Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Aston
1 - 25 sur 33 résultats Imprimer
1 No d'identification : 1 732

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La manufacture de tannin de Saint-Léonard a acheté cet hiver 10 000 cordes d'écorce de pruche dont la plus forte partie est vendue sur les lieux. Il s'en est beaucoup vendu en outre à Aston, à Bulstrode et à Drummondville.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 6 (17 février 1881) : 3.
2 No d'identification : 1 824

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un citoyen de Nicolet a fait faire une grande quantité de bois cet hiver dans les cantons de Aston, Wendover et dans la seigneurie de Nicolet. De plus, depuis quelques années, ce même M. J. Bte. Scott a oeuvré pour la colonisation dans la jeune paroisse de Sainte-Perpétue. Il a secondé de son mieux le curé de Sainte-Monique et Sainte-Perpétue, l'abbé Bellemare. Sainte-Perpétue possède maintenant une chapelle terminée et un presbytère en construction. Le marchand Onésime Rousseau a aussi beaucoup oeuvré pour la petite paroisse dont il a été le premier maire, le premier marchand, le premier maître de poste et l'un des premiers marguilliers. Cet article est extrait de l'Union des Cantons de l'Est.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 11 (24 mars 1881) : 3.
3 No d'identification : 5 512

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Terres publiques »

Le journal publie la liste des lots qui sont à vendre dans les comtés de Drummond et de Bagot. Il y a des terres à vendre à Durham (township), Wendover et Kingsey. Pour les comtés d'Arthabaska et de Nicolet, des terres sont à vendre à Warwick, Tingwick, Chester (township), Arthabaska (township), Blandford, Aston, Maddington, Gore de Stanfold et Bulstrode.

Il y a une note de l'assistant commissaire au « Département des Terres de la Couronne » qui dit qu’aucun lot ne sera retiré de la vente excepté si l'on exhibe un témoignage, par affidavit, pendant les trois jours qui précéderont la vente. Le témoignage doit être remis à l'officier du département qui surveillera la vente. Il faut démontrer qu'au moins cinq pour cent de la quantité de terre réclamée a été défrichée et enclose.

On ne peut s'assurer la terre qu'en payant le versement requis d'un cinquième du prix d'achat selon l'évaluation spéciale qui sera déterminée. Ceux qui réclament des parties de lots irréguliers ou des parties irrégulières doivent être munis de plans convenables et des procès-verbaux de leurs possessions respectives.

Référence
«Terres publiques», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 4.
4 No d'identification : 5 613

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis public

Le journal publie la liste des terres du comté d'Arthabaska (comprenant les townships de Tingwick, Warwick et Aston, de même que les municipalités de Saint-Valère-de-Bulstrode et de Chester Ouest) qui seront vendues au village d'Arthabaska. Les ventes auront lieu dans la demeure de Théophile Côté, le 2 février 1863. L’avis indique le numéro du rang, des lots, l’étendue en acres, le montant dû pour chacun des lots et la raison pour laquelle la cotisation n'a pu être collectée.

- Pour Chester Est et pour le township de Stanfold, voir à la page 5 de la même édition.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 3 (11 décembre 1862) : 4-5.
5 No d'identification : 5 967

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos du comté d'Arthabaska (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

La population est de 18 473 habitants, dont 11 620 Canadiens français.

Les terres en culture couvrent 43 613 âcres sur 150 374 âcres disponibles.

On y produit 785 010 minots de grains et de patates, le tout évalué à 333 255 $. La valeur des produits de l'industrie domestique (beurre, sucre, laine, étoffe foulée, flanelle, toile et filasse) est de 70 000.86 $. Le bétail comprend 22 541 têtes et vaut 278 379 $.

Il y a 1 263 voitures d'agrément, valant au total 22 425 $.

En 1861, la valeur des propriétés foncières était estimée à 134  671 $ et celle des instruments agricoles à 50 688 $.

Entre 1851 et 1861, l’étendue des terres cultivées passait de 20 885 acres à 43 612 acres.

Les terres disponibles couvrent 155 000 acres. Toutefois, la moitié de ces terres peuvent être considérées comme n'étant pas propre à être colonisées, quoi qu'il y ait trois bureaux ouverts pour en effectuer la vente. Dans ce nombre, on compte 40 000 âcres disponibles (au prix de 0.60 $ l'âcre), dans les cantons Tingwick, Chester, Warwick, Arthabaska et Horton, tous traversés par le chemin de fer du Grand Tronc, excepté Horton. (L'agent chargé de la vente de ces terres est Ant. Gagnon. Il réside à St. Christophe d'Arthabaska.)

Parmi les autres terres disponibles, on compte 115 000 âcres (0.60 $ l’acre) pour Stanfold, Blandford, Bulstrode, Maddington, Aston et son augmentation. (F. X. Pratte, écr., demeurant à St. Eusèbe de Stanfold, est l'agent des quatre premiers cantons, et G.A. Bourgeois, écr., de St. Grégoire, pour le reste.) Ce chiffre comprend 20 000 âcres de terres humides et marécageuses situés dans le canton de Maddington, offerts en vente au prix de 30 cents l'acre.

Les cantons d’Aston et Bulstrode renferment aussi chacun une partie de la même espèce de terre, boisée principalement d'épinette, de sapin et de pruche. Le chemin de fer d'Arthabaska traverse ces derniers cantons.

À propos de Chester, la population est passée de 931 habitants en 1951 à 3 400 en 1961.

Pour la même période, la population de Tingwick est passée de 981 habitants à 2 227 et celle d’Arthabaska, de 470 habitants à 2 927.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 10 (04 février 1864) : 1.
6 No d'identification : 6 001

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Maddington (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

Ce canton «renferme une étendue de terrain d'un sol généralement bon et fertile, quoique savaneux». Près de la rivière, le sol est plus élevé et on y trouve du bois de construction (chêne, orme, pin, hêtre, bouleau et érable). Dans les parties plus basses, on note la présence de cèdre, de sapinette et d’autres espèces.

La population compte 8 familles ou 30 habitants, tous des Canadiens français possédant quelques défrichements d'une étendue d'environ 280 acres.

En 1960, on y a produit 2 719 minots de grains et 1 526 minots de patates et de navets. À la même période, on comptait 219 têtes de bétail pour une valeur de 1 700 $. Les terres étaient estimées à une valeur totale de 17 000 $.

Un chemin de 5 ou 6 milles traverse Maddington. Il part de Sainte-Gertrude et va jusqu'à la rivière Bécancour. Le chemin a été construit pour permettre aux colons des cantons de Maddington et d'Aston de communiquer. Les habitants de Sainte-Gertrude, Gentilly et Saint-Pierre les Becquets en profiteront aussi. «Cette route doit grandement faciliter la colonisation de la partie nord du canton Maddington».

L'auteur dit que ce canton était reconnu «autrefois» pour sa grande quantité de bois de commerce. Ce bois «a été tellement exploité que maintenant plusieurs colons ne peuvent trouver sur leur terre un seul morceau de bois propre à la construction».

C'est le curé de Sainte-Gertrude qui dessert cette population.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 12 (18 février 1864) : 1.
7 No d'identification : 6 007

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Saint-Valère de Bulstrode (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau).

La population est composée de 73 familles pour un total de 510 habitants, dont 17 sont d'origine britannique.

«Le terrain est uni et bas, avec un grand nombre de marais et d'anciens brûlés, particulièrement vers le milieu du canton. Près de la rivière, et en avançant vers la limite du canton Warwick, la terre s'élève un peu et est d'une qualité passablement bonne. Les marais et les terres basses offrent en quelques endroits un sol sablonneux; et dans d'autres, une terre noire». Des branches de la rivière Nicolet et Bécancour «arrosent» la région.

Sur les terres plus élevées, on retrouve du hêtre, de l’érable, du bouleau noir; alors que dans les bas fonds, on note la présence d’espèces comme le cèdre, la sapinette et le tamarac.

Les terres cultivées couvrent 1 357 acres. En 1860, on y avait produit 12 452 minots de grains, 6 783 minots de patates et de navets, de même que 93 tonneaux de foin. On comptait 827 pièces de bétail pour une valeur de 11 624 $. La valeur de la propriété foncière était estimée à 39 152 $.

La chapelle se tient sur le lot 17, dans le 11e rang (près de la petite rivière du Loup), et mesure 80 pieds sur 40. Un prêtre y réside depuis 1861. Il y a 2 écoles, où 68 enfants sont inscrits.

Un chemin va de Bulstrode à Aston, où il rejoint le chemin Prince. «Le terrain qu'il traverse est d'assez bonne qualité, et le bois y est mêlé.» Il y a une autre route, de Saint-Valère à Héroux (Warwick). Celui qui dirige les travaux de construction du chemin affirme que «la valeur de la propriété foncière a augmenté de 45 à 50 pour cent depuis ces trois dernières années».

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 12 (18 février 1864) : 1.
8 No d'identification : 6 008

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Aston »

Au nord, les limites d’Aston se rendent à Saint-Grégoire et à Bécancour, alors qu’au sud-est et au sud, elles se rendent à l’augmentation de Bulstrode et Horton. Le canton d’Aston s’étend sur 15 rangs de hauteur. Une route de 27 milles traverse le canton et le relie aux paroisses situées plus près du fleuve. Il y a trois centres distincts de colonisation, dont le progrès est attribué à l'abbé J. C. Marquis «qui est l'inspirateur et le fondateur de ces nouvelles paroisses».

Ces trois paroisses sont: Saint-Wenceslas, Sainte-Eulalie et Saint-Léonard. La population du canton d'Aston en 1861 était de 339 habitants, dont 330 Canadiens français. Il y a 1 113 acres de terres défrichées. On y produit 7 288 minots de grains, 7 774 minots de navets et de patates, 585 minots de blé, 5 006 minots d'avoine et 92 tonneaux de foin. La valeur des propriétés foncières s’établit à 53 140 $. On y retrouve 422 pièces de bétail pour une valeur de 5 662 $.

- L’information est tirée d'après un extrait de l'ouvrage de M. S. Drapeau.

- L’article est suivi d’un texte de M. Marsan qui vante la colonisation.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 12 (18 février 1864) : 1-2.
9 No d'identification : 6 019

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Sainte-Eulalie (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

Cette paroisse se compose d'une partie de l'augmentation d'Aston et du canton d'Horton. Un certain M. Marsan, qui a visité l'endroit, dit qu'il y a «de beaux établissements, surtout sur les bords de la petite rivière [...] et qui se défrichent promptement». Il y a une petite chapelle dans le 13e rang d'Aston.

La population compte environ 150 personnes, toutes d'origine canadienne-française.

C'est le curé de Saint-Valère qui dessert l'endroit.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 12 (18 février 1864) : 1.
10 No d'identification : 6 036

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
D'après un extrait de l'ouvrage de M. S. Drapeau, la paroisse de Saint-Léonard se compose d'une partie des cantons d'Aston et de Wendover, et les branches nord-est et sud-ouest de la rivière Nicolet la recouvre. Il y a une chapelle dans le 9e rang de l'augmentation d'Aston, sur le lot 27, soit « à l'endroit où le chemin de Shipton traverse la rivière Nicolet ». La population est de 600 personnes. C’est le curé de Saint-Pierre Célestin qui dessert la paroisse.

Dans la région, on retrouve de l’orme, du frêne, de l’érable, du merisier, du cèdre, de l’épinette et du pin. Le sol est composé de trois couches. La plus profonde est en argile et en terre grise, la deuxième est en terre jaune et la première couche, très mince, est en sable gris. La terre est de bonne qualité et bien arrosée. M. Marsan « dit que la forêt commence à disparaître sensiblement sous la cognée du colon, quoique ces défrichements n'aient commencé que depuis deux ou trois années ». Un minot de blé ou d'orge produit de 20 à 26 minots alors qu’un minot de patates donne environ 20 minots. Le foin donne 300 bottes à l'acre.

- Pour repérer l’article, voir la dernière colonne au bas de la page 1.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 12 (18 février 1864) : 1-2.
11 No d'identification : 6 103

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Horton (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

Ce canton est situé entre Aston et Warwick. La population est de 31 familles ou 191 habitants, «tous» d'origine canadienne-française. En 1860, 575 acres étaient défrichés. On y produisait 4 555 minots de grains, 4 064 minots de patates et de navets et 82 tonneaux de foin.

Il y a une chapelle, «sous l'invocation de Ste. Clothilde». C'est le curé de Saint-Valère qui y est attitré.

Référence
«Colonisation, comté d’arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 13 (25 février 1864) : 1.
12 No d'identification : 6 206

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deux actes municipaux vont modifier, à partir du 1er janvier prochain, les limites des comtés de Drummond et d'Arthabaska. Le premier comptera 10 municipalités et le second 14.

La municipalité de Kingsey Falls sera divisée en deux municipalités: une qui gardera ce nom (soit les 9 premiers rangs) et l'autre qui s'appellera Kingsey (les 4 derniers rangs et une partie de Warwick).

Puis, Saint-Fulgence de Durham constituera une municipalité séparée, sous le nom de Durham Sud (soit les rangs 9, 10, 11 et 12 de Durham et de la pointe d'Acton).

De plus, les limites de Victoriaville changeront, pour devenir celles de la paroisse de Sainte-Victoire. Arthabaskaville s'agrandira jusqu'à la limite de Victoriaville.

Ham Nord s'agrandira des 10e et 11e rangs de Wolfstown.

Sainte-Brigitte, Saint-Léonard, Saint-Wenceslas et Sainte-Eulalie sont devenues des municipalités séparées. «La première ne comprend pas la partie de Wendover qui est annexée à cette paroisse pour des fins religieuses. Les autres sont formées de parties de Wendover, Aston et Bulstrode. [...] Ces changements qui étaient désirés ardemment par les contribuables devront leur donner une grande satisfaction et faire disparaître bien des obstacles au bon fonctionnement des institutions municipales».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 33 (14 juillet 1864) : 2.
13 No d'identification : 6 274

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le chemin de fer le Grand Tronc entre Trois-Rivières et Arthabaska, qui était resté inachevé jusqu'à ce jour, sera ouvert au public à partir du 12 décembre 1864. Ce chemin de fer a 36 milles de longueur et il y a des dépôts à Bulstrode, Aston, Saint-Célestin, Saint-Grégoire et Bécancour. Le train de Trois-Rivières vers Arthabaska partira à minuit et celui qui fera la route en sens inverse partira à 5 h. Il y aurait ainsi coïncidence avec les trains partant pour Montréal et Québec.

«L'ouverture de ce chemin sera un événement pour la ville des Trois-Rivières et le comté d'Arthabaska».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 1 (30 novembre 1864) : 3.
14 No d'identification : 6 292

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le gouvernement a décidé de mettre sur pied une milice active. Cette milice sera composée de miliciens déjà formés qui seront tirés au sort.

Le nombre de miliciens que devra fournir chacun des comtés est déjà déterminé. Dans le comté de Drummond, L'Avenir devra envoyer dans cette milice 52 hommes, Durham 55, Saint-Germain 54, Grantham 20, Kingsey 72, Upton 87, Wendover et Simpson 17 et Wickham 23, pour un total de 380 hommes.

Dans le comté d'Arthabaska, Arthabaska devra fournir 71 hommes, Arthabaskaville 19, Aston 10, Blandford 9, Bulstrode 16, Chester Est 47, Chester Ouest 58, Horton 6, Maddington 1, Stanfold 66, Tingwick 69 et Warwick 43. Un article affirme que ce tirage au sort a fait craindre aux gens l'imminence d'une guerre et que «plusieurs» seraient partis aux États-Unis de peur d'être appelés à combattre.

L'auteur de l'article cherche donc à rassurer ses lecteurs. Il dit que les troupes envoyées sur les frontières ont pour «but de faire respecter la neutralité, dans le but d'empêcher les maraudeurs du sud de s'armer ici, d'aller aux États-Unis, attaquer des villes, les piller et venir se cacher au Canada, après avoir exercé leur dépravation» (3, 5, p. 2).

Pour connaître le nom des 52 miliciens de L'Avenir désignés par le tirage au sort, voir la liste (3, 6, p. 2).

Pour connaître le nom des miliciens désignés par le tirage au sort dans les municipalités de Grantham, Wendover et Simpson, Saint-Germain, Durham, Kingsey et Saint-Guillaume, voir la liste (3, 7, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 4 (21 décembre 1864) : 2 (suite: 3, 5, p. 2; 3, 6, p. 2; 3, 7, p. 3).
15 No d'identification : 7 980

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal produit l'horaire du chemin de fer du comté de Drummond, pour juillet. Les heures de départ et les stations sont indiquées (Nicolet, Sainte-Monique, Saint-Léonard, Saint-Wenceslas, Aston, Maddington, Saint-Cyrille, Drummondville, Saint-Germain).

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 5 (30 juin 1894) : 3.
16 No d'identification : 7 999

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des visiteurs en provenance de Nicolet, Danville et d'Aston sont en visite au nouvel hôtel de tempérance de M. Léonard Lafond, de Sainte-Anne des Saults.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 6 (07 juillet 1894) : 3.
17 No d'identification : 8 096

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les ours font de grands ravages dans St. Célestin et Aston. Plusieurs sont tombés sous la balle d'habiles chasseurs».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 42 (23 septembre 1868) : 3.
18 No d'identification : 8 580

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nouvelles en provenance de Saint-Léonard:
- Il y a eu, en 1880, 73 baptêmes, 5 mariages et 20 sépultures.
- MM. François Bourgeois et Jos. Pinard sont les nouveaux conseillers.
- La manufacture de tannin a acheté cet hiver 10 000 cordes d'écorce de pruche dont la majeure partie est vendue sur les lieux, ainsi qu'à Aston, Bulstrode et Drummondville.
- Plus de cent personnes de cette paroisse reçoivent des journaux, dont «l'Union des Cantons de l'Est»,« le Messager de Nicolet» et le journal des Trois-Rivières.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 9 (12 février 1881) : 2.
19 No d'identification : 8 663

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. J.B. Scott, écuyer de la ville de Nicolet, a fait faire une grande quantité de bois cet hiver dans les cantons d'Aston et de Wendover et dans la seigneurie de Nicolet. Il est en outre un des colonisateurs de la nouvelle paroisse de Sainte-Monique, en compagnie du curé Bellemare. La chapelle y est déjà terminée et la construction du presbytère avance rapidement. Le marchand Onésime Rousseau est aussi un développeur important, puisqu'il a été le 1er maire, le 1er marchand, le 1er maître de poste et l'un des premiers marguilliers de Sainte-Perpétue.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 13 (19 mars 1881) : 2.
20 No d'identification : 10 574

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Convention des cantonniers à Victoriaville. Ces derniers s'occupe des chemins. La rencontre s'est tenue au Théâtre Victoria. Présence du Ministre de la Voirie, J.-E. Perreault. Présidence de «M. Alphonse Paradis, de Québec, ingénieur en chef du district No 2, et de M. J.-R. Labrecque, divisionnaire». Les cantonniers venaient de Sainte-Eulalie, d'Aston, de Saint-Grégoire, de Saint-Léonard, de Sainte-Monique, de Saint-Sylvère, de Manseau, de Sainte-Angèle, de Bécancour, de Princeville, de Victoriaville, d'Arthabaska, de Saint-Paul de Chester, de Saint-Norbert, de Warwick, de Saint-Albert, de Sainte-Séraphine, de Saint-Valère, de Saint-Louis de Blandford, de Maddington Falls, de Nicolet, de Saint-Wenceslas, de Saint-Célestin, de Précieux-Sang, de Sainte-Perpétue, de Sainte-Gertrude, de Gentilly, de Saint-Pierre-les-Becquets, de Tingwick, de Sainte-Brigitte et de Sainte-Anne du Sault.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 29 (09 mai 1929) : 1.
21 No d'identification : 10 935

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le curé de Saint-Wenceslas, messire Tétreau, organise un pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré par les chars du Grand Tronc.
- Le pélerinage aura lieu le 10 août prochain, avec la haute approbation de Mgr. Laflèche. Le voyage amènera les pèlerins à Sainte-Anne et au sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes à Saint-Michel de Bellechasse. Le train partira d'Aston à 3 hrs a.m. via Arthabaska, et le retour se fera le même jour dans la soirée. Le prix est de 2,00$ et le nombre de billets est limité à 5 000. Toutes les mesures sont prises pour éviter l'encombrement à l'intérieur des chars. Les personnes des Cantons de l'Est désirant faire le voyage pourront embarquer aux stations d'Arthabaska, Stanfold, Somerset, Sainte-Julie. Le trajet de Pointe-Lévis à Sainte-Anne se fera à bord du «Brothers», bateau neuf et confortable, où un groupe de musique sera à bord. Deux heures pour visiter la ville de Québec sont prévues au retour (16, 31, p. 2).
- On rappelle que le pèlerinage sous la direction de messire Tétreau se fera le 10 août. Le train arrêtera à Arthabaska vers 4 hrs. a.m. Pas de confession, chacun devra se préparer dans sa paroisse (16, 33, p. 2).
- Un pèlerin relate la visite des gens de Saint-Wenceslas et d'autres paroisses (Arthabaska, Saint-Norbert, Stanfold, Sainte-Julie, Saint-Agapit de Beaurivage) au sanctuaire de Sainte-Anne de Beaupré, ainsi que leur visite à Saint-Michel. Ils furent 550 à s'embarquer le 10 août à bord des chars du grand Tronc et du vapeur «Brothers». On retrouve deux longs paragraphes de descriptions éloquentes et détaillées à propos de chaque instant du voyage. Entre autres, on trouve des renseignements sur les membres du clergé présents, le groupe des jeunes musiciens de Saint-Agapit, la procession à Sainte-Anne (bannière déployée, femmes en tête, quatre par quatre, suivies des hommes), célébrants de la messe, panorama de la région et description du sanctuaire de Saint-Michel, appréciation des voyageurs à propos du voyage en bateau et par le train du Grand Tronc (commentaires très négatifs).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 30 (15 juillet 1882) : 2 (suite:16, 31, p. 2; 16, 33, p. 2).
22 No d'identification : 11 254

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À l'occasion de l'ordination à la prêtrise de Jean-Baptiste Trétreau, à Saint-Wenceslas, le 26 août, les Dames du village d'Aston offrent une Bible d'Allioli en 8 volumes. Pour connaître l'ordre des discours et ceux qui les ont prononcés lors de cette cérémonie, retourner à l'article.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 34 (25 août 1888) : 3.
23 No d'identification : 11 316

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les travaux progressent rapidement sur le chemin de fer du comté de Drummond. Deux cents hommes travaillent au terrassement, entre la rivière Chaudière et Moose park, dans le comté de Nicolet. Vingt-deux milles de chemins sont en opérations entre St-Hyacinthe et Foresdale; ceci comprend l'embranchement entre Saint-Léonard et Nicolet. Ce nouveau chemin fait correspondance à Drummondville avec le C.P.R.; et à Aston avec l'embranchement des Trois-Rivières du Grand-Tronc. Une autre correspondance sera établie à Sainte-Philomène avec le «Lotbinière et Mégantic»».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 52 (25 mai 1895) : 2.
24 No d'identification : 12 671

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Alexandre Gaudet (Aston) est identifié comme un marchand en gros.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 5 (22 novembre 1928) : 4.
25 No d'identification : 13 951

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité du pèlerinage qui aura lieu le 5 septembre à Sainte-Anne de Beaupré, sous le patronage de Mgr de Nicolet. Horaire du Grand-Tronc jusqu'à Sainte-Angèle, où les pèlerins embarqueront sur le vapeur Trois-Rivières. Les différents points de départ sont: Richmond, Danville, Kingsey, Warwick, Sainte-Julie, Somerset, Stanfold, Arthabaska, Walkers Cutting, Rivière Noire, Bulstrode, Sainte-Eulalie, Aston, Saint-Célestin, Saint-Grégoire, Doucet's Landing. Il y aura un arrêt à Cap-de-la-Madeleine, au sanctuaire de Notre-Dame du Rosaire. Le prix de passage aller et retour varie selon les points de départ (entre 1,25$ et 2,00$). Moitié prix pour les enfants de moins de 12 ans. Les prix comprennent la taxe du quai et l'offrande aux Révérends Pères. Le prix des cabines pour le voyage varie de 0,50 à 3,50$. La cabine du commis coûtera cependant 5,00$. «Ceux qui n'auront pas de cabines pourront avoir des matelas; prix, 0,15$. Les Pèlerins pourront se procurer pour quelques centins, la soupe, le lait, thé, café. La fanfare du collège du Sacré Coeur sera à bord. le chant et la musique seront sous la direction de M. Roméo Poisson, organiste de l'église de Saint-Christophe». Les organisateurs du pèlerinage sont Edm. Buisson et Onil Milot.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 26, no 31 (04 août 1892) : 3.
1 - 25 sur 33 résultats