Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Wendover
1 - 25 sur 91 résultats Imprimer
1 No d'identification : 1 824

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un citoyen de Nicolet a fait faire une grande quantité de bois cet hiver dans les cantons de Aston, Wendover et dans la seigneurie de Nicolet. De plus, depuis quelques années, ce même M. J. Bte. Scott a oeuvré pour la colonisation dans la jeune paroisse de Sainte-Perpétue. Il a secondé de son mieux le curé de Sainte-Monique et Sainte-Perpétue, l'abbé Bellemare. Sainte-Perpétue possède maintenant une chapelle terminée et un presbytère en construction. Le marchand Onésime Rousseau a aussi beaucoup oeuvré pour la petite paroisse dont il a été le premier maire, le premier marchand, le premier maître de poste et l'un des premiers marguilliers. Cet article est extrait de l'Union des Cantons de l'Est.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 11 (24 mars 1881) : 3.
2 No d'identification : 3 885

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le résultat de l'élection du 3 novembre dans Drummond-Arthabaska a donné la victoire à l'autonomiste M.A. Gilbert (son portrait trône au milieu de la première page), par 253 voix en tout (soit par 33 voix dans Drummond et par 220 voix dans Arthabaska). Pour informer les lecteurs, La Gazette regroupe les commentaires émis dans les principaux journaux du Québec et de l'Ontario sur l'élection à Drummond et Arthabaska : La Gazette de Montréal, La Patrie, Le Witness, L'Événement, Le Citizen, Le Standard, L'Exposition, Le Herald d'Halifax, Le Devoir (p.2). Les résultats des élections par paroisse sont aussi donnés.
- Pour voir le décompte officiel des bulletins par paroisse (3, 59, p.3).

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 57 (04 novembre 1910) : 1-2.
3 No d'identification : 5 512

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Terres publiques »

Le journal publie la liste des lots qui sont à vendre dans les comtés de Drummond et de Bagot. Il y a des terres à vendre à Durham (township), Wendover et Kingsey. Pour les comtés d'Arthabaska et de Nicolet, des terres sont à vendre à Warwick, Tingwick, Chester (township), Arthabaska (township), Blandford, Aston, Maddington, Gore de Stanfold et Bulstrode.

Il y a une note de l'assistant commissaire au « Département des Terres de la Couronne » qui dit qu’aucun lot ne sera retiré de la vente excepté si l'on exhibe un témoignage, par affidavit, pendant les trois jours qui précéderont la vente. Le témoignage doit être remis à l'officier du département qui surveillera la vente. Il faut démontrer qu'au moins cinq pour cent de la quantité de terre réclamée a été défrichée et enclose.

On ne peut s'assurer la terre qu'en payant le versement requis d'un cinquième du prix d'achat selon l'évaluation spéciale qui sera déterminée. Ceux qui réclament des parties de lots irréguliers ou des parties irrégulières doivent être munis de plans convenables et des procès-verbaux de leurs possessions respectives.

Référence
«Terres publiques», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 4.
4 No d'identification : 5 523

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Un avis public indique « qu'une application sera faite à la législature, dans sa prochaine session, pour demander l'érection des townships de Wendover et Simpson en une municipalité séparée ».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 4.
5 No d'identification : 5 584

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'évêque de Trois-Rivières, par une lettre lue en chaire dimanche dernier à Nicolet et qui sera lue vendredi à Saint-Zéphirin, indique que la paroisse qu'on veut former au côteau Saint-Thomas ne sera pas constituée, parce qu'il n'y a aucune raison canonique de l'accorder. L'évêque apprend avec peine qu'on veut fusionner une partie de la Baie, une partie de Saint-Zéphirin, une partie de Saint-Thomas, le bassin de Saint-Thomas, le gore d'Upton et le gore de Wendover en municipalité sous le nom de Municipalité de paroisse de Saint-Benoît, car cette paroisse n'existe pas. L'évêque souligne qu'on ne lui forcera pas la main de cette façon. Il annonce que le bassin de Saint-Thomas va être fusionné à Saint-Zéphirin. Cette annexion aurait été demandée depuis longtemps par les habitants de ce territoire et le début immédiat des procédures tranchera toutes les difficultés.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 48 (07 décembre 1882) : 3.
6 No d'identification : 5 612

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis public

Le journal publie la liste des terres du comté de Drummond (comprenant les townships de Wickham, Kingsey, la paroisse de St-Guillaume, les municipalités de Grantham, Wendover et Simpson) qui seront vendues à la maison de la Cour de circuit, dans le village de Drummondville, le 2 février 1863. L'information disponible comporte le numéro du rang, des lots, l’étendue en acres, les montants dus pour chacun des lots et la raison pour laquelle la cotisation n'a pu être collectée.

- Le secrétaire-trésorier est R. J. Millar.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 3 (11 décembre 1862) : 3.
7 No d'identification : 5 724

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Assemblées publiques, Wendover et Simpson »

Les habitants de Wendover et de Simpson ont tenu une assemblée publique concernant l'érection de ces « townships » en municipalité. La nouvelle municipalité serait séparée de Grantham.

Pourquoi une séparation ? Le pont au sud de la rivière St-François reliant ces « townships » au village de Drummondville a été emporté. Comme ces derniers se retrouvent séparés de Grantham par la rivière, la séparation est naturelle. Cette séparation se ferait « tant pour des fins rurales que pour les écoles ». Une fois la séparation officielle opérée, le site d'une chapelle sera choisi. Selon Pierre Nérée Dorion, le progrès de ces cantons dépend aussi de celui de Drummondville. La requête pour la séparation sera remise à J. B. E. Dorion.

- L’article comprend une série de détails comme le nom des personnes présentes, ceux qui ont fait des propositions ou secondé ces propositions, etc.


Référence
«Assemblées publiques, Wendover et Simpson», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 10 (29 janvier 1863) : 1.
8 No d'identification : 5 732

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les personnes intéressées par la séparation des municipalités de Warwick, Tingwick, Grantham, Wendover, Simpson et de Horton sont priées de faire attention. Il faut que les requêtes soient adressées aux deux branches de la législature pour assurer une meilleure chance de réussite.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 11 (05 février 1863) : 3.
9 No d'identification : 5 758

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les électeurs de Drummond et d'Arthabaska sont appelés à choisir entre MM. Dorion et De Cazes pour les représenter dans le prochain parlement. [...] M. Dorion a pris M. De Cazes par la main, dimanche dernier, et lui a fait faire la tournée dans le comté d'Arthabaska». MM. Dorion et De Cazes se sont rencontrés aussi à Saint-Norbert et à Arthabaskaville «où plus de 200 personnes attendaient [...] l'arrivée des candidats». La nomination des candidats se fera officiellement le 5 juin et la votation aura lieu les 12 et 13 de ce même mois. L'assemblée préliminaire se fera à Drummondville. En attendant, M. Dorion prononcera des discours à Saint-Guillaume, Saint-Germain, Tingwick et Warwick.

- Lors des deux jours de votation, les «polls» seront ouverts dans les localités suivantes: (pour le comté de Drummond) Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), Saint-Germain, Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, Wickham, L'Avenir, Durham, Kingsey; (et dans le comté d'Arthabaska) Arthabaskaville, Saint-Christophe, Victoriaville, Saint-Norbert, Stanfold, Maddington et Blanford, Chester Est, Chester Ouest, Bulstrode, Warwick et Tingwick.

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 27 (28 mai 1863) : 2.
10 No d'identification : 5 799

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Jean-Baptiste-Éric Dorion a été réélu dans Drummond et Arthabaska. Bien qu'il n'ait pas remporté la majorité des votes dans toutes les paroisses, il a néanmoins obtenu dans l'ensemble une majorité de 750 voix contre M. De Cazes. Voici les résultats dans chacune des localités.

Nous mentionnerons d'abord les votes accordés à Dorion, puis ceux accordés à De Cazes: Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), 46 et 74; Saint-Germain, 84 et 34; Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, 216 et 44; Wickham, 17 et 12; L'Avenir, 226 et 6; Durham, 63 et 0; Kingsey, 56 et 30. Dans le comté d'Arthabaska: Arthabaskaville, 27 et 18; Saint-Christophe, 61 et 51; Victoriaville, 61 et 12; Saint-Norbert, 45 et 22; Stanfold, 93 et 44; Maddington et Blanford, 34 et 7; Chester Est, 49 et 26; Chester Ouest, 40 et 23; Bulstrode, 24 et 25; Warwick, 69 et 59; Tingwick, 59 et 5.

Puis, l'auteur de l'article dit que De Cazes a, en quelque sorte, acheté des votes dans certaines paroisses, dont Warwick, en donnant du travail à des électeurs et en mettant une voiture à la disposition de ceux qui voteraient voter pour lui.

M. Dorion a fait son discours de la victoire le 14 juin, à Drummondville. Plus de 300 personnes étaient présentes pour l'accueillir. Après le discours, il y eut «toute la nuit [...] de la musique, des chansons et des mots pour rire».

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 30 (17 juin 1863) : 2.
11 No d'identification : 5 875

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une application sera faite à la législature, dans sa prochaine session, pour faire ériger la paroisse de Sainte Clothilde de Horton, celle de Saint-Albert de Warwick, les townships de Wendover et Simpson et les parties de Chester Est et Ouest et de Wolfstown. Les townships de Ham Nord et Ham Sud, de même que les townships de Tingwick seront érigés en deux municipalités séparées.

Référence
«Avis public», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 35 (23 juillet 1863) : 3.
12 No d'identification : 5 884

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À partir du 1er janvier 1864, en vertu de la loi municipale, les municipalités de Tingwick et de Warwick seront séparées en deux. La municipalité de Ste-Clothilde de Horton sera séparée de celle de Saint-Valère de Bulstrode et celles Windover et Simpson seront séparées de Grantham.

«Ces municipalités sont érigées pour les fins municipales à toutes intentions comme si elles avaient été organisées en vertu de l'acte municipal refondu du Bas-Canada, et aussi en municipalités scolaires sous la loi des écoles du Bas-Canada. Elles seront assujetties aux dispositions des dits actes. Rien de contenu dans cet acte [...] n'aura pour effet de libérer aucune partie du territoire ainsi détachée des dettes et obligations contractées avant la passation du présent acte pour la municipalité de laquelle il dépendait».

Référence
«La loi municipale», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 44 (24 septembre 1863) : 2 (suite:1, 46, p. 2 ).
13 No d'identification : 5 906

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal annonce la vente de terres pour le non paiement de taxes municipales dans le comté d'Arthabaska. Des terres sont à vendre dans la municipalité de Saint-Louis-de-Blandford, de Warwick et de Victoriaville. L’annonce comprend le nom du propriétaire, le numéro du lot et du rang, le nombre d'acres, la taxe générale, la taxe spéciale, la taxe d'école, de même que l'arrérage en 1862 et le montant total.

- Voir la suite de ces annonces, cette fois pour Bulstrode, Wickham, L'Avenir, Durham, Grantham, Wendover et Simpson (2, 3, p. 3).

Référence
«Bureau du Conseil municipal du comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 2 (10 décembre 1863) : 3-4 (suite:2, 3, p. 3; 2, 5, p. 4).
14 No d'identification : 5 907

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les élections générales des conseillers municipaux auront lieu le 11 janvier 1864. «Les nouvelles municipalités de Wendover & Simpson, de Grantham dans le comté de Drummond, de même que les nouvelles municipalités de Chênier, Tingwick, Ste. Clothilde de Horton, St. Albert de Warwick et St. Valère de Bulstrode devront procéder aux élections le même jour. C'est aux régistrateurs des comtés de Drummond et d'Arthabaska à donner l'avis public de la première élection et à nommer les présidents des assemblées, dans chacune de ces municipalités pour leur comté respectif. [...] Dans le cas où le régistrateur, ou son député, ne donnerait pas l'avis requis, les électeurs s'assembleront, nommeront le plus ancien juge de paix ou [...] une autre personne pour présider l'élection».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 4 (24 décembre 1863) : 2.
15 No d'identification : 5 921

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la liste des conseillers élus lors de l'assemblée des électeurs de L'Avenir qui se tenait le 11 janvier 1864.

- Dans le comté de Wickham, pour pouvoir voter, il fallait avoir payé les taxes locales. La même même exigence était de mise à Drummondville.

- Le journal présente aussi la liste des conseillers élus dans les municipalités de Wendover, Simpson, Saint-Germain et Kingsey.

Référence
«Élections municipales», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 7 (14 janvier 1864) : 2.
16 No d'identification : 5 955

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Wendover (selon un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

Si les terres sont bonnes près de la rivière St-François, plus au centre, il y des marais bas et profonds où le sol est fait de sable et de gravier jaune.

On y retrouve de l’érable, du bouleau, du hêtre et du pin dans les hauteurs, de même que de la sapinette dans les bas fonds.

La population passait de 216 personnes en 1851 (dont 153 Canadiens français) à 337 en 1861(dont 262 Canadiens français).

En 1851, les terres défrichées recouvraient 609 âcres. Ce chiffre montait à 1 005 âcres en 1861. Au cours de la même période, le nombre de minots de grains passait de 2 281 à 6 803 et le nombre de minots de patates de 1 240 à 6 751.

La valeur de la propriété foncière est estimée à 69 000 $ et celle du bétail à 6 705 $.

C'est le curé de Drummondville qui dessert Wendover.

Référence
«Colonisation, comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 9 (28 janvier 1864) : 1.
17 No d'identification : 5 979

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le nouveau maire de St-Guillaume est Antoine Lupien.

Le maire de la nouvelle municipalité de Wendover et Simpson est V. Cooke.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 10 (04 février 1864) : 2.
18 No d'identification : 6 036

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
D'après un extrait de l'ouvrage de M. S. Drapeau, la paroisse de Saint-Léonard se compose d'une partie des cantons d'Aston et de Wendover, et les branches nord-est et sud-ouest de la rivière Nicolet la recouvre. Il y a une chapelle dans le 9e rang de l'augmentation d'Aston, sur le lot 27, soit « à l'endroit où le chemin de Shipton traverse la rivière Nicolet ». La population est de 600 personnes. C’est le curé de Saint-Pierre Célestin qui dessert la paroisse.

Dans la région, on retrouve de l’orme, du frêne, de l’érable, du merisier, du cèdre, de l’épinette et du pin. Le sol est composé de trois couches. La plus profonde est en argile et en terre grise, la deuxième est en terre jaune et la première couche, très mince, est en sable gris. La terre est de bonne qualité et bien arrosée. M. Marsan « dit que la forêt commence à disparaître sensiblement sous la cognée du colon, quoique ces défrichements n'aient commencé que depuis deux ou trois années ». Un minot de blé ou d'orge produit de 20 à 26 minots alors qu’un minot de patates donne environ 20 minots. Le foin donne 300 bottes à l'acre.

- Pour repérer l’article, voir la dernière colonne au bas de la page 1.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 12 (18 février 1864) : 1-2.
19 No d'identification : 6 206

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deux actes municipaux vont modifier, à partir du 1er janvier prochain, les limites des comtés de Drummond et d'Arthabaska. Le premier comptera 10 municipalités et le second 14.

La municipalité de Kingsey Falls sera divisée en deux municipalités: une qui gardera ce nom (soit les 9 premiers rangs) et l'autre qui s'appellera Kingsey (les 4 derniers rangs et une partie de Warwick).

Puis, Saint-Fulgence de Durham constituera une municipalité séparée, sous le nom de Durham Sud (soit les rangs 9, 10, 11 et 12 de Durham et de la pointe d'Acton).

De plus, les limites de Victoriaville changeront, pour devenir celles de la paroisse de Sainte-Victoire. Arthabaskaville s'agrandira jusqu'à la limite de Victoriaville.

Ham Nord s'agrandira des 10e et 11e rangs de Wolfstown.

Sainte-Brigitte, Saint-Léonard, Saint-Wenceslas et Sainte-Eulalie sont devenues des municipalités séparées. «La première ne comprend pas la partie de Wendover qui est annexée à cette paroisse pour des fins religieuses. Les autres sont formées de parties de Wendover, Aston et Bulstrode. [...] Ces changements qui étaient désirés ardemment par les contribuables devront leur donner une grande satisfaction et faire disparaître bien des obstacles au bon fonctionnement des institutions municipales».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 33 (14 juillet 1864) : 2.
20 No d'identification : 6 265

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de la milice active et de la réserve du comté de Drummond

Le journal publie un tableau qui indique le nombre de miliciens de 1e classe, 2e classe et de réserve, à Saint-Guillaume, Kigsey, Durham, L'Avenir, Saint-Germain, Wickham, Grantham, Wendover et Simpson. Le nombre total des miliciens pour toutes les localités est de 2 566.

Le journal fournit les mêmes renseignements sur la milice du comté d'Arthabaska qui comprend Chester Est et Ouest, Tingwick, Warwick, Saint-Norbert d'Arthabaska, Arthabaskaville, Saint-Valère de Bulstrode, Princeville et Saint-Louis de Blandford.

Seules les municipalités de Victoriaville, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Albert de Warwick et Sainte-Clothide de Horton n'ont pas encore transmis les informations (3, 2, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 52 (24 novembre 1864) : 2 (suite: 3, 2, p. 3).
21 No d'identification : 6 290

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un encan public à la maison de la Cour de circuit à Drummondville, le 6 février 1865. L’encan vise à percevoir «les cotisations et charges dues aux municipalités pour les divers lots plus bas désignés, à moins qu'elles ne soient payées, avec les frais au moins deux jours avant le jour ci-dessus mentionné».

Concernant les municipalités de Wickham, Durham, Wendover, Simpson et L'Avenir, un tableau illustre les rangs, les lots ou les parties de lots, l'étendue en acres et le montant dû sur chaque lot.


Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 3 (14 décembre 1864) : 3 (suite: 3, 5, p. 3).
22 No d'identification : 6 291

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura une assemblée publique des électeurs du comté de Drummond, le 27 décembre 1864. Cette assemblée est convoquée à la demande des maires Augustin Veilleux (Saint-Germain), Valentine Cooke (Wendover et Simpson), H.S. Griffing (L'Avenir), Antoine Lupien (Saint-Guillaume), Richard Piken (Durham) et Thomas Tormey (Wickham).

Le but de l'assemblée est de permettre aux habitants «d'exprimer leur opinion sur l'importante question de la confédération proposée des provinces anglaises de l'Amérique du Nord».

L'avis est signé par le préfet de Drummond, P. N. Dorion.

Le programme de l’assemblée est incomplet parce que la page est en partie arrachée. Ce qui ressort de façon générale, et qui prend la forme de diverses propositions, c'est une opposition au projet de confédération, jugé sans avantage, coûteux (nécessité de taxes directes), mettant en péril les droits politiques et populaires des habitants.

En terminant, la population de Drummond affirme qu'une telle constitution ne pourrait entrer en vigueur sans que le peuple puisse se prononcer, qu'un comité devrait être nommé pour faire valoir au parlement l'opposition des habitants et qu'il est important de maintenir une bonne entente avec les États-Unis.

Référence
«Aux électeurs du comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 4 (21 décembre 1864) : 2 (suite: 3, 5, p. 2).
23 No d'identification : 6 292

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le gouvernement a décidé de mettre sur pied une milice active. Cette milice sera composée de miliciens déjà formés qui seront tirés au sort.

Le nombre de miliciens que devra fournir chacun des comtés est déjà déterminé. Dans le comté de Drummond, L'Avenir devra envoyer dans cette milice 52 hommes, Durham 55, Saint-Germain 54, Grantham 20, Kingsey 72, Upton 87, Wendover et Simpson 17 et Wickham 23, pour un total de 380 hommes.

Dans le comté d'Arthabaska, Arthabaska devra fournir 71 hommes, Arthabaskaville 19, Aston 10, Blandford 9, Bulstrode 16, Chester Est 47, Chester Ouest 58, Horton 6, Maddington 1, Stanfold 66, Tingwick 69 et Warwick 43. Un article affirme que ce tirage au sort a fait craindre aux gens l'imminence d'une guerre et que «plusieurs» seraient partis aux États-Unis de peur d'être appelés à combattre.

L'auteur de l'article cherche donc à rassurer ses lecteurs. Il dit que les troupes envoyées sur les frontières ont pour «but de faire respecter la neutralité, dans le but d'empêcher les maraudeurs du sud de s'armer ici, d'aller aux États-Unis, attaquer des villes, les piller et venir se cacher au Canada, après avoir exercé leur dépravation» (3, 5, p. 2).

Pour connaître le nom des 52 miliciens de L'Avenir désignés par le tirage au sort, voir la liste (3, 6, p. 2).

Pour connaître le nom des miliciens désignés par le tirage au sort dans les municipalités de Grantham, Wendover et Simpson, Saint-Germain, Durham, Kingsey et Saint-Guillaume, voir la liste (3, 7, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 4 (21 décembre 1864) : 2 (suite: 3, 5, p. 2; 3, 6, p. 2; 3, 7, p. 3).
24 No d'identification : 6 312

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal annonce la création de la «Société d'agriculture no 1 dans le comté de Drummond ». La paroisse de Saint-Guillaume «fournira plus de cent membres» et l'exposition agricole se tiendra à Saint-Germain. Il y a eu une première assemblée le 16 janvier 1865, à Drummondville. Les officiers ont été élus.

Le président est W. Sheppard (Wendover), le vice-président est Joseph Paradis (Saint-Germain) et le secrétaire, Onésime Bellemare (Saint-Guillaume).

Le journal publie aussi la liste comprenant les noms des sept directeurs, des deux auditeurs et des quatre membres de la chambre d'agriculture.

Référence
«Société d’agriculture no 1, comté de Drummond», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 8 (18 janvier 1865) : 2.
25 No d'identification : 6 644

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la liste des terres à vendre à l'encan public qui se tiendra à Drummondville, le 5 février 1866, dans la maison de la Cour de circuit.

Ces terres sont à vendre «pour les cotisations et charges dues aux municipalités», à moins que les propriétaires ne paient au moins deux jours avant.

L'encan touche des terres de Wickham, Durham, Kingsey Falls, Kingsey, Upton Est, Saint-Germain, Durham Sud, L'Avenir, Grantham, Drummondville, Wendover et Simpson.

L’avis indique le numéro des rangs et des lots, l’étendue en acres de chacune des terres et les sommes dues.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 2 (13 décembre 1865) : 3.
1 - 25 sur 91 résultats