Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Yamaska, Rivière
1 - 25 sur 26 résultats Imprimer
1 No d'identification : 15 077

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Les rivières Saint-François et Yamaska, la qualité de leur eau"

Référence
Le Nouvelliste «Répertoire de sources journalistiques. Faits saillants en Mauricie» (09 juillet 1986) : 32.
2 No d'identification : 121

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des subsides provinciaux seront versés dont certains, selon le rédacteur, intéressent particulièrement la région. Premier investissement : le pont de Québec. Probablement confié à une compagnie de New York. On décrit le financement gouvernemental projeté de même que les conditions de la subvention. Les autres contributions sont énumérées. Second investissement : le chemin de fer de la Rive Sud, afin de construire un pont sur la Yamaska et un autre sur la Saint-François, que les municipalités pourront utiliser gratuitement pour les piétons et les voitures. Le gouvernement a le droit de contrôler la construction des ponts et de verser les subsides sur réception du pont. Le rédacteur souligne la prudence du gouvernement Marchand dans le placement de son argent.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 15 (24 mars 1900) : 2.
3 No d'identification : 13 568

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des soumissions portant l'inscription «Soumission pour travaux à Yamaska» seront reçues au bureau du Ministère des Travaux Publics jusqu'à mardi le 6 mai 1884, pour les travaux d'achèvement d'une écluse et la construction d'un barrage, ainsi que l'exécution d'autres travaux dans la rivière Yamaska, conformément aux plans et devis que l'on pourra voir en s'adressant à M. C.E. Michaud, assistant-ingénieur à Saint-Michel d'Yamaska, ou aux bureaux du Ministère. Lesdites soumissions doivent être faites sur les formulaires prévus à cet effet et porter la propre signature du soumissionnaire. Chacune devra être accompagnée d'un chèque de banque au montant de 2 000$, payable à l'ordre de l'Honorable Ministre des Travaux Publics, et qui sera confisqué si le soumissionnaire choisi refuse de signer le contrat ou ne le termine pas intégralement. On ne s'engage à accepter ni la plus basse, ni aucune des soumissions. F.H. Ennis, secrétaire.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 20 (26 avril 1884) : 3.
4 No d'identification : 15 024

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Vanasse a posé la question suivante au gouvernement à la séance de lundi: «Le gouvernement de la Puissance a-t-il la propriété des lots de grève et des lots submergés par les hautes eaux sur les rives des rivières Yamaska, Saint-François et Nicolet?» On publie ensuite la réponse du gouvernement. Au nom du gouvernement, sir H. Langevin a déclaré qu'il est impossible de répondre si oui ou non le gouvernement est propriétaire desdits lots. Les terres ont été octroyées par la couronne de France et il faudrait consulter ces actes de concession. On fait ensuite des suppositions, entre autres que les lots à l'eau profonde appartiendraient à la couronne, représentée par le gouvernement provincial. Mais s'il y a des havres publics sur ses rivières, ces lots et le lit de ces havres appartiendraient à la couronne, représentée par le gouvernement du Canada.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 19, no 27 (13 juin 1885) : 2.
5 No d'identification : 24 175

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Sur les rivières Yamaska, Saint-François et Richelieu, le pont de glace est solide: voitures et piétons y passent.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 20, no 49 (11 décembre 1886) : 8.
6 No d'identification : 27 233

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« L'eau est extrêmement basse dans la rivière Yamaska. Presque tous les moulins sont arrêtés. La fonderie de Aug. Chagnon ne peut marcher depuis plusieurs jours. On dit que cette disette d'eau se fait sentir depuis longtemps dans les campagnes où l'on est souvent obligé d'aller chercher l'eau au loin pour abreuver les animaux. »

- Pour repérer la notice, voir la première colonne, le neuvième paragraphe.

Référence
Le Messager de Sorel, vol. 1, no 60 (27 mars 1872) : 3.
7 No d'identification : 256

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le projet de la Compagnie des Chars urbains, de Saint-Hyacinthe, est finalement passé au Conseil Législatif. Les travaux commenceront au printemps et la ligne sera poussée jusqu'à Saint-Charles avant de traverser l'Yamaska.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 16 (31 mars 1900) : 4.
8 No d'identification : 3 744

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 12 octobre, un pique-nique politique aura lieu à Sorel, pour inaugurer les travaux dans la rivière Yamaska. Un vapeur se rendra à l'assemblée en partant de Trois-Rivières, s'arrêtera à Port Saint-François et ramènera les excursionnistes le même soir. Tous ceux qui veulent entendre et voir Sir Hector Langevin, Sir John A. MacDonald, etc., peuvent profiter de cette bonne occasion.
- À la sortie de l'église dimanche, on distribuera l'heure du départ du vapeur de Port Saint-François pour Sorel à cette occasion.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 39 (06 octobre 1881) : 2.
9 No d'identification : 3 970

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le vapeur Bourgeois, commandé par capitaine Bourgeois, a repris mardi ses courses entre Sainte-Angèle et Trois-Rivières.
- Les rivières Nicolet et Yamaska sont désormais libres de glaces.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 15 (20 avril 1882) : 3.
10 No d'identification : 14 913

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis du Département des Travaux Publics que l'écluse et le barrage récemment construits dans la rivière Yamaska à l'Ile à Cardin sont maintenant submergés.
Il est défendu de faire passer les vaisseaux et trains de bois par-dessus le barrage. Dans le cas où l'on y passerait et que des dommages ou accidents en résulteraient, le Département n'en sera aucunement responsable. Les vaisseaux devront passer dans l'écluse dont le chenal a été marqué par des estacades conductrices, etc. Signé A. Gobeil, secrétaire.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 19, no 22 (09 mai 1882) : 3.
11 No d'identification : 24 157

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les travaux du chemin de fer de la rive-sud seront terminés la semaine prochaine, sur la section entre la rivière Yamaska et la rivière Saint-François. La compagnie a organisé pour cet hiver un service de diligence entre Nicolet et Saint-François-du-Lac: les explorations pour le choix du tracé entre ces dernières se font actuellement. On prévoit la fin pour septembre 1887.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 20, no 46 (20 novembre 1886) : 4.
20 No d'identification : 56230

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pont du chemin à lisses de Drummond et Arthabaska, sur la rivière Yamaska.

Référence
«Pont du chemin à lisses de Drummond et Arthabaska, sur la rivière Yamaska [gravure]», L’opinion publique, vol. 2, no. 38 (21 septembre 1871), 457.
1 - 25 sur 26 résultats