Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Précieux-Sang
1 - 25 sur 25 résultats Imprimer
1 No d'identification : 692

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a eu 8 baptêmes, 1 mariage et 9 sépultures (5 adultes, 4 enfants) dans la paroisse de Précieux-Sang en 1933.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 9 (04 avril 1934) : 1.
2 No d'identification : 1 041

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les énumérateurs sont à préparer les listes électorales fédérales du comté de Nicolet, conformément à la nouvelle loi du cens électoral voté au cours de la dernière session fédérale. Les comtés de Nicolet et Yamaska étant démembrés, les paroisses de ces comtés sont réunies pour former le nouveau comté de Nicolet-Yamaska. Il y a au total 48 municipalités, divisées en 93 arrondissements de scrutin. Population approximative du nouveau comté : 39 219. On publie ensuite la liste des énumérateurs de chaque municipalité, telle que fournie par le registraire. La liste indique les comtés, les municipalités et paroisses concernées, le nombre de polls par municipalité ou paroisse, le nom et l'activité professionnelle des énumérateurs (cultivateurs, maires, secrétaires trésoriers, notaires, syndics des écoles, avocats, médecins, agronomes, membres de commissions scolaires, etc.).

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 2.
3 No d'identification : 1 611

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résultats électoraux provinciaux dans le comté de Nicolet : le mandat de J.A. Savoie est renouvelé. On publie en détail les majorités obtenues dans chacune des paroisses par les deux candidats. Pour montrer le taux de satisfaction, on imprime le même type de résultats pour 1923, afin de permettre la comparaison.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 8 (26 mai 1927) : 1.
4 No d'identification : 8 845

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les nombreux amis de Monsieur le Curé P.-E. Lassonde apprendront avec plaisir qu'il vient d'être nommé par Sa Grandeur Mgr J.-S.-H. Bruneault, Curé de Tingwick, succédant à feu l'abbé G. Bourbeau. M. Labbé Lassonde est bien connu dans tout le diocèse, et particulièrement à Victoriaville, où il a exercé le saint ministère durant quelques années. Lors de son passage à Victoriaville, il a su se créer une belle réputation comme orateur, et de nombreux amis, qui se réjouiront, avec nous, de cette belle promotion».
- «La paroisse de Tingwick fait un chaleureux accueil à son nouveau curé, M. l'abbé P.-E. Lassonde». «Le nouveau curé fut reçu aux limites de la paroisse par un grand nombre de paroissiens, marguilliers en tête. Dès que les voitures furent visibles du village, les cloches annoncèrent à toute volée que le nouvel envoyé de Dieu venait de prendre possession de sa paroisse». Se rendant à l'église de l'endroit, il fut accueilli avec des chants et une adresse (cette adresse est publié dans le même article). Ce dernier remercie en français et en anglais ses nouveaux paroissiens de ce bel accueil. On fit le salut du Saint-Sacrement. «M. l'abbé P.-E. Lassonde est natif de St-Zéphirin. Il a fait ses études classiques au Séminaire de Nicolet, et sa dernière année, au collège de l'Assomption. C'est un ancien vicaire de Victoriaville. Il a aussi occupé le poste de curé, durant quelques années au Précieux-Sang et à Ste-Hélène de Chester».

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 17 (14 février 1929) : 1 (suite: 1, 21, p. 1).
5 No d'identification : 10 574

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Convention des cantonniers à Victoriaville. Ces derniers s'occupe des chemins. La rencontre s'est tenue au Théâtre Victoria. Présence du Ministre de la Voirie, J.-E. Perreault. Présidence de «M. Alphonse Paradis, de Québec, ingénieur en chef du district No 2, et de M. J.-R. Labrecque, divisionnaire». Les cantonniers venaient de Sainte-Eulalie, d'Aston, de Saint-Grégoire, de Saint-Léonard, de Sainte-Monique, de Saint-Sylvère, de Manseau, de Sainte-Angèle, de Bécancour, de Princeville, de Victoriaville, d'Arthabaska, de Saint-Paul de Chester, de Saint-Norbert, de Warwick, de Saint-Albert, de Sainte-Séraphine, de Saint-Valère, de Saint-Louis de Blandford, de Maddington Falls, de Nicolet, de Saint-Wenceslas, de Saint-Célestin, de Précieux-Sang, de Sainte-Perpétue, de Sainte-Gertrude, de Gentilly, de Saint-Pierre-les-Becquets, de Tingwick, de Sainte-Brigitte et de Sainte-Anne du Sault.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 29 (09 mai 1929) : 1.
6 No d'identification : 10 828

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Notes historiques sur Précieux-Sang"

Référence
Le Nouvelliste «Répertoire de sources journalistiques. Faits saillants en Mauricie» (13 mai 1950) : 2.
7 No d'identification : 11 921

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville : «M. et Mme J.-W. Paradis, M. Guy Paradis et Mlle Madeleine Paradis et Mme John Paradis, de cette ville, sont allés à Nicolet au cours de la «semaine dernière» pour rendre visite à la révérende soeur Marie-Hermann, du monastère du Précieux-Sang de Nicolet, fille de M. Romuald Paradis».

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 38 (11 juillet 1929) : 4.
8 No d'identification : 13 458

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'abbé P.-E. Lassonde vient de prendre possession de sa paroisse de Tingwick. Des paroissiens et marguilliers viennent l'accueillir aux limites de la paroisse et on sonne les cloches pour son entrée dans le village. Il est conduit à l'église, où on fait jouer l'orgue. Ses nouveaux paroissiens lui souhaitent la bienvenue à l'aide d'une adresse. Il répond en français et en anglais. Un salut au Saint-Sacrement clôt la cérémonie.
- Né à Saint-Zéphirin, il a fait des études au Séminaire de Nicolet. Vicaire à Victoriaville, il a été ensuite curé du Précieux-Sang et à Sainte-Hélène de Chester. On reproduit l'adresse des citoyens de Saint-Patrick de Tingwick.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 21 (14 mars 1929) : 1.
10 No d'identification : 20 200

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie des statistiques sur le diocèse de Nicolet. On y indique le nombre d'âmes et de familles. Les données sont présentées pour Saint-Louis de Blandford, Odanak, Précieux-Sang, etc.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 92, no 12 (06 mars 1958) : 16.
11 No d'identification : 27 625

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
TABLE DES MATIÈRES

Bécancour

Aperçu historique
Le paysage
Les premières implantations et le peuplement de la seigneurie
[ 1ers octrois des fiefs Dutort et Cournoyer en 1637 et 1647. Vers 1680, des Abénaquis chassés du Maine s'installent à l'île Montesson et s'avèrent de précieux alliés pour les colons. En 1684, Pierre Robineau de Bécancour acquiert le fief de la rivière Puante, qui deviendra la seigneurie de Bécancour, et installe sa résidence à l'île Montesson. Il y concède des terres aux Abénaquis à partir de 1708. Son successeur (son gendre Charles Le Gardeur) les chassera de l'île et les Abénaquis s'installeront sur la terre ferme vers 1735, au lieu de leur territoire actuel (Wôlinak?). (0249a_N_0004-0008)]

Développement socio-économique et religieux
« Puis, il y a le magasin, le moulin à farine et les deux moulins à scie d’Antoine Mayrand, négociant, et de Marie-Louise Levasseur. Ses entreprises emploient, à l’époque, 150 ouvriers et ses moulins à scie produisent annuellement environ 200 000 madriers, 100 000 planches, 700 cordes de lattes et 40 000 cubes d’épinette rouge.» (p.13).

Attraits patrimoniaux
Maison Angus Macdonald, île Montesson
Nicolas Perrot à Bécancour
La maison Damase Bertrand dit Saint-Arnaud
La maison Letiecq
Les sites religieux de la paroisse de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge

Gentilly

Aperçu historique
Le paysage
Les premières implantations et le peuplement de la seigneurie
[Seigneurie concédée en 2 fiefs en 1647: Pierre Lefebvre et Nicolas Marsolet; les 2 fiefs sont réunis en une seigneurie (de Gentilly) en 1671 et appartiennent à Michel Pelletier, sieur de Laprade. En 1681: 25 personnes à Gentilly (4 familles). Noms des 1ères familles. ... (0249b_N_0004-0006)]

Développement socio-économique et religieux
Attraits patrimoniaux
Les sites religieux de Gentilly
La maison du notaire Édouard de Foy
Le moulin Michel
La linerie coopérative de Gentilly

Précieux-Sang

Aperçu historique
Le paysage
Les premiers développements du territoire
[ forêts de Précieux-Sang visitées par des entrepreneurs dès 1812. Ezékiel Hart, seigneur de Bécancour, 1er entrepreneur à tirer profit des ressources forestières de Précieux-Sang, 1ère 1/2 du XIXe. En 1812, construction d'un moulin à scie sur la rivière Blanche. Une partie de l'équipement vient du vieux moulin sur la rivière Bécancour. En 1841: construction d'un nouveau moulin sur le même site par Moses Hart. (0249c_N_0004)]
Autres moulins: famille Derouin: à farine en 1858; à carder en 1860; à scie en ?; famille Raymond à la fin XIXe; famille Perreault en 1900. (0249c_N_0006)]

Peuplement et création de la paroisse
[Occupation dispersée dès le début du XIXe: colons isolés voulant tirer profit des rares bonnes terres et des emplois forestiers. Établissement plus important dans la 2e moitié du XIXe; les colons vendent les arbres abattus sur leur lot aux moulins à scie de la rivière Blanche. Lieu appelé "petit Missouri de Bécancour". Érection canonique en 1903; Précieux-Sang compte alors 550 âmes; 1909: 635 âmes. (0249c_N_0008)]

Attraits patrimoniaux
Les sites religieux de la paroisse de Très-Précieux-Sang-de-Notre-Seigneur
Un aîné raconte
Les ponts couverts de Précieux-Sang


Saint-Grégoire

Aperçu historique
Le paysage
Les premières implantations et le peuplement de la seigneurie
[Concession d'une 1ère seigneurie à Jean Godefroy de Linctôt en 1637 en face de Trois-Rivières. Son fils Pierre obtient la seigneurie de Roquetaillade en 1675. Jean Godefroy n'a pu distribuer de lots à défricher avant 1667 en raison des guerres iroquoises. Les seigneuries qui formeront Saint-Grégoire sont encore peu peuplées au mi-XVIIIe mais l'arrivée des Acadiens entre 1758 et 1767 conduit à la formation d'un noyau social sur la rive sud. Les 3 contingents d'Acadiens, qui s'établissent surtout au lac Saint-Paul, au village Sainte-Marguerite (Saint-Grégoire) et à la Pointe-aux-Sables (Port Saint-François). Dès son érection en 1802, la paroisse de Saint-Grégoire forme la + importante communauté acadienne du Québec. 3400 personnes au milieu du XIXe. Ce groupe est responsable de l'implantation de nouvelles activités techniques sur la rive-sud: construction navale, charpenterie, sculpture, menuiserie. (0249d_N_0004-0008)]

Développement socio-économique et religieux
Attraits patrimoniaux
La ferme Sainte-Thérèse
La maison Hébert
Les sites religieux de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand
La construction navale
[Déjà au début du XVIIIe, le bois de chêne de la région de Bécancour est réservé au roi... employé pour la construction navale à Québec. Mais sous l'impulsion des Acadiens, la construction navale au lac St-Paul émerge dès la fin du XVIIIe. La famille Cormier établit un chantier à l'île Désilets (pointe sud). La forêt est à 50 arpents, le bois peut flotter sur le lac. On donne un aperçu de la production. (0249d_N_0022-0024)]

La maison Poirier
économique et religieux
[L'histoire de l'occupation de son territoire se confond avec celle de Bécancour. Habitants dès la fin du XVIIe: Jacques Aubuchon. Parmi les agriculteurs, plusieurs Acadiens de Port-Royal et Beaubassin. Paroisse érigée en 1868 et commandée par la croissance des activités économiques (beaucoup en liens avec T.-R.) 1230 habitants en 1870. (0249f_N_0004)]

Attraits patrimoniaux
La maison Doucet
La traverse de Sainte-Angèle
La maison Doucet-Thibodeau
Les sites religieux de Sainte-Angèle-de-Laval
La pêche à Sainte-Angèle-de-Laval

Sainte-Gertrude

Aperçu historique
Le paysage
Le développement de la paroisse
[Nouveaux habitants dès le début du XIXe. En 1847: 200 familles sur le nouveau territoire, érigé canoniquement en 1845. Paroisse composée d'une partie des fiefs Cournoyer, Dutord et partie du canton Maddington. Entre 1851 (1105 hab.) et 1881 (2030 hab.), elle absorbe une partie du débordement des paroisses riveraines. Noms d'anciennes familles. (0249g_N_0004)]
Attraits patrimoniaux
Le paysage agraire
Les sites religieux de la paroisse de Sainte-Gertrude
La maison Laberge
Les chutes Thibodeau
Sainte-Angèle

Aperçu historique
Le paysage
[Comme les autres paroisses du littoral, le territoire de Sainte-Angèle est très fertile, conséquence du passage de la mer de Champlain. (0249f_N_0002)]

Développement socio-éco

Référence
Marc et François Lachance Gadoury, Bécancour, une ville au riche patrimoine, Bécancour, Ville de Bécancour, 1995, Monographies CDQ CD10-0249.
13 No d'identification : 38248

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Il perd un oeil »

M. Robert Parenteau de Précieux Sang, a perdu un oeil en travaillant sur les chantiers.

Référence
«Il perd un oeil», La Parole (27 novembre 1941) : 1.
14 No d'identification : 40073

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Vaste entreprise d’exploitation pétrolière »

Le forage d’un puits se continue à Précieux-Sang. Le rédacteur de la Parole s’est rendu vendredi dernier à Précieux-Sang pour contempler cette gigantesque entreprise d’exploitation pétrolifère pour trouver du pétrole ou du gaz.

Référence
«Vaste entreprise d’exploitation pétrolière», La Parole (01 août 1957) : 1.
15 No d'identification : 40074

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
Photo prise du puissant appareil installé à Précieux-Sang, dans le but de trouver des bassins d’huile. (photo)

Référence
La Parole (15 août 1957) : 3.
17 No d'identification : 43154

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« En consultant l’histoire »

1953 marque l’anniversaire de plusieurs municipalités. La Baie du Febvre a 200 ans. St-Lucien et Précieux-Sang ont 50 ans. La première église de l’Avenir a été construite en 1853.

Référence
«En consultant l’histoire», La Parole (15 janvier 1953) : 2.
18 No d'identification : 46660

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Nouveau maire »

M. Ludger Tourigny a été élu maire de la paroisse Précieux-Sang, en remplacement de M. Antoine Rhéneault.

Référence
«Nouveau maire», La Parole (04 mai 1933) : 1.
19 No d'identification : 49792

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Maison détruite à Précieux-Sang »

La maison de M. Deneri Bergeron a été brûlée en l’espace de quelques heures.

Référence
«Maison détruite à Précieux-Sang», La Parole (05 novembre 1953) : 20.
20 No d'identification : 709

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a une confrérie du Précieux-Sang à Nicolet. Leur assemblée générale a été tenue dans la chapelle des Soeurs du Précieux-Sang. Il y a eu amende honorable au Très-Saint-Sacrement, récitation du chapelet et allocution de circonstance par l'aumônier de la communauté. Bénédiction du Très-Saint-Sacrement pendant laquelle le choeur de chant dirigé par les Soeurs exécute divers morceaux répertoriés dans l'article. Une quête a été faite par deux membres de la confrérie.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 10 (18 avril 1934) : 4.
21 No d'identification : 872

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pèlerinage annuel au monastère du Précieux-Sang à Nicolet par les membres de la confrérie du Précieux-Sang. La procession a quitté la cathédrale à 4 h. Elle s'ouvrait par le porte-croix et deux porte-flambeaux (avec la croix et les flambeaux). La bannière du Précieux-Sang venait par-derrière et plus de 300 personnes ont marché à sa suite. Trajet de la procession indiqué. Le curé de la cathédrale accompagnait les fidèles en récitant le chapelet avec eux. La procession s'est rendue dans la chapelle des Soeurs du Précieux-Sang : une allocution sur la puissance du Sang de Notre-Seigneur a été prononcée, puis on a lu les intentions qui lui étaient recommandées. La cérémonie s'est achevée par « la consécration du Très Précieux Sang en présence de la Sainte Hostie exposée à l'adoration de tous et par la bénédiction du Très Saint Sacrement ».

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 16 (18 juillet 1934) : 4.
22 No d'identification : 925

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Soeurs du Monastère du Précieux-Sang de Nicolet ont fondé une première filiale de leur maison à Mont-Laurier : le « Mont de Rédemption ». L'initiative est venue de l'Abbé A. Bettez, de Princeville, l'ancien aumônier et directeur de la Confrérie du Précieux-Sang, qui voulait favoriser les vocations contemplatives. Avant de partir chez les Chartreux sur un autre continent (on ne dit pas où), il s'est beaucoup dévoué à cette cause. Projeté d'abord à Denver, Colorado, cette filiale a été ajournée en raison de la crise. Mgr Brunault, de Nicolet, a beaucoup fait pour le dossier en négociant son installation à Mont-Laurier, où l'évêque se montrait désireux d'avoir cet établissement dans la ville. Le bref d'approbation du Saint-Siège est daté du 24 mars 1934. En mai, les travaux du nouvel édifice sont très avancés : la supérieure et l'assistante du nouveau monastère s'y sont rendues. Noms des religieuses qui partent pour Mont-Laurier. Don de 200$ de Mgr Brunault pour les frais de la cellule de la supérieure dans le Monastère régulier.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 19 (05 septembre 1934) : 1.
23 No d'identification : 4 117

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
[Archives séminaire Nicolet: Année [ou date approx.]: 1906. Dimensions: 13.5x8.3. Photographe: Joseph-Donat Richard, éditeur. Couleur: noir/blanc. Descripteurs/résumé: Nicolet: vue aérienne de la ville, photo prise du clocher de la cathédrale, rue Brassard, vue de la partie sud-est, rivière Nicolet, scierie, éolienne, maison de Georges Ball, maison de Joseph Proulx, hôtel de ville, 1er monastère du Précieux-Sang, clôture, les pins, maison de Pierre-Alfred Papillon photographe, restaurant Lemay (le Rio), buanderie (chinois), maison de Henri-Napoléon Biron (bijouterie Jean-Marie Boisvert), magasin pour homme Roméo Girardeau (Lina Roy) puis devient le salon du barbier Lambert, maison du notaire Ovide Courchesne, maison de Lorenzo St-Pierre (avant c’était la bijouterie René), maison de Phillias Coulombe photographe, maison Lafond, hôtel Domino Houde, annexe de l’hôtel, maison d’Emmanuel Rousseau, maison de Noël Côté (Georges-Etienne Côté), maison du docteur Harry Smith, maison de Philippe René puis achetée par Henri-Napoléon Biron, maison de l’avocat Grenier, maison de l’avocat Wilfrid Camirand (Nicolet-Sport), hôtel Château, rue Léon XIII, rue Notre-Dame. Cf. F085/P4414. Carte postale.]

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Inventaire des fonds de photos des archives du séminaire de Nicolet, 31 décembre 1906, C272/C1/3/5.
24 No d'identification : 9 434

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Recensements pour la ville et la paroisse de Nicolet pour l'année 1905 : - Ville; 330 familles, 1186 communiants, 465 non-communiants, 350 séminaire, 175 Couvent de l'Assomption, 250 Hôtel-Dieu, 40 École des Frères, 28 Précieux-Sang, population totale de la ville: 2494. - Campagne: 193 familles, 821 communiants, 377 non-communiants, total: 1198. (en faisant le total pour la ville et la campagne, on indique comme chiffre pour la population totale de la ville 2464 au lieu de 2494 comme plus haut) . Grand total: 3692 âmes. Diminution d'une centaine de personnes en comparaison avec 1904. 113 naissances, 23 mariages et 83 décès pour l'année 1905.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 33 (13 janvier 1906) : 4.
1 - 25 sur 25 résultats