Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index thématique

1 - 25 sur 3010 résultats Imprimer
1 No d'identification : 26

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les membres du cercle agricole (de Sainte-Julie) ont élu leurs directeurs pour l'année 1899-1900. Fournit une liste de noms. M. le Curé est vice-président.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 2 (23 décembre 1899) : 3.
2 No d'identification : 27

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Cette année 1900 est celle appelée l'année sainte. Puisse-t-elle porter jusqu'aux cieux son nom glorieux décerné par Léon XIII».

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 3 (30 décembre 1899) : 2.
3 No d'identification : 43

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de la publication dans le journal, la semaine suivante, d'un ouvrage historique sur les Bois-Francs, par l'abbé Trudelle, ancien curé de St-Calixte de Somerset.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 5 (13 janvier 1900) : 3.
4 No d'identification : 45

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'abbé P. Vincent, chantre dont l'habileté est connue, a commencé dès son arrivée dans la paroisse à donner dans la maison d'école des cours de plain-chant et de musique vocale.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 5 (13 janvier 1900) : 3.
5 No d'identification : 59

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mgr Gravel, de Nicolet, et Mgr. Brunault, son coadjuteur, se sont unis à Mgr Bruchési pour condamner les articles séditieux de la Semaine Religieuse de Québec.
- Articles outrageaient la Couronne britannique et le sentiment national de nos compatriotes. Mgr Bégin lui-même désapprouve cet organe conservateur.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 6 (20 janvier 1900) : 2.
6 No d'identification : 63

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Bussière a été choisi comme architecte de l'église de Notre-Dame-de-Lourdes par Mgr Bégin. L'archevêque de Québec avait lui-même proposé dans sa visite pastorale l'an dernier que l'ancienne chapelle, devenue trop étroite, soit remplacée par une église.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 6 (20 janvier 1900) : 3.
7 No d'identification : 95

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, suite (6) :
Les récoltes de l'automne permettent bientôt de passer des hivers plus facilement.
- Après 5 ou 6 ans de privation, les marchands réussissent à garder suffisamment de marchandises pour fournir la population.
- Construction d'un moulin à Somerset, arrivée du premier prêtre.
- Les obstacles ont altéré de nombreuses santés, mais la colonisation a résisté aux épreuves.
- Importance de l'organisation paroissiale, en particulier en milieu de colonisation.
- Importance des industries de potasse et perlasse, dont le premier établissement est dû à un colon de Bécancour. Première messe de Somerset, 1837, par le curé de Gentilly. Moulin à farine, qui sert aussi pour la messe.
- Chapelle en 1840-41.
- Éloge du premier curé de Somerset. Dessert aussi la mission de Saint-Louis de Blanford. Ses voyages entre les deux lieux.
- Arrivée du notaire (venu de Bécancour), qui instaure la première école, puis du médecin (venu d'Yamachiche).

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 11 (24 février 1900) : 1.
8 No d'identification : 101

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'abbé P. Vincent, de Lourdes, est le premier prêtre huron ordonné.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 9 (10 février 1900) : 2.
9 No d'identification : 103

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Bois-Francs, suite (7).
La paroisse de Somerset était construite : il ne lui manquait que des cloches. Elle les eut en 1844.
- 1844 : première séparation de la mission des Bois-Francs. Un prêtre s'installe à Arthabaska, et l'autre à Somerset.
- Éloge du nouveau curé de Somerset dont le zèle a fait élever une chapelle à Stanfold et allait s'exercer sur Somerset lorsqu'il décéda brusquement.
- Récit du voyage du curé et de deux compagnons dans la Savane de Stanfold, vers cette agglomération. La nuit les ayant surpris sur la lande, sur un chemin désastreux, ils tombent l'un après l'autre et deux d'entre eux, dont le curé, décèdent. Le troisième trouve la force de continuer son chemin pour chercher du secours. Il rencontre d'autres voyageurs.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 12 (03 mars 1900) : 1.
10 No d'identification : 127

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'agent de la « caisse des Familles », approuvé par l'Église (Mgr Bégin, Québec?), est en tournée de souscription dans la paroisse.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 15 (24 mars 1900) : 3.
11 No d'identification : 159

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Soeurs Grises prévoient bâtir un autre asile durant l'année pour abriter leurs 325 pensionnaires. Description sommaire de la construction prévue.
- Les Soeurs Grises de Saint-Ferdinand d'Halifax ont un couvent où elles prennent des pensionnaires.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 19 (21 avril 1900) : 3 (suite: 1, 26, p. 3).
12 No d'identification : 234

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'évêque de Québec ordonne 2 prêtres à Saint-Ferdinand.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 33 (28 juillet 1900) : 2.
13 No d'identification : 251

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Condamnation de MM. Pâquette et Godbout à payer 43 299,42$ à la corporation épiscopale de Nicolet, dans un différent avec l'évêque de Nicolet (Mgr Gravel). L'arbitrage a été fait par MM. S.S. Duhamel, Bégin et Bruchési. MM. Pâquette et Godbout ont entrepris la construction de l'église de Saint-Caliste de Somerset, encore inachevée.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 13 (10 mars 1900) : 2.
14 No d'identification : 304

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce que le curé Gagnon et l'abbé Vincent, de Lourdes, vont probablement quitter tous deux cette mission, le premier pour se soigner à Lévis, le second pour une autre mission. On ignore encore qui les remplacera à la cure de Lourdes : le nom de l'ancien vicaire de Saint-Ferdinand circule cependant.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 41 (22 septembre 1900) : 2.
15 No d'identification : 401

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Frères de la Charité, fondateurs du collège de Drummondville, fêteront leur centième anniversaire.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 4 (14 décembre 1907) : 3.
16 No d'identification : 405

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée annuelle des membres du Cercle agricole le 11/12/1907 pour l'élection des officiers. Après la réunion, M. le curé a fait une conférence sur l'agriculture.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 4 (14 décembre 1907) : 3.
17 No d'identification : 228

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce un concert bénéfice à Sainte-Julie de Somerset au mois d'août, donné par Mlle Brindamour.
- L'Union musicale de Plessisville a donné un concert en l'honneur de ses bienfaiteurs et leur directeur remercie aussi la population de Plessisville. L'abbé Vincent de Lourdes les invite à venir jouer lors de la bénédiction de la pierre angulaire de la nouvelle église de Lourdes et les musiciens acceptent. On remet un présent de 5$ à la fanfare.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 32 (21 juillet 1900) : 3.
18 No d'identification : 441

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On annonce un encan à Lourdes du ménage presque complet du curé de la paroisse, l'abbé Adélard Gagnon. Plusieurs animaux seront vendus : 1 cheval, 5 vaches, 3 porcs, quelques douzaines de volailles, un buggy, quelques voitures de travail, des harnais, etc.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 42 (29 septembre 1900) : 2.
19 No d'identification : 472

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une visite des écoles par l'inspecteur, le curé, le vicaire et le président des écoles (les noms sont mentionnés) a montré la nécessité d'établir un collège dans la municipalité.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 11 (08 février 1908) : 3.
20 No d'identification : 497

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Messe pontificale par Monseigneur Brunault, « à laquelle assistaient un grand nombre des MM. du Clergé. » Mgr Brunault a présidé par la même occasion à « la formation d'une congrégation des hommes, à la Ste-Vierge dans l'Église paroissiale. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 19 (04 avril 1908) : 2.
21 No d'identification : 557

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'école du village a été donnée aux Révérendes Soeurs de l'Assomption.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 34 (18 juillet 1908) : 2.
22 No d'identification : 563

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Présentation du premier numéro du journal. Le directeur-propriétaire, Camille Duguay, signe lui-même cet article.
- L'auteur énumère d'abord un grand nombre d'institutions locales pour démontrer qu'il ne manque à peu près qu'un journal à la ville. Il remercie ensuite un grand nombre de personnes qui ont encouragé la création du journal (énumération de religieux et d'élus).
- Objectifs identifiés : « extérioriser les activités de sa vie [celle de Nicolet] morale, éducationnelle, sociale, commerciale et industrielle » et promouvoir le bien. « Le Nicolétain est né pour servir. » Il veut en faire un point de ralliement.
- Allégeances : se présente comme « attaché au mouvement religieux et éducationnel », c'est-à-dire soumis à l'Église. Il se déclare indépendant en matière de politique et se réserve le droit de soutenir l'homme, le parti ou le projet de son choix dans le meilleur intérêt du public.
- Toute personne est libre de s'y exprimer moyennant certaines restrictions énumérées.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 1 (06 décembre 1933) : 1.
23 No d'identification : 564

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Reproduction de la lettre de l'évêque de Nicolet dans laquelle il bénit le Nicolétain (« vu les excellentes dispositions et les bonnes intentions que vous manifestez dans votre lettre ») et lui souhaite un plein succès.
- Cette note est accompagnée d'une photo en pied de l'évêque J.-S. Herman Brunault.
- Le propriétaire du journal, Camille Duguay, est de Victoriaville.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 1 (06 décembre 1933) : 1.
24 No d'identification : 565

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un arbre de Noël des petits orphelins, ce qui semble être une tradition nicolétaine, et on assure déjà que la générosité proverbiale des citoyens se manifestera. Ces orphelins vivent sous la protection des Révérendes Soeurs Grises à l'hôpital du Christ-Roi. L'arbre sera monté dans la grande salle de réception de l'hôpital. L'auteur rappelle les besoins en linge, chaussures et accessoires vestimentaires de ces nombreux enfants et appelle à des dons de cette nature. Remarques sur la reconnaissance des enfants, la beauté du don et de Noël qui en sera augmentée.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 1 (06 décembre 1933) : 1.
25 No d'identification : 589

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de l'hôpital du Christ-Roi de Nicolet. Le bâtiment est décrit comme construit d'après les données modernes, en conformité avec les lois de l'hygiène et entièrement à l'épreuve du feu. Il reçoit les malades, les orphelins, les couples de vieillards. Il possède des appartements pour les prêtres retirés du ministère et pour quelques pensionnaires. Service médical confié à des experts, direction générale confiée aux Révérendes Soeurs Grises. Endroit salubre et beau. Pour renseignement, on doit s'adresser à la Soeur supérieure (adresse fournie).

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 1 (06 décembre 1933) : 4.
1 - 25 sur 3010 résultats