Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Syndicats catholiques et nationaux
1 - 4 sur 4 résultats Imprimer
1 No d'identification : 16 883

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La grève à la « Canadian Celanese Company », à Drummondville, tire peut-être à sa fin. C'est ce que laisse présager un message téléphonique de Lucien Richard, président des Syndicats Catholiques du Textile à Drummondville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 74, no 24 (23 mai 1940) : 5.
2 No d'identification : 38501

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Élection chez les membres du Syndicat catholique du textile de cette ville »

Le journal publie la liste des nouveaux officiers élus au sein du Syndicat catholique du textile de Drummondville.

Référence
«Élection chez les membres du Syndicat catholique du textile de cette ville», La Parole (29 juillet 1937) : 1.
3 No d'identification : 38504

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Élection de l’exécutif du Syndicat catholique du textile de cette ville »

Dimanche dernier, les « Syndicats catholiques  » locaux ont procédé à l’élection de leur exécutif. Trois cents syndiqués étaient présents. M. Ernest Lemire a été élu président; M. Roland Blanchard, vice-président; Ph. Croteau a été nommé secrétaire-correspondant; M. Albert Rousseau occupera le poste de secrétaire-trésorier et M. Lucien Richard sera agent d’affaires.

- La rencontre a eu lieu à la salle du Royal à Drummondville.

Référence
«Élection de l’exécutif du Syndicat catholique du textile de cette ville», La Parole (23 septembre 1937) : 1.
4 No d'identification : 39028

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Diminution du personnel qui n’est pas due à l’ordonnance no 5 »

À la dernière assemblée de la Chambre de commerce de Drummondville, M. P. J. Wright de la « Canadian Celanese » a protesté énergiquement contre certains propos qui avaient été transmis dans les journaux. Selon lui, les industries de Drummondville ont toujours payé de bons salaires.

Il a été proposé que le comité industriel de la Chambre de commerce soit autorisé à inviter le maire et le Conseil de ville à demander au « Syndicat catholique des ouvriers du textile » de ne plus envoyer de fausses nouvelles à la presse.

Référence
«Diminution du personnel qui n’est pas due à l’ordonnance no 5», La Parole (07 avril 1938) : 1.
1 - 4 sur 4 résultats