Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Saint-Norbert
1 - 25 sur 281 résultats Imprimer
1 No d'identification : 333

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des électeurs de la paroisse se sont réunis pour entendre le discours du député de Drummond- Arthabaska, M. Louis Lavergne. Il a exposé les progrès de l'administration Laurier et a demandé le renouvellement de son mandat. Parmi les éléments de progrès de l’administration Laurier, il a noté la question des écoles.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 45 (27 octobre 1900) : 3.
2 No d'identification : 759

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Mercredi, jour du fromage, M. Wilfrid Fortier était très heureux de voir entrer chez lui ses anciens amis de Ste-Hélène. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 40 (29 août 1908) : 2.
3 No d'identification : 894

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Chester-Nord a été annexé à St-Norbert, au grand mécontentement des habitants de Ste-Hélène (Chester-Est). On accuse M. Lavergne de ne pas avoir défendu ses électeurs dans ce dossier.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 45 (03 octobre 1908) : 1.
4 No d'identification : 1 015

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. le curé de Stanfold a prêté main forte à M. l'abbé de Courval, de St-Norbert, pour les Quarante-Heures.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 1 (18 décembre 1909) : 2.
5 No d'identification : 1 059

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'aqueduc de Princeville, qui appartenait à un particulier, a été acheté par la Compagnie d'Entreprises Publiques Limitée, dont le gérant est de Québec. On prépare de grandes améliorations et on assure que l'aqueduc pourra bientôt répondre aux besoins de l'industrie et présenter une protection suffisante contre les incendies. La compagnie a donc acheté trois sources d'eau à Saint-Norbert. Comme ces sources sont situées à 250 pieds d'altitude par rapport à Princeville, l'eau viendra par gravité, ce qui diminue les frais de construction et d'entretien et évite tout service de pompes.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1934) : 2.
6 No d'identification : 1 691

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Extrait du premier coutumier de Mgr Suzor à Saint-Christophe :
Xe dimanche après la Pentecôte.
- 3 promesses de mariage : 2 en première et dernière publications, 1 en deuxième et dernière publication.
- « App. au Rituel, Assomption. »
- Demain à 8 h, grand'messe pour les âmes, confession des enfants qui n'ont pas communié et se trouvent « dans le fort entre les deux bras et dans les pointes ».
- Mercredi à 8 h, messe dans la chapelle de Warwick pour demander à Dieu la bénédiction des biens de la terre, suivie du catéchisme préparatoire à la première communion.
- Vendredi 8 h, grand'messe pour les âmes dans cette église et confession des enfants qui n'ont pas fait leur première communion dans Chester et autres parties de la paroisse.
- « Avis à ceux qui n'ont pas fait le jubilé, profiter de cette semaine ».
- Dimanche prochain, messe à Warwick et le curé y demeurera jusqu'à mardi pour y faire faire les exercices du jubilé, « pour ceux qui n'ont pas encore eu le bonheur de le faire ».
- Dimanche en quinze, la messe sera à 10 h parce que l'officiant doit aller dire une première messe à Saint-Norbert.
- Entrée au catéchisme au son de la cloche.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 4 (28 avril 1927) : 3.
7 No d'identification : 1 842

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Conférence agricole donnée par Arthur Perrault, qui a suivi les cours de l'école de l'Industrie Laitière, aux agriculteurs de Saint-Norbert « sur les soins de propreté et autres qui doivent être donnés au lait avant de le porter à la fabrique ».

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 18 (22 mars 1910) : 2.
8 No d'identification : 3 617

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« L'association "Canado-Américaine" compte maintenant deux cours nouvelles, toutes deux établies à St-Norbert et qui porteront les noms : Cour St Norbert [l'association des messieurs] et Villa Alexandra [l'association des dames]. Les deux nouvelles associations ont été fondées par Monsieur O.H. Bruneau, inspecteur de la société. » Le nom des président(e), secrétaire-financier(ère) et syndics sont inscrits.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 29 (13 mai 1910) : 1.
9 No d'identification : 3 689

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nous avons une liste des élèves du Séminaire de Nicolet qui ont terminé leur cours classique et qui ont pris la soutane. On indique leurs villages de provenance : Nicolet, Saint-Zéphirin, Saint-Médard de Warwick, Sainte-Ursule, Drummondville, Saint-Norbert d'Arthabaska, Acton-Vale et Bécancour.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 35 (08 septembre 1881) : 3.
10 No d'identification : 5 608

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Fête en l'honneur du supérieur du Séminaire de Nicolet, le mardi. La salle trop petite a réduit l'assistance aux ecclésiastiques et aux élèves. On donne une liste des membres du clergé présents à cette fête et le lieu de leur affectation: Pierreville, Saint-François, Saint-Zéphirin, la Baie, Sainte-Ursule, Danville, Saint-Grégoire, Richmond, Saint-Norbert, Saint-Wenceslas, Saint-Cyrille, Sainte-Hélène, Sainte-Angèle, Saint-Pie, Sainte-Perpétue, Sainte-Clothilde, Saint-Albert, Yamaska, Saint-Sévère, Saint-Rémi, Sainte-Anne, Saint-Barnabé, Trois-Rivières, Yamachiche, Saint-Élie, Saint-Maurice, Shawinigan, etc. Un discours a ouvert la séance, suivi d'un drame nouveau à Nicolet (vu à Southbridge l'an dernier par le rédacteur: comparaisons flatteuses pour les acteurs de Nicolet). La musique, dirigée par M. de Châtillon, a charmé l'auditoire. On donne aussi des détails à ce sujet, notamment la performance de la fanfare du Séminaire.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 3, no 2 (18 janvier 1883) : 2.
11 No d'identification : 5 737

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie un tableau illustrant le nombre de baptêmes, de sépultures et de mariages dans le comté d'Arthabaska. Les données ont été soumises préalablement à la Chambre d'assemblée par le protonotaire du district.

Voici, pour chacune des villes, les renseignements fournis dans l'ordre pour les baptêmes, les sépultures et les mariages: Saint-Christophe (160, 60, 33); Saint-Norbert (118, 53, 26); Stanfold (110, 39, 14); Blandford (23, 8, 8); Warwick (74, 22, 13); Chester (116, 32, 8); Bulstrode (46, 15, 4); Tingwick (87, 23, 16). Pour ce qui est des baptistes et des membres de l'église anglaise de Warwick, il y a eu 18 baptêmes et cinq sépultures. Dans l'ensemble, l'augmentation de la population est attribuable à des causes naturelles.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 16 (12 mars 1863) : 3.
12 No d'identification : 5 758

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les électeurs de Drummond et d'Arthabaska sont appelés à choisir entre MM. Dorion et De Cazes pour les représenter dans le prochain parlement. [...] M. Dorion a pris M. De Cazes par la main, dimanche dernier, et lui a fait faire la tournée dans le comté d'Arthabaska». MM. Dorion et De Cazes se sont rencontrés aussi à Saint-Norbert et à Arthabaskaville «où plus de 200 personnes attendaient [...] l'arrivée des candidats». La nomination des candidats se fera officiellement le 5 juin et la votation aura lieu les 12 et 13 de ce même mois. L'assemblée préliminaire se fera à Drummondville. En attendant, M. Dorion prononcera des discours à Saint-Guillaume, Saint-Germain, Tingwick et Warwick.

- Lors des deux jours de votation, les «polls» seront ouverts dans les localités suivantes: (pour le comté de Drummond) Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), Saint-Germain, Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, Wickham, L'Avenir, Durham, Kingsey; (et dans le comté d'Arthabaska) Arthabaskaville, Saint-Christophe, Victoriaville, Saint-Norbert, Stanfold, Maddington et Blanford, Chester Est, Chester Ouest, Bulstrode, Warwick et Tingwick.

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 27 (28 mai 1863) : 2.
13 No d'identification : 5 758

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les électeurs de Drummond et d'Arthabaska sont appelés à choisir entre MM. Dorion et De Cazes pour les représenter dans le prochain parlement. [...] M. Dorion a pris M. De Cazes par la main, dimanche dernier, et lui a fait faire la tournée dans le comté d'Arthabaska». MM. Dorion et De Cazes se sont rencontrés aussi à Saint-Norbert et à Arthabaskaville «où plus de 200 personnes attendaient [...] l'arrivée des candidats». La nomination des candidats se fera officiellement le 5 juin et la votation aura lieu les 12 et 13 de ce même mois. L'assemblée préliminaire se fera à Drummondville. En attendant, M. Dorion prononcera des discours à Saint-Guillaume, Saint-Germain, Tingwick et Warwick.

- Lors des deux jours de votation, les «polls» seront ouverts dans les localités suivantes: (pour le comté de Drummond) Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), Saint-Germain, Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, Wickham, L'Avenir, Durham, Kingsey; (et dans le comté d'Arthabaska) Arthabaskaville, Saint-Christophe, Victoriaville, Saint-Norbert, Stanfold, Maddington et Blanford, Chester Est, Chester Ouest, Bulstrode, Warwick et Tingwick.

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 27 (28 mai 1863) : 2.
14 No d'identification : 5 799

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Jean-Baptiste-Éric Dorion a été réélu dans Drummond et Arthabaska. Bien qu'il n'ait pas remporté la majorité des votes dans toutes les paroisses, il a néanmoins obtenu dans l'ensemble une majorité de 750 voix contre M. De Cazes. Voici les résultats dans chacune des localités.

Nous mentionnerons d'abord les votes accordés à Dorion, puis ceux accordés à De Cazes: Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), 46 et 74; Saint-Germain, 84 et 34; Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, 216 et 44; Wickham, 17 et 12; L'Avenir, 226 et 6; Durham, 63 et 0; Kingsey, 56 et 30. Dans le comté d'Arthabaska: Arthabaskaville, 27 et 18; Saint-Christophe, 61 et 51; Victoriaville, 61 et 12; Saint-Norbert, 45 et 22; Stanfold, 93 et 44; Maddington et Blanford, 34 et 7; Chester Est, 49 et 26; Chester Ouest, 40 et 23; Bulstrode, 24 et 25; Warwick, 69 et 59; Tingwick, 59 et 5.

Puis, l'auteur de l'article dit que De Cazes a, en quelque sorte, acheté des votes dans certaines paroisses, dont Warwick, en donnant du travail à des électeurs et en mettant une voiture à la disposition de ceux qui voteraient voter pour lui.

M. Dorion a fait son discours de la victoire le 14 juin, à Drummondville. Plus de 300 personnes étaient présentes pour l'accueillir. Après le discours, il y eut «toute la nuit [...] de la musique, des chansons et des mots pour rire».

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 30 (17 juin 1863) : 2.
15 No d'identification : 5 799

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Jean-Baptiste-Éric Dorion a été réélu dans Drummond et Arthabaska. Bien qu'il n'ait pas remporté la majorité des votes dans toutes les paroisses, il a néanmoins obtenu dans l'ensemble une majorité de 750 voix contre M. De Cazes. Voici les résultats dans chacune des localités.

Nous mentionnerons d'abord les votes accordés à Dorion, puis ceux accordés à De Cazes: Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), 46 et 74; Saint-Germain, 84 et 34; Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, 216 et 44; Wickham, 17 et 12; L'Avenir, 226 et 6; Durham, 63 et 0; Kingsey, 56 et 30. Dans le comté d'Arthabaska: Arthabaskaville, 27 et 18; Saint-Christophe, 61 et 51; Victoriaville, 61 et 12; Saint-Norbert, 45 et 22; Stanfold, 93 et 44; Maddington et Blanford, 34 et 7; Chester Est, 49 et 26; Chester Ouest, 40 et 23; Bulstrode, 24 et 25; Warwick, 69 et 59; Tingwick, 59 et 5.

Puis, l'auteur de l'article dit que De Cazes a, en quelque sorte, acheté des votes dans certaines paroisses, dont Warwick, en donnant du travail à des électeurs et en mettant une voiture à la disposition de ceux qui voteraient voter pour lui.

M. Dorion a fait son discours de la victoire le 14 juin, à Drummondville. Plus de 300 personnes étaient présentes pour l'accueillir. Après le discours, il y eut «toute la nuit [...] de la musique, des chansons et des mots pour rire».

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 30 (17 juin 1863) : 2.
16 No d'identification : 5 986

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Saint-Louis de Blanford (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau).

Il y a un prêtre résident depuis 1862 et une chapelle a été érigée vers 1836. Elle mesure 70 pieds de longueur. Elle est située près de la rivière Bécancour, au nord-est.

Cette paroisse est composée du canton de Blandford, d'une partie de celle de Bulstrode, de l'augmentation de Somerset et des 7e, 8e, 9e, 10e et 11e rangs dans l'ouest de Maddington. La paroisse est enclavée entre les comtés d'Arthabaska et de Nicolet.

La population de Saint-Louis de Blanford est composée de 75 familles ou 508 habitants, «tous d'origine canadienne-française, à l'exception d'une seule personne».

Les terres défrichées comprennent 1 600 âcres. On y produit 12 825 minots de grains, 7 127 minots de patates et navets et 85 tonneaux de foin.

Une grande route traverse le canton. Elle part de Gentilly et va jusqu'à Saint-Norbert d'Arthabaska, à la station du chemin de fer du Grand Tronc. «M. St-Germain, conducteur des travaux de ce chemin, dit que cette route, bien qu'elle ne soit pas complètement parachevée, offre cependant une bonne voie de communication avec les Trois-Rivières, vu qu'elle est praticable pour les voitures d'été dans toute son étendue».

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 11 (11 février 1864) : 1.
17 No d'identification : 6 131

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Chester (d'après un extrait de l'ouvrage de M. S. Drapeau):

Le canton est bordé par Tingwick et Halifax. Il y a aussi Arthabaska au nord-ouest, de même que Ham et Wolfestown au sud-est.

En 1851, la population était de 190 occupants de terre sur 931 habitants. Toujours en 1851, il y avait 2 047 acres de défrichés; on y produisait 9 184 minots de grains et 5 410 minots de patates et de navets.

En 1861, la population avait augmenté à 535 occupants de terre pour un total de 3 400 personnes. Il y avait 12 154 acres de terre en état de culture pour la production de 47 674 minots de grains, 53 680 minots de patates et de navets et finalement, 1 663 tonneaux de foin.

«Les bois francs de ces cantons offrent une précieuse source de richesse». De plus, «MM. Goodhue et Emerson possèdent dans le canton de Chester une perlasserie qui fabrique pour une valeur de plusieurs milliers de louis, chaque année». Le sol y est favorable à l'agriculture.

On y retrouve de l’érable, du hêtre, de pin, du bouleau, de l’orme, du bois blanc, du noyer, du cèdre, de la pruche et de la sapinette.

Le terrain est accidenté et arrosé par des branches de la rivière Bécancour et Nicolet. À l'intérieur du canton, le chemin Craig croise le chemin Mégantic, lequel part de Saint-Christophe d'Arthabaska. Une autre route part de la frontière entre Halifax et Chester-Est et se rend dans le 10e rang de Chester-Ouest, soit à la jonction des chemins Craig et Mégantic.

Le comté de Chester compte deux paroisses soit, Saint-Paul et Sainte-Hélène. La première, qui se situe dans la partie ouest, possède un prêtre résident depuis 1860. L'autre paroisse, à l'est, a pour prêtre celui de Saint-Norbert d'Arthabaska.

Saint-Paul
La population de Saint-Paul est composée de 302 familles pour un total de 1 876 personnes, tous Canadiens français, sauf une seule personne.

On compte 5 873 acres de terres en culture, sur 22 962 acres possédés. On y produit 38 615 minots de grains, 30 918 minots de patates et de navets et 897 tonneaux de foin. Les produits transformés sont estimés à 29 815 livres de sucre et 7 841 livres de beurre.

La valeur totale des propriétés foncières est évaluée à 184 667 $ et celle du bétail est estimée à 27 555 $.

Selon M. Emerson, qui répare le chemin Craig, «le sol est très productif et bien boisé; [...] les pouvoirs d'eau sont nombreux, et [...] l'on a trouvé du minerai de cuivre dans plusieurs cantons environnants». «Il paraît qu'il se fait un grand commerce de bois dans la vallée de la rivière Nicolet».

Il y a quatre écoles, où vont 149 enfants. La chapelle de Saint-Paul mesure 50 pieds par 40.

Sainte-Hélène
Dans la paroisse de Sainte-Hélène, la population est de 239 familles pour un total de 1 524 habitants. Sur ce nombre, seulement 3 personnes ne sont pas canadiennes-françaises.

Il y a 6 281 acres de terres en culture sur 16 994 acres possédés. En 1860, on y produisait 29 029 minots de grains, 22 762 minots de patates et de navets, 18 146 livres de beurre et 34 046 livres de sucre d'érable.

Il y a une chapelle de 50 pieds sur 40. Il y a 3 écoles, pour 101 étudiants.

Selon M. Paradis, le «conducteur du chemin de Ste. Hélène à St. Paul», le terrain serait «assez bon et couvert de bois mêlé». Il y a deux pouvoirs d'eau de 12 milles de long. Toujours d'après M. Paradis, 75 nouvelles familles se seraient installées à Sainte-Hélène de 1858 à 1860.

Au total, les propriétés foncières sont évaluées à 121 695 $. Les instruments d'agriculture sont estimés à 2 736 $ et le bétail à 31 189 $.

Le chemin le plus important est celui de Mégantic.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 13 (25 février 1864) : 1.
18 No d'identification : 6 265

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de la milice active et de la réserve du comté de Drummond

Le journal publie un tableau qui indique le nombre de miliciens de 1e classe, 2e classe et de réserve, à Saint-Guillaume, Kigsey, Durham, L'Avenir, Saint-Germain, Wickham, Grantham, Wendover et Simpson. Le nombre total des miliciens pour toutes les localités est de 2 566.

Le journal fournit les mêmes renseignements sur la milice du comté d'Arthabaska qui comprend Chester Est et Ouest, Tingwick, Warwick, Saint-Norbert d'Arthabaska, Arthabaskaville, Saint-Valère de Bulstrode, Princeville et Saint-Louis de Blandford.

Seules les municipalités de Victoriaville, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Albert de Warwick et Sainte-Clothide de Horton n'ont pas encore transmis les informations (3, 2, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 52 (24 novembre 1864) : 2 (suite: 3, 2, p. 3).
19 No d'identification : 6 304

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 6 janvier, jour des Rois, environ 600 personnes se sont rassemblées à l'église de Saint-Christophe dans le village d'Arthabaskaville, chef-lieu du comté. Il y avait des électeurs de Warwick, Bulstrode, Tingwick, Chester, Saint-Norbert, Victoriaville et Stanfold.

Après la messe, M. Dorion a pris la parole au sujet du projet de confédération. «Le projet fut condamné par une levée de main des plus animées. Pas une seule main fut levée en faveur du projet.»

M. Dorion a visité plusieurs parties du comté samedi et dimanche. Il a adressé la parole aux électeurs de Blandford et de Maddington qui ne sont pas plus en faveur de ce projet que les autres endroits du comté.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 7 (11 janvier 1865) : 2.
20 No d'identification : 6 346

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Des courses au trot ont eu lieu, il y a quelques jours, sur le terrain de M. Pierre Juneau, à St-Norbert». Aucune boisson à l'événement. Liste des gagnants des courses.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 1 (05 octobre 1877) : 2.
21 No d'identification : 6 559

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Journal d'Arthabaska accuse les conservateurs du journal L'Union de tenter de tourner les cultivateurs de St-Norbert en ridicule.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 6 (02 novembre 1877) : 4.
22 No d'identification : 6 598

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«M. le Dr Maranda, ci-devant de St-Norbert, remplace le regretté Dr. Poisson, dans ce village».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 11 (14 décembre 1877) : 3.
23 No d'identification : 6 600

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Arthabaskaville : «Cette place (coroner), laissée vacante par la mort du Dr. Poisson, paraît exciter la convoitise de plusieurs médecins. Les candidats les plus sérieux sont certainement le Dr. Maranda, ci-devant de St-Norbert, et M. le Dr. Chèvrefils, de Somerset». Le Journal d'Arthabaska mentionne qu'il a une préférence envers le Dr. Maranda.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 11 (14 décembre 1877) : 3 (suite: 1, 12, p. 4).
24 No d'identification : 6 626

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«C'est avec plaisir que nous avons appris l'arrivée de M. le Dr. Valmore St. Germain au milieu de nous. Notre ami est définitivement établi à St. Norbert, dans le but d'y exercer sa profession».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 15 (11 janvier 1878) : 3.
25 No d'identification : 6 688

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Un grand nombre de poursuites ont été instituées dans le cours de la semaine dernière, contre des personnes de St. Norbert et de Victoriaville, parce qu'ils ne s'étaient pas conformées au règlement «des voitures croches»». Le Journal se questionne à savoir pourquoi il est immoral de prendre une voiture droite. Il dénonce la rigueur avec laquelle le règlement est appliqué.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 19 (07 février 1878) : 4.
1 - 25 sur 281 résultats