Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Danville
1 - 25 sur 67 résultats Imprimer
1 No d'identification : 1 489

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mascarade à la patinoire de Danville. Plusieurs personnes de Victoriaville étaient présentes.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 10 (25 février 1910) : 1.
2 No d'identification : 5 608

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Fête en l'honneur du supérieur du Séminaire de Nicolet, le mardi. La salle trop petite a réduit l'assistance aux ecclésiastiques et aux élèves. On donne une liste des membres du clergé présents à cette fête et le lieu de leur affectation: Pierreville, Saint-François, Saint-Zéphirin, la Baie, Sainte-Ursule, Danville, Saint-Grégoire, Richmond, Saint-Norbert, Saint-Wenceslas, Saint-Cyrille, Sainte-Hélène, Sainte-Angèle, Saint-Pie, Sainte-Perpétue, Sainte-Clothilde, Saint-Albert, Yamaska, Saint-Sévère, Saint-Rémi, Sainte-Anne, Saint-Barnabé, Trois-Rivières, Yamachiche, Saint-Élie, Saint-Maurice, Shawinigan, etc. Un discours a ouvert la séance, suivi d'un drame nouveau à Nicolet (vu à Southbridge l'an dernier par le rédacteur: comparaisons flatteuses pour les acteurs de Nicolet). La musique, dirigée par M. de Châtillon, a charmé l'auditoire. On donne aussi des détails à ce sujet, notamment la performance de la fanfare du Séminaire.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 3, no 2 (18 janvier 1883) : 2.
3 No d'identification : 5 934

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Kingsey (selon un extrait de l'ouvrage de M. S. Drapeau).

Ce canton est borné au nord-est par le canton de Simpson, au sud-est par Shipton et au fond par Warwick. La meilleure qualité de terre se trouve près de Shipton. Près de Simpson et Warwick, la terre est basse et marécageuse. «Plusieurs branches de la rivière Nicolet arrosent assez avantageusement la contrée».

À Kingsey, il y a deux villages «florissants»: les Chutes et Saint-Félix. Cette dernière paroisse «renferme une population presque exclusivement canadienne-française, une église et un presbytère occupé par un prêtre résident. Il existe 9 écoles instruisant 260 enfants».

En 1851, Kingsey comptait 2 262 habitants, dont 1 184 Canadiens français. En 1861, la population comptait 2 403 habitants, dont 1 184 Canadiens français.

Quant au développement agricole, l'article dit que le terrain mis en état de culture était de 11 352 âcres en 1851 et de 15 069 acres en 1860. En 1851, la production était de 53 154 minots de grains et 22 414 minots de patates et de navets. En 1860, la production avait augmenté à 91 891 minots de grains et 66 991 minots de patates et de navets. «Cependant, la production de blé a diminué de près d'un quart durant cette même période», passant de 10 792 minots à 8 332 minots. En 1860, la valeur de la propriété foncière était de 375 570 $, la valeur des instruments agricoles de 13 729 $ et la valeur du bétail de 83 354 $. La même année, 54 239 livres de beurre et 27 597 livres de sucre ont été produits.

«Une route nouvellement tracée s'ouvre dans la partie est du canton, laquelle part du chemin de Danville, sur le rang no 11 du 10e rang de Shipton. [...] Il existe un superbe pouvoir d'eau, entre autres, au centre de cette ligne de chemin». Les espèces d'arbre de l'endroit sont : le hêtre, le bouleau, l’érable, le noyer, le bois blanc, le chêne, le cèdre, la pruche blanche «et autres bois semblables».

Référence
«Comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 8 (21 janvier 1864) : 4.
4 No d'identification : 6 215

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Alphonse Gravel (de Plessisville), notre rédacteur, est allé à Danville pour affaires professionnelles.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 18 (14 avril 1900) : 2.
5 No d'identification : 7 191

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Soumissions demandées, jusqu'au 22 novembre, pour contrat de malle de 4 ans, entre autres pour aller de Danville à Kingsey Falls (semi-hebdomadairement).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 50 (21 novembre 1867) : 3.
6 No d'identification : 7 375

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de l'anniversaire de naissance du Pasteur Mgr Onil Milot. Ce dernier a fêté ses 71 ans mardi le 23 octobre 1928. Les enfants de Victoriaville lui ont présenté leurs hommages. Il y a eu deux cérémonies : l'une à l'Académie St-Louis de Gonzague, l'autre à la Congrégation Notre-Dame. À l'Académie, décorations grandioses et programme musical avec la petite maîtrise. Lecture d'une adresse par le Président de la Ligue du Sacré-Coeur, M. Jean-Paul Dubois. À la Congrégation de Notre-Dame, adresse par une élève, Germaine Auger, qui soulignait le travail de Mgr Milot dans les fêtes du Congrès Eucharistique, fêtes triomphales pour le Christ-Roi, fêtes qui ont eu lieu en septembre 1918. Programme musical: un orchestre qui interprétait du Mozart, des chants interprétés par de jeunes paroissiennes et des récitations bibliques. Présence d'un grand choeur. «Assistaient à la fête : Mgr Onil Milot, P. D., le bon Monsieur Tessier, M. le chanoine Côté, curé d'Arthabaska, MM. les abbés Bourbeau, curé de Tingwick ; Pepin, chapelain de l'Hôtel-Dieu ; Autate, Lauzière et Bergeron». «La Révérende Mère Ste-Anne d'Aurey, provinciale, et une délégation des maisons des Dames de la Congrégation, d'Arthabaska et de Danville, décoraient les premiers sièges». Présence des 200 élèves féminins du pensionnat habillées du costume classique noir.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 2 (01 novembre 1928) : 1-2.
7 No d'identification : 7 999

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des visiteurs en provenance de Nicolet, Danville et d'Aston sont en visite au nouvel hôtel de tempérance de M. Léonard Lafond, de Sainte-Anne des Saults.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 6 (07 juillet 1894) : 3.
8 No d'identification : 8 825

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de la venue du dentiste Adams, de Danville, à Stanfold pour 1 journée.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 28 (09 décembre 1905) : 4.
9 No d'identification : 8 834

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de la mort du curé de Tingwick, l'abbé Gustave Bourbeau. D'imposantes funérailles ont eu lieu le lundi 4 février. Présence de la chorale qui chante la messe des morts harmonisée. Soliste et organiste nommés. Duguay exécute le «Lacrymosa» de Daveluy et Napoléon Laliberté le «Vierge Sainte» (peut-être aussi de Daveluy). Assistance nombreuse, parmi laquelle il y avait plusieurs personnalités ecclésiastiques de plusieurs paroisses (Arthabaska, Princeville, Nicolet, Lévis, Asbestos, Warwick, Danville, Saint-Rémi, Sainte-Élisabeth, Sainte-Hélène, Victoriaville). Une émouvante oraison funèbre du chanoine Camirand, laquelle est résumée dans la première page du journal. Le curé de Tingwick semble avoir passé 16 ans dans cette paroisse. Il a fait exécuter l'embellissement de l'église. Né à Sainte-Victoire d'Arthabaska, il a été ordonné dans sa paroisse, a été vicaire à La Baie du Febvre, Stanfold, Sainte-Brigitte, Saint-Zéphirin et Bécancour, chapelain des frères du Sacré-Coeur d'Arthabaska (1897), curé de Saint-Louis de Blandford (1904-1908), de Saint-Patrice de Tingwick (1908-1929). Photo du curé.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 17 (14 février 1929) : 1.
10 No d'identification : 9 239

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a eu un bazar à Kingsey la semaine dernière au profit de l'église de cette paroisse. Cette église date de 1836, au tout début de la colonisation des Cantons de l'Est, alors que le curé Robson voyait un brillant avenir pour sa paroisse. Il entreprit de faire construire son église en pierre, malgré le peu de colons et leur peu de moyens, en empruntant les sommes nécessaires à son érection. Avec ses terres fertiles et la beauté de ses paysages, Kingsey aurait pu se développer extraordinairement s’il n'eut été du passage du chemin de fer à Richmond et Danville. Condamnée à stagner dans l'ombre, la paroisse est demeurée avec les dettes de son église, et ses colons, incapables de rembourser les dettes contractées envers les trop nombreux usuriers «qui n'ont pas d'autre bonheur ici bas que de ruiner leurs semblables», ont été contraints d'émigrer aux États-Unis. C'est donc pour diminuer la dette qui pèse encore sur l'église de Kingsey que certaines dames de la paroisse ont organisé un bazar lundi dernier. Suit la description de la journée, agrémentée de numéros musicaux, de théâtre comique, de chansons, interprétés par des gens de la place dont on mentionne les noms. Le bazar a finalement rapporté la somme de 400$.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 30 (16 juillet 1881) : 2.
11 No d'identification : 9 290

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On considère que la fête de la Saint-Jean-Baptiste a été très importante cette année, à cause d'une mobilisation générale due au patriotisme de chacun. (Discours édifiant à ce sujet). La procession a eu lieu dès 8h a.m., musique et bannière en tête, au son d'airs nationaux. Un arche avait été érigé devant chez M. Pacaud, président de l'association Saint-Jean-Baptiste, portant d'un côté «O Canada, mon pays, mes amours» et de l'autre «Nos institutions, notre langue et nos lois». Description de la messe: musique, décoration, sermon, pain béni. Noms des conférenciers à la porte de l'église. Le spectacle en soirée a attiré beaucoup de monde: on a joué «Vildac», tragie-comédie, et «Le Médecin malgré lui», de Molière. On félicite MM. Pacaud, étudiant en droit, et Quesnel, sherif. Les volontaires de Victoriaville et la Bande du 54ème bataillon (de Danville), qui ont joué une partie de la journée, ont rehaussé la fête.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 30 (30 juin 1870) : 2.
12 No d'identification : 9 759

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Prix des billets de retour pour Saint-Hyacinthe, en direction de: Sainte-Julie (1,50$); Somerset et Stanfold (1,25$); Arthabaska, Warwick, Kingsey, Danville et Richmond (1,00$); South Durham (0,90$); Acton Vale (0,60$) et Upton (0,40$). «Un train partira de Doucet Landing à 7h30 A.M. Billet à toutes les stations à 1,25$. Le train passe à Arthabaska à 9h22 A.M».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 22 (11 juin 1887) : 2.
13 No d'identification : 10 888

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Horaire des trains du Grand Tronc. Départs d'Arthabaska Station en direction de Warwick, Kingsey, Danville, Richmond, Montréal, Sherbrooke. Pour Québec en direction de Stanfold, Somerset, Sainte-Julie, Pointe-Lévis et Rivière-du-Loup. Il y a également un char de passagers attaché au train de fret qui laisse Richmond à 7h30 p.m. et qui arrive à Arthabaska à 2h57 a.m.
- On annonce des changements dans le départ des trains d'Arthabaska Station, en date du 29 juillet (16, 32, p. 2).
- Nouvel horaire des trains, dont la modification a été annoncée dans l'édition du 29 juillet (16, 35, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 26 (17 juin 1882) : 3 (suite: 16, 32, p. 2; 16, 35, p. 3).
14 No d'identification : 11 537

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un élève du collège de Nicolet, Félix Connolly, deviendra l'instituteur de la toute nouvelle école modèle de Saint-Hyppolite de Wotton. Les curés de Tingwick, Kingsey, Danville et Durham ont assisté à la bénédiction de la cloche de Saint-George de Windsor, par Mgr Laflèche.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 48 (03 novembre 1870) : 2.
15 No d'identification : 11 684

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Propriété à vendre à 2 milles et demi du village de Danville. 100 acres de terre: moitié en culture, moitié bois et écorce. Grande sucrerie avec un cours d'eau près, une maison et une écurie. Prix: 1 500$ (payable moitié comptant, moitié en paiements annuels).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 12 (23 mars 1889) : 3.
16 No d'identification : 11 720

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Liste des paroisses comprises dans la juridiction du Rvd. M. N. Kérouack, curé de Saint-Guillaume, comme vicaire forain: Saint-François du Lac, Saint-Michel d'Yamaska, Saint-Guillaume d'Upton, Saint-Bonaventure, Saint-Pie de Guire, Saint-Germain, Saint-Frédéric de Drummondville, Saint-Cyrille, Saint-Félix de Kingsey, Saint-Pierre de Durham, Saint-Jean de Wickham, Saint-Théodore d'Acton, Saint-André d'Acton, Saint-Fulgence, Sainte-Bibiane de Richmond, Saint-Phillippe de Windsor Mill, Saint-Raphaël de Burry, Saint-Malo.
- Liste des paroisses comprises dans la juridiction du Rvd. M. Ph. H. Suzor: Sainte-Anne de Danville, Saint-Patrice, Saint-Hippolyte, Saint-Urbain, Saint-Philémon de Stoke, Saint-Camille, Saint-Joseph de Ham, les Saints-Anges, Saint-Ollivier, Saint-Gabriel, Saint-Janvier, Saint-Romain de Winslow, Saint-Médard, Saint-Christophe, Saint-Paul, Sainte-Hélène, Saint-Norbert d'Arthabaska, Saint-Eusèbe de Stanfold, Saint-Louis, Sainte-Marie de Blanford, Sainte-Eulalie, Saint-Samuel, Saint-Albert, Saint-Valère, Sainte-Victoire d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 52 (01 décembre 1870) : 2.
17 No d'identification : 12 767

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Il est question, paraît-il, de relier notre village à Québec et à Montréal par le téléphone». Le journal demande aux hommes d'entreprise de s'impliquer dans ce projet. Les citoyens d'Arthabaska suivraient cet exemple. «Tout nous favorise puisque Danville d'un côté et Inverness de l'autre sont déjà en communication avec la ville; c'est donc une ligne de 15 lieues à peine qu'il nous reste à faire pour accomplir ce projet. [...] Espérons donc que bientôt, nous traiterons d'affaires avec la ville de vive voie et que nous entendrons ce qui se dit à Québec et à Montréal sans bouger de notre village».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 16 (24 avril 1890) : 2.
18 No d'identification : 12 972

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Il est maintenant certain qu'Arthabaska sera bientôt relié à la ville par le téléphone. La compagnie de téléphone Bell vient de poser un câble téléphonique entre Pointe aux Trembles et Varennes. La fil téléphonique passera par Sainte-Julie pour se rendre dans les Cantons de l'Est». «Nous devrions réellement faire un effort pour relier notre village avec des grands centres au moyen du téléphone. Il nous semble que se serait chose facile; le téléphone de la Compagnie Bell est à Danville; notre téléphone se rend à Tingwick à neuf milles à peine de distance de Danville». L'auteur suggère que la Compagnie Bell pourrait acheter leur téléphone et les mettre en contact avec Montréal, Danville, Sherbrooke et Québec. Victoriaville pourrait être reliée à Somerset, en passant par Stanfold.
«Il y a de l'argent à y faire; qu'on se le dise; nos baux de téléphone expirent à l'automne. Ensuite viendra la lumière électrique! Pourquoi pas ici comme ailleurs? Marchons de l'avant» (24, 29, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 28 (17 juillet 1890) : 2 (suite: 24, 29, p. 2).
19 No d'identification : 13 020

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La Société d'agriculture du comté de Drummond tiendra son exposition agricole à Drummondville, le 27 septembre prochain. La Société d'agriculture de Richmond tiendra la sienne à Richmond le 28 et celle de Wolfe à Danville, le 29.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 37 (25 août 1883) : 2.
20 No d'identification : 13 122

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. J.A. Porter, dentiste de Danville, sera à l'hôtel Desrochers en face du palais de justice, mardi prochain le 23, pour y pratiquer sa profession.
- Dr. J.A. Porter sera à l'hôtel Albion les mardis de chaque semaine (17, 46, p. 3).
- J.A. Porter, dentiste de Danville, ne viendra plus à Arthabaskaville tous les mardis: il sera à l'hôtel Tourigny (Arthabaska Station) le 10 de chaque mois (18, 16, p.2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 45 (20 octobre 1883) : 2 (suite: 17, 46, p. 3; 18, 16, p. 2).
21 No d'identification : 13 163

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un homme nommé Lafrance, qui traversait la voie ferrée qui passe entre Danville et Danby, a été frappé avec sa voiture par le train: il est mort sur le coup. Le coroner tiendra une enquête sur cet accident.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 48 (04 décembre 1890) : 2.
22 No d'identification : 13 216

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Ferme à vendre, très bien située, à une couple de milles du village de Warwick, sur le chemin conduisant à Kingsey Falls. On trouve à Warwick une station de chemin de fer, des magasins et moulins de toutes sortes, des tanneries, un couvent et d'autres bonnes écoles ainsi qu'une grande manufacture de papier, à Kingsey Falls. Il y a quarante acres de terre en culture, bien clôturée avec du cèdre pour tous les besoins à l'avenir sous ce rapport. Sol très bien adapté aux arbres fruitiers, qui offre aussi tous les avantages pour l'apiculture, l'élevage des bestiaux, la culture céréalière et maraîchère. Il y a un verger de 200 pommiers en bonne condition et une quantité de pruniers, fraisiers et autres arbres fruitiers. Les cinquante acres adjacents peuvent être acquis à des conditions assez faciles. Prix de la terre: 2 000$, moitié comptant. S'adresser à Mad. J.W. Truesdell, à Durham Sud, par lettre, ou à W.H. Lynch, ecr. à Danville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 2 (22 décembre 1883) : 3.
23 No d'identification : 13 757

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pèlerinage à Sainte-Anne et Saint-Michel de Bellechasse (Notre-Dame-de-Lourdes), organisé par messire Louis Pothier (Warwick), le 6 juillet. Les pèlerins pourront embarquer aux stations suivantes: Danville, Kingsey, Warwick, Arthabaska et Stanfold. Prix: 1,75 du billet, comprenant l'offrande aux révérends pères et le quai.
- Le départ de Warwick se fera à minuit. Pour le retour, départ de Lévis le 7, à 6 h 30 p.m. Les billets sont bons pour quatre jours. On ajoute: «On peut compter sur le voyage à Saint-Michel sans crainte d'être trompé». Billets en vente au bureau de l'Union.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 28 (21 juin 1884) : 2.
24 No d'identification : 13 816

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le dernier pèlerinage de la saison aura lieu le 31 août, à Sainte-Anne de Beaupré, sous la direction de messire Masson, curé de Danville. Le train partira de Norton Mills et arrêtera à toutes les stations jusqu'à Arthabaska.
- Il permettra aux paroissiens de Saint-Paul, Saint-Christophe, Sainte-Victoire, Saint-Anges de Ham, Saint-Norbert, Warwick, Saint-Albert, Sainte-Clothilde, Sainte-Élizabeth, Kingsey Falls, Tingwick et Saint-Rémi qui n'ont pas encore fait leur pèlerinage de l'année de le réaliser. Prix des billets: de Windsor Mills 2,25$; de Richmond, Danville et Kingsey 2,00$; de Warwick et Arthabaska 1,75$. Billets bons pour quatre jours. On dit que toutes les précautions seront prises pour assurer le confort aux pèlerins.
- Le dernier pèlerinage de la saison a été un succès sur toute la ligne. Près de 700 pèlerins y ont participé. On dit que les chars du Grand Tronc étaient superbes et ses officiers très courtois, comme ceux du bateau, qui ne laissaient rien à désirer pour le confort. La musique exécutée tout au long du trajet et à l'église a été très appréciée (18, 39, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 32 (19 juillet 1884) : 2.
25 No d'identification : 13 951

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité du pèlerinage qui aura lieu le 5 septembre à Sainte-Anne de Beaupré, sous le patronage de Mgr de Nicolet. Horaire du Grand-Tronc jusqu'à Sainte-Angèle, où les pèlerins embarqueront sur le vapeur Trois-Rivières. Les différents points de départ sont: Richmond, Danville, Kingsey, Warwick, Sainte-Julie, Somerset, Stanfold, Arthabaska, Walkers Cutting, Rivière Noire, Bulstrode, Sainte-Eulalie, Aston, Saint-Célestin, Saint-Grégoire, Doucet's Landing. Il y aura un arrêt à Cap-de-la-Madeleine, au sanctuaire de Notre-Dame du Rosaire. Le prix de passage aller et retour varie selon les points de départ (entre 1,25$ et 2,00$). Moitié prix pour les enfants de moins de 12 ans. Les prix comprennent la taxe du quai et l'offrande aux Révérends Pères. Le prix des cabines pour le voyage varie de 0,50 à 3,50$. La cabine du commis coûtera cependant 5,00$. «Ceux qui n'auront pas de cabines pourront avoir des matelas; prix, 0,15$. Les Pèlerins pourront se procurer pour quelques centins, la soupe, le lait, thé, café. La fanfare du collège du Sacré Coeur sera à bord. le chant et la musique seront sous la direction de M. Roméo Poisson, organiste de l'église de Saint-Christophe». Les organisateurs du pèlerinage sont Edm. Buisson et Onil Milot.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 26, no 31 (04 août 1892) : 3.
1 - 25 sur 67 résultats