Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Ulverton
1 - 25 sur 68 résultats Imprimer
1 No d'identification : 1 613

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication du tableau donnant le détail des majorités par paroisse dans le comté de Drummond. Me Hector Laferté est réélu.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 8 (26 mai 1927) : 1.
2 No d'identification : 3 809

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication d'un bulletin électroral portant sur les comtés de Nicolet, Richelieu, Saint-Maurice, Champlain, Yamaska Drummond et Arthabaska. Dans Nicolet, on annonce que l'un des candidats s'est retiré et qu'il est remplacé par un autre pour lutter contre le député sortant. Le Messager souligne que ce n'est pas une bonne chose et que tous les conservateurs devraient s'unir, ce qui laisse à penser que les 3 hommes en question appartiennent à ce parti. Dans Yamaska, le député sortant ne rencontre d'opposition ni parmi ses ennemis ni parmi son propre parti. Dans le comté de Drummond et Arthabaska, il y aura un opposant conservateur au député libéral sortant, M. Watt, à qui on souhaite une défaite. Deux rencontres, à Drummondville et Ulverton, ont prouvé la valeur du candidat conservateur.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 45 (17 novembre 1881) : 2.
3 No d'identification : 3 885

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le résultat de l'élection du 3 novembre dans Drummond-Arthabaska a donné la victoire à l'autonomiste M.A. Gilbert (son portrait trône au milieu de la première page), par 253 voix en tout (soit par 33 voix dans Drummond et par 220 voix dans Arthabaska). Pour informer les lecteurs, La Gazette regroupe les commentaires émis dans les principaux journaux du Québec et de l'Ontario sur l'élection à Drummond et Arthabaska : La Gazette de Montréal, La Patrie, Le Witness, L'Événement, Le Citizen, Le Standard, L'Exposition, Le Herald d'Halifax, Le Devoir (p.2). Les résultats des élections par paroisse sont aussi donnés.
- Pour voir le décompte officiel des bulletins par paroisse (3, 59, p.3).

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 57 (04 novembre 1910) : 1-2.
4 No d'identification : 5 390

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal présente une publicité du marchand général «  Mairs & Tait », d'Ulverton. Il y a une liste de produits, avec leur prix. Par exemple, le café est à 0.30 $ et le tabac, entre 0.30 $ et 0.70 $. « On reçoit l'avoine en payement et l'on ne refuse pas d'argent ».

- On retrouve la même publicité, mais en anglais (1, 2, p. 4).

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 3.
5 No d'identification : 5 515

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Tous ceux qui ont contracté des dettes envers les frères Miller doivent se faire connaître et présenter leur compte le plus rapidement possible. Ceux qui désirent faire des achats feraient bien de contacter « Miller Brothers » qui a décidé de vendre ses marchandises à bas prix pour argent comptant. L’entreprise a reçu de la nouvelle marchandise.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 4.
6 No d'identification : 5 516

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Ulverton, le marchand général R. H. Wadleigh demande à ses clients de payer en argent comptant. Parmi les produits vendus, il y a des tissus, des articles de mode, de l’épicerie, des pommes, etc. Si le client veut vendre de l'avoine, le marchand lui donnera le prix le plus haut du marché.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 4.
7 No d'identification : 5 897

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Ulverton, des soumissions sont demandées pour défricher et rendre les routes accessibles aux voitures d'hiver. Le tout « se fera suivant les exigences du procès verbal réglant l'établissement et l'entretien du chemin de front entre les 10e et 11e rangs du township de Durham. Les parties du dit chemin appartiennent à la moitié du lot N.-O. du lot no 6; la moitié N.-O. du lot no7 et la moitié S.-O. et S.-E. du lot no 8 dans le 10e rang de la municipalité du Durham ». Les soumissions sont acceptées jusqu'au 9 novembre 1863.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 50 (05 novembre 1863) : 2.
8 No d'identification : 6 235

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une fabrique de voitures d'été et d'hiver vient d'ouvrir dans le village d'Ulverton. Les propriétaires sont « A. Boisvert & Boisvert  » et la boutique est située chez Joachin Alie.

«Ils sont certains que leur ouvrage donnera une satisfaction entière vu qu'ils ont eu l'occasion de pratiquer leur métier pendant plusieurs années dans des fabriques de première classe aux États-Unis. On répare et peinture les voitures avec diligence et à des prix modérés».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 46 (13 octobre 1864) : 3.
9 No d'identification : 6 314

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal présente le compte-rendu de l’assemblée publique qui s’est tenue dans le but de discuter du projet de confédération. L’assemblée a eu lieu le 16 janvier dans le village d'Ulverton, «dans la partie anglaise du township de Durham».

«M. Dorion leur adressa la parole et tous exprimèrent le désir de voir la question de la confédération soumise au peuple avant son adoption par le parlement.»

Référence
«Assemblées publiques», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 8 (18 janvier 1865) : 3.
10 No d'identification : 6 319

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La veuve de Joachim Alie d'Ulverton met en vente un moulin à scie, une boutique de forge, une boutique de voiturier et cinq arpents de terre. Quelques arpents séparent ces propriétés du grand chemin qui va de Durham à Melbourne et elles sont à trois milles de L'Avenir.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 11 (08 février 1865) : 3.
11 No d'identification : 6 562

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L’entreprise « Miller Brothers » d'Ulverton avertit ses clients de bien vouloir rembourser leurs dettes avant l'automne, parce qu'on se propose d'accomplir des changements dans les affaires et ce, à partir de l'automne.

- L’énoncé stipule que cette entreprise vend de la laine et des oeufs, mais on en dit pas plus.

Référence
«Prenez avis», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 34 (19 juillet 1865) : 3.
12 No d'identification : 6 713

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Ulverton, des soumissions sont demandées pour la construction d'une bâtisse pour le Conseil. Les noms de deux cautions devront être fournis, ainsi que les prix exigés pour lambrisser en briques ou en déclins peinturés. Le Conseil choisira entre les deux, mais il ne s'engage pas à accepter les soumissions les plus basses.

- Les soumissions seront acceptées jusqu'au 9 février.

Référence
«Aux contracteurs», Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 9 (31 janvier 1866) : 2.
13 No d'identification : 6 883

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«À une assemblée du Conseil du Comté tenue à Drummond-ville, le treize du courant, Siméon Fraser, Écr., N. P. , a été réélu par acclamation, Préfet pour le comté de Drummond». Liste des résolutions passées. Présence des maires de Saint-Germain, de Wickham West, d'Ulverton et de Durham-Sud.

Référence
Le Journal d'Arthabaska, vol. 1, no 25 (21 mars 1878) : 4.
14 No d'identification : 8 174

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de la Compagnie d'assurance mutuelle contre le feu. Bureau à Ulverton. «Établie en 1879. Les pertes sont payées promptement. On n'assure pas dans les villes et cités».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 4 (08 janvier 1881) : 4.
15 No d'identification : 8 964

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On apprend qu'il y une compagnie d'assurance Richmond, Drummond et Yamaska à Ulverton.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 19 (06 octobre 1894) : 2.
16 No d'identification : 9 316

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Compagnie d'assurance mutuelle contre le feu de Richmond, Drummond et Yamaska. Le bureau est à Ulverton et a été établi en 1879. Le président est F. Préfontaine et le secrétaire-trésorier, Jas. Alexander.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 2 (22 janvier 1887) : 4.
17 No d'identification : 9 431

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'avenir: Townships de Durham et de Wickham. Les cantons furent divisés en townships en 1793. Le township de Durham fut divisé en rangs et en lots en 1795. Celui de Wickham en 1815. «L'histoire primitive de notre paroisse est intimement liée à celle de Drummondville (...)».
- Parmi les premiers missionnaires, Jean Raimbeault, Supérieur du Séminaire de Nicolet. Né vers 1770, il partit pour la France en 1793 avant d'être ordonné prêtre au Canada quelques années plus tard. Il arriva à Nicolet pour assurer une double fonction; curé et supérieur du collège. «Il donna un grand essor à cette institution (...)». Il visita Drummondville pour la première fois en 1815. Le missionnaire prêchait en anglais et en français. Le 30 juin 1818, on signe le contrat qui donnait le terrain actuel où l'église est bâtie. Il donna sa dernière mission en 1819. « Nous trouvons M. Raimbeault dans nos cantons le 19 août 1835 quand il vint bénir la première pierre de Kingsey».
- Un autre des missionnaires est M. le vicaire général J.P. Kelly : fut nommé «deserteur» de Drummondville en 1820 avec ordre de donner deux missions par année, ce qu'il fit régulièrement jusqu'en 1823. Aussi, abbé John Holmes, qui remplacera M. Kelly comme missionnaire des townships en 1823. Il devint le premier prêtre résident des townships et prit possession de sa nouvelle cure en 1827.
- (1, 34, p.1) Michael Power est le deuxième missionnaire résident à Drummondville. Il remplace Holmes en 1827. Il quitte Drummondville en 1831. Troisième missionnaire des townships: Hugh Paisley. Il demeura un an dans les townships vers 1831.
- (1,35, p.1 ) «Le missionnaire dont le nom est resté le plus populaire dans les townships de l'est est sans contredit M. Robson». Il arrive en 1832. Il commence à tenir les comptes et dépenses de la fabrique.
- (1,37, p.1) Il alla à Kingsey en 1842 où l'église fut achevée en 1850.
- (1, 38, p.1 Description du panorama de Kingsey. Robson quitte à cause des difficultés monétaires de l'entreprise de l'église.
- (1, 40, p.1 La mission de M. Robson fut divisée en deux en 1833. Il quitte Drummondville en 1842 pour être missionnaire à Saint-Félix de Kingsey, qu'il quitte en 1844.
- (1,43, p.1) On lui attribue quelques miracles. Par exemple, vers 1834-1835, il y eu une grande sécheresse dans la vallée inférieure de la rivière Saint-François. Les puits, par le seule présence de Robson, furent remplis d'eau.
- (1,44, p.1) J. Hercule Dorion prit une part active au transfert du site de l'église de Wickham à Durham.
- (1,45, p.1) Or, «La conduite de M. Dorion fut vivement critiquée dans Wickham. On l'accusait d'avoir agi par intérêt personnel, en favorisant l'établissement de l'église sur le terrain qu'il avait acheté de M. Boucher et d'avoir aussi voulu préparer un avenir meilleur à son frère, J.-B.E. Dorion, «l'Enfant Terrible», de fameuse mémoire, qui vint y résider peu après». Plusieurs des opposants ne voulurent pas assister aux offices. «Wickham d'ailleurs, d'après les partisans de Durham, ne pouvait devenir le centre d'une paroisse florissante; l'église était condamnée à n'occuper qu'une extrémité de la mission tandis qu'à Durham elle se trouvait au centre de la population catholique». Les habitants demandèrent en 1850, la permission de construire une nouvelle église qui ne les forcerait pas à se déplacer à Drummondville ou Durham. Ce fut un échec.
- (1,46, p.1) L'annexion à l'Avenir d'une partie du township de Wickham mit fin à ce problème. M. J.B. Leclair remplaça M. Dorion en 1853 à Drummondville. Il devint en 1854, le premier prêtre résident de l'Avenir. C'est M. J.B. Dorion qui entreprit la construction de l'église et du presbytère.
- (1,47, p.1) En 1801, William Cross est le premier colon à s'établir à Durham. L'octroi des terres se fait à des anglophones.
- (1,48, p.1) Développement du village d’Ulverton.
- (1,49, p.1) Politique de concession des terres qui favorise l'établissement des anglo-saxons.
- (1,50, p.1) Émigration des Canadiens français aux États-Unis à cause de cette politique. Arrivée des premiers colons francophones dans les townships.
- (1,51, p.1) Le journal retrace quelques difficultés rencontrées par les colons, par exemple le transport, etc.
- (1,52, p. 1) Construction du chemin des commissaires. En 1832, vint s'établir M. Charpentier, un homme dont l'influence allait profiter au développement de la localité.
-1,51, p.1 Opposition entre canadiens anglais et canadiens français. Opposition religieuse.
- 2, 3, p.1 Coutumes des anciens sont racontées, comme les veillées,...
- 2,4, p.1 Les divertissements, la musique, les rituels sont rapportés. Établissement des différents comtés date du 7 mai 1792.
- 2,5, p.1 Statistiques pour les populations des deux comtés en 1851. Nationalités, religions, ...
Histoire conseils de comté.
- 2,7, p.1 Retrace la mise en place des écoles.
- 2, 16, p.1 Article concernant des événements religieux depuis 1853. M. J.B. Leclair prit possession d'une cure en 1854. Il quitta en 1855.
- 2, 17, p.1 Le révd M. J.O. Prince habite l'Avenir de 1855 à 1861. Principaux changements pour la période couverte par le curé.
- 2, 18, p.1 suite de J.O. Prince.
- 2, 19, p.1 M. J.E.B. Dorion amène en justice le père Roger pour le premier procès poligo-civil dans les cantons de l'Est.
- 2, 20 , p.1 À la suite du départ de M. Prince, la paroisse fût sans prêtre résidant. En 1861, Wickham demande une paroisse distincte de Saint-Pierre de Durham. M. l'abbé Gouin est nommé curé de Saint-Pierre de Durham en 1862.
Cette même année Saint-Pierre de Durham devient l'Avenir.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 31 (29 décembre 1894) : 1 (suite: 1, 33, p. 1 ; 1, 34, p. 1 ; 1, 35, p. 1 - 1, 37, -1, 38, 2, 2, 19, p. 1 2, 18, p. 1 2, 17, p. 116, p. 12, 7, p. 12, 5, p. 1 2, 4, p. 12, 3, p. 11, 51, p. 11, 51, p. 11, 50, p. 11, 49, p. 11, 48, p. 11, 47, p. 11, 46, p. 1-1, 45, p. 1-1, 44, p. 1-1, 43, p. 1-1, 40, p. 1 p. 1 p. 1 p. 1p p. 1p1; 1, 35pp p. 1; 1, 36, . p. 1 p. 1; 1, 37; 18951).
18 No d'identification : 9 631

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'assemblée annuelle des actionnaires de l'Assurance Mutuelle contre le feu de Richmond, Drummond & Yamaska aura lieu au bureau de la compagnie, à Ulverton, lundi le 3 octobre, à 1 hre p.m.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 39 (17 septembre 1881) : 2.
19 No d'identification : 9 826

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité pour la cie d'assurance Richmond, Drummond, Yamaska, mutuelle contre le feu. Indique le nom des personnes responsables des bureaux pour la région.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 34 (20 janvier 1906) : 2.
20 No d'identification : 9 884

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Affiche les revenus principaux des bureaux de poste des Cantons de l'Est pour l'année 1904-1905. Des villes et villages mentionnés dans cette liste appartiennent à la région.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 35 (27 janvier 1906) : 1.
21 No d'identification : 10 614

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le moulin à scie et à farine de M. O. Bernard de Ulverton a été détruit par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Il n'avait pas d'assurances.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 48 (27 avril 1895) : 3.
22 No d'identification : 11 447

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis de la Compagnie d'Assurance mutuelle contre le feu de Richmond, Drummond et Yamaska, annonçant «qu'un impôt d'après le taux de six par cent a été ce jour décrété sur tous les billets de dépôt en vigueur à cette date, dans la classe isolée et agricole, et qu'un impôt de sept par cent l'a été sur les billets de dépôt de la classe commerciale. Les dits impôts seront dus et payables au bureau général de la compagnie, à Ulverton, dans les trente jours de cette date [3 octobre] suivant la loi». L'avis est signé par le secrétaire et gérant H.R. Thompson.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 42 (20 octobre 1888) : 3.
23 No d'identification : 11 940

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Acte de faillite de 1869: faillite de William R. Dunkerly, tant individuellement que comme faisant partie de la société «Dunkerly, Chappuis & Cie», du canton de Durham, manufacturiers de laine. Les créanciers sont requis de produire leurs réclamations au bureau du syndic officiel S. Fraser (L'Avenir). Une réunion sera tenue à Ulverton, comté de Durham, le 8 avril à 1h p.m., pour l'examen du failli et l'arrangement des affaires de la faillite en général.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 17 (30 mars 1871) : 2.
24 No d'identification : 12 529

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée annuelle de la Compagnie d'assurance mutuelle contre le feu de Richmond, Drummond et Yamaska, le 2 octobre, à Ulverton. «Le rapport des directeurs est des plus satisfaisants et accuse une augmentation considérable dans les affaires de cette année, surtout pour les quatre derniers mois. Les pertes de l'année dans les deux classes, se montent à 8612,00$ et les dépenses de toutes sortes à 2900,00$ comprenant les frais de justice dans une cause contestée qui avait été en litige pendant près de trois ans. Il est rare que la compagnie conteste une réclammation, mais cette cause comportait un principe important et a été perdue sur un point de technicalité. Les comptes établissent que les affaires de la compagnie sont dans une position près prospère et que le caractère des risques est beaucoup amélioré. Les affaires transigées dans la classe commerciale sont des plus satisfaisantes, la proportion des pertes subies aux risques encourus étant plus favorable que dans la classes agricole, car le fait est maintenant démontré que l'assurance sur les propriétés de ferme est une affaire très peu rémunérative. [...] Les directeurs sortant de charge ont été réélus à l'unanimité». Les présidents sont M. Préfontaine et M. Bourbeau (d'Arthabaska). Le vice-président est M. Wadleigh (il était auparavant aussi le trésorier et l'évaluateur des pertes). J.A. Bothwell est secrétaire, trésorier et évaluateur. La décision la plus importante prise à cette assemblée: une répartition de 6% dans la classe agricole et de 7 et demi % dans la classe commerciale (sera imposée sur tous les billets de dépôt en force à cette date. Payable en 30 jours, au bureau de la compagnie, à Ulverton. Ces informations viennent de l'annonce publiée dans le 23, 42, p. 2). «La compagnie devrait transporter son bureau principal à Richmond, maintenant que ce bureau a pris une si grande importance. Il serait plus commode et pour les agents et pour les assurés de faire leurs affaires dans un endroit central comme Richmond».
- Dans une publicité de la Compagnie d'assurance mutuelle contre le feu de Richmond, Drummond et Yamaska, il est dit que le président est F. Préfontaine, le secrétaire-trésorier Jas. Alexander et l'agent Jr., A. Quesnel (24, 26, p. 4).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 41 (12 octobre 1889) : 2 (suite: 23, 42, p. 2; 24, 26, p. 4).
25 No d'identification : 12 912

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Licences octroyées par le Percepteur du Revenu de la Province pour le district d'Arthabaska, du 1er mai au 1er juin 1883.
- Auberges: Paul Trépanier (Thetford), J.Baptiste Ferland, Herménégilde Dupuis (Saint-Germain), Dame Jos. Mailhot (L'Avenir), Jos. Boisvert, Victor Blanchet (Drummondville), Stanislas Picard (Saint-Germain), A.B. Desrochers (Arthabaskaville), Richard Saint-Pierre & cie. (Plessisville), Dolphis Tourigny, Frs. Paradis (Victoriaville), Trefflé Maheu & cie. (Arthabaskaville), John Hamilton (Kingsey), Dame Jos. Prince (Station de Somerset), Pierre Painchaud (Kingsey), Jos. A. Bousquet (Drummondville), B.L. Contois (Simpson), Dame Pierre Paquin (Drummondville), Bruno Daigle (Princeville), Alp. Bordeleau (Princeville);
- Magasins de liqueurs en gros: F.X. Gendreau (Arthabaskaville), Homer H. Guay (Victoriaville);
- Magasins de liqueurs en détail: Jos. Laferte, L.A. Bernard, John Courchesne (Saint-Germain), Théophile Caron (Windover), Moyse Beauchène (Lyster), John Molson (Drummondville);
- Hôtels de tempérance: Pierre Roy (South Durham), Calixte Leblanc (Arthabaskaville), Moïse Bourk (Saint-Ferdinand), Philias Charpentier (Durham Sud);
- Vente de poudre en détail: John Courchesne (Saint-Germain), J.A. Thibodeau & frère (Princeville), David Bergeron (Blandford), John Molson (Drummondville), Phil Hébert (Tingwick), John Wadleigh (French Village), John Wadleigh (Ulverton), J.B.I. Préfontaine & cie. (Durham Sud), D.O. Bourbeau, Paul Tourigny (Victoriaville); - Vente de liqueurs pour fins médicales: Dame Éliza Tencarre (Inverness);
- Colporteurs; Cyriel Desharnais (Sainte-Victoire), Isaac Dubord, Jos. Dusseault (Victoriavile), J.N. Turcotte (Drummondville), W.H. Stevens (Trenholmville), Vinceslas Dionne (Sainte-Hélène de Chester); Colporteurs-licence additionnelle: Cyriel Desharnais pour Trois-Rivières. Signé T. Côté.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 25 (02 juin 1883) : 3.
1 - 25 sur 68 résultats