Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Proulx
1 - 4 sur 4 résultats Imprimer
1 No d'identification : 13 289

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La mort de l'hon. J.B. Proulx, conseiller législatif, laisse vacant le siège de la division Lavallière. Le Courrier du Canada s'empresse de suggérer un successeur, le notaire A.O. Désilets, de Bécancour. Mais l'Union rappelle que la charge de conseiller devait appartenir de droit à un député retiré, lorsqu'il s'en trouvait un dans la division. Or, Lavallière en possède un en la personne de C.E. Houde, de Saint-Célestin. Quoique âgé, l'homme est encore dans sa verdeur ainsi que fidèle conservateur. On croit donc qu'il a droit à la succession et ce serait une injustice de la part du ministère de lui préférer un autre homme qui n'a aucune expérience parlementaire.
- Le journal affirme que «Le Messager de Nicolet» s'accorde avec lui sur le choix de M. Houde pour remplacer feu M. Proulx au poste de conseiller législatif. Le Messager affirme aussi que M. Méthot aurait des titres incontestables, s'il n'était pas déjà député fédéral (18, 10, p. 2).
- Il semble que «Le Constitutionnel» plaide aussi chaudement la cause de M. Houde et affirme que si M. Proulx, un libéral, a été élu à la Chambre haute en 1862, c'est à cause du vote du comté d'Yamaska, tandis que Nicolet travaillait de toutes ses forces pour faire élire un conservateur (18, 11, p. 2).
- «Le Clairon» plaide aussi en faveur de M. Houde comme remplaçant à M. Proulx (18, 12, p. 2).
- L'Union a eu une entrevue avec un député de la division au sujet du futur conseiller législatif. Il paraît certain que M. Méthot sera nommé, mais que sa nomination ne se fera qu'après la session fédérale (18, 15, p. 2).
- M. Méthot est finalement nommé conseiller législatif pour la division Lavallière. Cette nomination ouvre le comté de Nicolet pour les Communes. Une élection devra avoir lieu sous peu et une foule de candidats sont déjà en campagne, entre autres le Dr. Archambault (Bécancour), L. Gaudet (Gentilly) et C.E. Houde, ex-député, qui sont tous des conservateurs (18, 16, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 10 (02 février 1884) : 2 (suite: 18, 11, p. 2; 18, 12, p. 2; 18, 15, p. 2; 18, 16, p. 2).
2 No d'identification : 13 302

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Chronique nécrologique consacrée à l'hon. J.B. Proulx, décédé dimanche dernier après un longue maladie. Il est descendant d'une vieille famille française venue au Canada en 1690 et établie à Nicolet. Né à Nicolet le 23 avril 1809, il fit ses études au collège de cette ville. Il épousa le 20 juin 1835 mademoiselle Julia, fille du Dr. Alexander, et eût d'elle plusieurs enfants. L'un d'eux est messire M.G. Proulx, prêtre et procureur du séminaire de Nicolet. C'était un libéral qui siégeait au Conseil depuis 1860. Agronome, il était à la tête de tous les bons mouvements agricoles et industriels. On dit qu'il fut un grand citoyen, un bon patriote, un ami dévoué.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 8 (02 février 1884) : 2.
1 - 4 sur 4 résultats