Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Suzor-Côté
1 - 18 sur 18 résultats Imprimer
1 No d'identification : 24 671

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Suzor Côté, peintre d'Arthabaskaville, est à peindre pour les Soeurs de l'Assomption de Nicolet le grand tableau de Prud'hon, «L’Assomption de la vierge».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 29, no 27 (04 juillet 1895) : 2.
2 No d'identification : 24 766

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Arthabaskaville, Suzor Côté est maintenant installé dans l'atelier de peinture qu'il s'est fait construire sur la propriété de son père, sur le modèle de l'atelier français.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 29, no 44 (24 octobre 1895) : 2.
3 No d'identification : 25 254

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans le dernier numéro du Paris-Canada: le succès des toiles de Suzor Côté au Salon de Paris est signalé. Arthabaskaville est fière de ce talent local.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 32, no 27 (17 juin 1898) : 2.
4 No d'identification : 25 674

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
On relate un article paru dans le Paris Canada sur le peintre Suzor Côté, qui est "le plus fort de tous nos talents artistiques qui soit". Autres détails sur ses oeuvres.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 33, no 24 (02 juin 1899) : 2.
5 No d'identification : 23 266

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Kermesse à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska. On dit qu'Arthabaska est le seul endroit au Canada qui a la chance de faire tirer au profit des pauvres une toile de Suzor-Côté.
- Résultats de cette kermesse (49, 44, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 49, no 43 (14 octobre 1915) : 2 (suite: 49, 44, p. 2).
6 No d'identification : 15 930

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mort de M. Suzor Côté, artiste de renom, natif d'Arthabaska. Courte biographie.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 71, no 7 (28 janvier 1937) : 2.
7 No d'identification : 8 443

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Courte biographie du peintre Rodolphe Duguay, originaire de Nicolet. Né à Nicolet en 1891. Études au Collège des frères et au Séminaire jusqu'en 1911. Départ pour Montréal, où il suit ses premiers cours de dessin auprès de maîtres (dont Laliberté). Étudie auprès de Suzor Côté à partir de 1919 (il est le seul élève qu'ait accepté Suzor-Côté durant sa carrière). Départ pour étudier l'art de la peinture, de 1920 à 1927, à l'Académie Jullian à Paris, sur le conseil de Suzor-Côté. Rodolphe Duguay a peint la toile qui a été remise au poète Nérée Beauchemin comme «grand prix d'apostolat laïque par la poésie». Il est aussi mentionné que le peintre préfère peindre les paysages. Les influences de Rodolphe Duguay sont Pierre Laurens et Henri Mauricet, ce qui en fait un peintre de filiation «ingriste».

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 12 (10 janvier 1929) : 2.
8 No d'identification : 25 801

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal présente une biographie du peintre Suzor Côté, elle-même tirée du journal La Patrie.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 2, no 12 (09 janvier 1930) : 1.
9 No d'identification : 19 204

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Edgar Champoux prononce un discours élogieux à l'endroit de Suzor Côté.


- L’article comprend des éléments biographiques sur cet artiste des Bois-Francs qui suscite beaucoup de fierté. Sa renommée a traversé les frontières dit-on.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 85, no 31 (12 juillet 1951) : 11.
10 No d'identification : 19 485

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Arthabaska, plusieurs visiteurs d'importance souhaitent que la demeure (et l'atelier) de l'artiste Suzor Côté soit conservée et mise en valeur.



Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 86, no 31 (17 juillet 1952) : 3.
11 No d'identification : 17 183

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« La maison de Suzor Côté »

La maison de Suzor Côté sera convertie en musée historique, grâce à la Commission des monuments et des sites historiques de la province de Québec.

Référence
«La maison de Suzor Côté», L'Union des Cantons de l'Est, vol. 83, no 14 (17 mars 1949) : 2.
12 No d'identification : 21 205

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie la biographie de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté.

- Dans la même page du journal, un autre article parle de la controverse entourant l’une de ses oeuvres. On peut aussi y voir la photo de la peinture qui a suscité cette controverse.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 98, no 18 (15 avril 1964) : 17.
13 No d'identification : 21 259

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le tableau de Suzor Côté qui a suscité la controverse n’est plus considéré comme étant le sien. Un autre peintre l’aurait retouché.

- L’article sur cette controverse avait paru dans une édition plus ancienne du journal. (98, 18, p.17)

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 98, no 26 (10 juin 1964) : 9.
14 No d'identification : 21 411

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Il est question d'un musée Suzor Côté à la Chambre de Commerce » d'Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 99, no 7 (27 janvier 1965) : 15.
15 No d'identification : 21 447

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie un article sur Suzor-Côté. On dit qu’il est un personnage historique incontesté pour notre patelin (Arthabaska). Reconnu même sur la scène mondiale, il est une source d’intérêt pour les touristes.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 99, no 13 (10 mars 1965) : 17.
16 No d'identification : 22 124

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article biographique sur le peintre Suzor Côté, né à Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 45, no 24 (26 mai 1911) : 2.
17 No d'identification : 27 823

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Suzor Côté a-t-il participé à ce travail ? »

L'historien Alcide Fleury affirme que Suzor Côté a participé à la réalisation des toiles de l’Église St-Christophe d’Arthabaska.

- Au-dessus de l’article, le journal publie une photo illustrant l’intérieur de l’église.

Référence
«Suzor Côté a-t-il participé à ce travail ?», L'Union des Cantons de l'Est, vol. 102, no 4 (03 janvier 1968) : 11.
18 No d'identification : 28 011

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« On souligne le 100e anniversaire de sa naissance, Suzor-Côté était un artiste multiforme »

Le journal publie la biographie de Suzor-Côté. L’article comprend deux photos, dont une illustrant un timbre du Canada à son effigie et l’autre montrant Suzor Côté dans son atelier à Paris.

Référence
«On souligne le 100e anniversaire de sa naissance, Suzor-Côté était un artiste multiforme», L'Union des Cantons de l'Est, vol. 103, no 18 (08 avril 1969) : 13(cahier2).
1 - 18 sur 18 résultats