Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index toponymique

Tingwick
1 - 25 sur 281 résultats Imprimer
1 No d'identification : 5 259

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
[Archives séminaire Nicolet: Année [ou date approx.]: 1917 v. Dimensions: 8.7X13.8. Couleur: noir/blanc. Descripteurs/résumé: Tingwick: église, façade, clocher, rosace, portail, escalier, parvis, clôture. Carte postale.]

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Inventaire des fonds de photos des archives du séminaire de Nicolet, 31 décembre 1917, F085/P6432.
2 No d'identification : 5 512

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Terres publiques »

Le journal publie la liste des lots qui sont à vendre dans les comtés de Drummond et de Bagot. Il y a des terres à vendre à Durham (township), Wendover et Kingsey. Pour les comtés d'Arthabaska et de Nicolet, des terres sont à vendre à Warwick, Tingwick, Chester (township), Arthabaska (township), Blandford, Aston, Maddington, Gore de Stanfold et Bulstrode.

Il y a une note de l'assistant commissaire au « Département des Terres de la Couronne » qui dit qu’aucun lot ne sera retiré de la vente excepté si l'on exhibe un témoignage, par affidavit, pendant les trois jours qui précéderont la vente. Le témoignage doit être remis à l'officier du département qui surveillera la vente. Il faut démontrer qu'au moins cinq pour cent de la quantité de terre réclamée a été défrichée et enclose.

On ne peut s'assurer la terre qu'en payant le versement requis d'un cinquième du prix d'achat selon l'évaluation spéciale qui sera déterminée. Ceux qui réclament des parties de lots irréguliers ou des parties irrégulières doivent être munis de plans convenables et des procès-verbaux de leurs possessions respectives.

Référence
«Terres publiques», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 2 (04 décembre 1862) : 4.
3 No d'identification : 5 613

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis public

Le journal publie la liste des terres du comté d'Arthabaska (comprenant les townships de Tingwick, Warwick et Aston, de même que les municipalités de Saint-Valère-de-Bulstrode et de Chester Ouest) qui seront vendues au village d'Arthabaska. Les ventes auront lieu dans la demeure de Théophile Côté, le 2 février 1863. L’avis indique le numéro du rang, des lots, l’étendue en acres, le montant dû pour chacun des lots et la raison pour laquelle la cotisation n'a pu être collectée.

- Pour Chester Est et pour le township de Stanfold, voir à la page 5 de la même édition.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 3 (11 décembre 1862) : 4-5.
4 No d'identification : 5 707

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis public

L’avis indique « qu'une application sera faite à la législature, dans sa prochaine session, pour demander l'érection du Township de Tingwick en deux municipalités distinctes et séparées ».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 4 (18 décembre 1862) : 3.
5 No d'identification : 5 732

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les personnes intéressées par la séparation des municipalités de Warwick, Tingwick, Grantham, Wendover, Simpson et de Horton sont priées de faire attention. Il faut que les requêtes soient adressées aux deux branches de la législature pour assurer une meilleure chance de réussite.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 11 (05 février 1863) : 3.
6 No d'identification : 5 737

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie un tableau illustrant le nombre de baptêmes, de sépultures et de mariages dans le comté d'Arthabaska. Les données ont été soumises préalablement à la Chambre d'assemblée par le protonotaire du district.

Voici, pour chacune des villes, les renseignements fournis dans l'ordre pour les baptêmes, les sépultures et les mariages: Saint-Christophe (160, 60, 33); Saint-Norbert (118, 53, 26); Stanfold (110, 39, 14); Blandford (23, 8, 8); Warwick (74, 22, 13); Chester (116, 32, 8); Bulstrode (46, 15, 4); Tingwick (87, 23, 16). Pour ce qui est des baptistes et des membres de l'église anglaise de Warwick, il y a eu 18 baptêmes et cinq sépultures. Dans l'ensemble, l'augmentation de la population est attribuable à des causes naturelles.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 16 (12 mars 1863) : 3.
7 No d'identification : 5 758

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les électeurs de Drummond et d'Arthabaska sont appelés à choisir entre MM. Dorion et De Cazes pour les représenter dans le prochain parlement. [...] M. Dorion a pris M. De Cazes par la main, dimanche dernier, et lui a fait faire la tournée dans le comté d'Arthabaska». MM. Dorion et De Cazes se sont rencontrés aussi à Saint-Norbert et à Arthabaskaville «où plus de 200 personnes attendaient [...] l'arrivée des candidats». La nomination des candidats se fera officiellement le 5 juin et la votation aura lieu les 12 et 13 de ce même mois. L'assemblée préliminaire se fera à Drummondville. En attendant, M. Dorion prononcera des discours à Saint-Guillaume, Saint-Germain, Tingwick et Warwick.

- Lors des deux jours de votation, les «polls» seront ouverts dans les localités suivantes: (pour le comté de Drummond) Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), Saint-Germain, Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, Wickham, L'Avenir, Durham, Kingsey; (et dans le comté d'Arthabaska) Arthabaskaville, Saint-Christophe, Victoriaville, Saint-Norbert, Stanfold, Maddington et Blanford, Chester Est, Chester Ouest, Bulstrode, Warwick et Tingwick.

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 27 (28 mai 1863) : 2.
8 No d'identification : 5 758

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les électeurs de Drummond et d'Arthabaska sont appelés à choisir entre MM. Dorion et De Cazes pour les représenter dans le prochain parlement. [...] M. Dorion a pris M. De Cazes par la main, dimanche dernier, et lui a fait faire la tournée dans le comté d'Arthabaska». MM. Dorion et De Cazes se sont rencontrés aussi à Saint-Norbert et à Arthabaskaville «où plus de 200 personnes attendaient [...] l'arrivée des candidats». La nomination des candidats se fera officiellement le 5 juin et la votation aura lieu les 12 et 13 de ce même mois. L'assemblée préliminaire se fera à Drummondville. En attendant, M. Dorion prononcera des discours à Saint-Guillaume, Saint-Germain, Tingwick et Warwick.

- Lors des deux jours de votation, les «polls» seront ouverts dans les localités suivantes: (pour le comté de Drummond) Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), Saint-Germain, Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, Wickham, L'Avenir, Durham, Kingsey; (et dans le comté d'Arthabaska) Arthabaskaville, Saint-Christophe, Victoriaville, Saint-Norbert, Stanfold, Maddington et Blanford, Chester Est, Chester Ouest, Bulstrode, Warwick et Tingwick.

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 27 (28 mai 1863) : 2.
9 No d'identification : 5 799

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Jean-Baptiste-Éric Dorion a été réélu dans Drummond et Arthabaska. Bien qu'il n'ait pas remporté la majorité des votes dans toutes les paroisses, il a néanmoins obtenu dans l'ensemble une majorité de 750 voix contre M. De Cazes. Voici les résultats dans chacune des localités.

Nous mentionnerons d'abord les votes accordés à Dorion, puis ceux accordés à De Cazes: Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), 46 et 74; Saint-Germain, 84 et 34; Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, 216 et 44; Wickham, 17 et 12; L'Avenir, 226 et 6; Durham, 63 et 0; Kingsey, 56 et 30. Dans le comté d'Arthabaska: Arthabaskaville, 27 et 18; Saint-Christophe, 61 et 51; Victoriaville, 61 et 12; Saint-Norbert, 45 et 22; Stanfold, 93 et 44; Maddington et Blanford, 34 et 7; Chester Est, 49 et 26; Chester Ouest, 40 et 23; Bulstrode, 24 et 25; Warwick, 69 et 59; Tingwick, 59 et 5.

Puis, l'auteur de l'article dit que De Cazes a, en quelque sorte, acheté des votes dans certaines paroisses, dont Warwick, en donnant du travail à des électeurs et en mettant une voiture à la disposition de ceux qui voteraient voter pour lui.

M. Dorion a fait son discours de la victoire le 14 juin, à Drummondville. Plus de 300 personnes étaient présentes pour l'accueillir. Après le discours, il y eut «toute la nuit [...] de la musique, des chansons et des mots pour rire».

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 30 (17 juin 1863) : 2.
10 No d'identification : 5 799

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Jean-Baptiste-Éric Dorion a été réélu dans Drummond et Arthabaska. Bien qu'il n'ait pas remporté la majorité des votes dans toutes les paroisses, il a néanmoins obtenu dans l'ensemble une majorité de 750 voix contre M. De Cazes. Voici les résultats dans chacune des localités.

Nous mentionnerons d'abord les votes accordés à Dorion, puis ceux accordés à De Cazes: Drummondville (pour Grantham, Wendover et Simpson), 46 et 74; Saint-Germain, 84 et 34; Saint-Guillaume et Saint-Bonaventure, 216 et 44; Wickham, 17 et 12; L'Avenir, 226 et 6; Durham, 63 et 0; Kingsey, 56 et 30. Dans le comté d'Arthabaska: Arthabaskaville, 27 et 18; Saint-Christophe, 61 et 51; Victoriaville, 61 et 12; Saint-Norbert, 45 et 22; Stanfold, 93 et 44; Maddington et Blanford, 34 et 7; Chester Est, 49 et 26; Chester Ouest, 40 et 23; Bulstrode, 24 et 25; Warwick, 69 et 59; Tingwick, 59 et 5.

Puis, l'auteur de l'article dit que De Cazes a, en quelque sorte, acheté des votes dans certaines paroisses, dont Warwick, en donnant du travail à des électeurs et en mettant une voiture à la disposition de ceux qui voteraient voter pour lui.

M. Dorion a fait son discours de la victoire le 14 juin, à Drummondville. Plus de 300 personnes étaient présentes pour l'accueillir. Après le discours, il y eut «toute la nuit [...] de la musique, des chansons et des mots pour rire».

Référence
«Drummond et Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 30 (17 juin 1863) : 2.
11 No d'identification : 5 875

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une application sera faite à la législature, dans sa prochaine session, pour faire ériger la paroisse de Sainte Clothilde de Horton, celle de Saint-Albert de Warwick, les townships de Wendover et Simpson et les parties de Chester Est et Ouest et de Wolfstown. Les townships de Ham Nord et Ham Sud, de même que les townships de Tingwick seront érigés en deux municipalités séparées.

Référence
«Avis public», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 35 (23 juillet 1863) : 3.
12 No d'identification : 5 881

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la liste des conseillers législatifs nommés par la Couronne pour Drummondville, L'Avenir, Durham, Durham Sud, Kingsey, Wickham, Saint-Germain-de-Grantham, Saint-Bonaventure d'Upton, Saint-Guillaume d'Upton, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Norbert d'Arthabaska, Victoriaville, Chester Est, Chester Ouest, Stanfold, Princeville, Warwick, Saint-Albert de Warwick, Tingwick, Leeds, Somerset, Sainte-Julie, Halifax, Halifax Nord, Ireland et Plessisville.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 40 (27 août 1863) : 2.
13 No d'identification : 5 884

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À partir du 1er janvier 1864, en vertu de la loi municipale, les municipalités de Tingwick et de Warwick seront séparées en deux. La municipalité de Ste-Clothilde de Horton sera séparée de celle de Saint-Valère de Bulstrode et celles Windover et Simpson seront séparées de Grantham.

«Ces municipalités sont érigées pour les fins municipales à toutes intentions comme si elles avaient été organisées en vertu de l'acte municipal refondu du Bas-Canada, et aussi en municipalités scolaires sous la loi des écoles du Bas-Canada. Elles seront assujetties aux dispositions des dits actes. Rien de contenu dans cet acte [...] n'aura pour effet de libérer aucune partie du territoire ainsi détachée des dettes et obligations contractées avant la passation du présent acte pour la municipalité de laquelle il dépendait».

Référence
«La loi municipale», Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 44 (24 septembre 1863) : 2 (suite:1, 46, p. 2 ).
14 No d'identification : 5 907

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les élections générales des conseillers municipaux auront lieu le 11 janvier 1864. «Les nouvelles municipalités de Wendover & Simpson, de Grantham dans le comté de Drummond, de même que les nouvelles municipalités de Chênier, Tingwick, Ste. Clothilde de Horton, St. Albert de Warwick et St. Valère de Bulstrode devront procéder aux élections le même jour. C'est aux régistrateurs des comtés de Drummond et d'Arthabaska à donner l'avis public de la première élection et à nommer les présidents des assemblées, dans chacune de ces municipalités pour leur comté respectif. [...] Dans le cas où le régistrateur, ou son député, ne donnerait pas l'avis requis, les électeurs s'assembleront, nommeront le plus ancien juge de paix ou [...] une autre personne pour présider l'élection».

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 4 (24 décembre 1863) : 2.
15 No d'identification : 5 928

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une demande sera faite à la législature pour que des parties des townships de Kingsey, Warwick et Tingwick soient rassemblées sous la municipalité de Kingsey Falls.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 8 (21 janvier 1864) : 3.
16 No d'identification : 5 967

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos du comté d'Arthabaska (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

La population est de 18 473 habitants, dont 11 620 Canadiens français.

Les terres en culture couvrent 43 613 âcres sur 150 374 âcres disponibles.

On y produit 785 010 minots de grains et de patates, le tout évalué à 333 255 $. La valeur des produits de l'industrie domestique (beurre, sucre, laine, étoffe foulée, flanelle, toile et filasse) est de 70 000.86 $. Le bétail comprend 22 541 têtes et vaut 278 379 $.

Il y a 1 263 voitures d'agrément, valant au total 22 425 $.

En 1861, la valeur des propriétés foncières était estimée à 134  671 $ et celle des instruments agricoles à 50 688 $.

Entre 1851 et 1861, l’étendue des terres cultivées passait de 20 885 acres à 43 612 acres.

Les terres disponibles couvrent 155 000 acres. Toutefois, la moitié de ces terres peuvent être considérées comme n'étant pas propre à être colonisées, quoi qu'il y ait trois bureaux ouverts pour en effectuer la vente. Dans ce nombre, on compte 40 000 âcres disponibles (au prix de 0.60 $ l'âcre), dans les cantons Tingwick, Chester, Warwick, Arthabaska et Horton, tous traversés par le chemin de fer du Grand Tronc, excepté Horton. (L'agent chargé de la vente de ces terres est Ant. Gagnon. Il réside à St. Christophe d'Arthabaska.)

Parmi les autres terres disponibles, on compte 115 000 âcres (0.60 $ l’acre) pour Stanfold, Blandford, Bulstrode, Maddington, Aston et son augmentation. (F. X. Pratte, écr., demeurant à St. Eusèbe de Stanfold, est l'agent des quatre premiers cantons, et G.A. Bourgeois, écr., de St. Grégoire, pour le reste.) Ce chiffre comprend 20 000 âcres de terres humides et marécageuses situés dans le canton de Maddington, offerts en vente au prix de 30 cents l'acre.

Les cantons d’Aston et Bulstrode renferment aussi chacun une partie de la même espèce de terre, boisée principalement d'épinette, de sapin et de pruche. Le chemin de fer d'Arthabaska traverse ces derniers cantons.

À propos de Chester, la population est passée de 931 habitants en 1951 à 3 400 en 1961.

Pour la même période, la population de Tingwick est passée de 981 habitants à 2 227 et celle d’Arthabaska, de 470 habitants à 2 927.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 10 (04 février 1864) : 1.
17 No d'identification : 6 004

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'abbé Provancher est en pèlerinage à Jérusalem en compagnie de plusieurs canadiens, dont le curé de Tingwick, le curé de Kingsey et A.A. Rho, artiste de Bécancour. Ce dernier se propose de demeurer un an en Italie pour étudier les oeuvres de maîtres et perfectionner son art.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 4, no 7 (28 février 1884) : 2.
18 No d'identification : 6 121

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Tingwick (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

Les limites du canton de Tingwick sont bordées par Chester, Ham, Shipton et Warwick. En 1861, la population était de 408 familles pour un total de 2 227 personnes, dont 1 006 Canadiens français. (Dix ans auparavant, elle était composée de 156 familles pour un total de 981 personnes.) Les Irlandais constituent «une très grande partie du reste de la population».

Il y a deux paroisses dans le canton de Tingwick, soit Saint-Patrice et Saint-Hubert. Dans la première, il y a un prêtre résident qui s'occupe aussi de Saint-Hubert. L'église de Saint-Patrice mesure 80 pieds de longueur et est située dans le 5e rang, sur les lots 18 et 19.

En 1861, le terrain défriché était de 7 699 acres sur 34 532 acres possédés. Dix ans auparavant, 4 874 acres seulement étaient en état de culture. On y a produit 3 360 tonneaux de foin.

En 1860, 106 233 minots de grains ont été produits alors qu’en 1851, on y avait produit seulement 15 038 minots. Au cour de la même période, la production de patates et de navets est passée de 13 342 minots à 79 826 minots.

En 1861, les propriétés foncières étaient évaluées à 80 765 $ pour l’ensemble.

Il y a cinq écoles, fréquentées par 156 étudiants.

Il y a plusieurs chemins, dont celui de Tingwick, qui va de l'intérieur du canton jusqu'au dépôt de Warwick. Puis, le chemin traverse Warwick, Bulstrode, Aston et se rend jusqu'aux paroisses près du fleuve. On note la présence de «plusieurs» pouvoirs d'eau sur la rivière du Pin.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 13 (25 février 1864) : 1.
19 No d'identification : 6 131

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de Chester (d'après un extrait de l'ouvrage de M. S. Drapeau):

Le canton est bordé par Tingwick et Halifax. Il y a aussi Arthabaska au nord-ouest, de même que Ham et Wolfestown au sud-est.

En 1851, la population était de 190 occupants de terre sur 931 habitants. Toujours en 1851, il y avait 2 047 acres de défrichés; on y produisait 9 184 minots de grains et 5 410 minots de patates et de navets.

En 1861, la population avait augmenté à 535 occupants de terre pour un total de 3 400 personnes. Il y avait 12 154 acres de terre en état de culture pour la production de 47 674 minots de grains, 53 680 minots de patates et de navets et finalement, 1 663 tonneaux de foin.

«Les bois francs de ces cantons offrent une précieuse source de richesse». De plus, «MM. Goodhue et Emerson possèdent dans le canton de Chester une perlasserie qui fabrique pour une valeur de plusieurs milliers de louis, chaque année». Le sol y est favorable à l'agriculture.

On y retrouve de l’érable, du hêtre, de pin, du bouleau, de l’orme, du bois blanc, du noyer, du cèdre, de la pruche et de la sapinette.

Le terrain est accidenté et arrosé par des branches de la rivière Bécancour et Nicolet. À l'intérieur du canton, le chemin Craig croise le chemin Mégantic, lequel part de Saint-Christophe d'Arthabaska. Une autre route part de la frontière entre Halifax et Chester-Est et se rend dans le 10e rang de Chester-Ouest, soit à la jonction des chemins Craig et Mégantic.

Le comté de Chester compte deux paroisses soit, Saint-Paul et Sainte-Hélène. La première, qui se situe dans la partie ouest, possède un prêtre résident depuis 1860. L'autre paroisse, à l'est, a pour prêtre celui de Saint-Norbert d'Arthabaska.

Saint-Paul
La population de Saint-Paul est composée de 302 familles pour un total de 1 876 personnes, tous Canadiens français, sauf une seule personne.

On compte 5 873 acres de terres en culture, sur 22 962 acres possédés. On y produit 38 615 minots de grains, 30 918 minots de patates et de navets et 897 tonneaux de foin. Les produits transformés sont estimés à 29 815 livres de sucre et 7 841 livres de beurre.

La valeur totale des propriétés foncières est évaluée à 184 667 $ et celle du bétail est estimée à 27 555 $.

Selon M. Emerson, qui répare le chemin Craig, «le sol est très productif et bien boisé; [...] les pouvoirs d'eau sont nombreux, et [...] l'on a trouvé du minerai de cuivre dans plusieurs cantons environnants». «Il paraît qu'il se fait un grand commerce de bois dans la vallée de la rivière Nicolet».

Il y a quatre écoles, où vont 149 enfants. La chapelle de Saint-Paul mesure 50 pieds par 40.

Sainte-Hélène
Dans la paroisse de Sainte-Hélène, la population est de 239 familles pour un total de 1 524 habitants. Sur ce nombre, seulement 3 personnes ne sont pas canadiennes-françaises.

Il y a 6 281 acres de terres en culture sur 16 994 acres possédés. En 1860, on y produisait 29 029 minots de grains, 22 762 minots de patates et de navets, 18 146 livres de beurre et 34 046 livres de sucre d'érable.

Il y a une chapelle de 50 pieds sur 40. Il y a 3 écoles, pour 101 étudiants.

Selon M. Paradis, le «conducteur du chemin de Ste. Hélène à St. Paul», le terrain serait «assez bon et couvert de bois mêlé». Il y a deux pouvoirs d'eau de 12 milles de long. Toujours d'après M. Paradis, 75 nouvelles familles se seraient installées à Sainte-Hélène de 1858 à 1860.

Au total, les propriétés foncières sont évaluées à 121 695 $. Les instruments d'agriculture sont estimés à 2 736 $ et le bétail à 31 189 $.

Le chemin le plus important est celui de Mégantic.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 13 (25 février 1864) : 1.
20 No d'identification : 6 219

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la liste des licences octroyées par Théophile Côté, percepteur du revenu de l'intérieur pour le district d'Arthabaska. Ces permis ont été octroyés entre le 1er avril et le 30 juin 1864. Pour connaître la date précise de l'obtention de la licence, retourner à l'avis.

Parmis les permis alloués, on retrouve l'encanteur « Mairs & Tait» de Durham; l'aubergiste Pierre Richard de Princeville; le marchand James Huston de Princeville; l'aubergiste Ed. Chevalier de Victoriaville; le marchand J. T. O'Leary de Warwick; l'aubergiste Joseph Dominique de Saint-Paul de Chester; le marchand « Goodhue & Solman » d’Arthabaskaville; le marchand J. S. Beaudet de Tingwick; l'aubergiste Honoré Gagnon père de Drummondville; l'aubergiste Sarah McArthur Dorais d’Arthabaskaville; l'aubergiste Jos. Hayward de Warwick; l'aubergiste Louis Cusson de Drummondville; le marchand Egesipe Bergeron de Saint-Paul de Chester; l'aubergiste Catherine B. Hardy d’Arthabaskaville; Marie Buteau Stein de Saint-Paul de Chester; le marchand J. C. L. Morazain de Wickham; l'aubergiste Pierre Croteau de Warwick; le marchand François Morin de Princeville; le marchand «Joseph Boisvert & fils » de Drummondville; le marchand Elz. Hamel de Victoriaville; le marchand H. H. Wadleigh de Kingsey; le colporteur William Grant de Warwick; l'aubergiste Jules Tousignant d’Arthabaskaville; le marchand Adol. Savignac de Saint-Germain de Grantham et le marchand Michel Foissy, de Durham.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 33 (14 juillet 1864) : 3.
21 No d'identification : 6 265

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos de la milice active et de la réserve du comté de Drummond

Le journal publie un tableau qui indique le nombre de miliciens de 1e classe, 2e classe et de réserve, à Saint-Guillaume, Kigsey, Durham, L'Avenir, Saint-Germain, Wickham, Grantham, Wendover et Simpson. Le nombre total des miliciens pour toutes les localités est de 2 566.

Le journal fournit les mêmes renseignements sur la milice du comté d'Arthabaska qui comprend Chester Est et Ouest, Tingwick, Warwick, Saint-Norbert d'Arthabaska, Arthabaskaville, Saint-Valère de Bulstrode, Princeville et Saint-Louis de Blandford.

Seules les municipalités de Victoriaville, Saint-Christophe d'Arthabaska, Saint-Albert de Warwick et Sainte-Clothide de Horton n'ont pas encore transmis les informations (3, 2, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 52 (24 novembre 1864) : 2 (suite: 3, 2, p. 3).
22 No d'identification : 6 286

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un encan public à Arthabaskaville, le premier lundi de février 1865 (donc le 6), au bureau du Conseil [de ville], chez Bazile Théroux (père). Cet encan servira aux «cotisations et charges dues aux municipalités pour les divers lots plus bas désignés, à moins qu'elles ne soient payées, avec les frais, au moins deux jours avant le jour ci-dessus mentionné».

À partir du tableau présenté concernant la municipalité de Tingwick, Chester Ouest et Saint-Albert de Warwick, il est possible de savoir le nom des propriétaires, l'emplacement des lots, leurs numéros, les rangs, le nombre d'acres, l'évaluation, les taxes pour les chemins, les taxes scolaires et les taxes générales.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 2 (07 décembre 1864) : 3-4.
23 No d'identification : 6 292

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le gouvernement a décidé de mettre sur pied une milice active. Cette milice sera composée de miliciens déjà formés qui seront tirés au sort.

Le nombre de miliciens que devra fournir chacun des comtés est déjà déterminé. Dans le comté de Drummond, L'Avenir devra envoyer dans cette milice 52 hommes, Durham 55, Saint-Germain 54, Grantham 20, Kingsey 72, Upton 87, Wendover et Simpson 17 et Wickham 23, pour un total de 380 hommes.

Dans le comté d'Arthabaska, Arthabaska devra fournir 71 hommes, Arthabaskaville 19, Aston 10, Blandford 9, Bulstrode 16, Chester Est 47, Chester Ouest 58, Horton 6, Maddington 1, Stanfold 66, Tingwick 69 et Warwick 43. Un article affirme que ce tirage au sort a fait craindre aux gens l'imminence d'une guerre et que «plusieurs» seraient partis aux États-Unis de peur d'être appelés à combattre.

L'auteur de l'article cherche donc à rassurer ses lecteurs. Il dit que les troupes envoyées sur les frontières ont pour «but de faire respecter la neutralité, dans le but d'empêcher les maraudeurs du sud de s'armer ici, d'aller aux États-Unis, attaquer des villes, les piller et venir se cacher au Canada, après avoir exercé leur dépravation» (3, 5, p. 2).

Pour connaître le nom des 52 miliciens de L'Avenir désignés par le tirage au sort, voir la liste (3, 6, p. 2).

Pour connaître le nom des miliciens désignés par le tirage au sort dans les municipalités de Grantham, Wendover et Simpson, Saint-Germain, Durham, Kingsey et Saint-Guillaume, voir la liste (3, 7, p. 3).

Référence
«La milice», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 4 (21 décembre 1864) : 2 (suite: 3, 5, p. 2; 3, 6, p. 2; 3, 7, p. 3).
24 No d'identification : 6 293

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Quelques nominations

William John Watts a été nommé au poste de capitaine du régiment d'Arthabaska et Drummond.

À ce même poste, mais pour Nicolet et Yamaska, ce sont Gédéon Désilets et Moise Deblois qui ont été nommés.

Pour les postes de commissaires d'écoles Prosper Beauchêne a été nommé pour à Warwic; Enock Pope (syndic d'écoles dissidentes) pour Tingwick et finalement, William Purrill, George A. Placey et John Harriman pour Durham.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 5 (28 décembre 1864) : 2.
25 No d'identification : 6 304

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 6 janvier, jour des Rois, environ 600 personnes se sont rassemblées à l'église de Saint-Christophe dans le village d'Arthabaskaville, chef-lieu du comté. Il y avait des électeurs de Warwick, Bulstrode, Tingwick, Chester, Saint-Norbert, Victoriaville et Stanfold.

Après la messe, M. Dorion a pris la parole au sujet du projet de confédération. «Le projet fut condamné par une levée de main des plus animées. Pas une seule main fut levée en faveur du projet.»

M. Dorion a visité plusieurs parties du comté samedi et dimanche. Il a adressé la parole aux électeurs de Blandford et de Maddington qui ne sont pas plus en faveur de ce projet que les autres endroits du comté.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 7 (11 janvier 1865) : 2.
1 - 25 sur 281 résultats