Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Saint-Eusèbe-de-Stanfold
1 - 25 sur 54 résultats Imprimer
1 No d'identification : 74

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, 3e partie.
L'installation du premier pionnier entraîne bientôt l'arrivée d'une forte émigration.
- Le manque de terres dans les seigneuries force la jeunesse à partir vers les États-Unis qu'elle n'aurait jamais dû connaître : les Bois-Francs sont une alternative.
- Trois pionniers venus de Saint-Grégoire joignent Leclerc dans Standfold.
- Un habitant de Baie-du-Febvre (Jean-Baptiste Lalonde) et son fils de Bulstrode ouvrent une terre dans Somerset, et le printemps suivant (1836), sa famille le rejoint. D'autres pionniers arrivent lentement.
- Ennui et isolement des colons, mais l'appel patriotique pour « s'emparer du sol » les fait partir l'espoir au coeur.
- Les premières semences donnent lieu à des belles récoltes qui font dire que la terre est très fertile. Le bruit s'en répand dans les paroisses du district de Trois-Rivières : arrivée de nouvelles familles dans les Bois-Francs.
- La colonisation se fait au prix de grandes souffrances.
- Difficultés pour atteindre les terres : il faut traverser la savane de Blandford, et surtout de Stanfold, qui n'est praticable qu'à pied et dans les saisons froides (marais). Chemin des colons couvert de branches pour passer à travers les bourbiers.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 8 (03 février 1900) : 1.
2 No d'identification : 6 787

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Saint-Eusèbe de Stanfold, les Quarante heures ont eu lieu depuis «quelques années» les 19, 20 et 21 février. C'est le Révérend Père Royer qui prononce la messe. «Pendant ces saints jours, près de mille personnes ont eu le bonheur d'approcher de la Sainte-Table». On dit qu'à la grande messe du 22 février, cette année-là, le curé a particulièrement insisté dans son discours sur le vice de l'ivrognerie. «À la suite de cette touchante instruction, plus de 50 chefs de famille sont venus se présenter pour prendre la croix de la Tempérance». La plupart de ces hommes sont des nouveaux colons.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 14 (15 mars 1867) : 2.
3 No d'identification : 6 887

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication du calendrier de la visite épiscopale du diocèse par Mgr Laflèche, évêque des Trois-Rivières, entre le 25 mai et le 18 juillet. Les dates exactes des visites sont données. En plus de visiter plusieurs paroisses de la rive nord, il viendra à Sainte-Angèle de Laval, Bécancour, Sainte-Gertrude, Gentilly, Saint-Pierre-les-Becquets, Sainte-Sophie de Lévrard, Sainte-Marie de Blandford, Saint-Louis, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Norbert d'Arthabaska, Saint-Hélène de Chester, Saint-Paul, Saint-Rémi de Tingwick, Saint-Patrice, Saint-Médard de Warwick, Saint-Aimé de Kingsey, Saint-Christophe, Sainte-Victoire, Saint-Grégoire, Saint-Célestin, Saint-Wenceslas, Sainte-Eulalie, Saint-Valère, Saint-Albert, Sainte-Élisabeth, Sainte-Clothilde, Saint-Léonard, Sainte-Perpétue, Sainte-Brigitte, Sainte-Monique, Nicolet.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 4, no 19 (21 mai 1884) : 2.
4 No d'identification : 7 201

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Saint-Eusèbe de Stanfold, M.F.X. Brisette est propriétaire d'une fonderie et Théophile Girouard possèdent des moulins. On donne ensuite plusieurs détails sur les deux entreprises. Concernant la fonderie de charrues et d'ustensiles de moulin: ce projet a été formé en 1855, par F.X. Brisette et Prosper Brisette. Un montant de départ de 4000$ a été investi. Puis, Prosper a cédé ses parts à son neveu Joseph Brisette. La fonderie s'est par la suite appelée Brisette et fils. Les charrues de cette fonderie sont en demande dans les diocèses de Québec, Rimouski et Trois-Rivières. Ces charrues ont également remporté le 1er prix à l'exposition d'Arthabaskaville. À propos des moulins de M. Girouard. Un premier moulin à farine a été construit par son père, 20 ans plus tôt, sur la rivière Nicolet. En 1862, son fils en prend possession et le rebâtit pour y ajouter une scierie. Il emploie chaque hiver des hommes pour couper des billots. Il fait un commerce avec les marchands de Québec, de Montréal et des États-Unis.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 52 (05 décembre 1867) : 2.
5 No d'identification : 7 332

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Lettre d'un lecteur à propos de la Société d'agriculture du comté d'Arthabaska. L'assistance à la réunion du 30 décembre montre l'apathie des cultivateurs à cet égard. Le président de l'année 1869, Adolphus Stein, présidait. On raconte le vote où M. Stein est réélu. L'auteur déplore ce choix, car il soutient que le président est «banal» et qu'il est d'ordinaire réélu par des directeurs qui se réélisent entre eux. Il dit cependant qu'une opposition progressionniste surgit (incarnée par le rival du président lors de l'élection). Plusieurs lignes sont consacrées à l'incompétence du président et au fait que la société d'agriculture est stationnaire depuis sa création il y a 12 ans, tandis que ses voisines prospèrent. On rapporte (noms donnés) les résultats des élections du vice-président, des directeurs et du secrétaire-trésorier. Les directeurs proviennent des paroisses de Saint-Louis de Blanford, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Norbet d'Arthabaska, Sainte-Hélène de Chester, Saint-Christophe d'Arthabaska, Sainte-Clothilde de Horton, Sainte-Victoire, Saint-Albert de Warwick, Saint-Valère de Bulstrode, Saint-Patrice de Tingwick, Saint-Médard de Warwick. On s'objecte à la participation de ce dernier directeur: il réside dans une municipalité appartenant au comté de Drummond, et même si elle est dans les limites paroissiales de Saint-Médard de Warwick, cet homme est protestant et on soutient que les limites paroissiales ne le touchent pas; de plus, on croit et on espère que les anglophones constitueront leur société agricole séparée.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 7 (20 janvier 1870) : 2.
6 No d'identification : 7 456

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les exercices des Quarante-Heures se terminent aujourd'hui à Saint-Eusèbe de Stanfold.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 11 (17 février 1870) : 3.
7 No d'identification : 7 513

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Deux étudiants du collège de Nicolet, Alfred Preudergast de Nicolet et Gédéon Désilets de Saint-Grégoire, sont partis pour Rome afin de combattre «dans les armées de Notre Saint Père le Pape». Lors d'une cérémonie pour souligner leur départ, les deux jeunes se sont enveloppés dans un drapeau de Saint-Raphaël «pour lui demander protection». Le lundi précédent, ils avaient reçu la bénédiction des évêques de Trois-Rivières et d'Anthédon. Les jeunes prendront le bateau à Portland.
- Edmond Fréchette, avocat d'Arthabaskaville et Ludger Gaudet, étudiant et assistant député protonotaire, partiront également pour Rome (2, 3, p. 2).
- Deux autres jeunes de Sainte-Julie de Somerset partiront. Il s'agit de Elzéar Cloutier et Alfred Gaumond. «Il se fait une collecte dans la paroisse qui produira environ 150$ et qui sera pour aider à défrayer leurs dépenses».
- Moïse Gouin (Baie-du-Febvre) et Luc Rheault (Saint-Grégoire) viennent de s'engager comme zouaves dans le bataillon de Montréal. -M. François Roy de Stanfold s'engage comme zouave: il est parti le 14 février 1868 et il fut accompagné à la gare par les membres des Amateurs de Plessisville et des citoyens. Les Amateurs ont présenté à M. Roy une adresse d'adieux. Ce discours se retrouve intégralement dans le journal.
- À Sainte-Julie, des habitants ont décidé de former une assemblée pour organiser le départ de deux jeunes dans l'armée papale. L'assemblée eut lieu le 17 février, le même jour que le départ des futurs zouaves. Parmi les résolutions adoptées: féliciter les deux jeunes (Elzéar Cloutier et Alfred Gaumont) et remercier le pasteur pour son zèle. On donne le nom de ceux qui font les propositions et de ceux qui les secondent, ainsi que les propositions intégrales. On dit qu'au moment du départ, les jeunes ont été accompagnés à la gare et qu'il y eut des chants à cette occasion.
- Deux paroissiens de Saint-Christophe, Ludger Gaudet et Emery Cloutier, partent aussi. L'Avenir envoie pour sa part J.L. Prince. (2, 29, p. 2).
- Il y a aussi Ernest Noël de Saint-Eusèbe de Stanfold. (2, 32, p. 2)
- Benjamin Bourgeois, Assistant Commissaire des Terres de la Couronne, est parti pour Rome le 10 octobre. Il a quitté le séminaire de Nicolet pour s'enrôler avec les Zouaves. (2, 45, p. 2)
- Liste de ceux qui ne sont pas revenus de Rome en automne 1868 parce qu'ils y ont été nommés instructeurs ou caporaux. Il y a parmi ces gens Edmond Fréchette, plus haut mentionné, avocat d'Arthabaskaville (2, 46, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 2 (18 décembre 1867) : 2 (suite: 2, 3, p. 2; 2, 7, p. 2; 2, 8, p. 2; 2, 12, p. 2-3; 2, 29, p2).
8 No d'identification : 7 561

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résultats des élections municipales dans Saint-Eusèbe de Stanfold, Sainte-Hélène de Chester et Saint-Léonard.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 8 (29 janvier 1868) : 2-3.
9 No d'identification : 7 772

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À la séance du conseil municipal du 5 mars, à Princeville, on proposa que la vente de l'alcool soit prohibée. On donne le nom de celui qui a proposé et secondé. Il y eu la même proposition à Saint-Eusèbe de Stanfold.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 16 (24 mars 1868) : 3.
10 No d'identification : 7 777

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dons envoyés au «Saint Père» par les paroisses suivantes: Saint-Norbert d'Arthabaska, 40$; Saint-Christophe, 56$ et Saint-Eusèbe de Stanfold, 60$. Sainte-Victoire a envoyé 36$ et Saint-Médard, 56$ (2, 18, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 17 (01 avril 1868) : 3 (suite: 2, 18, p. 3).
11 No d'identification : 7 954

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Horaire détaillé des visites paroissiales de Mgr D'Anthédon, qui commence à Bécancour le 1er juin et se termine à Saint-Pierre les Becquets, le 4 juillet. Voici, dans l'ordre, les villages rencontrés (pour voir les dates, retourner à l'article) entre les deux destinations nommées précédemment: Saint-Grégoire, Saint-Célestin, Saint-Léonard, Saint-Wenceslas, Sainte-Clothilde, Saint-Valère de Bulstrode, Sainte-Victoire d'Arthabaska, Saint-Albert, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Paul et les Saints-Anges, Saint-Norbert d'Arthabaska, Sainte-Hélène de Chester, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Louis de Blandford, Sainte-Gertrude et Saint-Edouard de Gentilly. En tout, 19 localités seront visitées et la visite dure entre 2 et 4 jours.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 26 (03 juin 1868) : 2.
12 No d'identification : 8 556

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Faillite de Pierre Amable Desicard, commerçant du village de Plessisville et ci-devant du village de Princeville. L'acte le concernant porte les dates 1864 et 1869. Description des lots de terre vendus: celui du canton de Stanfold a un moulin à scie, ceux de Princeville ont d'autres bâtiments, mais ils sont domestiques. La vente sera faite à la porte de l'église de Saint-Eusèbe de Stanfold, dans le village de Princeville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 21 (28 avril 1870) : 3.
13 No d'identification : 9 170

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les exercices du Jubilé se sont terminés le 24 octobre, à Saint-Eusèbe de Stanfold. Ils avaient duré 4 jours. Le curé du lieu, M. N. Pelletier, a reçu l'aide des curés voisins. On dit que 1 300 paroissiens ont participé à l'événement. Après la messe, F.X. Pratte, maire de Princeville, a convoqué les habitants à une assemblée, dans les salles du collège (Sainte-Anne?), pour former un comité chargé de présenter une adresse de remerciement au curé Pelletier.
- Il y a un compte rendu détaillé de cette assemblée: personnes présentes, propositions et l'adresse intégrale qui sera présentée au curé.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 48 (04 novembre 1869) : 2.
14 No d'identification : 9 268

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'aide aux victimes des incendies du Saguenay se poursuit. On apprend que les paroisses de Saint-Eusèbe de Stanfold et Princeville ont donné 46$, 1 caisse et 2 quarts d'effets et d'objets et une charrette neuve sortie de l'usine de MM. Brissette.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 29 (23 juin 1870) : 2.
15 No d'identification : 9 362

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résumé d'une assemblée des membres de la Société d'agriculture du comté d'Arthabaska, tenue dans la salle du Conseil du Comté d'Arthabaska. Noms des personnes présentes indiqués. Choix du président et du secrétaire d'assemblée. Audition des comptes de la Société pour l'année 1905, approuvée. Liste des directeurs de la Société d'agriculture pour l'année 1906, par paroisse. Finalement, lors d'une réunion des directeurs de la société, tenue immédiatement après, nomination du président, du vice-président et du secrétaire-trésorier de la société pour 1906. Nomination de M. Paul Tourigny par le gouvernement comme directeur.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 32 (05 janvier 1906) : 1.
16 No d'identification : 9 862

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Histoire de la naissance de la paroisse de Sainte-Victoire d'Arthabaska. Détachée de la paroisse de Saint-Christophe par un décret canonique en date du 12 septembre 1863. Érigée civilement par une proclamation en date du 26 novembre 1863. Depuis, plusieurs annexions par décrets canoniques: 25 novembre 1863, 23 janvier 1867, 20 septembre 1871, 13 décembre 1888. Aussi, décret canonique pour annexion de certains lots de Bulstrode le 23 décembre 1885. «On remarque par ces décrets et ces proclamations, qu'il s'agissait de détacher des lots de Warwick, de St-Eusèbe de Stanfold, de St-Norbert d'Arthabaska, de St-Valère de Bulstrode, de St-Albert de Warwick». Le village de Victoriaville a été érigé en village le 18 mai 1861 («... il y aura 45 ans le 18 mai prochain»). Victoriaville a été érigé en ville le 2 avril 1890. Le diocèse de Nicolet a été érigé le 10 juillet 1885.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 35 (27 janvier 1906) : 1.
17 No d'identification : 10 304

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'évêque de Trois-Rivières est attendu en visite pastorale à Saint-Eusèbe de Stanfold. Il a voulu laisser les travaux de l'église s'achever, pour aller donner la confirmation aux enfants de la paroisse.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 42 (22 septembre 1870) : 2.
18 No d'identification : 10 439

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans un article sur la noyade d'un paroissien de Saint-Eusèbe de Stanfold, Arthur Richard, on apprend l'existence d'un moulin appartenant à M. Boisclair, le moulin au Pont de fer. L'homme qui s'est noyé allait y porter ses grains. C'est en voulant aller chasser sur le lac, en attendant sa moulée, que son embarcation a coulé.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 41 (22 octobre 1887) : 3.
19 No d'identification : 11 720

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Liste des paroisses comprises dans la juridiction du Rvd. M. N. Kérouack, curé de Saint-Guillaume, comme vicaire forain: Saint-François du Lac, Saint-Michel d'Yamaska, Saint-Guillaume d'Upton, Saint-Bonaventure, Saint-Pie de Guire, Saint-Germain, Saint-Frédéric de Drummondville, Saint-Cyrille, Saint-Félix de Kingsey, Saint-Pierre de Durham, Saint-Jean de Wickham, Saint-Théodore d'Acton, Saint-André d'Acton, Saint-Fulgence, Sainte-Bibiane de Richmond, Saint-Phillippe de Windsor Mill, Saint-Raphaël de Burry, Saint-Malo.
- Liste des paroisses comprises dans la juridiction du Rvd. M. Ph. H. Suzor: Sainte-Anne de Danville, Saint-Patrice, Saint-Hippolyte, Saint-Urbain, Saint-Philémon de Stoke, Saint-Camille, Saint-Joseph de Ham, les Saints-Anges, Saint-Ollivier, Saint-Gabriel, Saint-Janvier, Saint-Romain de Winslow, Saint-Médard, Saint-Christophe, Saint-Paul, Sainte-Hélène, Saint-Norbert d'Arthabaska, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Louis, Sainte-Marie de Blanford, Sainte-Eulalie, Saint-Samuel, Saint-Albert, Saint-Valère, Sainte-Victoire d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 52 (01 décembre 1870) : 2.
20 No d'identification : 11 734

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
F.X. Guay, fils de Simon Guay de Saint-Eusèbe de Stanfold, établit «à côté de son père» une tannerie qu'il se propose de faire fonctionner à grande échelle. Recevra des peaux vertes des cultivateurs et il a fait des ententes avec des marchands de Québec pour être approvisionné. Il a déjà 15 ans d'expérience, acquises dans la tannerie que tient son père depuis ce temps. Une nouvelle tannerie s'est aussi ouverte à Saint-Christophe, propriétaire N. Matte. La tannerie semble «avoir joué un assez triste rôle pendant un certain temps» avant que M. Matte n'y apporte des améliorations. Il recevra aussi des peaux vertes de l'extérieur pour assurer la stabilité de sa maison.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 52 (01 décembre 1870) : 2.
21 No d'identification : 12 804

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le vicaire de Saint-Pierre de Durham, Alfred Manseau, a été transféré dans la paroisse de Saint-Eusèbe de Stanfold.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 17 (01 mai 1890) : 3.
22 No d'identification : 13 058

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Jeudi, grand nombre de prêtres sont venus de partout et se sont réunis au presbytère de Saint-Christophe pour célébrer les vingt-cinq ans de prêtrise de messire Héroux. Pour le couvent et la paroisse, l'événement avait été anticipé l'été dernier.
- Rapport de la fête en l'honneur du 25e anniversaire de sacerdoce du rév. J.N. Héroux. Plusieurs prêtres du comté d'Arthabaska et d'autres invités se sont réunis au presbytère et ont pris monsieur le curé par surprise, qui croyait qu'on se réunissait à l'occasion d'une conférence ecclésiastique. «Vu le caractère essentiellement ecclésiastique de cette fête, l'on n'avait pas voulu jeter l'émoi parmi les paroissiens, surtout ceux du village...». On laisse entendre que les paroissiens n'étaient pas invités à la célébration, mais que ceux-ci avaient eu l'occasion auparavant de participer à cet hommage en présentant des cadeaux à leur curé au cours de l'année (deux volumes «La Vie de Jésus-Christ» par L. Veuillot et «La Vie de la Sainte Vierge» illustré de riches gravures). Dans la journée, il y eut une messe à 7 hrs. a.m. et un dîner somptueux, à la fin duquel on présenta une adresse au curé, où on relata ses fonctions précédentes et ses réalisations.
On nomme tous les convives présents (curés des autres paroisses) ainsi que les absents, dont quelques-uns ont fait parvenir des télégrammes à messire Héroux. Voici les noms des localités qu'ils desservent: Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Grégoire, Saint-Paul de Chester, Saint-Patrice de Tingwick, Saint-Médard de Warwick, Saint-Norbert, Sainte-Clothilde, Saint-Louis de Blandford, Saint-Valère de Bulstrode, Trois-Rivières, Sainte-Hélène de Chester, Saint-Albert, Stanfold, Saint-Paul et Nicolet (17, 42, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 41 (22 septembre 1883) : 2 (suite: 17, 42, p. 3).
23 No d'identification : 13 230

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mercredi le 19 courant a eu lieu, en ce village, l'Assemblée générale annuelle de la Société d'agriculture du comté d'Arthabaska, devant une assistance peu nombreuse. Cette séance visait la réorganisation de ladite société. On a soumis à l'approbation des membres l'état détaillé des recettes et des dépenses pour l'année courante. Outre le montant des souscriptions, il y a une balance de 103,28$ appartenant au fonds commun. En considérant que la société a décerné cette année des prix pour l'Exposition agricole mais également pour le concours des fermes les mieux cultivées, on conviendra que le résultat obtenu est fort encourageant. On a procédé à l'élection des nouveaux directeurs, dans chaque paroisse: Saint-Christophe d'Arthabaska, M. Achille Gagnon; Saint-Eusèbe de Stanfold, M. Louis Prince; Saint-Albert de Warwick, M. Prudent Lainesse; Sainte-Victoire d'Arthabaska, M. Charles Boutet; Saint-Norbert, M. Pierre Juneau;
Saint-Louis de Blandford, M. Ferdinand Beaudet; Sainte-Hélène de Chester, M. Alarie Fortier; Sainte-Élizabeth de Warwick, M. Joseph D. Morin; Saint-Patrice de Tingwick, M. James Williams; Saint-Médard de Warwick, M. Louis Gauthier; Sainte-Clothilde d'Horton, M. Élie Guilmet; Saint-Rémi de Tingwick, M. Amédée Pellerin; Saint-Valère de Bulstrode, M. William Farley; Saint-Paul de Chester, M. Romuald Gagnon. Parmi les directeurs sortant de charge cette année, MM. Léon Thibodeau, Solime Bourbeau et Isidore Létourneau se sont distingués par leur zèle et leur activité dans le comité. Signé Charles J. Powell, secrétaire-trésorier.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 3 (29 décembre 1883) : 2.
24 No d'identification : 13 359

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Programme de la Société d'agriculture du Comté d'Arthabaska pour 1891. Concours des fermes les mieux tenues. Les paroisses participantes: Saint-Eusèbe-de-Stanfold, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Norbert d'Arthabaska, Saint-Paul de Chester et Saint-Valère-de-Bulstrode. Le 1er prix est de 15$, le second de 12$, le troisième de 10$, le quatrième de 8$ et le 5ème de 5$. Listes des conditions absolues: 1) posséder une terre d'au moins 20 arpents; 2) indiquer sur la demande le canton, le rang et le lot; 3) donner une souscription de 2,00$ au secrétaire-srésorier avant le 1er juin; 4) chaque paroisse devra fournir au moins 10 concurrents. Le président est L.O. Pépin et le secrétaire-trésorier, L. Lavergne.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 19 (14 mai 1891) : 3.
25 No d'identification : 13 672

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Visite épiscopale de Mgr. Laflèche, qui commencera le dimanche d'après L'Ascension. Itinéraire: Sainte-Angèle de Laval, 27-28 mai; Bécancour, 28-29-30 mai; Sainte-Gertrude, 30-31 mai; Gentilly, 31 mai et 1-2 juin; Sainte-Sophie de Lévrard, 4-5 juin; Sainte-Marie de Blandford, 5-6 juin; Saint-Louis, 6-7 juin; Sainte-Eusèbe de Stanfold, 7-8-9 juin; Saint-Norbert d'Arthabaska, 9-10-11 juin; Sainte-Hélène de Chester, 11-12 juin; Saint-Paul, 12-13 juin; Saint-Rémi de Tingwick, 13-14 juin; Saint-Patrice, 14-15 juin; Saint-Médard de Warwick, 15-16 juin; Saint-Aimé de Kingsey, 16-17 juin; Saint-Christophe, 17-18-19 juin; Sainte-Victoire, 19-20 juin; Saint-Grégoire, 26-27-28 juin; Saint-Célestin, 28-29 juin; Saint-Wenceslas, 29-30 juin; Sainte-Eulalie, 30 juin-1 juillet; Saint-Valère, 1-2 juillet; Saint-Albert, 2-3 juillet; Sainte-Élizabeth, 3-4 juillet; Sainte-Clothilde, 4-5 juillet; Saint-Léonard, 5-6 juillet; Sainte-Perpétue, 6-7 juillet; Sainte-Brigitte, 7-8 juillet; Sainte-Monique, 8-9 juillet; Nicolet, 9-10-11 juillet.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 23 (17 mai 1884) : 2.
1 - 25 sur 54 résultats