Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Arthabaska
1 - 25 sur 3469 résultats Imprimer
1 No d'identification : 57

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs : 1er volet d'une série qui relate l'histoire de la région.
En 1843, il y a 1062 colons à Somerset. Population semblable à Stanfold et Arthabaska. Conditions socio-économiques et origines des premiers colons. Description des misères des premiers arrivants.
- Entraide et charité pour la deuxième génération de migrants.
- Marchands remplissent les magasins de denrées mais les immigrants sont trop nombreux et la demande est trop forte pour soulager les besoins.
- Coupe des arbres et feu pour réduire en « salt », cette cendre qu'on portait aux marchands de l'endroit qui sert pour fabriquer potasse et perlasse.
- Seule ressource avec sirop d'érable.
- Habitants recevaient en échange des provisions de bûches + vêtements.
- Manque absolu de chemins pendant l'été (isolement) empêche les marchands de s'approvisionner et d'expédier leur alcalis au marché. Manque de denrées force les habitants à franchir à pied la savane pour s'approvisionner dans les paroisses du bord du fleuve. Trajet par bandes de 10-15 hommes. Description des conditions difficiles du périple.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 6 (20 janvier 1900) : 1 (équivaut à vol. 2, #2).
2 No d'identification : 62

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
District d'Arthabaska : Cour supérieure #144. Faillite du ferblantier Élisée Bourque du village de Plessisville. Sera entendu au palais de justice d'Arthabaska.
- La société « Bourque et Roberge » est dissoute par la faillite de M. Bourque. M. Camille Roberge continuera seul les affaires de l'ancienne société.
- Nomination des curateurs de la faillite Bourque.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 6 (20 janvier 1900) : 2 (suite: 1, 5, p. 2; 1, 8, p. 2).
3 No d'identification : 67

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'histoire des Bois-Francs, 2e partie. Évocation du courage des ancêtres fondateurs venus de France.
- Relation de la découverte du territoire : les pionniers prennent possession des terres habitables qui forment la partie des Cantons de l'Est connue sous le nom de Bois-Francs. Bois-Francs : nom donné au départ aux seuls cantons de Somerset, Stanfold et d'Arthabaska, mais cette dénomination s'est ensuite étendue aux cantons d'Inverness, Halifax, Chester, Warwick et de Ham. Noms à consonance anglophone mais on y respire l'air de la patrie...
- Forêts connues dès avant 1830...
- Habitant de Saint-Pierre-les-Becquets est venu l'hiver en raquettes pour piéger au bord de la rivière Blanche. Plusieurs chasseurs visitent le territoire avant de s'installer. Édouard Leclerc, de Saint-Grégoire, remonte la rivière du Loup (une branche de la rivière Nicolet qui traverse cantons de Stanfold et d'Arthabaska) en 1832 ou 1833 pour s'installer à Stanfold. Leclerc est le premier à s'installer et à construire sa demeure sur le territoire des Bois-Francs.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 7 (27 janvier 1900) : 1.
4 No d'identification : 83

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, suite (4).
Entretien du chemin des colons durant l'hiver par corvée : on battait la neige pieds nus. Difficultés de glacer le chemins, difficultés d'emprunter le chemin à pied ou en voiture.
- Les vastes lieux disponibles permettent l'installation de nombreux colons. Les arrivées se font surtout l'hiver. On fait une récolte et la famille vient rejoindre le colon l'hiver suivant.
- 1843 : 102 âmes à Somerset, accroissement semblable dans Stanfold et Arthabaska.
- Les arrivants sont des gens pauvres, sans avances monétaires et avec peu d'outils et quelques provisions.
- Vie commerciale peu vigoureuse au début.
- Disette et misère souvent constatées. Charité et entraide entre anciens et nouveaux colons.
- Le défrichement avance rapidement. Développement de la production de potasse et perlasse.
- Mauvais approvisionnement et augmentation de l'émigration : pénuries fréquentes chez les marchands.
- Pénibles voyages de ravitaillement en groupe dans les paroisses du bord du fleuve.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 9 (10 février 1900) : 1.
5 No d'identification : 106

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, suite (8).
L'alarme étant donnée, on organise des recherches, mais on ne retrouve le curé et son compagnon qu'après leur décès. Soigné, le troisième voyageur survit.
- On ramène les restes du curé et de son compagnon à Somerset où ils sont enterrés.
- Il faut à présent parler des deux plus grands obstacles que rencontrèrent les colons.
- Premier obstacle : le manque de chemins. Rappel des difficultés de transport connues par les colons et des ralentissements que cette situation impose à toute entreprise de colonisation.
- Sir D.Daly réussit à faire ouvrir le chemin provincial d'Arthabaska en 1848. Il traverse plusieurs cantons et entraîne le développement de six paroisses vivantes et actives.
- Le chemin de fer du Grand-Tronc est une autre voie d'accès des Bois-Francs. Il donne le dernier élan vers la prospérité.
- Comparaison du temps et des conditions de transport dans les Bois-Francs.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 13 (10 mars 1900) : 1.
6 No d'identification : 152

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Présentation de statistiques de population du canton de Somerset. Statistiques détaillées de 1838 (avec le nom des chefs de familles), statistiques comparatives de cantons pour la même année (Stanfold, Arthabaska). Statistiques globales des trois cantons pour 1851 et des quatre cantons (division Somerset-Nord et Somerset-Sud) pour 1861.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 19 (21 avril 1900) : 2.
7 No d'identification : 232

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le député de Drummond-Arthabaska à Ottawa a reçu une subvention pour le chemin de fer entre le « Maine Central », à Dudswell, et le Grand Tronc, à Victoriaville. Les justiciables du comté de Mégantic pourront aller directement en chemin de fer au chef-lieu du comté.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 32 (21 juillet 1900) : 3.
8 No d'identification : 236

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce un concert-opéra dans la salle du collège du Sacré-Coeur à Arthabaska. Il s'agit du même concert qui a déjà été donné à Victoriaville. On y décrit les coûts, le système de réservation des places. Sir Wilfrid et Lady Laurier, présents à Arthabaska, y assisteront.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 33 (28 juillet 1900) : 2.
9 No d'identification : 275

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il se tient un bazar à Arthabaskaville. Le 22 courant, les amateurs de la localité donnent un concert au palais de justice au profit du bazar.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 32 (21 juillet 1900) : 3.
10 No d'identification : 335

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Louis Lavergne est finalement élu par acclamation dans Drummond et Arthabaska.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 46 (03 novembre 1900) : 2.
11 No d'identification : 364

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Albert Hamel, marchand de meubles sur la rue Notre-Dame. Il vend et répare.

- J.C Martin, opticien, orfèvre et bijoutier. Il vend entre autres des lunettes, des montres et des horloges et il en répare.
- Les pelleteries Beaudet & Maheu d'Arthabaska offrent des manteaux et accessoires en fourrure.
- F.X. Couture, entrepreneur de pompes funèbres qui se charge aussi de l'ensevelissement et de l'embaumement (Victoriaville). Pour avoir des prix de cercueils et autres services, voir 1, 3, p.3.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 1 (23 novembre 1907) : 1.
12 No d'identification : 366

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Conférence agricole donnée par le Dr Grignon de Sainte-Adèle. Des cultivateurs et des citoyens de la ville étaient présents.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 1 (23 novembre 1907) : 2.
13 No d'identification : 390

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura une séance intitulée « Un voyage à Rome et en Terre sainte », organisée par la Société des récréations, accompagnée de 300 projections lumineuses.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 3 (07 décembre 1907) : 2.
14 No d'identification : 398

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Conseil du comté d'Arthabaska sous la présidence du préfet et maire de Ste-Victoire. Le nom de tous les maires présents est mentionné.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 4 (14 décembre 1907) : 2.
15 No d'identification : 407

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité de Mme Picard, qui a reçu un assortiment de bonbons, biscuits, fruits frais, huîtres, cigares et tabac.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 5 (21 décembre 1907) : 2.
16 No d'identification : 411

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« M. Albert Blanchet vient d'ouvrir un salon de barbier dans la bâtisse de Courval. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 6 (28 décembre 1907) : 2.
17 No d'identification : 412

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mr M.A. Suzor Côté, artiste d'Arthabaska, remporte du succès avec ses tableaux exposés à Montréal. Les grands quotidiens de la métropole font les plus grands éloges du peintre et de ses oeuvres.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 6 (28 décembre 1907) : 2.
18 No d'identification : 418

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée des contribuables du quartier Nord d'Arthabaska. MM. de Courval et Blanchet ont été nommés candidats pour les élections prochaines.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 7 (04 janvier 1908) : 2.
19 No d'identification : 422

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos des prochaines élections municipales et des précédentes, où il y aurait eu entre autres des acheteurs de votes. Il est question ensuite d'un des candidats, M. Talbot, qui est vendeur de boissons. Le journaliste se demande si cette fonction de Talbot, qui peut distribuer du whisky aux électeurs, aura une influence sur les résultats du vote. Les trois autres candidats sont MM. Courval, Blanchet et Vallières.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 8 (18 janvier 1908) : 2.
20 No d'identification : 424

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Arthabaska reçoit régulièrement le nouveau quotidien L'Action Sociale. La Gazette d'Arthabaska propose de s'abonner à ce journal catholique.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 8 (18 janvier 1908) : 3.
21 No d'identification : 454

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résultats d'une élection municipale serrée visant à déterminer les deux conseillers pour le quartier nord de la ville. Il est question des candidats, du nombre de votes qu'ils ont reçus et de la fête qui a suivi.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 9 (25 janvier 1908) : 2.
22 No d'identification : 462

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un contribuable décrit l'implication de M. Vallières, le nouveau conseiller dans Arthabaska, dans les transactions de MM. Pépin & Michaud avec la municipalité en 1904. Ces transactions favorisaient l'intérêt privé au détriment des contribuables.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 10 (01 février 1908) : 2.
23 No d'identification : 464

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« M. J.B. Ouellet fera construire au printemps au coin de la rue de l'église et du palais de justice, un grand magasin à départements qui pourra rivaliser avec ceux des grandes villes. »
- Liste de matériaux disponibles (différents tissus surtout) avec leur prix respectif (1, 18, p.3). Autre liste d'articles avec leur prix (1, 33, p.3).
- Dans une publicité, il est dit : « Nous ne vendons que pour du comptant mais à bon marché. » Cette même publicité illustre la Maison Ouellet à l'aide d'un dessin. (5, 29, p.2)

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 13 (22 février 1908) : 2.
24 No d'identification : 473

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Chevaliers de Colomb d'Arthabaska, un ordre encore nouveau dans la municipalité, a fait une excursion à Trois-Rivières pour passer l'épreuve des deuxième et troisième degrés. Le nom des nouveaux membres est mentionné.
- Le nom de ceux qui ont pris part à l'excursion est mentionné plus loin, soit dans le bas de la quatrième colonne.
- Autre excursion à Trois-Rivières, cette fois le 10 mai 1908. Tous sont admis. Prix aller-retour : 1,00$ et demi-prix pour les enfants.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 12 (15 février 1908) : 2.
25 No d'identification : 477

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un atelier de reliure est installé dans le soubassement du bloc Courval. Pour faire exécuter un travail dans ce domaine, faire appel à J.F. Taschereau, imprimeur et relieur.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 14 (29 février 1908) : 2.
1 - 25 sur 3469 résultats