la quantité de billots à scier fournira de l'emploi pendant plusieurs semaines. » (3, 18, p.4)

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 19 (04 avril 1908) : 2 (suite: 3, 18, p. 4).
3 No d'identification : 849

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« La récolte des grains sera meilleure que l'on avait d'abord espéré grâce à la température si favorable que nous avons depuis quelques semaines. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 22 (12 septembre 1908) : 3.
4 No d'identification : 851

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Les travaux de reconstruction des bâtisses détruites par le désastreux incendie du mois de juillet dernier sont très avancés et tous les incendiés pourront hiverner dans leurs nouvelles demeures excepté M. Omer Bergeron qui ne reconstruit que sa scierie cet automne. » Si les travaux sont aussi avancés, c'est que la population s'est entraidée. En effet, les gens ont travaillé même le dimanche. Le curé de l'endroit, le Rév. E. Longval, a encouragé cette entraide en célébrant uniquement des messes basses jusqu'au dernier dimanche d'août.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 22 (12 septembre 1908) : 3.
5 No d'identification : 884

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Les feux de forêts sévissent toujours ici et causent de terribles dommages. La fumée est tellement épaisse le matin, que souvent on ne peut voir 10 pieds devant soi. Un grand nombre d'hommes sont employés pour empêcher l'incendie de se communiquer dans les chantiers de M. Napoléon Rousseau. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 44 (26 septembre 1908) : 3.
6 No d'identification : 886

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« M. Napoléon Rousseau est à installer une moulange à gaudriole en acier dans sa scierie. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 44 (26 septembre 1908) : 3.
7 No d'identification : 1 844

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« La fabrique de cette paroisse qui a acheté un orgue des messieurs Casavant de St-Hyacinthe au prix de 2 500,00$, espère pouvoir placer cet instrument pour le mois de mai, ou au plus tard pour la prochaine visite de l'Evêque, qui aura lieu ici, pendant cette saison. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 18 (22 mars 1910) : 4.
8 No d'identification : 1 845

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un riche négociant, Alexandre Marchand, intentera « une action en dommage intérêt aux autorités de l'intercolonial, pour 5 vaches tuées par un train entre les Stations de Carmel et Mitchel ».

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 18 (22 mars 1910) : 4.
9 No d'identification : 1 968

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a encore des agents recruteurs pour les manufactures des États-Unis dans les environs, notamment à Sainte-Clothilde. On parle encore des méfaits du travail aux États-Unis, avec le récit d'un témoin. On claironne qu'il faut s'emparer du sol que nos pères nous ont laissé. Il y a encore beaucoup de paroisses jeunes : Sainte-Clothilde, Sainte-Eulalie, Saint-Wenceslas, Saint-Samuel, Saint-Léonard, de même que dans la vallée du lac Saint-Jean. Quelques phrases triomphales sur les merveilles et les possibilités de notre beau pays.
- Suivent 2 longs articles sur la question. Le premier sur le chômage des Canadiens aux États-Unis et la honte de ceux qui se font recruteurs. Le second sur 800 Canadiens partis aux États-Unis, les promesses qu'on leur avait faites et la réalité de ce qu'ils ont eu. On mentionne les villes de Jersey City, Biddeford.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 19 (19 mai 1881) : 2 (suite :1, 19, p. 3).
10 No d'identification : 3 578

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le feu a fait des ravages à Sainte-Clothilde, Saint-Valère et Saint-Albert récemment. Plusieurs clôtures ont brûlé. Saint-Valère a perdu un moulin et plusieurs maisons, ainsi que de nombreux champs de grains nouvellement sortis, qu'ils ont dû semer de nouveau plus tard. Les animaux, qui n'étaient plus contenus par des barrières, ont aussi causé quelques ennuis aux cultivateurs.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 25 (30 juin 1881) : 3.
11 No d'identification : 3 720

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une récolte de bleuets exceptionnelle. Des familles entières vont en cueillir à coup de 25 ou 30 sceaux, entre 0,40 et 0,50$ le sceau. Les marchands qui en vendent en reçoivent entre 400 et 500 sceaux par jour.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 47 (26 août 1910) : 2.
12 No d'identification : 3 883

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Mademoiselle Alberta Duduc, institutrice à l'école no 1, vient de recevoir du département de l'Instruction publique, par l'entremise de Lionel Bergeron, inspecteur, une gratification de 20,00$ comme récompense de ses succès dans l'enseignement. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 54 (21 octobre 1910) : 2.
13 No d'identification : 3 885

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le résultat de l'élection du 3 novembre dans Drummond-Arthabaska a donné la victoire à l'autonomiste M.A. Gilbert (son portrait trône au milieu de la première page), par 253 voix en tout (soit par 33 voix dans Drummond et par 220 voix dans Arthabaska). Pour informer les lecteurs, La Gazette regroupe les commentaires émis dans les principaux journaux du Québec et de l'Ontario sur l'élection à Drummond et Arthabaska : La Gazette de Montréal, La Patrie, Le Witness, L'Événement, Le Citizen, Le Standard, L'Exposition, Le Herald d'Halifax, Le Devoir (p.2). Les résultats des élections par paroisse sont aussi donnés.
- Pour voir le décompte officiel des bulletins par paroisse (3, 59, p.3).

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 57 (04 novembre 1910) : 1-2.
14 No d'identification : 5 521

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Décès accidentel par noyade d'un «forman» des chantiers de F. McCaffey, à Sainte-Clothilde. On rapporte les détails de l'accident.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 39 (05 octobre 1882) : 3.
15 No d'identification : 5 552

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un couple de Sainte-Clothilde a célébré son cinquantième anniversaire de mariage. Une grande messe a été célébrée à cette occasion.

L’article présente un compte-rendu de cet événement.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 43 (02 novembre 1882) : 2.
16 No d'identification : 5 603

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a des difficultés dans le transport du Messager de Nicolet vers le village de Sainte-Clothilde: les numéros n'y seraient pas parvenus depuis quelques semaines.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 3, no 1 (11 janvier 1883) : 3.
17 No d'identification : 5 608

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Fête en l'honneur du supérieur du Séminaire de Nicolet, le mardi. La salle trop petite a réduit l'assistance aux ecclésiastiques et aux élèves. On donne une liste des membres du clergé présents à cette fête et le lieu de leur affectation: Pierreville, Saint-François, Saint-Zéphirin, la Baie, Sainte-Ursule, Danville, Saint-Grégoire, Richmond, Saint-Norbert, Saint-Wenceslas, Saint-Cyrille, Sainte-Hélène, Sainte-Angèle, Saint-Pie, Sainte-Perpétue, Sainte-Clothilde, Saint-Albert, Yamaska, Saint-Sévère, Saint-Rémi, Sainte-Anne, Saint-Barnabé, Trois-Rivières, Yamachiche, Saint-Élie, Saint-Maurice, Shawinigan, etc. Un discours a ouvert la séance, suivi d'un drame nouveau à Nicolet (vu à Southbridge l'an dernier par le rédacteur: comparaisons flatteuses pour les acteurs de Nicolet). La musique, dirigée par M. de Châtillon, a charmé l'auditoire. On donne aussi des détails à ce sujet, notamment la performance de la fanfare du Séminaire.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 3, no 2 (18 janvier 1883) : 2.
18 No d'identification : 6 114

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Sainte-Clothilde (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

La population est de 350 personnes, et une seule de ces personnes n’est pas canadienne-française. La chapelle a été construite à la rencontre des deux branches de la rivière Nicolet, sur un bout de terre de 7 arpents de largeur.

M. Augustin Gélinas est le premier colon de l'endroit. «Il arriva le premier où longtemps il demeura seul comme gardien des forêts que feu le juge Vallières possédait en ces cantons».

Il y a une route qui va de la chapelle Sainte-Clothilde à celle de Saint-Valère (11e rang de Bulstrode). L'autre route va vers Warwick.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 13 (25 février 1864) : 1.
19 No d'identification : 6 887

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication du calendrier de la visite épiscopale du diocèse par Mgr Laflèche, évêque des Trois-Rivières, entre le 25 mai et le 18 juillet. Les dates exactes des visites sont données. En plus de visiter plusieurs paroisses de la rive nord, il viendra à Sainte-Angèle de Laval, Bécancour, Sainte-Gertrude, Gentilly, Saint-Pierre-les-Becquets, Sainte-Sophie de Lévrard, Sainte-Marie de Blandford, Saint-Louis, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Norbert d'Arthabaska, Saint-Hélène de Chester, Saint-Paul, Saint-Rémi de Tingwick, Saint-Patrice, Saint-Médard de Warwick, Saint-Aimé de Kingsey, Saint-Christophe, Sainte-Victoire, Saint-Grégoire, Saint-Célestin, Saint-Wenceslas, Sainte-Eulalie, Saint-Valère, Saint-Albert, Sainte-Élisabeth, Sainte-Clothilde, Saint-Léonard, Sainte-Perpétue, Sainte-Brigitte, Sainte-Monique, Nicolet.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 4, no 19 (21 mai 1884) : 2.
20 No d'identification : 6 908

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À l'approche des élections, «M. Watts a parlé à Chénier», «M. Rainville a parlé à Ste. Clothilde» et «M. le notaire Laliberté de Warwick a rencontré à St. Albert MM. J. O. Bourbeau et A. Beaubien». De son côté, «M. Auguste Beaudry, Étudiant en droit de ce village, a fait un début des plus heureux à St. Louis de Blandford. Il y a prononcé un discours, qui a produit beaucoup d'effet». Aussi, «À St. Norbert, il y a eu rencontre entre MM. D. O. Bourbeau et M. J. Lavergne». «(MM. Léonard, Nantel et Polette) se sont rencontrés à St. Germain après la messe, à Drummondville après vêpres et à St. Cyrille dans la soirée». «M. L. A. Bernard, le Maire de la paroisse, termina l'assemblée par un magnifique discours en faveur de M. Watts». À Drummondville, il y avait peu d'électeurs, mais ils étaient presque tous partisans de M. Watts». Un certain Hébert, un trouble-fête, a été mis entre les mains de la police. «L'assemblée de St. Cyrille a été favorable à M. Watts». «Nous avons rarement rencontré une population plus calme et plus polie que celle de St. Cyrille». «Somme toute, la journée de dimanche a été excellente pour M. Watts».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 27 (04 avril 1878) : 3-4.
21 No d'identification : 6 952

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Jeudi (de la semaine dernière), assemblée à Ste. Clothilde M. Watts prend du terrain tous les jours dans cette paroisse. L'assemblée a eu un effet magnifique. M. Lavergne y a fait l'un de ses meilleurs discours».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 28 (11 avril 1878) : 3.
22 No d'identification : 7 027

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«À Ste. Clothilde, M. Ol. Beauchesne a dit aux électeurs que l'on ne payait pas de taxe sur un contrat de $299. Avec de tels orateurs, M. Watts peut compter sur 500 voix de majorité».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 30 (25 avril 1878) : 6.
23 No d'identification : 7 203

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les exercices du jubilé sont terminés à l'église de la paroisse Saint-Christophe depuis hier. Les exercices ont duré trois jours. Le curé Suzor et l'abé Bellemare ont dirigé les exercices: discours et conférences. M. O. Caron, V.G. a prononcé la dernière conférence. On parle de la décoration de l'église: tiare, couleurs du pape, barque symbolique avec inscription, bannières de l'Immaculée Conception et de Saint-Christophe, etc. On parle de la participation laïque et ecclésiastique (certains sont venus de Saint-Norbert, Sainte-Clothilde, Saint-Thomas, Stanfold, Chester, Sainte-Hélène, Saint-Valère, Saint-Théodore).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 6 (13 janvier 1870) : 2.
24 No d'identification : 7 689

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La mise en place de la Croix Lumineuse sur le Mont St-Michel est maintenant terminée. L'initiative provient de l'historien et abbé Chs-Ed. Mailhot qui l'a inaugurée en présence des maires d'Arthabaska et de Victoriaville, ainsi que quelques dignitaires de ces deux villes. Liste des personnes et des groupes de citoyens qui ont contribué monétairement à cette entreprise. Ils proviennent de Arthabaska, Warwick, Tingwick, Victoriaville, Sainte-Clothilde, Saint-Norbert, Princeville, Paroisse Saint-Victoire. La Commission des Monuments Historiques a donné mille dollars, le Comité du Monument des Soldats de Victoriaville 215$ et le Conseil de Comté 1000$, la Ville d'Arthabaska 500$ et la Paroisse de St-Christophe d'Arthabaska 100$. Cette croix se veut la propriété de l'ensemble de la région des Bois-Francs. M. J.-D. Guillemette, de Victoriaville, qui s'est beaucoup investi dans le projet, affirme aux lecteurs du journal qu'il manque 1500$ pour effacer la dette du projet.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 5 (22 novembre 1928) : 1.
25 No d'identification : 7 741

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Décès à Sainte-Clothilde d'un des premiers colons de Saint-Albert de Warwick, M. Jean-Baptiste Bergeron. On souligne qu'il «apris soin durant quinze ans dans le temps des missions» d'un «ministre de Dieu».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 13 (03 mars 1870) : 3.
1 - 25 sur 197 résultats