Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Saint-Pierre, Lac
1 - 25 sur 59 résultats Imprimer
1 No d'identification : 4 598

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
[Archives séminaire Nicolet: Année [ou date approx.]: 1904. Dimensions: 12.5x10. Couleur: noir/blanc. Descripteurs/résumé: Réunion de famille [Belcourt]: pique-nique au Lac [St-Pierre], cabane, banc, plat, table, nappe, nourriture, causeuse sur berceaux, voiture, cheval, boghei, pelle, seau, [feu de camp], chapeau (dames), chapeau melon, chapeau de feutre, chapeau haut-de-forme, moustache, pipe, knickerbockers, casquette, 12 personnes, [Baie-du-Febvre]. Négatif sur verre.]

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Inventaire des fonds de photos des archives du séminaire de Nicolet, 31 décembre 1904, F080/P7843.
2 No d'identification : 4 599

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
[Archives séminaire Nicolet: Année [ou date approx.]: 1904. Dimensions: 12.5x10. Couleur: noir/blanc. Descripteurs/résumé: Réunion de famille [Belcourt], pique-nique au Lac [St-Pierre], [Baie-du-Febvre], table, nappe, couvert, plat, nourriture, chapeau (dames), chapeau melon, chapeau de feutre, moustache, [ceinturon]. Négatif sur verre.]

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Inventaire des fonds de photos des archives du séminaire de Nicolet, 31 décembre 1904, F080/P7844.
3 No d'identification : 4 638

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
[Archives séminaire Nicolet: Année [ou date approx.]: 1950 v. Dimensions: 11.5x8.2. Couleur: noir/blanc. Descripteurs/résumé: [Notre-Dame-de-Pierreville]: Henri Pratte, [lac St-Pierre], chaloupe, [esturgeon], rames, poisson, chapeau, bottes, pêche.]

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Inventaire des fonds de photos des archives du séminaire de Nicolet, 31 décembre 1950, F085/P6878.
4 No d'identification : 13 184

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal parle des désastres causés sur le lac Saint-Pierre lors d'une très forte tempête survenue dimanche dernier. Les rives du lac sont couvertes d'épaves et on déplore plusieurs pertes de vie. Deux navigateurs de Sorel, nommés St-Jean, se sont noyés. La famille Tousignant de Gentilly, comprenant le père, la mère et cinq enfants, s'est aussi noyée en traversant le fleuve en chaloupe de Gentilly à Champlain. Un jeune homme de 18 ans, fils de Victor Veillette de Sainte-Geneviève de Batiscan, matelot à bord du chaland le « Charle » est une autre victime. En outre, on a trouvé le cadavre d'un inconnu dans une chaloupe à la côte Nicolet (voir fiche 13 181). La barge « Alabama » a été abandonnée dans le lac et on croit que tout l'équipage a péri.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 50 (24 novembre 1883) : 3.
5 No d'identification : 944

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un homme de Nicolet vit uniquement de la pêche dans le lac Saint-Pierre. Cependant, il est évident qu'il est pauvre et que cette activité commerciale est peu lucrative.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 20 (19 septembre 1934) : 1.
6 No d'identification : 1 512

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article sur Baie-du-Febvre. Il y a tout d'abord une description sommaire mais idyllique de ce que doit être une paroisse canadienne-française. On s'empresse de dire que Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre en est un bel exemple. Description topographique de la paroisse : bordée par le lac Saint-Pierre, entourée d'un coteau en hémistiche. À cause des crues des eaux connues autrefois, les maisons sont au pied du coteau, sur lequel se dresse l'église, loin du fleuve. Cela dégage une « commune » immense, impropre à la culture mais où l'on fait paître des milliers de bêtes à la belle saison, ce qui libère de la terre sur les fermes pour la culture. On parle du creusage du fleuve qui abaisse la hauteur de l'eau. Peu de terres sont vendues : elles restent dans les familles. Production de foin et industrie laitière sont les principales productions. Elles sont surtout dues à l'impulsion de deux hommes d'affaires (J.-Nestor Duguay, Louis M. Blondin, M.P.). Éducation : la proximité de Nicolet, et en particulier la présence du Séminaire de Nicolet, la favorisent. Les Soeurs de l'Assomption et les Frères des Écoles Chrétiennes ont ouvert des écoles au village même. Population de la Baie : 1674 âmes, réparties dans 304 familles. La fanfare Sainte-Cécile a été fondée en 1880 et a connu la gloire. On parle de certains fondateurs de cette fanfare, de ses succès, de sa direction. La Baie a fourni onze (11) zouaves pour la défense du Saint-Siège. On indique les noms. On recommande la lecture de l'ouvrage de l'abbé Elzéar Bellemare sur Baie-du-Febvre. On invite les curés et les hommes de profession à faire connaître les paroisses dans le Regard. Remerciement au curé P.A. Gouin, fils de cultivateur, natif et à présent curé de Baie du Febvre, pour les statistiques. Photographie du curé Gouin pour accompagner l'article.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 3 (21 avril 1927) : 1.
7 No d'identification : 1 690

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a donc eu une seconde visite des ingénieurs civils du gouvernement en 1879 ou 1880 et pendant trois semaines on sonda la rivière. La presse s'intéresse à l'affaire et plusieurs journaux en parlent. Les députés de Nicolet et de Trois-Rivières poussent l'affaire au fédéral. La rivière Nicolet a son embouchure à la pointe du lac Saint-Pierre : depuis 1872, 27 bateaux qui y ont stationné pour attendre leur chargement de bois ont fait naufrage faute d'avoir un havre pour les protéger de la tempête. Dès cet été, des gens seront envoyés sur les lieux pour faire un rapport sur la possibilité de construire ce havre. De plus, il y a sur la rivière Nicolet de gros moulins à scie actionnés par la vapeur qui pourraient donner de l'ouvrage à des centaines d'hommes pour l'hiver dans les forêts de Bulstrode, Warwick, Morton et Arthabaska. Cela entraverait aussi l'émigration aux États-Unis. Comme la rivière n'est pas navigable et que l'on écoule difficilement le bois, les contrats sont restreints par les propriétaires. L'importance de la ville de Nicolet, dotée d'une grande maison d'enseignement qui a donné des hommes imminents au sacerdoce et à la magistrature et dont le couvent féminin grandit chaque année, est manifeste. Il serait bon de favoriser en expansion cette ville si richement dotée, qui comporte tant d'amis de l'éducation.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 3 (27 janvier 1881) : 2 (suite: 1, 3, p. 3).
8 No d'identification : 1 721

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le gouvernement doit faire creuser la rivière Nicolet et y construire un havre : c'est une question d'intérêts et d'humanité. C'est un devoir d'aider ses frères, à plus forte raison c'en est un pour un gouvernement d'aider ses subordonnés. Vu les souffrances des navigateurs obligés de jeter l'ancre à la pointe du lac, on se demande pourquoi ils n'ont pas encore de refuge. Article extrait du Sorellois, publié après l'accident du 7 novembre 1880, suit cette introduction. Comme toujours à cette époque, des bateaux attendent leur chargement de bois à l'embouchure de la rivière quand la tempête s'est déclenchée. Plusieurs bateaux ont subi des avaries, d'autres ont été entraînés sur plusieurs milles et l'un d'entre eux a été si abîmé qu'il a sombré en partie. Deux marins ont été sauvés par un steamer transatlantique qui passait par là le lendemain matin. On se sert de cet incident pour renforcer les arguments en faveur d'un havre. Notre population [de Sorel?] compte environ 500 à 600 navigateurs qui voyagent continuellement l'été entre Québec et Montréal et tous redoutent la sortie du lac Saint-Pierre vis-à-vis de Nicolet. Fin de l'extrait du Sorellois.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 5 (10 février 1881) : 2.
9 No d'identification : 1 831

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« En prévision de la prospérité que doit donner au commerce du bois le creusement de la rivière Nicolet », F. McCaffey doit bâtir un moulin à scie à l'entrée du lac Saint-Pierre dès le printemps.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 6 (17 février 1881) : 3.
10 No d'identification : 1 903

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Aux allures des glaces du Lac Saint-Pierre, tout porte à croire que le dimanche prochain, il y aura un bateau à l'embouchure de la rivière Nicolet.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 15 (21 avril 1881) : 3.
11 No d'identification : 1 947

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deux bateaux-dragueurs sont placés au pied du lac Saint-Pierre. Ils enlèvent le sable accumulé dans le chenal du fleuve et l'obstrue vis-à-vis de l'embouchure de la rivière Nicolet.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 17 (05 mai 1881) : 3.
12 No d'identification : 3 597

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Fête à La Baie. Il y a eu une réunion à la « longue pointe » pour un grand pique-nique sur les bords du lac Saint-Pierre : environ 300 participants. L'auteur s'extasie sur la beauté du lieu, de l'herbe et des arbres, du ciel et des jolies maisons blanches qui forment le village. La fanfare joue pour accompagner le dîner, puis il y a un concert proprement dit, pour lequel des amateurs jouent avec la fanfare. Celle-ci a un an et demi d'existence et elle aurait conquis le premier rang des fanfares du district. Enchantés par le succès de cette fête « de famille », les organisateurs ont résolu d'en faire une fête annuelle.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 28 (21 juillet 1881) : 3.
13 No d'identification : 3 815

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce pour demander du bois de construction en très grande quantité (chiffrée) pour les travaux du port de Nicolet. On explique tout du bois demandé : l'essence (cèdre et orme gris), la longueur, la coupe, l'équarissage, etc. Ces piles de bois devront remplir certaines conditions et être livrées à l'embouchure de la rivière Nicolet, au pied du lac Saint-Pierre, le ou vers le 15 juin 1882. Les soumissions seront reçues par les entrepreneurs des travaux du port, Cooke & Jones, avant le 1er décembre.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 45 (17 novembre 1881) : 3.
14 No d'identification : 3 845

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le pont de glace est encore solide sur la rivière, mais il est recouvert d'eau.
- La glace du lac Saint-Pierre a été emportée par le courant dans la nuit de mardi.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 51 (29 décembre 1881) : 3.
15 No d'identification : 5 305

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mardi soir, une tourmente s'est levée sur le lac Saint-Pierre et plusieurs bateaux ont été rejetés dans l'entrée de la rivière Nicolet, où ils se sont échoués.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 21 (01 juin 1882) : 3.
16 No d'identification : 5 363

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les travaux de creusement de la rivière Nicolet ont débuté vendredi. De nombreuses invitations avaient été lancées et des ecclésiastiques et des notables de Nicolet étaient présents. La réunion a eu lieu sur le quai du moulin Ball, où le propriétaire a mis son nouveau bateau, le Saint-Georges, à la disposition des gens pour se rendre sur le dragueur. Une fois les invités à bord de ce dernier, on commença les travaux, puis une collation fut servie. On rapporte les « santés » qui furent portées, en les décrivant brièvement. On a ensuite fait un tour de bateau à l'entrée du lac Saint-Pierre, à bord du bateau voyageur du dragueur. À présent que les travaux sont commencés, on croit qu'il sera bientôt possible de recevoir des bateaux de toutes sortes dans la rivière. C'est l'aboutissement d'un projet pour lequel les citoyens de Nicolet travaillent depuis 25 ans.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 26 (06 juillet 1882) : 2.
17 No d'identification : 5 429

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans la nuit de vendredi à samedi, la lame à l'entrée du lac Saint-Pierre a été si forte qu'elle a renversé le bateau dragueur et l'a submergé entièrement. Cet accident cause un retard dans les travaux de creusement de la rivière Nicolet. Le capitaine a dû aller mardi à Sorel chercher l'équipement (pompes et «scrous») pour remettre le dragueur à flots. On décrit la manoeuvre qui sera effectuée et les coûts à prévoir.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 32 (17 août 1882) : 3.
18 No d'identification : 5 441

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Antoine Gérin-Lajoie est décédé. Un long article lui est consacré. Né à Yamachiche, il a fait ses études au collège de Nicolet. On relate son temps d'études au Séminaire, qui semble s'étendre entre 1837 ou 1838 et 1843, date où il part étudier le droit à Montréal. On raconte son indignation devant les bateaux des exilés des rébellions qu'on voit passer sur le lac Saint-Pierre, son aptitude à composer des vers, les sorties de groupes du Séminaire, la composition du «Canadien Errant» (dans les dortoirs mêmes du Séminaire). Description sommaire du parc et surtout des noms des allées du parc du Séminaire (une nommée en son honneur). On parle ensuite de sa vie de journaliste, de bibliothécaire, de traducteur et d'auteur (notamment «Jean Rivard»).

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 33 (24 août 1882) : 2.
19 No d'identification : 5 492

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les élèves du Séminaire de Nicolet, les ecclésiastiques et les directeurs se sont rendus à Yamachiche pour visiter l'église et le village. M. Ball, qui les transportait à bord de son bateau à vapeur, et M. O.H. de Châtillon, les accompagnaient. La fanfare du Séminaire a joué à Yamachiche, à l'admiration générale. Les élèves ont aussi visité le collège des Frères, avant d'achever l'après-midi près du lac Saint-Pierre. On raconte en détail la visite à l'église (salut aux reliques de Sainte-Anne, description du chant, etc.), la traversée du village, l'exécution de pièces par la fanfare (près de chez un ancien du Séminaire) et l'accueil chaleureux de la ville et des Frères de Yamachiche.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 38 (28 septembre 1882) : 2.
20 No d'identification : 5 592

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La traverse du lac Saint-Pierre, entre Nicolet et Pointe-du-Lac, est prise depuis vendredi: les traversées sur glace se font sans accident depuis samedi.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 50 (21 décembre 1882) : 3.
21 No d'identification : 5 805

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les vents violents de la semaine dernière ont causé la perte d'une barge chargée de «ties», appartenant à J.B. Scott, à l'entrée du lac Saint-Pierre. Elle contenait plus de 1200 morceaux de bois et était dirigée par le capitaine Laplante: pas de pertes de vie.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 3, no 20 (31 mai 1883) : 3.
22 No d'identification : 5 957

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Lieutenant-gouverneur a nommé quelques résidents de Saint-François du Lac Saint-Pierre, comté d'Yamaska, commissaires pour la décision sommaire des petites causes de la paroisse. L'ancienne commission est révoquée.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 4, no 2 (24 janvier 1884) : 3.
23 No d'identification : 6 965

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On a retrouvé un noyé à l'entrée de la rivière, hier matin. On croit que c'est un homme de Sorel qui travaillait sur un des «dredges» du lac Saint-Pierre.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 4, no 21 (05 juin 1884) : 3.
24 No d'identification : 7 524

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
NICOLET.

MANUSCRITS: originaux, copies conformes, copies, imprimés. s.d., 1801-1989. 72 cm.

PHOTOGRAPHIES: diapositives, noir/blanc, cartes postales, imprimés. s.d., 1978-1981. 28 pièces.

CARTES & PLANS: copies, imprimés. s.d., 1954-1989. 6 pièces.

AUTRES: cassettes, bandes magnétiques. s.d., 1979. 31 pièces.

ÉTENDUE LINÉAIRE/NOMBRE DE PIÈCES: 1,72 cm.

Nicolet doit son nom à la rivière qui coule sur son territoire: elle fut baptisée en l'honneur de Jean Nicolet, célèbre découvreur et interprète.

En 1665, Arnoult de Loubias (Laubia) et Pierre Mouët, sieur de Mora (Moras) du régiment de Carignan-Salières, commencent à s'établir près de la rivière et Moras y bâtit une maison sur l'île qui porte encore son nom. En 1672, la prétention des deux seigneurs à la même seigneurie fut réglée par Talon qui concéda à Loubias la seigneurie de Nicolet.

Avec l'abolition de la tenure seigneuriale en 1845, succède le régime municipal: la municipalité de Nicolet date du 31 juillet 1855.

Le 24 décembre 1872, la ville de Nicolet reçoit sa charte et compte environ 1 450 habitants. La municipalité de la paroisse en comptait environ 1 425. Une 3e municipalité, Nicolet-Sud fut incorporé en 1930.

Cette collection a été colligée par les Archives du Séminaire.

•TITRES DE SÉRIES:

Ville de Nicolet: originaux, copies conformes, imprimés. s.d., 1846-1989. 43 pièces.

Municipalité Saint-Jean-Baptiste: originaux, copies conformes. s.d., 1859-1907. 34 pièces.

Nicolet-Sud: originaux, copies, imprimés, noir/blanc. s.d., 1978-1984. 23 pièces.

Cartes et plans: copies, imprimés. s.d., 1976-1989. 6 pièces.

Nicolet en 4 volets: originaux, copies, diapositives. 1899-1983. 54 pièces.

Notes historiques: originaux, copies, imprimés. 1867-1988. 76 pièces.

Paroisse Saint-Jean-Baptiste: copies conformes, copies, noir/blanc, cartes postales. s.d., 1801-1983. 39 pièces.

Ponts: copies conformes, copies. 1832-1981. 13 pièces.

Députés: copies conformes, copies, imprimés. s.d., 1881-1981. 12 pièces.

Établissements publics: imprimés. 1972-1987. 15 pièces.

Port Saint-François: originaux, copies. s.d., 1858-1980. 17 pièces.

Evénements tragiques: copies, imprimés. 1955-1984. 16 pièces.

Tricentenaire et centenaire de l'incorporation de Nicolet: copies, imprimés. s.d., 1972. 14 pièces.

Lac Saint-Pierre: copies, imprimés. 1971-1988. 8 pièces.

L'Île Moras: originaux, imprimés. s.d., 1980-1981. 6 pièces.

Rodolphe Duguay: copies, imprimés. 1929-1987. 37 pièces.

Audio-visuel: originaux, imprimés. 1979. 9 pièces.

Photographies: diapositive, noir/blanc, imprimés. s.d., 1895-v.1950. 5 pièces.

Coupures de presse: imprimés. s.d., 1896-1986. 45 pièces.

ACCESSIBILITÉ : Libre.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE: Répertoire sommaire.

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Archives du Séminaire de Nicolet / État général des fonds et collections conservés aux archives du Séminaire de Nicolet, C026.
25 No d'identification : 11 191

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Rapport sur la tempête de mardi dernier, par le capitaine Shert du vapeur Merritt. Il faisait la traversée entre Pointe-du-Lac et Nicolet à 11h30, alors que la tempête augmentait. Il explique les mesures qu'il a dû prendre pour maintenir son bâtiment à flot et éviter les battures. Il a vu passer des débris de barge ou de goélette et croit que les hommes du bord ont péri. Il voit le lendemain (16 octobre) 4 naufragés à Nicolet. Sur les deux rives du lac Saint-Pierre, les ravages ont été importants: toits arrachés, arbres déracinés, etc.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 47 (27 octobre 1870) : 1.
1 - 25 sur 59 résultats