Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index thématique

1 - 25 sur 1916 résultats Imprimer
1 No d'identification : 2

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- Présentation du 1er numéro du journal local, le Mégantic, de Plessisville. Abonnement : 50¢ par année, publié le samedi.

- Maxime : « Encourageons nos industries locales ».

- Orientation : Sera un journal libéral. « M. Laurier et M. Marchand recevront notre appui...».

- La municipalité de Plessisville est présentée comme débouché naturel de 4 ou 5 localités voisines, un centre important...

- 1ereparution du journal The Megantic Gazette, le vis-à-vis anglais du Megantic, à Lyster Station, 7 déc. 1899.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 1 (09 décembre 1899) : 2.
2 No d'identification : 24

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Municipalité de Stanfold manifeste son appui (mitigé?) au journal le Mégantic de Plessisville. Énumération des autres journaux de la région: Arthabaskaville a l'Union des Cantons de l'Est; Victoriaville a l'Écho des Bois-Francs; Lyster/Sainte-Anastasie a The Megantic Gazette.
- On déplore l'absence de journal à Stanfold.
- Réaction à la ligne éditoriale : « Vous vous dites franchement libéral? C'est mieux que d'être mi chair mi poisson. »

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 2 (23 décembre 1899) : 3.
3 No d'identification : 25

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Depuis lundi nous avons maintenant une malle le soir. Nous avons les journaux de Québec le jour même de leur impression. C'est un avantage que nous goûtons fort. »
- [...] Depuis le 18 courant (déc.) il se fait au bureau de poste une livraison de malles à 7 hrs le matin, et une autre à 9 hrs moins quart, le soir. Ce nouvel arrangement permet de lire le soir même les journaux publiés à Québec dans l'après-midi.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 2 (23 décembre 1899) : 3 (suite: 1, 3. p. 3).
4 No d'identification : 29

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Victoriaville a un agent télégraphiste.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 3 (30 décembre 1899) : 2.
5 No d'identification : 39

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Notre bureau de poste qui, depuis 2 ans, s'appelait Ste-Anastasie Station, a repris son ancien nom de Lyster Station. »

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 4 (06 janvier 1900) : 3.
6 No d'identification : 47

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le département des postes a émis des soumissions pour le transport des malles de Sainte-Julie à Inverness. Conditions précisées.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 5 (13 janvier 1900) : 3.
7 No d'identification : 52

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Entrefilet qui annonce la disparition du Mégantic. Cause : les abonnés doivent trop d'argent. Dettes à rencontrer.
- Appel aux débiteurs; remise d'argent à ceux qui le demanderont.

Référence
Le Mégantic, vol. 2, no 1 (15 janvier 1900) : 2.
8 No d'identification : 68

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
J.H. Godbout, de Sainte-Julie, est propriétaire du téléphone Mégantic

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 7 (27 janvier 1900) : 2.
9 No d'identification : 70

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Inverness dispose d'un bureau de poste, qui a reçu la visite de l'inspecteur des postes, A. Bolduc.
- Saint-Ferdinand possède un bureau de poste. L'inspecteur A. Bolduc l'a aussi visité au cours de son inspection annuelle. Dans cette partie du comté, il y a 12 bureaux de poste dans un rayon de 12 milles.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 7 (27 janvier 1900) : 3.
10 No d'identification : 88

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Statistiques comparatives entre Victoriaville et Plessisville. Statistiques du nombre d'habitants selon 3 sources : les recensements des curés pour l'année, le recensement d'un notaire, le recensement décennal de 1891. Les écarts sont assez minces entre les deux lieux.
- Victoriaville est une ville incorporée, possède une chartre, deux banques, une gare construite par le Grand Tronc et aura bientôt un bureau de poste spécialement construit par le gouvernement fédéral.
- Plessisville est encore un village et « ne jouit d'aucun de ces avantages ».

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 10 (17 février 1900) : 2.
11 No d'identification : 147

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le transport de la malle de Plessisville à Lourdes, autrefois effectué par un marchand, a été confié à un cultivateur « à l'aise et digne de toute la confiance du public ».

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 14 (14 avril 1900) : 3.
12 No d'identification : 149

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le contrat de la malle de Sainte-Julie à Inverness a été accordé à un charretier.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 18 (14 avril 1900) : 3.
13 No d'identification : 164

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La débâcle a eu lieu le 19 avril à Lourdes et a attiré comme tous les ans un grand nombre de curieux. Le postillon a été le dernier à traverser sur la glace cette année. Il n'y a pas eu d'embâcle à Lourdes et personne n'a souffert d'une perte de billots: la glace est allée s'accumuler près de l'église de Saint-Louis de Blanford. Cependant, le pont entre Lourdes et Sainte-Julie a été ébranlé et on prévoit des réparations coûteuses.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 20 (28 avril 1900) : 3.
14 No d'identification : 167

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Lourdes a un bureau de poste. 130 lettres y ont été déposées dans la première semaine d'avril contre 25 à 30 à la même période l'année précédente.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 20 (28 avril 1900) : 3.
15 No d'identification : 187

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le village de Sainte-Sophie est relié au téléphone : le bureau central est chez M. Joseph Vigneault.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 23 (19 mai 1900) : 3.
16 No d'identification : 211

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le député fédéral de Mégantic est occupé à faire des démarches pour obtenir un service quotidien de poste entre Lourdes et Plessisville.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 29 (30 juin 1900) : 2.
17 No d'identification : 237

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Mégantic a l'intention de déménager ses bureaux dans une maison sur le terrain de l'hôtel Victoria. La maison est presque terminée. Le journal déménagera en septembre. De cette façon, il se rapprochera des rues commerciales de la ville.

- Pour repérer l’article, voir la troisième colonne, huitième paragraphe.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 33 (28 juillet 1900) : 2.
18 No d'identification : 267

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a un maître de poste, et donc un bureau de poste, à Sainte-Sophie.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 27 (16 juin 1900) : 3.
19 No d'identification : 286

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Début de la construction de l'édifice de l'entrepôt de la douane. Le bureau de poste y sera tenu.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 37 (25 août 1900) : 3.
20 No d'identification : 307

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On demande des soumissions (cachetées, adressées au ministre des Postes, à Ottawa avant le 21 septembre) pour le « transport des malles de Sa Majesté, sous les conditions d'un contrat pour un terme de 4 années, 6 fois par semaine, aller et revenir entre Plessisville et Saint-Pierre Baptiste à commencer le 1er novembre prochain ». Des compléments d'information peuvent être obtenus « aux bureaux de poste de Saint-Pierre Baptiste, Mailhot, Pidgeon, Plessisville, Painchaud et à ce bureau, où l'on pourra se procurer des formules de soumissions ». Signé de l'inspecteur des postes A. Bolduc.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 41 (22 septembre 1900) : 2.
21 No d'identification : 332

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« L'atelier du Mégantic est maintenant installé rue St-Louis, près de la rue de la Fonderie. » Ils avaient cru pouvoir s'installer près de l'hôtel de Mme Bertrand, et se rapprocher ainsi du « centre des affaires » de la ville mais cela ne s'est pas concrétisé.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 45 (27 octobre 1900) : 2.
22 No d'identification : 339

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le ministère des Travaux publics demande des soumissions pour la construction d'un édifice pour bureau de poste à Drummondville. La date limite est le 12 novembre inclusivement et chaque soumissionnaire doit fournir un chèque « pour une somme égale à 10% du montant » qui lui sera remis si sa soumission n'est pas acceptée.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 46 (03 novembre 1900) : 2.
23 No d'identification : 352

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal Le Mégantic fait face à des dettes. C'est pourquoi il lance un appel aux lecteurs qui n'ont pas encore payé l'abonnement.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 49 (24 novembre 1900) : 3.
24 No d'identification : 365

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La Gazette d'Arthabaska énonce sa mission, ses buts et le contenu de ce journal qui en est à son premier numéro. Le journal se dit indépendant, mais il semble prendre parti pour Henri Bourassa: « Le programme de M. Bourassa se recommande de lui-même. Sa campagne a eu pour résultat de mettre en évidence les questions provinciales, et elle a semé dans les foules des idées nouvelles qui ne peuvent faire autrement que de porter de l'intérêt dans notre politique locale. »
- Le prix d'abonnement est de 1,00$ au Canada et de 1,50$ aux États-Unis. Le tarif des annonces : la première insertion est de 0,12$ par ligne et la deuxième, de 0,08$ par ligne (1, 2, p.2).

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 1 (23 novembre 1907) : 2.
25 No d'identification : 381

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« La nouvelle ligne de téléphone de Pontbriand à Robertson station est presque terminée et sera en opération dans quelques jours. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 2 (30 novembre 1907) : 3.
1 - 25 sur 1916 résultats