Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Sainte-Victoire
1 - 25 sur 202 résultats Imprimer
1 No d'identification : 398

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Conseil du comté d'Arthabaska sous la présidence du préfet et maire de Ste-Victoire. Le nom de tous les maires présents est mentionné.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 4 (14 décembre 1907) : 2.
2 No d'identification : 5 378

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 1e août, un pélerinage doit avoir lieu d'Arthabaska à «la bonne Sainte-Anne de Beaupré»: départ d'Arthabaska à minuit, arrivée à Sainte-Anne à 8h AM, retour à Arthabaska à 7h PM. 500 participants au maximum, sous la direction du curé de Sainte-Victoire.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 28 (20 juillet 1882) : 3.
3 No d'identification : 5 438

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mgr Laflèche est venu à Nicolet mardi présider à la consécration de plusieurs soeurs au couvent de l'Assomption. Il est reparti pour Sainte-Victoire pour la bénédiction du couvent.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 32 (17 août 1882) : 3.
4 No d'identification : 6 206

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deux actes municipaux vont modifier, à partir du 1er janvier prochain, les limites des comtés de Drummond et d'Arthabaska. Le premier comptera 10 municipalités et le second 14.

La municipalité de Kingsey Falls sera divisée en deux municipalités: une qui gardera ce nom (soit les 9 premiers rangs) et l'autre qui s'appellera Kingsey (les 4 derniers rangs et une partie de Warwick).

Puis, Saint-Fulgence de Durham constituera une municipalité séparée, sous le nom de Durham Sud (soit les rangs 9, 10, 11 et 12 de Durham et de la pointe d'Acton).

De plus, les limites de Victoriaville changeront, pour devenir celles de la paroisse de Sainte-Victoire. Arthabaskaville s'agrandira jusqu'à la limite de Victoriaville.

Ham Nord s'agrandira des 10e et 11e rangs de Wolfstown.

Sainte-Brigitte, Saint-Léonard, Saint-Wenceslas et Sainte-Eulalie sont devenues des municipalités séparées. «La première ne comprend pas la partie de Wendover qui est annexée à cette paroisse pour des fins religieuses. Les autres sont formées de parties de Wendover, Aston et Bulstrode. [...] Ces changements qui étaient désirés ardemment par les contribuables devront leur donner une grande satisfaction et faire disparaître bien des obstacles au bon fonctionnement des institutions municipales».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 33 (14 juillet 1864) : 2.
5 No d'identification : 6 839

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y eu une neuvaine, comme à tous les ans, dans la paroisse de Saint-Christophe, en l'honneur de Saint-François Xavier. On dit que près de 900 personnes y ont participé. Cette neuvaine s'est terminée le 17 mars (on ne dit pas quand elle a commencé). Il y a eu également une neuvaine à Sainte-Victoire, en l'honneur de «l'apôtre des Indes et du Japon». Cette neuvaine a commencé le 16 mars (on ne dit pas quand elle s'est terminée). Mêmes exercices à Saint-Félix de Kingsey. Le but de ces réunions: «entretenir dans les âmes l'esprit de foi et resserrer les liens de la charité qui doivent unir tous les chrétiens».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 15 (21 mars 1867) : 3.
6 No d'identification : 6 865

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mgr Laflèche a passé la nuit du 27 mars à Sainte-Victoire, avant de poursuivre sa route vers Saint-Hippolyte de Wotton, en compagnie des curés M.J. Prince (Saint-Maurice) et M.T.H. Suzor (Saint-Christophe). Mgr Laflèche est arrivé à Ste-Victoire par les chars des Trois-Rivières.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 16 (28 mars 1867) : 2.
7 No d'identification : 6 887

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication du calendrier de la visite épiscopale du diocèse par Mgr Laflèche, évêque des Trois-Rivières, entre le 25 mai et le 18 juillet. Les dates exactes des visites sont données. En plus de visiter plusieurs paroisses de la rive nord, il viendra à Sainte-Angèle de Laval, Bécancour, Sainte-Gertrude, Gentilly, Saint-Pierre-les-Becquets, Sainte-Sophie de Lévrard, Sainte-Marie de Blandford, Saint-Louis, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Norbert d'Arthabaska, Saint-Hélène de Chester, Saint-Paul, Saint-Rémi de Tingwick, Saint-Patrice, Saint-Médard de Warwick, Saint-Aimé de Kingsey, Saint-Christophe, Sainte-Victoire, Saint-Grégoire, Saint-Célestin, Saint-Wenceslas, Sainte-Eulalie, Saint-Valère, Saint-Albert, Sainte-Élisabeth, Sainte-Clothilde, Saint-Léonard, Sainte-Perpétue, Sainte-Brigitte, Sainte-Monique, Nicolet.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 4, no 19 (21 mai 1884) : 2.
8 No d'identification : 7 068

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Arthabaskaville, le 14 juillet, quatre hommes politiques sont venus faire à tour de rôle un discours: M.M. Hébert, Houle, Quesnel et Laurier. Le réacteur critique le discours de Laurier (contre la confédération). On apprend dans l'article que M. Hébert s'est rendu à Sainte-Victoire la même journée, pour y faire un discours, et que M. Laurier est arrivé peu de temps après lui, pour reprendre à son tour le discours qu'il avait prononcé plus tôt.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 32 (18 juillet 1867) : 2.
9 No d'identification : 7 124

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans la liste des «changements ecclésiastiques du diocèse des Trois-Rivières connus jusqu'à ce jour», il y a M. J.N. Héroux à Sainte-Victoire, M.O. Beaubien à Saint-Grégoire et M. Ed. Béliveau, vicaire de Baie-du-Febvre. Autres changements: Le vicaire V. Charest à Saint-Norbert d'Arthabaska, El. Béliveau à La Baie du Febvre, P. Roberge à Saint-Michel d'Yamaska, P. Champagne à Saint-Guillaume et M.P. Brassard à Saint-Christophe d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 43 (03 octobre 1867) : 2 (suite: 1, 44, p. 3).
10 No d'identification : 7 165

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pierre Babineau de Sainte-Victoire, un des premiers colons des Bois-Francs, est mort le 26 octobre. Il a été enterré au cimetière de Sainte-Victoire.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 47 (31 octobre 1867) : 3.
11 No d'identification : 7 518

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a maintenant un médecin à Sainte-Victoire. Il s'agit de C. Ouellet. La publicité de ce dernier date du 27 décembre 1867.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 4 (31 décembre 1867) : 3.
12 No d'identification : 7 533

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nouvellement élus marguilliers: F.X. Buteau (Saint-Christophe), L.T. Dorais (Saint-Médard), Olivier Leblanc (Saint-Norbert) et Zéphirin Perrault (Sainte-Victoire).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 5 (08 janvier 1868) : 3.
13 No d'identification : 7 534

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'église en pierre qui est en construction à Saint-Valère pourra probablement être bénite à la fin du mois prochain. La bénédiction aura lieu le 19 février et sera faite par Mgr Laflèche. La cérémonie commencera à 9 h A.M (2, 8, p. 2). Finalement, la cérémonie aura lieu le 17 mars, en raison du départ des Zouaves Pontificaux. «Dès le matin, une foule de paroissiens et un grand nombre d'étrangers des cantons avoisinants, se pressaient autour de la nouvelle église [...]. On voyait des décorations en plusieurs endroits, entr'autre à la porte de l'église une arche de verdure artistement travaillée. Le chemin conduisant de la vieille chapelle à l'église, était balisé sur tout son parcours. À l'intérieur de l'église nous avons remarqué au-dessus du maître-autel un dais magnifique [...]. Le choeur surtout présentait un beau coup d'oeil». Déroulement de la cérémonie: d'abord, discours de Mgr d'Anthédon, puis grande messe chantée par le curé de Sainte-Monique (M.Z. Rousseau), accompagné du curé de Sainte-Victoire (N. Héroux) et de celui de Saint-Germain (J. Tessier). On nomme par la suite les membres du clergé présents à la cérémonie: il y a entre autres Mgr Laflèche. Renseignements sur l'église: elle mesure 108 pieds par 50; sa construction a été entreprise le 6 juin 1867 par l'architecte-entrepreneur Edouard Hamelin; le clocher est à une hauteur de 108 pieds; la sacristie mesure 30 pieds carré; le temps de construction est jugé «relativement court». Renseignement sur la population de Saint-Valère: 93 habitants (dont les premiers sont là depuis 32 ans). On dit que jusqu'en 1861, le village était à l'état de mission (les 3 missionnaires ont été, dans l'ordre, Clovis Gagnon, M. Racine et Ph. H. Suzor), mais qu'à partir de cette année-là, il y a eu un prêtre résident (Louis Élie Dauth) et que la colonisation s'est accélérée. Sur le coût de la nouvelle église (8 200$), 2 800$ a déjà été payé par les contribuables pour l'extérieur de la bâtisse et 400$ pour l'intérieur. La paroisse a trois ans pour payer la différence (dont 2 200$ pour les travaux de l'intérieur). La fabrique pense pouvoir rembourser facilement, puisque la vente des bancs a rapporté 370$ durant l'année.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 5 (08 janvier 1868) : 3 (suite: 2, 8, p. 2; 3, 11, p. 2; 2, 15, 1868).
14 No d'identification : 7 683

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
UnTriduum (recommandé par le Pape) a été célébré à Saint-Norbert d'Arthabaska, du 2 au 4 mars. À tous les jours, une grande messe a été prêchée par les curés de Saint-Eusèbe, Saint-Christophe, Saint-Médard et Sainte-Victoire. On dit que presque la totalité des paroissiens y a assisté.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 14 (11 mars 1868) : 3.
15 No d'identification : 7 745

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Cérémonie du Triduum à Sainte-Victoire, du 10 au 12 mars 1868. Le prédicateur était le curé de Sainte-Julie, M.J. Martel. Les prêtres «du voisinage» sont venus aider M. Martel.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 15 (18 mars 1868) : 2.
16 No d'identification : 7 777

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dons envoyés au «Saint Père» par les paroisses suivantes: Saint-Norbert d'Arthabaska, 40$; Saint-Christophe, 56$ et Saint-Eusèbe de Stanfold, 60$. Sainte-Victoire a envoyé 36$ et Saint-Médard, 56$ (2, 18, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 17 (01 avril 1868) : 3 (suite: 2, 18, p. 3).
17 No d'identification : 7 821

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Malgré les grands sacrifices que se sont imposés les habitants de Sainte-Victoire pour leur église, leur maison d'école, etc., ils n'ont pas reculé, ces jours derniers, devant la tâche de restituer à un de leurs co-paroissiens une maison que le feu venait de lui enlever».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 18 (08 avril 1868) : 3.
18 No d'identification : 7 943

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- À Sainte-Victoire, un règlement municipal avait été passé pour augmenter le coût d'une licence d'auberge de 100$. Or, tant que cette nouvelle règle n'a pas été acheminée au percepteur du revenu, ce dernier vendait les licences au même prix. Les aubergistes se sont donc dépêchés d'aller se procurer leur licence. Le règlement a donc été vain.
- Un autre correspondant écrit pour démentir les propos du précédent. Selon lui, il n'a jamais été question d'un tel règlement, mais plutôt de permissions accordées à deux aubergistes de vendre des liqueurs spiritueuses (en payant 25 louis à la corporation) (1, 25, p. 3).
- Cette fois, c'est le maire de Victoriaville, L. Foissy, qui répond à ce dernier pour lui dire d'abord qu'il ne s'agit pas d'un règlement, mais d'une résolution et surtout, qu'il a voté contre la surtaxe de 100$ parce qu'il estime injuste que les aubergistes doivent payer davantage que les marchands (eux ne paient que 4$ annuellement), les corps de métier et les industries. Foissy affirme que « le conseil n'a pas le droit de commettre de semblables exactions [ajouter 100$ à la taxe de 25$ que l'aubergiste doit déjà payer] au détriment seul d'une classe de la municipalité » (1, 28, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 24 (20 mai 1868) : 3 (suite:1, 25, p. 3 ).
19 No d'identification : 7 971

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de la procession du Saint-Sacrement, le 14 juin, à Arthabaskaville. Les rues étaient décorées de drapeaux et d'arches de verdure. Il y avait un reposoir en face de la résidence de E.M. Poisson, Elz. Piuze et L.G. Houde. Trois reposoirs pour souligner le Dieu trois fois saints. À l'intérieur de l'église, il y avait de vives lumières, des fleurs et de la verdure. La procession est partie du premier reposoir jusqu'au dernier, puis revint à l'église, où l'on fit la bénédiction du St-Sacrement. Une même procession se serait déroulée aussi à Sainte-Victoire.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 28 (17 juin 1868) : 2.
20 No d'identification : 7 972

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pour accueillir la visite paroissiale de Mgr d'Anthédon, le 17 juin, les habitants de Saint-Christophe ont décoré le village de verdure, drapeaux, arches et inscriptions. «Nos rues ont un air de coquetterie remarquable et présentent un état d'activité inaccoutumé». La visite de Mgr d'Anthédon est racontée en détail. Il est arrivé au presbytère à 15hres. Il était attendu par un cortège formé de paroissiens et de miliciens venant de Sainte-Victoire (sous le commandement de M. Desjardins) et de Saint-Christophe (sous le commandement de M. Ludger Gaudet). Ces derniers ont présenté les armes à l'arrivée du Monseigneur. À 15h30, conférence sur la confession donnée par les prêtres Prince et Guillemette. À l'intérieur de l'église, seul le dais à la droite du choeur était une décoration inhabituelle. On dit que l'église était pleine. Les deux jours suivants, Mgr d'Anthédon confessa ceux qui le voulaient. «Le départ s'est effectué avec la même pompe déployée pour l'arrivée». Puis, il y a eu une réception à Saint-Paul de Chester. Le dimanche, en s'en allant à Saint-Norbert, Mgr est passé par Saint-Christophe pour saluer le départ du curé Suzor pour Rome (avec les Zouaves). Les paroissiens étaient présents, près de l'église, pour le remercier. On présente le discours intégral qui fut adressé à P.H. Suzor. Le lendemain, pour son départ, [u]ne longue suite de voitures le suivit jusqu'à la gare de Ste. Victoire, où se réunirent une foule de ses paroissiens afin d'être témoins de son départ». La milice de Saint-Christophe était présente pour tirer quelques coups de feu.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 28 (17 juin 1868) : 2 (suite: 2, 29, p. 2).
21 No d'identification : 8 002

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nombre de personnes confirmées durant la récente visite pastorale de Mgr d'Anthédon: Bécancour, 403; Saint-Grégoire, 253; Saint-Célestin, 85; Saint-Léonard, 23; Saint-Wenceslas, 40; Sainte-Clothilde, 33; Saint-Valère, 121; Sainte-Victoire, 239; Saint-Christophe, 301; Saint-Paul de Chester, 273; Saint-Norbert, 281; Saint-Louis de Blandford, 77; Sainte-Gertrude, 120; Gentilly, 360 et Saint-Pierre, 350.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 32 (15 juillet 1868) : 2.
22 No d'identification : 8 021

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les exercices de la neuvaine de Saint-François Xavier se sont terminés dans la paroisse Sainte-Victoire, dimanche.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 16 (24 mars 1870) : 2.
23 No d'identification : 8 087

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Baron, un employé du moulin de M. Tibbits à Sainte-Victoire, a été éjecté hors du moulin alors qu'il était à couper du bois à la scie ronde. Il n'est pas mort de ses blessures.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 40 (09 septembre 1868) : 3.
24 No d'identification : 8 225

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les zouaves pontificaux reviennent de l'Italie. Le Rév. Héroux de Sainte-Victoire a reçu à la gare d'Arthabaska ceux qui rentrent dans la région. Plusieurs autres ecclésiastiques étaient présents (on en nomme sans donner les paroisses de provenance). Par cette arrivée, Arthabaskaville retrouve 6 de ses citoyens, Bécancour en retrouve 3, Baie-du-Febvre en retrouve 1, Nicolet en retrouve 2, Saint-Grégoire en retrouve 1 (tous nommés).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 19 (14 avril 1870) : 2.
25 No d'identification : 8 568

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un enfant de deux ans de Sainte-Victoire, fils de M. Félix Pelletier, est décédé à la suite de l'ingestion des pastilles à vers, en guise de médicaments.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 12 (25 février 1869) : 3.
1 - 25 sur 202 résultats