Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Gentilly
1 - 25 sur 287 résultats Imprimer
1 No d'identification : 74

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, 3e partie.
L'installation du premier pionnier entraîne bientôt l'arrivée d'une forte émigration.
- Le manque de terres dans les seigneuries force la jeunesse à partir vers les États-Unis qu'elle n'aurait jamais dû connaître : les Bois-Francs sont une alternative.
- Trois pionniers venus de Saint-Grégoire joignent Leclerc dans Standfold.
- Un habitant de Baie-du-Febvre (Jean-Baptiste Lalonde) et son fils de Bulstrode ouvrent une terre dans Somerset, et le printemps suivant (1836), sa famille le rejoint. D'autres pionniers arrivent lentement.
- Ennui et isolement des colons, mais l'appel patriotique pour « s'emparer du sol » les fait partir l'espoir au coeur.
- Les premières semences donnent lieu à des belles récoltes qui font dire que la terre est très fertile. Le bruit s'en répand dans les paroisses du district de Trois-Rivières : arrivée de nouvelles familles dans les Bois-Francs.
- La colonisation se fait au prix de grandes souffrances.
- Difficultés pour atteindre les terres : il faut traverser la savane de Blandford, et surtout de Stanfold, qui n'est praticable qu'à pied et dans les saisons froides (marais). Chemin des colons couvert de branches pour passer à travers les bourbiers.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 8 (03 février 1900) : 1.
2 No d'identification : 87

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, suite (5).
Épuisement physique dû aux voyages de ravitaillement.
- La perlasse et la potasse, inutiles sur les lieux de colonisation à cause des défauts d'approvisionnement, deviennent des objets d'échange si on va traiter soi-même ailleurs (Gentilly).
- De nombreux colons vont donc vendre la cendre et le salt, au prix d'un long chemin et de brûlures occasionnées par le salt mal emballé.
- Les femmes recueillaient des herbes, racines et baies pour nourrir la famille. Misère des familles.
- Les colons sont sans prêtres. Néanmoins, ils trouvent consolation dans la prière.
- Une croix était plantée en terre à Somerset où plusieurs se réunissaient le dimanche pour des prières en commun.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 10 (17 février 1900) : 1.
3 No d'identification : 95

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, suite (6) :
Les récoltes de l'automne permettent bientôt de passer des hivers plus facilement.
- Après 5 ou 6 ans de privation, les marchands réussissent à garder suffisamment de marchandises pour fournir la population.
- Construction d'un moulin à Somerset, arrivée du premier prêtre.
- Les obstacles ont altéré de nombreuses santés, mais la colonisation a résisté aux épreuves.
- Importance de l'organisation paroissiale, en particulier en milieu de colonisation.
- Importance des industries de potasse et perlasse, dont le premier établissement est dû à un colon de Bécancour. Première messe de Somerset, 1837, par le curé de Gentilly. Moulin à farine, qui sert aussi pour la messe.
- Chapelle en 1840-41.
- Éloge du premier curé de Somerset. Dessert aussi la mission de Saint-Louis de Blanford. Ses voyages entre les deux lieux.
- Arrivée du notaire (venu de Bécancour), qui instaure la première école, puis du médecin (venu d'Yamachiche).

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 11 (24 février 1900) : 1.
4 No d'identification : 695

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Soeurs de l'Assomption de Gentilly organisent une soirée récréative à l'occasion de la fête du curé. Le programme de la soirée, exécuté par les élèves, est détaillé : pièces de musique, chants, petite comédie... Quelques prêtres étaient présents, en plus d'une assistance nombreuse.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 9 (04 avril 1934) : 4.
5 No d'identification : 801

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Souhaits de circonstance aux gens de Nicolet pour les Fêtes de la part du député de Nicolet (L. Dubois) résidant à Gentilly, du député de Nicolet (A. Gaudet) résident à Aston Jonction. Voeux plus généraux du chef de l'opposition et député de Trois-Rivières M.-L. Duplessis. Ce dernier a fait un petit discours sur la volonté de Dieu, les assises de la vie sociale et économique, etc., et offert ses voeux de prospérité, de bonheur, etc.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 2 (20 décembre 1933) : 1 (suite: 1, 3, p. 1).
6 No d'identification : 893

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'Association du Notariat du district des Trois-Rivières a tenu une de ses assemblées régulières à Nicolet, à l'invitation des notaires de la ville. Les visiteurs sont allés saluer les autorités civiles et religieuses, ont été reçus au Séminaire, ont tenu leur réunion au Palais de justice, ont profité d'une réception chez un notaire de Nicolet, et ont fait un souper champêtre au port Saint-François. On identifie les notaires et leurs fonctions : certains sont de Nicolet, Saint-Léonard d'Aston, Saint-Wenceslas, Gentilly, les autres de la rive nord.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 18 (15 août 1934) : 1.
7 No d'identification : 933

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée des éleveurs de renards des Cantons de l'Est à Gentilly. Des éleveurs des comtés de Nicolet, Arthabaska, Mégantic et Lotbinière se sont réunis à la salle Rheault, mise à leur disposition par le maire. Ouverture de l'Assemblée par le maire, qui accueille les officiers de l'organisation et les éleveurs. Le docteur Rajotte, médecin-vétérinaire de Saint-Hyacinthe et expert dans l'élevage des animaux à fourrure, a fait une conférence : il traite surtout de la nourriture à donner au renard, de la construction des enclos et des maladies du renard. De nouveaux membres s'inscrivent, on nomme de nouveaux officiers. Remerciement aux curés des diocèses de Nicolet et Québec qui ont appuyé la tenue de ce rassemblement et encouragé une forte participation. Le Dr Rajotte se rendra visiter les renardières et tenir des assemblées dans les districts.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 19 (05 septembre 1934) : 2.
8 No d'identification : 1 036

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Décès d'un natif de Gentilly, président et fondateur de la Riverside Foundry Inc. et ex-président de la section Saint-Denis de la Société Saint-Jean-Baptiste. Il a étudié au Séminaire de Nicolet, a été voyageur pour la maison Percival, représentant puis gérant de la Fonderie Suprême de Pont-Rouge avant de fonder son entreprise.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 1.
9 No d'identification : 1 041

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les énumérateurs sont à préparer les listes électorales fédérales du comté de Nicolet, conformément à la nouvelle loi du cens électoral voté au cours de la dernière session fédérale. Les comtés de Nicolet et Yamaska étant démembrés, les paroisses de ces comtés sont réunies pour former le nouveau comté de Nicolet-Yamaska. Il y a au total 48 municipalités, divisées en 93 arrondissements de scrutin. Population approximative du nouveau comté : 39 219. On publie ensuite la liste des énumérateurs de chaque municipalité, telle que fournie par le registraire. La liste indique les comtés, les municipalités et paroisses concernées, le nombre de polls par municipalité ou paroisse, le nom et l'activité professionnelle des énumérateurs (cultivateurs, maires, secrétaires trésoriers, notaires, syndics des écoles, avocats, médecins, agronomes, membres de commissions scolaires, etc.).

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 2.
10 No d'identification : 1 041

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les énumérateurs sont à préparer les listes électorales fédérales du comté de Nicolet, conformément à la nouvelle loi du cens électoral voté au cours de la dernière session fédérale. Les comtés de Nicolet et Yamaska étant démembrés, les paroisses de ces comtés sont réunies pour former le nouveau comté de Nicolet-Yamaska. Il y a au total 48 municipalités, divisées en 93 arrondissements de scrutin. Population approximative du nouveau comté : 39 219. On publie ensuite la liste des énumérateurs de chaque municipalité, telle que fournie par le registraire. La liste indique les comtés, les municipalités et paroisses concernées, le nombre de polls par municipalité ou paroisse, le nom et l'activité professionnelle des énumérateurs (cultivateurs, maires, secrétaires trésoriers, notaires, syndics des écoles, avocats, médecins, agronomes, membres de commissions scolaires, etc.).

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 24 (21 novembre 1934) : 2.
11 No d'identification : 1 056

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Plusieurs changements ont lieu dans le diocèse de Nicolet, par ordre de l'évêque Mgr Brunault. Le curé de Saint-François-du-Lac est décédé; il est remplacé par le curé de Sainte-Eulalie. Le curé de Sainte-Cécile est nommé à Sainte-Eulalie. Le chapelain des Frères du Sacré-Coeur de Victoriaville est nommé curé à Sainte-Cécile, tandis que le vicaire de Gentilly le remplace comme chapelain. Le vicaire de Saint-François du Lac est nommé à Gentilly. Les vicaires de Yamaska et Saint-Grégoire changent de paroisse entre eux.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1934) : 2.
12 No d'identification : 1 071

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un charretier, nouvellement installé à Gentilly, fera le « service des malles » de Sainte-Angèle à Gentilly.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1927) : 3.
13 No d'identification : 1 072

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des employés du gouvernement de Québec ont donné des conférences aux fermières de Gentilly. Ces conférences étaient suivies de projections lumineuses qui ont intéressé tout le monde.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1927) : 3.
14 No d'identification : 1 552

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Accident à Saint-Cyrille-de-Wendover. Une automobile conduite par un résident de Saint-Lucien est venue « tomber dans un fossé » devant un résidence privée. Le conducteur a eu le visage égratigné en maints endroits, mais ne souffre d'aucune blessure grave.
- Accident dans le premier rang de Gentilly : un garçon de sept ans qui revenait de l'école a été heurté par une automobile qui l'a projeté au sol. Le conducteur, le maire de Saint-Pierre-les-Becquets, a tout de suite emmené l'enfant chez lui et a appelé un médecin. On a ensuite conduit l'enfant à Trois-Rivières par précaution, au Normand-Cross. Diagnostic : plusieurs blessures au visage, fracture du bras droit, affaiblissement, mais le tout n'inspire aucune crainte.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 4 (28 avril 1927) : 4.
15 No d'identification : 1 573

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La beurrerie a été transportée de la rivière Gentilly à la grande côte.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 14 (08 mars 1910) : 1.
16 No d'identification : 1 601

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Funérailles d'une jeune fille de 25 ans à Gentilly. Ancienne élève « de notre couvent », elle était membre des Enfants de Marie. La bannière de cette association précédait le cercueil et les rubans de la bannière étaient portés par diverses demoiselles. En plus du porteur de la croix, on nomme quatre autres demoiselles qui portent « des rubans ».

Référence
Le Regard, vol. 1, no 7 (19 mai 1927) : 3.
17 No d'identification : 1 611

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résultats électoraux provinciaux dans le comté de Nicolet : le mandat de J.A. Savoie est renouvelé. On publie en détail les majorités obtenues dans chacune des paroisses par les deux candidats. Pour montrer le taux de satisfaction, on imprime le même type de résultats pour 1923, afin de permettre la comparaison.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 8 (26 mai 1927) : 1.
18 No d'identification : 1 701

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une réception donnée à Gentilly en l'honneur d'un couple en voyage de noce est animé par des chansons, un réveillon et se termine par « le concert du radio ».

Référence
Le Regard, vol. 1, no 6 (12 mai 1927) : 3.
19 No d'identification : 1 714

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On a cru que le train reliant Arthabaska à Trois-Rivières changerait l'horaire de ses voyages, comme des rumeurs l'ont répété récemment, mais ce n'est pas le cas. Cependant, les gens de Gentilly entre autres sont d'avis que si le train partait d'Arthabaska à 7 h du matin et de Doucet's Landing à 4 h de l'après-midi, comme cela avait été évoqué, l'horaire serait plus avantageux pour le public.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 4 (03 février 1881) : 3.
20 No d'identification : 1 739

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La nouvelle compagnie de chemin de fer du lac Champlain et Saint-Laurent va continuer sa ligne de Saint-Guillaume à Nicolet et jusqu'à Trois-Rivières dès le printemps. Tous les hommes d'affaires souhaitent la réalisation rapide de ce projet. Les paroisses de Saint-Grégoire, Bécancour, Sainte-Angèle, Saint-Célestin et Gentilly ont livré au cours de l'hiver pour 100 000$ de foin, et la compagnie du Grand-Tronc a dû recevoir 55 000$ pour transporter ce foin aux États-Unis. La Baie-du-Febvre a vendu à elle seule pour l'année, en foin, grain et fromage, pour un montant rond de 100 000$. Nicolet, Sainte-Monique et Saint-Zéphirin ont produit ensemble pour 300 000$ et elles seraient toutes clientes de cette ligne de chemin de fer. Il y aurait même davantage de produits si l'on tient compte des nouvelles fromageries à établir et du développement rapide des industries.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 8 (03 mars 1881) : 2.
21 No d'identification : 1 850

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une fromagerie est en construction à Gentilly, sur le troisième rang. Le propriétaire est M. Irénée Beaumier.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 19 (29 mars 1910) : 4.
22 No d'identification : 1 930

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nouvel article sur l'industrie du fromage. Il parle de l'importance d'engager un bon fromager et des difficultés qu'il y a à en trouver. Il explique aussi certaines des qualités et aptitudes de ces fromagers. Il raconte entre autres comme Gentilly a pu embaucher un excellent fromager pour l'année actuelle. Il explique ensuite comment on peut savoir si l'on fait du bon fromage, et l'importance du marché de Montréal dans ce domaine. Il raconte une anecdote personnelle, illustrant comment un acheteur avait choisi le fromage de La Baie (qu'il fait à sa fromagerie), le revendant sous l'étiquette de fromage de l'Ontario. Il démontre que la routine et l'imitation, « on vend le fromage au même prix que les autres », n'est pas une justification, ou un signe de qualité, mais la pire menace pour une fromagerie. Il ne veut pas faire de sa fromagerie une justification des fromageries en général.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 16 (28 avril 1881) : 2 (suite: 1, 16, p. 3).
23 No d'identification : 1 940

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un nouvelle fromagerie a été établie par J. B. Morin dans la paroisse de Gentilly.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 16 (28 avril 1881) : 3.
24 No d'identification : 3 752

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce les changements ecclésiastiques dans le diocèse des Trois-Rivières. Un missionnaire est nommé à Saint-François, village des Abénaquis. Plusieurs promotions de vicaires à des cures ou à de nouveaux vicariats, et nominations de nouveaux vicaires s'effectuent. Paroisses de la région concernées par des changements : Saint-Eugène de Grantham, Stanfold, Sainte-Perpétue, Saint-Rémi de Tingwick, Saint-Guillaume, Saint-David, Kingsey Falls, Warwick, Gentilly, Saint-Thomas, Drummondville, Saint-Pierre-les-Becquets, Sainte-Monique, Séminaire de Nicolet.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 39 (06 octobre 1881) : 3.
25 No d'identification : 3 830

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les élections sont finies. Résultats dans le comté de Nicolet : M. Houle est réélu avec une majorité de 11 voix (tableau donnant les résultats par villages). Résultats dans le comté d'Yamaska : M. Wurtele est réélu avec 245 voix de majorité (tableau donnant les résultats par villages). Résultats provinciaux : les conservateurs ont gagné par 52 sièges contre 11 aux libéraux. Un article à propos du candidat défait dans Yamaska. Quatre articles racontant la défaite des libéraux / la victoire des conservateurs dans plusieurs comtés. Tableau résumant les élus du 2 décembre dans tous les comtés de la province. Le libéral Watts l'a emporté dans le comté de Drummond et Arthabaska par 48 voix de majorité : il n'y a ni commentaires ni tableaux des votes.
- Il y a eu une révision par la cour des votes dans Nicolet : Houle demeure élu, par une majorité de 23 voix.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 48 (07 décembre 1881) : 2 (suite: 1, 48, p. 3; 1, 49, p. 3).
1 - 25 sur 287 résultats