Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Drummondville
1 - 25 sur 9524 résultats Imprimer
1 No d'identification : 339

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le ministère des Travaux publics demande des soumissions pour la construction d'un édifice pour bureau de poste à Drummondville. La date limite est le 12 novembre inclusivement et chaque soumissionnaire doit fournir un chèque « pour une somme égale à 10% du montant » qui lui sera remis si sa soumission n'est pas acceptée.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 46 (03 novembre 1900) : 2.
2 No d'identification : 385

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« MM. Grégoire & Frères, propriétaires de l'hôtel "Manoir Drummond", ouvriront leurs portes, le seize décembre prochain. Drummondville va posséder un des hôtels les plus modernes des cantons de l'Est. »
- Banquet à l'occasion de l'ouverture de l'hôtel, le 20 février 1908 (1, 11, p.3).

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 2 (30 novembre 1907) : 3.
3 No d'identification : 394

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La compagnie « Campbell MacLaurin Lumber » établira une succursale qui engagera plus de 30 employés, « ce qui portera à près de 600 les ouvriers qui trouveront de l'ouvrage dans les diverses industries de la ville ».

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 3 (07 décembre 1907) : 3.
4 No d'identification : 395

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Le bloc Pelletier, [...] édifice en pierres à ciment, le seul du genre à Drummondville, sera terminé sous peu. » Il sera loué en partie par la banque Molson.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 3 (07 décembre 1907) : 3.
5 No d'identification : 396

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un banquet donné à l'occasion de la bénédiction de l'église. « Monseigneur de Nicolet et des sommités politiques [y] assisteront [...]. » Les festivités dureront 3 jours. Pour savoir le programme détaillé de ces trois journées, voir 1, 4, p.2. Pour connaître le nom des personnes présentes et le déroulement des activités une fois l'événement terminé, voir 1, 5, p.2. Le 19 décembre est même déclaré fête civique, ce qui fait que les commerces et industries seront fermés.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 3 (07 décembre 1907) : 3.
6 No d'identification : 401

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Frères de la Charité, fondateurs du collège de Drummondville, fêteront leur centième anniversaire.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 4 (14 décembre 1907) : 3.
7 No d'identification : 402

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Les commissaires d'école ont décidé de construire, au printemps, un superbe édifice pour loger les élèves. » L'ancienne école serait transformée en hospice.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 4 (14 décembre 1907) : 3.
8 No d'identification : 410

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« La société Manseau-Duguay, agents généraux pour les assurances et les immeubles, vient d'être dissoute par consentement mutuel. M. Charles Manseau continuera seul les affaires de la société. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 5 (21 décembre 1907) : 3.
9 No d'identification : 459

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Élections municipales dans trois quartiers. Les résultats précis sont indiqués.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 9 (25 janvier 1908) : 3.
10 No d'identification : 465

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Napoléon Garceau a été réélu maire pour un quatrième terme. Il aura contribué à l'avancement de Drummondville comme ville industrielle prospère.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 11 (08 février 1908) : 3.
11 No d'identification : 466

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Partie de whist au profit de la St-Vincent de Paul.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 11 (08 février 1908) : 3.
12 No d'identification : 467

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une grande mascarade se tiendra à la patinoire de l'aréna, avec fanfare et prix à gagner.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 11 (08 février 1908) : 3.
13 No d'identification : 486

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mascarade à l'aréna pour clôturer le carnaval.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 16 (14 mars 1908) : 3.
14 No d'identification : 505

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« M. Garceau, avocat [...], vient de démissionner comme maire de Drummondville, pour n'avoir pas à ratifier certains certificats de licence octroyés par le Conseil de ville, inconsidérément. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 21 (18 avril 1908) : 2.
15 No d'identification : 571

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une « Dame ou Demoiselle active » peut trouver une position pour représenter le « vêtement corset, fondation Nu Bane ». L'emploi est proposé par une dame de Drummondville (adresse d'une boîte postale où postuler) et l'entraînement est offert gratuitement.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 1 (06 décembre 1933) : 2.
16 No d'identification : 855

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Présentation du candidat libéral dans les comtés de Drummond et Arthabaska, M. L.P. de Courval. Son discours est en français, avec la version anglaise à côté.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 44 (26 septembre 1908) : 1.
17 No d'identification : 881

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Ouverture de la campagne électorale dans les comtés de Drummond et Arthabaska. Elle a été ouverte par une assemblée contradictoire à St-Paul de Chester. Il est question dans l'article du discours de M. Courval et de M. Lavergne, ainsi que M. Beaudry et de M. Dépocas qui appuient les candidats précédents.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 44 (26 septembre 1908) : 2.
18 No d'identification : 911

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M Louis Lavergne, qui était le député à la fois de Drummond et d'Arthabaska avant les élections de 1908, n'est plus désormais que le député de Drummond.
- Pour voir en détail les résultats du scrutin dans Arthabaska, voir tableau (plus loin dans la même page).

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 49 (01 novembre 1908) : 2.
19 No d'identification : 947

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Sept nouveaux prêtres ont été ordonnés par Mgr Brunault à Nicolet durant la saison. Quatre sont rattachés au Séminaire, deux sont vicaires à Drummondville et un à Bécancour.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 20 (19 septembre 1934) : 1.
20 No d'identification : 990

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Motion a été faite devant la Cour Supérieure pour audition sur objections préliminaires, le neuvième jour de décembre courant dans la contestation de l'élection de Drummond et Arthabaska. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 2, no 2 (04 décembre 1908) : 2.
21 No d'identification : 1 050

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le premier article, signé par Camille Duguay, le directeur, explique les conditions de fondation du journal Le Regard. Il provient d'une querelle qui a séparé les dirigeants du journal de Drummondville La Parole. Les péripéties de cette affaire sont rapportées. Il en ressort que les propriétaires de La Parole ne s'intéressent pas aux habitants de Drummondville et ne prisent pas l'attachement du fondateur M. Duguay, à leur endroit, ni la popularité dont jouit ce dernier. Il a fini par quitter La Parole et fonder Le Regard. Il se permet de répliquer et de se moquer d'un article de M. P.E. Rioux, de La Parole, qui semble être son principal détracteur. En fin d'article, il annonce qu'il veut poursuivre avec Le Regard l'oeuvre entreprise dans les premiers temps de La Parole, en collaboration avec les citoyens de Drummondville. Il entend aussi soutenir les causes éducationnelles, patriotiques et religieuses qui lui tiennent à coeur.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1927) : 1.
22 No d'identification : 1 051

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deux lettres sont publiées pour appuyer Camille Duguay. La première est une copie conforme de la missive envoyée au directeur-gérant de La Parole et exprime clairement deux opinions : l'auteur n'achetait ce journal qu'à cause du travail de M. Duguay et il considère que celui-ci a été volé de son bien lorsqu'on l'a renvoyé de La Parole. La seconde lettre soutient que M. Duguay était le vrai fondateur de La Parole, le plus dévoué de ses artisans et rédacteurs, et donne son avis sur M. Rioux sans aucun ménagement. Tous deux semblent prêts à appuyer Le Regard.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1934) : 1.
23 No d'identification : 1 052

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article sur les progrès réalisés à Drummondville depuis 10 ans. L'état financier de la ville, pour la période finissant au 31 décembre 1926, vient d'être déposé au Conseil de ville. On a fouillé dans les états financiers des 10 dernières années pour établir des comparaisons. Publication des données concernant mars 1917 et mars 1927 : évaluation imposable, actif de la ville, recettes ordinaires, dépenses ordinaires, dette totale. Les recettes ordinaires ont quintuplé, la valeur de la propriété a quadruplé, la dette a augmenté, de même que la capacité de payer et les recettes ordinaires font pour la première fois plus de 100 000$. Dans le même temps, augmentation de la population, et formation autour de Drummondville d'une « couronne » de villages. On peut se féliciter des progrès réalisés. Il ne faut pas oublier qu'il y a toujours des pauvres, que le bonheur accru n'est pas garanti par l'accroissement des affaires, que le progrès engendre de nombreux maux et qu'à tout cela il faut remédier.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1934) : 1.
24 No d'identification : 1 053

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Drummondville n'a pas d'hôtel de ville.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1927) : 1.
25 No d'identification : 1 054

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Lors de funérailles, la bannière des Dames de Sainte-Anne accompagne la dépouille d'une des membres. Il y a donc un groupe des Dames de Sainte-Anne à Drummondville, de même qu'une confrérie du Tiers-Ordre.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 1 (07 avril 1927) : 1.
1 - 25 sur 9524 résultats