Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Gosselin, Rivière
1 - 11 sur 11 résultats Imprimer
1 No d'identification : 22 035

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La récolte de la glace sur les rivières Gosselin et Nicolet a commencé cette semaine. Hommes et chevaux sont à l'oeuvre. «Fromagers, beurriers, cultivateurs, bouchers viennent en faire leur provision». Parce que l'hiver est très froid, la glace est d'environ 2 pieds d'épaisseur.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 45, no 6 (20 janvier 1911) : 2.
2 No d'identification : 10 629

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Concernant le marché public: Lors de la séance générale du conseil municipal, qui devait avoir lieu le 5 décembre et qui a eu lieu le 19, un règlement a été adopté concernant la construction de ce marché, qui servirait également d'hôtel de ville. Ce règlement autorisait la Corporation du village d'Arthabaskaville à emprunter 5000$ à cette fin, et pour le paiement de dettes (au marchand Louis Ovide Pepin par exemple, ainsi qu'aux Soeurs hospitalières de Saint-Joseph d'Arthabaskaville (250$)). Une somme de 250$ sera investie pour réparer des ponts sur la rivière Gosselin. Le montant total sera remboursable sur 30 ans. Il y aura en conséquence une taxe annuelle de 400$ sur les biens fonds et 200$ en fonds d'amortissement. Le nom des membres du conseil présents à la réunion est inscrit.
- Le règlement a finalement été défait par 14 de majorité, lors de la votation du 16 janvier (21, 3, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 1 (07 janvier 1888) : 3 (suite: 21, 3, p. 2).
3 No d'identification : 11 831

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Le conseil municipal de ce village [Arthabaskaville] demande des soumissions pour la construction des travaux en pierre destinés à appuyer le pont métallique projeté sur la rivière Gosselin». Les soumissionnaires ont jusqu'au 15 juin.
- Conflit au sujet de ce pont: «la semaine dernière le Conseil a reçu deux soumissions et a accepté celle de M.M. Gastonguay et Beauchesne, au montant de 810,00$ comme étant la plus basse». Ce montant a fait dire à certaines personnes (les noms ne sont pas mentionnés) qu'il aurait mieux valu construire un pont en bois, qui aurait été moins coûteux, affirmant que le conseil cherchait à ruiner le village. Une requête a donc été faite au conseil pour qu'il opte pour un pont en bois plutôt qu'en fer. Or, les soumissions ont déjà été acceptées et le contrat ne peut être brisé entre la corporation et les soumissionnaires. Si le conseil changeait d'idée, il «exposerait la corporation à une action en dommages pour l'inexécution d'un contrat bien et dûment valable, ce qui entraînerait en pure perte des dépenses plus considérables que la différence entre les deux genres de construction» (23, 27, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 23 (08 juin 1889) : 2-3 (suite: 23, 27, p. 2).
4 No d'identification : 14 032

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a eu une séance du conseil de ville lundi dernier. Discussion de la question des chemins: doit-on continuer le projet entrepris l'automne dernier, qui met les chemins sous le contrôle exclusif de la municipalité, ou retourner au système de l'entretien à la charge des contribuables? Un vote est pris (nous avons le nom des conseillers et la position de chacun). Par la voix prépondérante du maire, la municipalité conserve la charge des chemins. Le journal souligne que les chemins ont été mis «en très bon ordre» récemment. L'entretien des ponts et chemins de la municipalité sera effectué par un particulier, moyennant une certaine somme d'argent par année. On demandera des soumissions. Une pétition a été déposée pour la construction d'un pont sur la rivière Gosselin, dans le cordon entre le 4e
et le 5e rang d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 40 (07 septembre 1871) : 2.
5 No d'identification : 19 491

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le club Richelieu loue la plage Laliberté aux abords de la rivière Gosselin, près d'Arthabaska. On veut permettre à la jeunesse de profiter des bienfaits de la baignade durant les temps chauds.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 90, no 30 (12 juillet 1956) : 17.
6 No d'identification : 20 630

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Arthabaska, un fonds industriel de 150 000 $ sera constitué pour résoudre le problème de l'eau. Cette somme servira aussi à la construction d'une nouvelle voie carrossable entre Arthabaska et Victoriaville et à l'élargissement du pont de la rivière Gosselin.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 95, no 45 (26 octobre 1961) : 17.
7 No d'identification : 21 879

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Arthabaska, on projette de creuser un lac artificiel en utilisant l’eau de la rivière Gosselin.

- L’article comprend une photographie de la portion de terrain qui pourrait se voir creusée afin de permettre de construire les approches du futur pont de la rue Gosselin.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 101, no 37 (23 août 1967) : 9.
8 No d'identification : 22 072

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le chemin de Victoriaville au pont Bourbeau sera macadamisé et un pont de fer sera construit sur la rivière Gosselin. C'est ce qui a été décidé au conseil d'Arthabaskaville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 45, no 12 (03 mars 1911) : 2.
9 No d'identification : 22 717

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À la dernière séance du conseil municipal d'Arthabaskaville, on a résolu de reconstruire le pont sur la rivière Gosselin. Considération des trois soumissions pour les travaux, accordés à MM. Pépin et Michaud pour 500$ (36, 41, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 36, no 39 (12 septembre 1902) : 2 (suite: 36, 41, p. 2).
10 No d'identification : 22 787

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le conseil municipal d'Arthabaskaville, lors de sa séance spéciale, a décidé d'emprunter à la Banque Molson une somme de 700$ pour le coût du pont construit sur la rivière Gosselin.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 36, no 52 (12 décembre 1902) : 2.
1 - 11 sur 11 résultats