Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Perreault
1 - 25 sur 35 résultats Imprimer
1 No d'identification : 16 234

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Portrait du politicien J.-E. Perreault, député d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 67, no 4 (29 décembre 1932) : 2.
2 No d'identification : 15 682

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Assemblée agricole à la salle de l'Hôtel-de-Ville d'Arthabaska, lundi le 8 octobre".
- La manifestation agricole a été l'occasion de proclamer les vainqueurs du concours d'exploitation rationnelle des fermes, qui durait depuis cinq ans dans le comté. Présence de M. J.E. Perreault et d'autres personnalités (68, 44, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 68, no 43 (04 octobre 1934) : 2 (suite: 68, 44, p. 2).
3 No d'identification : 15 974

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Tableau des majorités libérales dans chaque paroisse du comté d'Arthabaska, en faveur de J.-E. Perreault.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 69, no 50 (28 novembre 1935) : 2.
4 No d'identification : 9 327

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Bénédiction de la manufacture de meubles de Arthabaska, par le Rvd Côté. Nombreux discours: MM. Louis Lavergne, député aux Communes, Paul Tourigny, député à la Législature, J. E. Méthot, avocat et maire de Arthabaska, J. E. Perreault, avocat et Henri Pépin, marchand. Parle de la bonne entente souhaitée entre les gens de Victoriaville et d'Arthasbaska.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 32 (05 janvier 1906) : 1.
5 No d'identification : 9 652

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Souvenir du Centenaire des Bois Francs, de la Bénédiction de la Croix Lumineuse». Superbes photos en première page représentant l'abbé Charles-Édouard Mailhot, la Croix Lumineuse du Mont St-Michel, le Ministre de la Voirie J.-E. Perreault et Mgr Onil Milot. Il y a aussi une photo de Camille Duguay, propriétaire du journal «La Voix des Bois Francs». Aussi, on peut voir deux photos représentant l'intérieur et l'extérieur de l'église d'Arthabaska.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 34 (13 juin 1929) : 1.
6 No d'identification : 9 995

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Funérailles de Mme J.-D. Gagné : «À l'église, le service fut chanté par Mgr Onil Milot, P. D., V. G., et MM. les vicaires Lauzière et Beauchesne. Mgr Boulay, de St-Ferdinand d'Halifax, fit la levée du corps. Assistaient au choeur : MM. les abbés Alphonse Jolicoeur, curé de Ste-Séraphine, R. Dionne de Plessisville, Rosario Frigault, chapelain des Rév. Frs du S.-C. et l'abbé Fréchette». Les Frères d'Arthabaska et des Frères des Écoles Chrétiennes étaient présents. Présence de personnalités oeuvrant dans le domaine économique hors de Victoriaville. On pouvait voir des hommes d'affaires de Trois-Rivières, de Montréal, de Chicoutimi, de Warwick, de Québec, d'Arthabaska, de Plessisville, de Princeville, de Daveluyville et de Notre-Dame de Ham. Présence de J.-A. Tanguay, propriétaire de l'Hôtel Grand Union, de L.-P. Chevalier de la Fashion Craft, de J.-A. Marcoux du Théâtre Victoria, J.-H. Laroche de P.-T. Légaré, des gérants et employés de la Banque de Montréal, de la Banque Canadienne Nationale et de la Banque Provinciale. Des tributs floraux de J.-D. Gagné de Victoriaville, de la Corporation de Victoriaville,de la Eastern Furniture Limited de Victoriaville, des surintendants, contremaîtres et employés des divers département de la Eastern Furniture de Victoriaville, de la Commission Scolaire de Victoriaville, de l'Association Catholique des Voyageurs de Commerce de Victoriaville, de la Congrégation de Notre-Dame de Victoriaville, de l'École Normale de Montréal, du Club de Baseball de Victoriaville, de la Compagnie Jutras Limitée de Victoriaville, de la Rubin Bros. de Victoriaville, de la Victoriaville Furniture. Offrandes de messes des employés de la Arthabaska Clothing Co., d'élèves de la 8ème année du Collège d'Arthabaska, des Frères et élèves de l'Académie St-Louis de Gonzague, du Club Canadien, des élèves du pensionnat de Victoriaville, du personnel de la Banque Canadienne Nationale, du Cercle Catholique des Voyageurs de Commerce de Victoriaville, des employés de la Manufacture d'Arthabaska, des Chevaliers de Colomb Conseil 1254 de Victoriaville, des Membre du Conseil de la Corporation de Victoriaville, des élèves de l'Externat de la Congrégation Notre-Dame, de l'abbé Godbout de Farnham, du Club des Raquetteurs «Les Bois Francs», des employés de la Rubin Bros., des institutrices de l'Académie du Couvent de la Congrégation Notre-Dame de Victoriaville, de la Maison Auger et Fils, du Rév. Frère Alfred Boulet qui est prêtre à St-Ferdinand et de la Congrégation des Dames de Ste-Anne de Victoriaville. Télégrammes de J.-E. Perreault de Québec, de la Municipalité de Plessisville, du Rév. Pierre Bergeron qui est prêtre à Wallace Kansas (États-Unis) et de F.-X.-L. Ratley, Secrétaire de l'Association des Marchands Détaillants de Montréal. Bouquets spirituels des Frères et élèves de l'Académie St-Louis de Gonzague, des élèves de la 7ème classe du collège d'Arthabaska, des religieuses de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska, de la Société des Artisans Succursale 142, des Soeurs Missionnaires de Notre-Dame des Anges, de l'École Pratique de Victoriaville, des Orphelins et Orphelines de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska, de l'Hospice des Saint-Anges et des Pensionnaires du Collège d'Arthabaska.
- «Proposé par le conseiller Ernest Boisvert, secondé par le conseiller Wilfrid Mercier et adopté à l'unanimité que le conseil de la Paroisse de Ste-Victoire d'Arthabaska présente des sympathies à Monsieur J.-D. Gagné, Maire de la Ville de Victoriaville, ainsi qu’à sa famille, pour la perte douloureuse qu'il vient de subir par la mort de Madame Gagné».

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 31 (23 mai 1929) : 1-2 (suite: 1, 34, p. 10).
7 No d'identification : 10 513

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deuxième réunion du Comité des fêtes du 16 juin, samedi à deux heures de l'après-midi, sous la présidence de J.-E. Perreault (voir les membres du conseil présents). En ce qui concerne la participation aux activités prévues pour le 16 juin, M. Camille Duguay rapporte que sur les 180 lettres qu'il a reçues, à peu près 120 ont envoyé une réponse, dont 75 positives. Il ajoute que tous appuient l'initiative du projet, même s'ils n'y participent pas tous. Il est à noter que 17 journaux hebdomadaires et quotidiens (il n'est pas mentionné lesquels) font de la publicité pour l'événement. Au cours de cette deuxième réunion, on tente d'élaborer le programme qui pourra être officialisé à la prochaine réunion, le 4 mai. Toutefois, l'on sait qu'il y aura une messe en plein air qui sera animée par Mgr Onil Milot, curé de Victoriaville, et du chanoine L.-A. Côté, curé d'Arthabaska. On sait aussi qu’il y aura une chorale de 400 à 500 voix (sous la direction de M. Lucien Daveluy), la présence des enfants des Écoles des Frères qui chanteront avec la chorale et la présence de cuivres. On a aussi prévu une dizaine de fanfares pour une parade et des discours patriotiques au pied de la Croix Lumineuse.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 27 (25 avril 1929) : 1.
8 No d'identification : 10 524

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deux excellentes nominations. Il s'agit de la nomination de J.-E. Perreault, député d'Arthabaska, au poste de ministre de la Voirie. Ce dernier s'est déjà occupé du Ministère de la Colonisation. Il s'occupait aussi des affaires entourant les mines (poste qu'il garde malgré sa nouvelle affectation). La deuxième nomination est celle du député de Drummond, Hector Laferté. Ce dernier s'est vu attribuer le Ministère de la Colonisation. Courte biographie de l'homme, dans laquelle il est mentionné qu'il a fréquenté le Séminaire de Nicolet. On y apprend aussi qu'il est le fondateur de l'Association de la Jeunesse Libérale et que son père a été député du comté de Drummond.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 28 (02 mai 1929) : 1 (suite: 1, 38, p. 4).
9 No d'identification : 10 574

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Convention des cantonniers à Victoriaville. Ces derniers s'occupe des chemins. La rencontre s'est tenue au Théâtre Victoria. Présence du Ministre de la Voirie, J.-E. Perreault. Présidence de «M. Alphonse Paradis, de Québec, ingénieur en chef du district No 2, et de M. J.-R. Labrecque, divisionnaire». Les cantonniers venaient de Sainte-Eulalie, d'Aston, de Saint-Grégoire, de Saint-Léonard, de Sainte-Monique, de Saint-Sylvère, de Manseau, de Sainte-Angèle, de Bécancour, de Princeville, de Victoriaville, d'Arthabaska, de Saint-Paul de Chester, de Saint-Norbert, de Warwick, de Saint-Albert, de Sainte-Séraphine, de Saint-Valère, de Saint-Louis de Blandford, de Maddington Falls, de Nicolet, de Saint-Wenceslas, de Saint-Célestin, de Précieux-Sang, de Sainte-Perpétue, de Sainte-Gertrude, de Gentilly, de Saint-Pierre-les-Becquets, de Tingwick, de Sainte-Brigitte et de Sainte-Anne du Sault.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 29 (09 mai 1929) : 1.
10 No d'identification : 10 781

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Éclatant succès de la fête du 16 juin 1929. Événement soulignant les 100 ans des Bois-Francs, l'inauguration de la Croix Lumineuse et la Saint-Jean-Baptiste. Le tout a débuté le samedi soir par la fanfare des élèves du Collège du Sacré-coeur. Le lendemain matin, il y a eu une parade de sept fanfares : «Trois cavaliers, montés sur de superbes chevaux, se tenaient à l'avant; puis, la fanfare du Collège du Sacré-Coeur, «L'Harmonie de Ste-Cécile», de La Baie du Febvre; la fanfare de Plessisville; celle de Warwick; «L'Union Musicale» de Thetford Mines, la fanfare de la ville de Victoriaville; et «L'Harmonie de Drummondville».» La parade s'est déroulée dans les rues principales de Victoriaville et d'Arthabaska, s'arrêtant au pied de la Croix Lumineuse. Un nombre considérable de voitures suivait les fanfares. Messe en plein air autour de plusieurs clochers avec Mgr Onil Milot. Ce dernier était secondé par «M. l'abbé Edmond de Châtillon, chapelain du juvénat des Frères du Sacré-Coeur à Arthabaska, et M. l'abbé Hervé Lemaire, ancien vicaire d'Arthabaska, aujourd'hui exerçant les mêmes fonctions à St-Guillaume d'Upton». Dîner en plein air agrémenté d'un concert des fanfares. Discours patriotiques. Présence aussi du curé d'Arthabaska, L.-A. Côté qui a fait un discours enflammé (lequel est publié en première page de ce numéro). Discours de J.-E. Perreault (aussi publié, mais à la page 4). Plusieurs journalistes sur les lieux. M. Duguay suggère qu'on appelle le chemin menant à la Croix, l'Avenue Perreault. Chant du «Ô Canada». Les automobilistes retournent à Victoriaville et à Arthabaska. «Le soir, à huit heures, nouvelles réunions à quelques cents pieds de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska, pour le feu d'artifice et le concert donné par «L'Harmonie de Drummondville». Le concert était sous la direction du maître Léon Ringuet. L'estrade était illuminée.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 35 (20 juin 1929) : 1.
11 No d'identification : 10 784

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Discours de L.-A. Côté. Il rappelle les principaux historiens de la région : «l'abbé Gaudette, autrefois curé de Somerset, Antoine Gérin-Lajoie, auteur de jean Rivard; ce Jean Rivard ne serait autre que Noël Hébert, ancien cultivateur de St-Norbert et député de son comté pendant plusieurs années. Le troisième est Hyacinthe St-Germain qui a écrit l'histoire de Charles Héon, fondateur de la paroisse de St-Louis de Blandford et premier colon du territoire nommé les Bois-Francs. Mgr Suzor, le premier curé de St-Christophe, a aussi laissé un petit opuscule sur les commencements de notre paroisse. Le dernier historien en date mais le plus complet est M. l'abbé Charles-Édouard Mailhot, ici présent, qui a publié quatre volumes sur les Bois-Francs...». Il mentionne aussi Mgr Laflèche au nombre des historiens. L'abbé Côté affirme que «De St-Louis à Gentilly, il n'y a que cinq à six lieues, et cependant il fallait vers 1827 à Charles Héon et à ses compagnons, seize heures ou même vingt-deux pour parcourir cette distance». Selon l'abbé Côté, les premiers colons d'Arthabaska seraient arrivés à cet endroit vers 1835 et les années suivantes. Il décrit la vie difficile de ces premiers colons, ayant peu de moyens et étant éloignés de la civilisation. Il souligne l'indiscutable apport du clergé dans la colonisation de la région. Selon lui, la population de la région des Bois-Francs se monterait à 35,000 âmes. Discours de J.-E. Perreault qui nous apprend que la Croix illumine la région depuis novembre 1928. Il félicite les gens de la région pour le développement déjà effectué par eux, mais aussi le défrichement effectué par les premiers colons. Il fixe à 1825 l'arrivée des premiers colons dans la région.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 35 (20 juin 1929) : 1 et 4.
12 No d'identification : 11 979

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Succès du banquet Laferté donné ces jours derniers. Il s'agissait d'un banquet pour féliciter l'Honorable Hector Laferté, lequel vient de recevoir la direction du Ministère de la Colonisation. Plusieurs personnalités importantes étaient présentes à la fête : «le Premier Ministre Taschereau, ses collègues : L'Hon. J.-E. Perreault, Ministre de la Voirie et des Mines, L'Hon. Antonin Galipeau, Ministre des Travaux publics, L'Hon. L.-A. David, Secrétaire-Provincial, les députés des Cantons de l'Est et quelques-uns venus de Montréal». Le maire de Drummondville, W. A. Moisan, était là, tout comme Nap. Garceau et Jos. Marier, des adversaires de M. Laferté, qui lui firent un discours. Après le banquet, M. Hector Laferté fit un grand discours sur la véranda du Manoir-Drummond, face au parc de la ville de Drummondville, la fierté des citoyens. Les citoyens purent alors entendre le Ministre. Ce discours est suivi de ceux des orateurs qui ont été invités au banquet.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 39 (18 juillet 1929) : 1.
13 No d'identification : 13 363

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
MM. Timmons et Cameron ont acheté il y a quelques années la maison de Laurier à Arthabaskaville, et ils en ont fait don au gouvernement. Le ministre actuel des Terres, Mines et Pêcheries, J.-E. Perreault, remet à jour le projet d'en faire un Musée Laurier. L'ouverture est prévue pour le mois de mai. On croit que ce musée attirera beaucoup de visiteurs canadiens et étrangers.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 18 (21 février 1929) : 1.
14 No d'identification : 26 019

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal annonce l’obtention d’octrois gouvernementaux pour les travaux de voirie à Victoriaville. Le coût des travaux s'élèvera probablement à 7 000 $ et les octrois accordés sont de l’ordre de 75 %. Ces octrois ont été obtenus grâce à l'action de J.-E. Perreault.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 3, no 30 (14 mai 1931) : 1.
15 No d'identification : 22 231

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Élections provinciales prévues pour le 7 décembre. Liste des assemblées politiques de M. J.E. Perreault, candidat libéral. "Hier" a eu lieu la convention des libéraux du comté d'Arthabaska à Arthabaskaville où on a procédé à la sélection (scrutin secret) d'un candidat libéral: M. J.E. Perreault a été choisi par la majorité.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 34, no 49 (23 novembre 1900) : 2.
16 No d'identification : 22 240

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«M. Paul Tourigny, candidat libéral, élu par acclamation pour le comté d'Arthabaska». On apprend que M. Tourigny s'est aussi porté candidat libéral contre M. J.E. Perreault, pourtant choisi par la convention. Ce dernier retire donc sa candidature, évitant ainsi de former deux camps chez les libéraux.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 34, no 50 (30 novembre 1900) : 2.
17 No d'identification : 22 816

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Poursuite pour libelle dans l'affaire de M.E. Crépeau contre l'Union des Cantons de l'Est, concernant la polémique à propos de la faillite de Achille Gagnon et Cie (compagnie électrique). L'enquête est commencée depuis le 22 janvier et implique notamment le rédacteur de l'Union, J.E. Perreault, qui est un des avocats dans l'affaire de la faillite.
- "Le jugement Crépeau-Lavergne. Jugement en faveur du défendeur" (c'est-à-dire le gérant de l'Union des Cantons de l'Est, Louis Lavergne). On reproduit les principales remarques du juge dans cette affaire, ainsi qu'une copie du jugement (37, 11, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 37, no 7 (30 janvier 1903) : 2 (suite:37, 11, p. 2).
18 No d'identification : 22 006

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
État des dépenses de l'élection du 3 novembre 1910, dans le district électoral de Drummond et Arthabaska, faites par le candidat J.E. Perreault ou de sa part.
Ex.: dépenses de voyages (23$), voitures (103,50$), etc.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 45, no 5 (13 janvier 1911) : 5.
19 No d'identification : 40718

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Candidat politique »

Le journal publie les photos des candidats politiques suivants : Dr Joseph Garon, J.E. Perreault, Armand Cloutier et Dr Arthur Rajotte.

Référence
«Candidat politique», The Spokesman (23 février 1940) : 4.
21 No d'identification : 27 922

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Arthabaska recèle des trésors historiques fabuleux ! »

On y présente les souvenirs de vieilles maisons où de grands hommes ont vécu.

- Le journal présente trois pages de photos de maisons : la maison du premier maire d'Arthabaska, Joseph-Edoard Méthot; celle du juge Marc-Aurèle Plamondon; la maison natale d'Armand-Renaud Lavergne; de même que les maisons d'Alphonse Poisson, de J.-E. Perreault et de Wilfrid Laurier.

Référence
«Arthabaska recèle des trésors historiques fabuleux !», L'Union des Cantons de l'Est, vol. 102, no 38 (04 septembre 1968) : 33-36.
22 No d'identification : 41008

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« La lutte électorale dans Arthabaska »

On s’attendait généralement à voir l’honorable J.-E. Perreault élu par acclamation dans la présente lutte. Lundi, à la dernière minute de l’appel nominal, M. Gamélis Boulanger de Ste-Hélène de Chester a prêté son nom pour être candidat conservateur.

Référence
«La lutte électorale dans Arthabaska», La Parole (12 mai 1927) : 5.
23 No d'identification : 41009

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Convention libérale à Arthabaska »

Au cours d’une convention fort enthousiaste, des délégués ont été recrutés dans toutes les paroisses du comté d’Arthabaska. Le député sortant de charge pour ce comté est l’honorable J.E. Perreault.

Référence
«Convention libérale à Arthabaska», La Parole (28 avril 1927) : 5.
24 No d'identification : 48933

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Victoire certaine »

Le journal publie la photo de l’honorable M. J. E. Perreault, distingué ministre de la Voirie. Il devrait obtenir une majorité considérable dans son comté.

Référence
«Victoire certaine», La Parole (22 août 1931) : 5.
25 No d'identification : 43311

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Banquet des manufacturiers »

La branche locale de l’Association des manufacturiers canadiens a organisé un banquet qui sera donné au Manoir Drummond. M. Hector Laferté et M. J.E. Perreault, ministre de la Voirie, seront les invités d’honneur.


- Il s’agit d’une nouvelle locale de Drummondville.

Référence
«Banquet des manufacturiers», La Parole (02 mars 1933) : 1.
1 - 25 sur 35 résultats