Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index thématique

1 - 25 sur 1240 résultats Imprimer
1 No d'identification : 471

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La plus grande crue des eaux « que la génération actuelle n'avait jamais vu[e] ». Des caves de maisons ont été inondées et les scieries de la Cie Edwards & McLean ont été endommagées.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 11 (08 février 1908) : 3.
2 No d'identification : 515

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Le moulin à scie de M. Gédéon Boisvert [...] a été la proie des flammes [...]. [...] Les pertes sont d'environ 3 000,00$, et pas d'assurance. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 24 (09 mai 1908) : 3.
3 No d'identification : 545

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Incendie majeur qui a détruit trois propriétés. Trois jours plus tard, un autre détruisait une grange et le premier rang de Tingwick.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 31 (27 juin 1908) : 3.
4 No d'identification : 636

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville aurait connu un certain développement économique en 1933.
- Sur le plan agricole, malgré une bonne récolte maraîchère et une production normale dans les autres domaines, on peut noter un léger fléchissement. Cela tendrait à confirmer que, comme partout ailleurs, la crise affecte surtout les agriculteurs.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 5 (07 février 1934) : 2.
5 No d'identification : 637

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville aurait connu un certain développement économique en 1933.
- L'industrie est variée, les manufactures ont produit à pleine capacité. Elles ont dû diminuer leurs prix pour faire face à la concurrence et par conséquent baisser les salaires, mais ceux-ci demeureraient raisonnables. Ouverture d'une manufacture de soie en opération 24 heures sur 24. Les 2 manufactures de meubles ont acheté beaucoup de bois en automne, aussi y a-t-il beaucoup de bûcherons à l'oeuvre dans les secteurs forestiers du district.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 5 (07 février 1934) : 2.
6 No d'identification : 638

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville aurait connu un certain développement économique en 1933.
- Le commerce en gros s'est amélioré par rapport à 1932 durant le dernier trimestre de 1933. Le commerce de détail est meilleur que jamais et les comptes se collectent relativement facilement. S'ils ne comptaient que sur le tourisme, les hôteliers constateraient une dépression en 1933, mais le nombre de voyageurs de commerce a augmenté. Les 4 derniers mois ont été pour eux aussi les meilleurs de l'année et meilleurs qu'en 1932.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 5 (07 février 1934) : 2.
7 No d'identification : 639

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville aurait connu un certain développement économique en 1933.
- L'industrie du transport est représentée par le CNR et l'industrie du camionnage. Le nombre de voyageurs du chemin de fer a toujours été supérieur à 1932. Étant un centre de distribution régionale, la ville a connu un essor du transport par camion. Tous ces facteurs étant liés, la situation financière a été meilleure. Les dépôts dans les banques ont augmenté, les crédits sont meilleurs, la situation financière générale est bonne.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 5 (07 février 1934) : 2.
8 No d'identification : 640

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville aurait connu un certain développement économique en 1933.
- Pas de faillite proprement dite cette année : une cession de biens a été effectuée par une firme pour faire sanctionner par la Cour un projet d'expansion qui lui permet de continuer ses opérations et de payer intégralement ses créanciers. Réorganisation de la Chambre de commerce qui travaille au développement commercial et industriel de la ville.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 5 (07 février 1934) : 2.
9 No d'identification : 559

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Les feux de forêts ont causé des dommages incalculables dans le district d'Arthabaska depuis quelques jours. Carmel Hill, Bulstrode Station, Daveluyville, Notre-Dame du Bon Conseil, Manseau sont complètement détruits par les flammes. [...] Sainte-Clothilde de Horton a aussi été visitée par l'élément destructeur. Huit habitations et deux scieries ont été détruites. »
- Le dimanche suivant le feu, le curé de Ste-Clothilde « a invité tous les paroissiens à se donner la main afin de pouvoir préparer les demeures à ces familles pour l'hiver prochain ». (1, 35, p.2)

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 34 (18 juillet 1908) : 3.
10 No d'identification : 646

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Un grand nombre de cultivateurs subissent des pertes assez sensibles, plusieurs champs de foin et de grain sont complètement détruits par le feu. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 35 (18 juillet 1908) : 2.
11 No d'identification : 851

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Les travaux de reconstruction des bâtisses détruites par le désastreux incendie du mois de juillet dernier sont très avancés et tous les incendiés pourront hiverner dans leurs nouvelles demeures excepté M. Omer Bergeron qui ne reconstruit que sa scierie cet automne. » Si les travaux sont aussi avancés, c'est que la population s'est entraidée. En effet, les gens ont travaillé même le dimanche. Le curé de l'endroit, le Rév. E. Longval, a encouragé cette entraide en célébrant uniquement des messes basses jusqu'au dernier dimanche d'août.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 22 (12 septembre 1908) : 3.
12 No d'identification : 884

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Les feux de forêts sévissent toujours ici et causent de terribles dommages. La fumée est tellement épaisse le matin, que souvent on ne peut voir 10 pieds devant soi. Un grand nombre d'hommes sont employés pour empêcher l'incendie de se communiquer dans les chantiers de M. Napoléon Rousseau. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 44 (26 septembre 1908) : 3.
13 No d'identification : 1 025

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'église de St-Célestin-de-Nicolet, construite en bois 45 ans auparavant, a été incendiée. Le montant des assurances s'élevait à 9 500$. En attendant la reconstruction, les offices religieux seront célébrés dans la « Tour des Martyrs ».

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 6 (22 janvier 1910) : 2.
14 No d'identification : 1 514

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Incendie à Nicolet le 14 avril vers 1 h du matin, dans la rue Notre-Dame. Le foyer de l'incendie était les bâtisses et dépendances d'un charretier. Une voisine a aperçu les flammes et on a donné l'alarme en sonnant une cloche. Les pompiers volontaires, sous la direction du chef de police, ont rapidement maîtrisé les flammes. L'aqueduc a semble-t-il bien fonctionné durant le combat contre le feu. Les voisins n'ont souffert d'aucun dommage, mais le charretier, Arthur René, a subi une perte assez considérable d'autos, voitures d'été, d'hiver, etc. et ses bâtisses sont très endommagées. M. René avait été sinistré déjà le 23 septembre dernier, lors de la conflagration de la rue Notre-Dame.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 3 (21 avril 1927) : 2.
15 No d'identification : 1 570

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La crue des eaux a causé des dommages importants. Des champs entiers ont été envahis et plus de vingt-cinq maisons ont été entourées d'eau. Les chemins sont également impraticables à plusieurs endroits, entre St-Eugène, St-Germain, Drummond et St-Cyrille.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 14 (04 mars 1910) : 3.
16 No d'identification : 1 835

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans différents comtés - qui sont en partie énumérés -, comme Nicolet, « les protestations continuent à monter contre la Marine de Guerre et le refus tenace de l'appel au peuple ».
- Résolution du Conseil du comté d'Arthabaska qui donne de plus amples informations sur cette question. « Que ce conseil [...] déclare qu'il voit avec regret, le Gouvernement du Dominion du Canada entrer dans la voie du militarisme et commencer la création d'une marine. » L'argument mis de l'avant concerne les sommes d'argent que cette marine exigerait et qui pourraient être investies ailleurs. Les membres du conseil s'opposent donc au projet de loi 95 qui prévoit la création de cette marine.
- Lettre du préfet du comté d'Arthabaska, des maires de Ste-Clothilde, du canton de Maddington et de St-Christophe s'adressant au député de Drummond et Arthabaska, M. Louis Lavergne. Les rédacteurs de la lettre disent qu'il y a eu un malentendu à la dernière séance du Conseil et qu'en fait, ils sont favorables au projet de loi sur la marine.
- La municipalité de Daveluyville s'oppose au projet de loi. (3, 16, p. 2)

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 15 (11 mars 1910) : 2 (suite: 3, 16, p. 2).
17 No d'identification : 1 861

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Décès à Saint-Grégoire de Louis Cléophas Brassard, Ecr, ancien colonel de milice, à 80 ans. On ajoute qu'il a donné pendant sa vie « le bon exemple à tous ses coparoissiens » par sa charité. « En 1847, époque où il arriva dans le pays [où] tant d'enfants irlandais [...] se trouvaient à la merci de la charité publique, Mr. Brassard montra son excellent coeur en cherchant à ces enfants des places dans nos bonnes familles canadiennes, et lui-même prit sous ses soins une enfant à qui il procura l'éducation qui, plus tard, se fit religieuse [...]. » Cette orpheline et l'une des filles de M. Brassard entrent à la communauté de l'Assomption de cette ville. Son fils, décédé, a été médecin de Bécancour.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 12 (31 mars 1881) : 3.
18 No d'identification : 3 520

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les usines de la Compagnie Cantin, qui existaient depuis 25 années, ont passé au feu. Il n'en reste « qu'un amas informe de fer tordu ». Le coût des pertes serait de 80 000$. Cinquante ouvriers se seraient retrouvés sans revenu. Une fois le drame décrit, le journaliste ajoute : « Nos députés impérialistes feraient à peine mieux. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 22 (08 avril 1910) : 2.
19 No d'identification : 3 547

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le projet de construire un aqueduc à Sainte-Monique est abandonné. Le projet de doter Nicolet d'un aqueduc est de plus en plus probable, si l'on en juge par l'activité que nos citoyens les plus éminents mettent à passer à l'exécution. Le feu dont vient d'être victime la ville de Québec renforce l'intérêt de plusieurs : la majorité des maisons de Nicolet sont construites en bois et ce n'est pas avec une ou deux pompes à incendie qu'on pourrait vaincre le feu. Si Québec s'attire des reproches pour n'avoir pas perfectionné son système de protection contre le feu, Nicolet en mériterait aussi en restant spectateur inactif de cette expérience.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 23 (15 juin 1881) : 2.
20 No d'identification : 3 548

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une excursion se prépare à Québec au profit des incendiés le samedi 18 juin. Le vapeur « Canada » va quitter Sorel à 7 h 00 et s'arrêter à Port Saint-François vers 9 h 30. Tous ceux qui désirent contempler les ruines de la dernière catastrophe à Québec ou donner une obole à la caisse de secours pour les 5000 malheureuses victimes pourront profiter de cette occasion.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 23 (15 juin 1881) : 2.
21 No d'identification : 3 560

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La longue sécheresse a causé plusieurs incendies. L'un d'entre eux, causé par les étincelles d'une locomotive sur la ligne du Grand Tronc, a détruit la gare de Kingsey, 600 cordes de bois appartenant à la compagnie et le chantier de bois de M. Currie. Arrêt des trains pendant plusieurs heures. Le feu s'est répandu dans les bois, a atteint le village des Chutes de Kingsey et y a détruit 15 maisons et 4000 cordes de bois. Danville n'a pas été atteint, bien que le vent ait fait craindre le pire, car on a pu arrêter le feu avant.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 24 (23 juin 1881) : 2.
22 No d'identification : 3 578

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le feu a fait des ravages à Sainte-Clothilde, Saint-Valère et Saint-Albert récemment. Plusieurs clôtures ont brûlé. Saint-Valère a perdu un moulin et plusieurs maisons, ainsi que de nombreux champs de grains nouvellement sortis, qu'ils ont dû semer de nouveau plus tard. Les animaux, qui n'étaient plus contenus par des barrières, ont aussi causé quelques ennuis aux cultivateurs.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 25 (30 juin 1881) : 3.
23 No d'identification : 2 068

Collection
Société d'histoire de Plessisville

Information documentaire
[Soc. Hist. de Plessisville: Collection: PAINCHAUD JEAN-MARIE. Sujets: FEU DE 1885 (GRAND) / PLESSISVILLE (HISTORIQUE). Descripteurs: COUPURES DE PRESSE (FEUILLE D'ÉRABLE ET UNION). Localisation géo.: PLESSISVILLE.]

Référence
Société d’histoire de Plessisville. Inventaire des fonds de photos de la Société historique de Plessisville, 05 octobre 1961, P17/B.4/03/07/31.
24 No d'identification : 2 192

Collection
Société d'histoire de Plessisville

Information documentaire
[Soc. Hist. de Plessisville: Collection: PAINCHAUD JEAN-MARIE. Sujets: COOP (MAGASIN) PLESSISVILLE /BIENFAISANTE (LA). Descripteurs: LISTE DES DIRECTEURS 1939 À 1989 HISTORIQUE. Localisation géo.: PLESSISVILLE. Date approx.: X.]

Référence
Société d’histoire de Plessisville. Inventaire des fonds de photos de la Société historique de Plessisville, 01 janvier 1990, P17/F.2/04/24/92/.
25 No d'identification : 2 392

Collection
Société d'histoire de Plessisville

Information documentaire
[Soc. Hist. de Plessisville: Collection: LANDRY HARMEL. Sujets: GRIPPE ESPAGNOLE (1918) / ÉGLISE. Descripteurs: COUPURE DE PRESSE. Notes: J.-FERNAND DUPUIS (PRÊTRE). Date approx.: X.]

Référence
Société d’histoire de Plessisville. Inventaire des fonds de photos de la Société historique de Plessisville, 01 janvier 1977, P01/B.4/01/01/07E.
1 - 25 sur 1240 résultats