Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Vandal
1 - 1 sur 1 résultats Imprimer
1 No d'identification : 7 714

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Notes historiques sur la fondation de la paroisse de St-Raphaël d'Aston Jonction. Fondation de la paroisse en 1902, à l'instar d'une nouvelle mission de Mgr Gravel dans la région. Les premiers citoyens provenaient de Saint-Wenceslas, de Sainte-Eulalie et de Sainte-Anne du Sault (Daveluyville), les localités près de la jonction d'Aston. Mise en place de la nouvelle paroisse décidée par Mgr Brunault, en 1905. Première messe le 14 septembre 1915 chez Jos P. de Courval, un marchand, car l'église n'était pas encore construite. La chapelle est bâtie sur le terrain de M. Hector Lupien, qui en a fait don. La chapelle fut ouverte le 30 octobre 1915. On mit en place un cimetière sur le terrain de Johnny Vandal qui en a fait don. «La Mission fut officiellement érigée en paroisse, en février 1916». Création du corps politique municipal en avril 1916. Construction du presbytère au cours de l'été 1916. Mise en place d'une Commission Scolaire en juillet 1917 (voir les noms des dirigeants). Il y a 50 maisons dans la nouvelle paroisse, dont 15 dans les 5 dernières années. Les commerçants M. Alexandre Gaudet de Sainte-Eulalie et MM. Jos Tardif, Bruno Morin et Donat Boucher, s'y sont installés pour profiter du transport des marchandises par le train «Canadien National». Mise en place d'une école dirigée par les Révérendes Soeurs de l'Assomption de Nicolet, depuis septembre dernier. Les cinq autres écoles sont dirigées par des institutrices laïques. «La population totale est de 600 âmes, composant cent familles, dont 75 s'occupent d'agriculture». Mgr Brunault ordonne la construction d'une église pour 1929. Mise en place d'une succursale de la Banque Provinciale du Canada, succursale surveillée par Mlle M. LeMarier. Le fondateur de la paroisse est le curé Albert Clair, lequel a quitté la paroisse pour Saint-Félix de Kingsey. L'abbé Belcourt le remplacera à Saint-Raphaël d'Aston Jonction. Voir la liste des nouveaux conseillers élus en février dans le cadre de la vie politique municipale.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 5 (22 novembre 1928) : 1.
1 - 1 sur 1 résultats