Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Saint-Ferdinand-d’Halifax
1 - 25 sur 81 résultats Imprimer
1 No d'identification : 9 670

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les «nationaux» ont triomphé dans Mégantic, le 6 mars. Pour cette occasion, environ 150 voitures ont accompagné M. Turcotte à sa résidence de Sainte-Julie. Là-bas, les Dames lui ont donné un bouquet. Étaient aussi présents pour la célébration: le corps de musique, la société Saint-Jean Baptiste (M. Turcotte était l'un des fondateurs) et des amis. Le nom de ceux qui ont présenté des discours est écrit.
- L'élection de M. Turcotte est contestée (21, 16, p. 2).
- Pour voir l'avis public traitant de la pétition pour annuler les élections et des instigateurs de la contestation, soit Thomas McKenzie (propriétaire de moulins d'Inverness), Rémi Boucher (maçon de Saint-Ferdinand d'Halifax) et George Turcot (marchand de Sainte-Julie de Somerset), voir 21, 19, p. 3.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 9 (12 mars 1887) : 2 (suite: 21, 16, p. 2; 21, 19, p. 3).
2 No d'identification : 8 454

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Notice nécrologique : «Vendredi dernier, le 4 janvier, les citoyens de Victoriaville rendaient un dernier hommage à feu Mme Théotime Blanchet». Elle avait 87 ans. Présence de plusieurs personnes aux funérailles. «L'office divin a été présidé par le neveu de la défunte, Mgr Auguste Boulet, supérieur du collège de Ste-Anne de la Pocatière, qui était assisté de son frère, M. l'abbé Alfred Boulet, curé de St-Ferdinand d'Halifax, et d'un cousin, M. l'abbé Raoul Bruneau. Une messe basse fut dite par M. l'abbé Maurice Proulx, du Collège de Ste-Anne de la Pocatière». Présence d'un choeur de chant, sous la direction du professeur Daveluy, et M. Camille Duguay et Napol Laliberté chantèrent des pièces appropriées. «La défunte était née à St-Pierre de Montmagny, le 17 juin 1841. Elle a demeuré à Princeville, de 1866 à 1881, et habitait Victoriaville depuis».

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 12 (10 janvier 1929) : 4.
3 No d'identification : 11 565

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article sur l'avance que semble prendre le Parti national dans le comté de Mégantic. Exemples de Sainte-Julie (avec le candidat François Langelier), de Lyster (avec Alphonse Pouliot), de Saint-Ferdinand d'Halifax (avec Chs. langelier), de Sainte-Sophie, de Notre-Dame de Lourdes et de Saint-Pierre Baptiste. Le 16 décembre, il y a eu une assemblée contradictoire à Somerset: 1 500 personnes étaient présentes.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 51 (22 décembre 1888) : 2.
4 No d'identification : 12 454

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis public concernant une pétition d'élection signée par Jacques François Goulet (ferblantier de Sainte-Julie de Somerset), Lauchlin McCurdy (cultivateur du canton d'Inverness) et Louis Richard (machiniste de Sainte-Julie de Somerset). Ces derniers se plaignent du retour comme membre de la Chambre des Communes pour le district électoral de Mégantic de Louis Israël Côté alias Fréchette, marchand de la paroisse de Saint-Ferdinand d'Halifax. Une copie de ladite pétition a été placée dans le bureau d'enregistrement dudit comté pour l'information de tous. Signé W.H. Lambly, officier-rapporteur.
- La cause opposant Jacques François Goulet et al. à Louis Israël Côté alias Fréchette dans la contestation d'élection sera instruite au Palais de Justice d'Inverness le 27 décembre prochain à 10 hrs a.m., et les autres jours subséquents si la chose est nécessaire. Signé Charles J. Powell, député-shérif (16, 51, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 37 (02 septembre 1882) : 3 (suite: 16, 51, p. 3).
5 No d'identification : 13 117

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Causes entendues (avec résumé de chacune) aux Assises criminelles dans Arthabaska. Parmi les causes entendues: Louis Gibbert, propriétaire d'une fromagerie de Saint-Ferdinand d'Halifax, accusé d'avoir falsifié des chiffres «dans les livres d'un certain nombre d'intéressés dans la fromagerie dont il est propriétaire», a été libéré. Une autre cause est celle de la Reine contre Pierre Robidoux, accusé de menace d'incendie. Il a été déclaré coupable, mais la sentence ne sera dévoilée qu'à la fin du terme. La cause Rocheleau a aussi été entendue lors de ce terme (voir fiche 13 042).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 43 (30 octobre 1890) : 2.
6 No d'identification : 14 509

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Conseil municipal de Plessisville a octroyé à sa dernière séance une licence d'hôtel de tempérance à Évangéliste Gosselin (ce dernier a le contrat de malle entre Somerset et Saint-Ferdinand d'Halifax).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 27, no 17 (27 avril 1893) : 2.
7 No d'identification : 44067

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Quatre accusations contre ces 2 “gunmen” »

Deux individus ont arrêtés à la suite du vol à main armée à la Banque St-Ferdinand de Halifax. Harry McCabe et Franck Ryan ont comparu à Arthabaska sous quatre chefs d’accusation : vol à main armée, vol d’autos, vol de gazoline et port d’armes illégal.

Référence
"Quatre accusations contre ces 2 “gunmen”, La Parole (22 août 1935) : 1.
8 No d'identification : 65

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
En 1899, paroisse de Saint-Pierre Baptiste : 24 baptêmes, 2 mariages, 8 sépultures.
- D'autres statistiques de population pour Saint-Ferdinand d'Halifax.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 6 (20 janvier 1900) : 3.
9 No d'identification : 159

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Soeurs Grises prévoient bâtir un autre asile durant l'année pour abriter leurs 325 pensionnaires. Description sommaire de la construction prévue.
- Les Soeurs Grises de Saint-Ferdinand d'Halifax ont un couvent où elles prennent des pensionnaires.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 19 (21 avril 1900) : 3 (suite: 1, 26, p. 3).
10 No d'identification : 6 172

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Statistiques vitales de notre paroisse (Saint-Ferdinand d'Halifax) pendant 1899 : 87 naissances, 47 décès et 19 mariages. Sur les 87 naissances, les garçons comptent pour 31, et pour les filles 56».

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 6 (20 janvier 1900) : 3.
11 No d'identification : 6 825

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité du marchand Thomas Barwis & Cie., de Saint-Ferdinand d'Halifax. «Marchand et gros et en détail et importateur direct de l'Angleterre».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 14 (15 mars 1867) : 4.
12 No d'identification : 7 118

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le shérif d'Arthabaska, M. Quesnel, a reçu ordre du gouvernement de mener une enquête «sur les graves désordres qui se sont commis à Plessisville et à St. Ferdinand d'Halifax pendant les dernières élections».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 42 (26 septembre 1867) : 3.
13 No d'identification : 7 251

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«...assemblée des délégués libéraux du comté de Mégantic, tenue à Inverness, lundi, le 26 courant». Voir la liste des gens présents. «Louis-Ephrem Olivier, écr., médecin, de St. Ferdinand d'Halifax, fut choisi comme candidat libéral». «J. E. Turgeon, écr., marchand de Bécancour station, est le candidat du parti conservateur».

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 47 (29 août 1878) : 3.
14 No d'identification : 7 266

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Dimanche dernier, le Dr. Olivier, le candidat libéral, est allé parler à St. Ferdinand d'Halifax après la messe». L'avocat M. Piteau était de son côté et l'aida à mener la discussion à son avantage. Altercation verbale le matin même entre le maire de Plessisville, M. Ouellet, et M. Polette Junior. L'incident s'est produit à Sainte-Sophie.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 48 (05 septembre 1878) : 3.
15 No d'identification : 7 317

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Dimanche le 16 septembre dernier décédait à Plessisville, Joseph-Alfred Savoie, de Plessisville, marchand. Né à St-Calixte-de-Somerset du mariage de feu Sr Narcisse Savoie et de feu dame Séraphine Cormier, des premiers colons qui vinrent se fixer dans cette partie des Bois Francs». Courte biographie.
- Étude à l'école du village de Plessisville (tenue par M. Maillard), commis chez Louis-Israël Fréchette, marchand de Saint-Ferdinand d'Halifax. Épousa Marie-Eugénie Pelletier («sur les rives du Lac Williams»: Saint-Ferdinand? Inverness?). Ouvrit son premier magasin général à Inverness (1868-1888). Racheta en 1888 l'emplacement du magasin de J.-A.-E. Roy à Plessisville, incendié en 1885, et le reconstruisit pour s'y installer jusqu'à son décès. A été conseiller, commissaire d'école, président de la commission scolaire, maire de «son» village (Plessisville?), préfet du comté de Mégantic, marguiller de l'Oeuvre et fabrique de Saint-Calixte de Somerset. A aidé financièrement les industries qui se sont implantées à Plessisville et a «toujours» été de leur bureau de direction. Libéral, il a été le principal organisateur pour le bas du comté et a été longtemps président de l'Association Libérale du comté de Mégantic. Il a la réputation d'être charitable et d'aider beaucoup les pauvres.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 1 (25 octobre 1928) : 2.
16 No d'identification : 7 483

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Poème sur les Soeurs de la Charité, respectueusement dédié aux Révérendes Soeurs Sainte-Thérèse et Saint-Alphonse, Soeurs de la Charité de Québec. Le poème est daté «Souvenir du 19 février 1870» et porte la mention «Saint-Ferdinand d'Halifax» dans le bas. Il est anonyme.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 12 (25 février 1870) : 2.
17 No d'identification : 7 934

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité de A. Schambier, notaire à Saint-Ferdinand d'Halifax, officier réviseur pour le comté de Mégantic, agent d'immeubles,...

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 2 (09 juin 1894) : 3.
18 No d'identification : 7 936

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité de Pidgeon et Pervell, magasin général à Saint-Ferdinand d'Halifax.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 2 (09 juin 1894) : 3.
19 No d'identification : 7 958

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal retrace le développement de Saint-Ferdinand d'Halifax, en rapportant l'évolution de la colonisation. Les frères Louis et Charles Simoneau sont les deux premiers colons franco-canadiens à s'y établir, en 1832. L'histoire de quelques uns d'entre eux est relatée, leur provenance, le lieu d'établissement, etc. La population se chiffrerait actuellement à environ 2120 individus.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 4 (23 juin 1894) : 2.
20 No d'identification : 7 960

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Suite au feu de la grange de Mme veuve Pierre Houle vendredi dernier, à Saint-Ferdinand d'Halifax, des dommages et du fait qu'elle n'avait pas d'assurance, la population lui vient en aide, à la demande du curé.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 4 (23 juin 1894) : 2.
21 No d'identification : 7 961

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 29 juin aura lieu l'ordination comme prêtre d'Amédée Faucher, de la paroisse. Premier prêtre ordonné de la paroisse de Saint-Ferdinand d'Halifax. La population est invitée à la cérémonie.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 4 (23 juin 1894) : 2.
22 No d'identification : 7 962

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dimanche dernier avait lieu une exposition des travaux des élèves des frères de la charité du collège Saint-Joseph de Saint-Ferdinand d'Halifax. «La partie de cette exposition consacrée à la classe d'affaires ferait honneur à n'importe quelle maison d'éducation».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 4 (23 juin 1894) : 2.
23 No d'identification : 8 179

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce du collège commercial de Saint-Ferdinand d'Halifax. Prix: 60 centins pour la classe, 1.50$ pour surveillance et logement aux résidents de la municipalité, 2.00$ pour les non-résidents. «La classe devra être payée à Mr. le Curé; la surveillance aux Frères».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 4 (08 janvier 1881) : 4.
24 No d'identification : 8 279

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«M. P.O. Bourk officier du département de la Marine et des pêcheries était en notre village mercredi dernier, pour affaire de service. Il est chargé du règlement des questions de dommages entre la compagnie du chemin de fer du Grand-Tronc et les pèlerins de Saint-Ferdinand d'Halifax victimes de l'accident arrivé à Lévis la semaine dernière».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 8 (21 juillet 1894) : 3.
25 No d'identification : 8 812

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 1er et 2 septembre, séance de la Cour de Saint-Ferdinand d'Halifax no 1220 de l'ordre Indépendant des Forestiers.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 15 (08 septembre 1894) : 3.
1 - 25 sur 81 résultats