Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Saint-Calixte-de-Somerset
1 - 25 sur 50 résultats Imprimer
1 No d'identification : 36

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La Cour des Commissaires de Saint-Calixte de Somerset a siégé le 2 janvier à l'Hôtel de ville de Plessisville. Plusieurs jugements ont été rendus. La Cour, telle que réorganisée le 25 février 1898, se compose de... : liste des noms.
- L'Acte pour la « décision sommaire des petites causes dans le Bas-Canada » a été passé en 1844. Dès le 5 mai 1845, les citoyens de notre canton se sont prévalus des dispositions de la loi nouvelle. Nous avons en notre possession la 2ème commission en date du 23 mars 1849.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 4 (06 janvier 1900) : 2.
2 No d'identification : 251

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Condamnation de MM. Pâquette et Godbout à payer 43 299,42$ à la corporation épiscopale de Nicolet, dans un différent avec l'évêque de Nicolet (Mgr Gravel). L'arbitrage a été fait par MM. S.S. Duhamel, Bégin et Bruchési. MM. Pâquette et Godbout ont entrepris la construction de l'église de Saint-Caliste de Somerset, encore inachevée.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 13 (10 mars 1900) : 2.
3 No d'identification : 327

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les 13 règlements de l'association de « l'Union de prières » sont publiés avec la permission du curé. Cette association sera établie à Plessisville en novembre 1900, mais elle existe déjà « dans bon nombre de paroisses ».
Lieu de fondation de l'association : St-Calixte de Somerset.
Son but est de « procurer par l'offrande du St-Sacrifice de la messe :
1) la délivrance du purgatoire pour les associés défunts;
2) la grâce d'une bonne mort aux associés vivants. »
- C'est L'abbé Vaillancourt qui est en charge de l'organisation (17/11/1900).

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 44 (13 octobre 1900) : 4.
4 No d'identification : 3 430

Collection
Société d'histoire de Plessisville

Information documentaire
[Soc. Hist. de Plessisville: Collection: ANDRÉ PELCHAT. Sujets: MOULIN (PROTÊT) /PROTÊT CONCERNANT UN DÉTOURNEMENT D'EAU. Descripteurs: ACTE NOTARIÉ 2 PAGES DACTYLO. 3 PAGES MANUSCRITES. Localisation géo.: ST-CALIXTE DE SOMERSET.]

Référence
Société d’histoire de Plessisville. Inventaire des fonds de photos de la Société historique de Plessisville, 26 juillet 1875, P32/A.1/03/14/95.
5 No d'identification : 5 731

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie un compte-rendu de l'assemblée publique tenue par les habitants de la paroisse de Saint-Germain-de-Grantham. On a pris en considération les résolutions adoptées à la réunion de St-Hyacinthe concernant la mise sur pied d'une banque de crédit foncier dans le Bas-Canada.

Les habitants du comté de Grantham ont approuvé et ratifié la proposition en vue de l’établissement de cette banque. Elle rendra de fiers services aux agriculteurs et cela favorisera la colonisation de cette grande étendue de terre inculte dans les townships du Bas-Canada. Cela permettra aux colons de se procurer de l'argent à des conditions avantageuses. On espère que M. J. B. E. Dorion appuiera ce projet en chambre.

- Les habitants du village de Plessisville et de Saint-Calixte-de-Somerset ont tenu une assemblée le 8 février 1863, pour la même raison (voir 1, 15, p. 3; le 5 mars 1863). Les habitants se sont également montrés en faveur du crédit foncier.

- Les habitants de Saint-Louis-de-Blandford ont fait de même le 9 février 1863 (voir 1, 15, p. 3; le 5 mars 1863).

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 11 (05 février 1863) : 3 (suite: 1, 15, p. 3).
6 No d'identification : 6 155

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
MM. Pâquette et Godbout (construction de l'Église de St-Calixte de Somerset) ont été condamnés à verser la somme de 43,299,42 $ à la corporation épiscopale de Nicolet.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 13 (10 mars 1900) : 2.
7 No d'identification : 6 325

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une cérémonie sans précédent s’est tenue le 20 février 1865, à Saint-Calixte de Somerset. François Bruno Cormier et Judith Poirrier renouvelaient leurs voeux après 50 ans de mariage.

L’article présente une brève description de la cérémonie et de la fête qui a suivi. On y parle aussi du couple, de leur âge (Bruno 68, Judith 67), du nombre d'enfants (12) et de petits enfants (68).

Ils sont originaires de la localité de Saint-Grégoire et leurs ancêtres viennent de l’Acadie. On dit qu'ils font partie des premiers colons des Bois-Francs.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 15 (08 mars 1865) : 3.
8 No d'identification : 6 744

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal présente une courte biographie du curé de Saint-Calixte de Somerset, Joseph Matte, qui vient de mourir. On parle de ses études et de son parcours professionnel.

- Pour en savoir plus sur ses funérailles comme le décor, la cérémonie, les membres du clergé présents et certains autres détails (par exemple, on dit que le corps du curé fut déposé dans le caveau de l'église), voir 4, 22, p.1-2.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 20 (18 avril 1866) : 2 (suite: 4, 22, p. 1-2).
9 No d'identification : 6 759

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un bazar à Saint-Calixte-de-Somerset, le 22 «du mois prochain». Les profits iront aux Soeurs de la Charité, «dans le but de les aider à soutenir l'établissement qu'elles ont fondé dans cette paroisse pour l'éducation des jeunes filles».

- L’annonce mentionne le nom de toutes les femmes impliquées.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 34 (01 août 1866) : 2.
10 No d'identification : 6 995

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Fête de la Saint-Jean-Baptiste à Plesssisville. Célébration marquée de la fête des Canadiens français. Chars allégoriques, messe, chants, amusements au bois Cormier, fanfare de Victoriaville et de Plessisville, feu d'artifice. On parle de déploiements généreux de patriotisme. Dans une rubrique de la même page, on publie une lettre qui a été envoyée au président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Victoriaville par le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Saint-Calixte de Somerset, afin de les remercier de leur présence le 23 juin à Plessisville.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 5 (01 juillet 1905) : 1.
11 No d'identification : 7 317

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Dimanche le 16 septembre dernier décédait à Plessisville, Joseph-Alfred Savoie, de Plessisville, marchand. Né à St-Calixte-de-Somerset du mariage de feu Sr Narcisse Savoie et de feu dame Séraphine Cormier, des premiers colons qui vinrent se fixer dans cette partie des Bois Francs». Courte biographie.
- Étude à l'école du village de Plessisville (tenue par M. Maillard), commis chez Louis-Israël Fréchette, marchand de Saint-Ferdinand d'Halifax. Épousa Marie-Eugénie Pelletier («sur les rives du Lac Williams»: Saint-Ferdinand? Inverness?). Ouvrit son premier magasin général à Inverness (1868-1888). Racheta en 1888 l'emplacement du magasin de J.-A.-E. Roy à Plessisville, incendié en 1885, et le reconstruisit pour s'y installer jusqu'à son décès. A été conseiller, commissaire d'école, président de la commission scolaire, maire de «son» village (Plessisville?), préfet du comté de Mégantic, marguiller de l'Oeuvre et fabrique de Saint-Calixte de Somerset. A aidé financièrement les industries qui se sont implantées à Plessisville et a «toujours» été de leur bureau de direction. Libéral, il a été le principal organisateur pour le bas du comté et a été longtemps président de l'Association Libérale du comté de Mégantic. Il a la réputation d'être charitable et d'aider beaucoup les pauvres.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 1 (25 octobre 1928) : 2.
12 No d'identification : 7 547

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une pièce de théâtre a été jouée («Le Bourgeois Gentilhomme», de Molière) par les Amateurs de Plessisville, le 7 janvier, à la Salle du marché. L'auditoire était composée de l'«élite» des comtés de Mégantic, Drummond et Arthabaska Le public a veillé à soutenir financièrement la troupe de théâtre naissante. Pour connaître le nom des acteurs, des chansons interprétées entre les actes, ainsi que la critique du journaliste, voir l’article. Les recettes des Amateurs de Plessisville sont remises en partie au curé de Saint-Calixte de Somerset «pour le soutien et le profit des pauvres.» Le président des Amateurs est M. J. Bte. Mercure et le secrétaire, N.C. Cormier.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 7 (22 janvier 1868) : 3.
13 No d'identification : 7 981

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Liste des officiers et commissaires ordonnateurs de la Société Saint-Jean Baptiste de Saint-Calixte de Somerset. Après l'énumération des élus, il est inscrit: «Avec un comité de Régie composé des citoyens les plus influents et les plus respectables de la paroisse et du village». Le secrétaire «Protempore» est Louis-Jacques Piteau. L'élection a eu lieu le 7 juin.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 29 (24 juin 1868) : 2.
14 No d'identification : 8 737

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de la fête de la Saint-Jean Baptiste à Saint-Calixte de Somerset: La Société Saint-Jean Baptiste a été fondée dans cette paroisse en 1858. On parle de la décoration des rues (verdure et drapeaux). Début de la procession à 9h30 A.M., à partir de l'Institut Canadien. Les gens se sont ensuite dirigés vers l'église, munis de leurs bannières et de leurs insignes, pour assister à une messe solennelle. L'intérieur de l'église était décoré de jeunes érables «symétriquement disposés». Une des dames du couvent a joué de l'orgue et des élèves de ce même couvent ont chanté «l'Église Métropolitaine des Bois-Francs». Le curé de la paroisse, M. Damasse Matte, portaient des ornements nouvellement arrivés de Paris. Une petite pièce de théâtre fut jouée. Le nom des comédiens et de leur rôle sont inscrits. Les gens se rendirent par la suite au presbytère, pour saluer le président de la Société, le curé lui-même. On retrouve par la suite l'adresse intégrale présentée par l'avocat L.J. Pitau au président, ainsi que la réponse adressée par ce dernier aux officiers et membres de la Société Saint-Jean Baptiste de Somerset.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 30 (01 juillet 1869) : 2.
15 No d'identification : 9 885

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Distribution des prix au couvent de Saint-Calixte de Somerset. Le couvent a été fondé par 4 religieuses des Soeurs de la Charité de Québec en 1862, à la demande du curé de Saint-Calixte, M. Joseph Matte. Le couvent compte à présent 8 religieuses, près de 50 pensionnaires et plus de cent externes. On décrit la salle des examens, où un théâtre est construit: description. On vante les Soeurs parce qu'elles s'appliquent à donner aux filles une instruction utile et solide, et non à les laisser butiner des matières qu'elles n'auront pas le temps d'approfondir. Les matières à l'examen: lecture, arithmétique, grammaire française et anglaise, analyse grammaticale des deux langues, analyse logique, géographie, histoire sainte, histoire ecclésiastique, histoire du Canada, histoire romaine, traduction, etc. On parle de l'examen, de la musique (piano et harmonium) et des pièces jouées.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 32 (14 juillet 1870) : 2.
16 No d'identification : 9 977

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«M. Thos. Kelly, marchand de bois, a été élu marguillier de la fabrique de Saint-Calixte de Somerset, le 18 décembre dernier».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 3 (07 janvier 1882) : 2.
17 No d'identification : 11 083

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Licitation volontaire à la porte de l'église de Saint-Calixte de Somerset, par autorité de justice au plus haut et dernier enchérisseur, des immeubles énumérés et provenant de la communauté de biens d'un marchand et de sa défunte épouse. Description des terres dans Saint-Calixte, Somerset et Halifax, liste des noms.
- Enchère ordonnée par la Cour Supérieure siégeant dans le district d'Arthabaska d'un immeuble et de terres, le 28 octobre. Il s'agit d'un résidu d'un mariage en communauté de biens dont une partie du profit doit revenir aux enfants mineurs.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 44 (06 octobre 1870) : 3.
18 No d'identification : 11 944

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Acte concernant la faillite de 1869. Faillite de Hubert Fontaine, de la paroisse de Saint-Calixte de Somerset: il a fait cession de ses bien au syndic provisoire Oct. Ouellette, de Plessisville de Somerset. Une réunion des créanciers est prévue le 18 mars courant à la résidence du failli, pour recevoir un état de ses affaires et nommer un syndic.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 17 (30 mars 1871) : 2.
19 No d'identification : 12 494

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Faillite de Joseph Boulanger, commerçant de Plessisville, sous l'acte des faillites de 1869.
- Faillite d'Hubert Fontaine, de Saint-Calixte de Somerset, sous l'acte des faillites de 1869.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 19 (13 avril 1871) : 3.
20 No d'identification : 12 562

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Demoiselle Marie Hortense Joséphine, fille aînée de M. L.J. Pitau, avocat de Somerset, et de Dame Joséphine Elizabeth Bettez, a succombé le matin du 16 novembre dernier, à une attaque de paralysie. Elle était âgée de 24 ans, 6 mois et 11 jours. Elle avait ressenti un pareil malaise il y a six semaines dans les chars du chemin de fer du Nord, et avait consulté à Montréal le Dr. Ls. E. Desjardins, célèbre oculiste, sur ce que sa famille et plusieurs médecins croyaient être une affection de la vue. Elle a été internée pendant 15 jours à l'asile Nazareth, et est revenue à Somerset le 19 octobre dernier, en compagnie de son oncle le Dr. Bettez, chargé de lui faire suivre le traitement et de lui administrer les médicaments prescrits par ses médecins de Montréal. «Tout ce que la science médicale pouvait suggérer pour la ramener à la santé a été employé», mais elle rendit son âme à Dieu le 16 novembre, «munie de tous les secours, de toutes les consolations de la religion, ayant à son chevet ses chers parents et quelques amis dévoués, surtout le prêtre, son confesseur, ce grand médecin à l'heure suprême». On relate en détails ses derniers moments, on évoque les images religieuses suspendues dans sa chambre et son récent pèlerinage à Sainte-Anne dans le cours de l'été. On parle de «sa carrière ici bas» et de son dévouement exemplaire. Elle a été l'une des fondatrices, ainsi que conseillère et secrétaire, de la Congrégation des Enfants de Marie, établie dans la paroisse de Saint-Calixte de Somerset dans le courant de l'automne 1879, et érigée canoniquement par Mgr l'Archevêque de Québec le 26 octobre 1880. On relate les funérailles et on présente les membres du cortège, entre autres les jeunes filles des Enfants de Marie, habillées de noir et la tête couverte de voiles blancs. Après les funérailles, les Enfants de Marie se sont rendues à la résidence de M. Pitau, et lui ont présenté ainsi qu'à sa famille une adresse, dont le texte est relaté dans le journal. On dit avoir remarqué quelques coïncidences les jours du décès et de la sépulture: elle est morte le matin de la bénédiction solennelle des trois nouvelles cloches de l'église de Saint-Calixte de Somerset. C'est donc pour annoncer son trépas que l'antique cloche de l'église a sonné une dernière fois, et que les carillons des nouvelles cloches ont fait entendre leur premier glas. De plus, elle a été inhumée un samedi, jour spécialement consacré à la Sainte-Vierge.
- Lundi prochain le 19 novembre courant à 8 hrs. a.m. sera chanté à l'église paroissiale de Saint-Calixte de Somerset le service anniversaire de Delle Hortense Pitau (17, 49, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 51 (02 décembre 1882) : 2 (suite: 17, 49, p. 2).
21 No d'identification : 12 773

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mot de P.F. Béland, inspecteur d'écoles, concernant une rectification à effectuer dans le rapport qu'il a présenté au Surintendant de l'Instruction Publique, pour l'année 1881-1882. On lit au 5e alinéa, page 13, ce qui suit: «Saint-Calixte de Somerset, Sainte-Julie de Mégantic, Sainte-Croix, Saint-Narcisse qui ne se distinguent que sous ce rapport, ont des maisons tout à fait convenables». On devrait lire «se distingue» au singulier parce qu'il ne se rapporte qu'à Saint-Narcisse. Les trois premières paroisses se distinguent par la qualité de leurs écoles et de leurs maisons d'écoles.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 15 (24 mars 1883) : 2.
22 No d'identification : 13 771

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Allocution de l'hon. George Irvine, solliciteur-général et membre du comté de Mégantic, à l'issu de la messe de Saint-Calixte de Sommerset, afin d'expliquer son programme si le comté le choisit comme député. Il assure qu'il ne se présentera à l'avenir que pour la Chambre locale [provinciale] et soutiendra la candidature d'un Canadien français aux Communes, puisque les populations anglophone et francophone sont pratiquement égales dans le comté. Il démontre comment son vote a servi à faire abolir certaines taxes (sur la farine, le blé, le charbon) et a obtenir beaucoup d'argent pour le comté.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 27 (09 juin 1871) : 2.
23 No d'identification : 13 805

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Élection des officiers de la Société Saint-Jean-Baptiste de Saint-Calixte de Somerset dimanche le 8 juin, après la messe, dans la salle de l'Institut canadien de Plessisville. Liste des élus et composition du comité de régie, où figurent N.C. Cormier et L. J. Pitau. Par respect pour le deuil où est plongé le pape Pie IX et pour les récents malheurs de la France, la société juge convenable de s'abstenir de démonstrations et réjouissances publiques le 24 juin, hormis en ce qui concerne la partie religieuse de la fête.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 29 (22 juin 1871) : 3.
24 No d'identification : 13 822

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Saint-Jean-Baptiste calme et recueillie à Saint-Calixte de Somerset. Seules les cérémonies religieuses, comportant une grand'messe, le pain béni, la musique sacrée des Dames du couvent du Sacré-Coeur et de leurs élèves et la quête ont eu lieu. Après la messe, les membres de la société Saint-Jean-Baptiste et de nombreux paroissiens se sont rendus au presbytère. Discours du président honoraire, rapporté dans le journal. On y parle des buts à atteindre par les Canadiens français, de la religion, du patriotisme et de la Société Saint-Jean-Baptiste, implantée depuis 15 ans à Saint-Calixte.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 30 (28 juin 1871) : 2.
25 No d'identification : 13 955

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Liste des commissaires pour la décision sommaire des petites causes, dans la paroisse de Saint-Calixte de Somerset. L'ancienne commission, en date du 9 avril 1890, est révoquée.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 26, no 33 (18 août 1892) : 2.
1 - 25 sur 50 résultats