Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Arthabaska Water & Power Cie
1 - 25 sur 28 résultats Imprimer
1 No d'identification : 23 555

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Mardi, la glace a causé des dommages au chalet du Club de Victoriaville et laissé échapper des billots, ce qui fait perdre à la Compagnie «Arthabaska Water & Power» environ 25 000$.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 40, no 6 (26 janvier 1906) : 3.
2 No d'identification : 25 036

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville, «nous avons actuellement la lumière venant des chutes de Shawinigan. C'est encore la Cie Arthabaska Water & Power qui fournit cette lumière qu'elle achète de la Cie Shawinigan. Dans quelques temps, nous aurons le pouvoir et la chaleur électriques». On parle aussi de fournir éventuellement les industries et la station de pompage de Victoriaville.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 42, no 18 (17 avril 1908) : 3.
3 No d'identification : 7 897

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article concernant le moulin de la cie Arthabaska Water & Power. Emploie beaucoup de personnes. On demande à la cie de bien vouloir fournir et filtrer l'eau de l'aqueduc de Victoriaville.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 9 (29 juillet 1905) : 1.
4 No d'identification : 8 103

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La dernière séance du conseil de ville de Victoriaville a passé une résolution afin de remercier la Cie du Grand Tronc d'avoir changé le nom de la gare. Aussi question de l'ouverture d'une nouvelle rue en face du Collège qui rejoindra la rue Albert derrière la manufacture de meubles. On demande aussi à la Cie Arthabaska Water & Power d'enlever de faux poteaux qui enlèvent la beauté de quelques résidences. Réparation ou renouvellement des bornes fontaines de la ville. Ouverture d'une nouvelle rue qui traverse la voie du Grand Tronc et qui rejoint la rue Perreault. Des avocats seront consultés à propos du règlement de l'aqueduc.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 12 (19 août 1905) : 1.
5 No d'identification : 8 155

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le président de l'Arthabaska Water & Power aurait fait des propositions à un conseiller de la ville concernant l'aqueduc. Ces propositions ne sont toutefois pas indiquées. On reproche à cette cie d'avoir traité les citoyens de Victoriaville de façon un peu cavalière.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 14 (02 septembre 1905) : 1.
6 No d'identification : 8 201

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Réunion du conseil de Victoriaville. Homologation du rôle d'évaluation. Cie Arthabaska Water & Power porte plainte pour usage non autorisé des bornes fontaines pour arroser les rues. Présence du chef de police Marcotte. Lecture du rapport de l'ingénieur civil en ce qui concerne la construction d'un aqueduc. Le conseil va faire revenir l'ingénieur afin de visiter d'autres sources plus favorables. Changement de nom d'une rue: de la Tannerie devient Tourigny.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 16 (16 septembre 1905) : 1.
7 No d'identification : 8 235

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Visite de M. McDougal, président de la Cie Arthabaska Water. L'an prochain la cie des pouvoirs électriques de Shawinigan a l'intention de faire de Victoriaville son centre de distribution. M. McDougal a fait des propositions concernant l'eau. Propositions détaillées.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 17 (23 septembre 1905) : 1.
8 No d'identification : 9 355

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville, la cie Arthabaska Water & Power va bientôt produire au conseil son nouveau plan pour l'approvisionnement de la ville en eau. Dès que le document sera produit, le journal s'engage à en obtenir une copie et à la publier. Ce qui est important, c'est de se procurer de l'eau approuvée par le conseil d'hygiène, de l'eau en quantité suffisante pour assurer la sécurité en cas d'incendie, faire baisser les taux des assurances, tenir la cie responsable des clauses qu'elle ne pourra honorer, ne pas payer trop cher le contrat.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 32 (05 janvier 1906) : 1.
9 No d'identification : 9 896

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Tuyaux brisés par les glaces finalement réparés par la Cie Arthabaska Water &Power.
- «Par suite du manque d'eau, les industries ont été arrêtées une couple de jours cette semaine».
- «Les dommages causés par la dernière inondation sont considérables, surtout au moulin où il est passé plus de vingt cinq mille billots. C'est une perte très lourde pour la compagnie qui fait beaucoup de travaux pour amener ses bois ici. Heureusement pour la classe ouvrière qu'il en reste en grande quantité».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 12, no 36 (03 février 1906) : 1.
10 No d'identification : 26 817

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nouvelle de Victoriaville: «On nous apprend que la Cie Arthabaska Water & Power va changer la prise d'eau de l'aqueduc. Désormais, l'eau sera puisée vis à vis la pointe DeMontigny».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 13, no 7 (21 juillet 1906) : 1.
11 No d'identification : 26 827

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Au conseil municipal de Victoriaville, il fut question du rôle d'évaluation et «du règlement révoquant et déclarant nul et de nul effet le règlement passé le 21 juillet 1893 accordant des privilèges à MM. Achille Gagnon & Cie, au sujet de l'aqueduc et dont la Cie Arthabaska Water & Power est devenue acquéreur depuis». Détails.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 13, no 14 (22 septembre 1906) : 1.
12 No d'identification : 26 841

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La ville de Victoriaville ne retiendra plus les services de la compagnie «Arthabaska Water & Power» pour son aqueduc. Ainsi, «la corporation n'entend plus se servir de l'aqueduc pour aucune fin et elle n'entend plus lui payer le montant auquel elle était obligée en vertu du règlement passé le 28 juillet 1893 et le contrat de septembre de la même année».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 13, no 17 (13 octobre 1906) : 1.
13 No d'identification : 26 869

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le contrat d'éclairage de la ville de Victoriaville avec la «Arthabaska Water & Power» expirera le 15 mars prochain: certaines conditions seront donc renégociées.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 13, no 30 (19 janvier 1907) : 1.
14 No d'identification : 26 923

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Pour Victoriaville, «la compagnie Arthabaska Water & Power est à faire des travaux de construction de sa ligne de raccordement pour fournir à la ville la lumière provenant des chutes de Shawinigan. Vers le mois d'octobre, nous aurons cette lumière. La compagnie fournira la lumière, le pouvoir et la chaleur à nos maisons».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 14, no 13 (21 septembre 1907) : 1.
15 No d'identification : 26 969

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nouvelle de Victoriaville: «Le flottage du bois du printemps va être considérable si les pluies et la fonte des neiges peuvent être favorables. La compagnie Arthabaska Water & Power a fait faire des quantités considérables de bois cette année et nous croyons que nous verrons notre chaussée remplie jusque près d'Arthabaska dès les premières averses du printemps. C'est un signe favorable pour le commerce de l'été et nous croyons que nos marchands ont aussi besoins de vendre que nos ouvriers de travailler».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 14, no 37 (14 mars 1908) : 1.
16 No d'identification : 26 977

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville: «Nous avons actuellement la lumière venant des chutes Shawinigan. C'est encore la Cie Arthabaska Water & Power qui fournit cette lumière qu'elle achète de la Cie Shawinigan. Dans quelque temps nous aurons le pouvoir et la chaleur électriques».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 14, no 41 (11 avril 1908) : 1.
17 No d'identification : 27 147

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La compagnie «Arthabaska Water & Power» vend du bois de construction «de toutes sortes»: clapboard, bois d'érable pour plancher, planches blanchies, etc. Enfin, «toute personne désirant construire pourra obtenir tout ce dont elle aura besoin chez nous, excepté les portes et chassis».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 17, no 21 (04 décembre 1909) : 4.
18 No d'identification : 26 704

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville, « Achille Gagnon & Cie » sont à faire signer un transport dans la ville et à Arthabaskaville, pour lequel les abonnés à la lumière électrique et l'aqueduc s'engagent à payer une redevance au bureau de la banque de Québec. »

- Plus loin, on retrouve un article sur la faillite de « Achille Gagnon & Cie ». Le jugement dans cette affaire sera retardé pendant trois mois, ce qui va retarder la vente de la compagnie et empêcher la tenue d'un chantier cet hiver. (9, 21, p.1)

- L’avis de faillite est dans une autre section. (9, 21, p.4)

- Des chantiers auront lieu malgré tout. C'est la banque de Québec qui est la principale créancière. On peut lire un court article traitant des problèmes liés à la lumière électrique à la suite de la faillite de « Achille Gagnon & Cie ». (9,24, p.1)

- Le journal présente un article sur les privilèges de la compagnie « Achille Gagnon & Cie » en rapport avec l'aqueduc et la lumière électrique. (9, 24, p.1)

- Finalement, la ville n'aurait « pas le droit de donner de privilèges à qui que ce soit, de nature à forcer les citoyens à prendre de l'eau ou de la lumière de telle ou telle personne ou de telle compagnie. ». Les propriétés « d'Achille Gagnon & Cie » ont été vendues lundi dernier à Thomas McDougal, président de la banque de Québec. M. Amyot de Québec a acheté la tannerie et ses dépendances. L'aqueduc et la lumière électrique seront administrés par « Arthabaska Water and Power Co.», dont le président est Thomas McDougal et W.R. Jones, gérant de la banque de Québec. La nouvelle compagnie prend l'administration le 1er avril. (9, 44, p.1)

- Le journal fournit les détails sur la transaction. (10, 3, p.1)

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 9, no 2 (07 juin 1902) : 1 (suite: 9, 21, p. 1-4; 9, 24, p. 1; 9, 43, p. 1; 9, 44, p. 1; 10, 3, p. 1).
19 No d'identification : 26 846

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis public de la compagnie «The Arthabaska Water and Power Co.»: détails sur les taux pour la lumière électrique.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 9, no 45 (04 avril 1903) : 1.
20 No d'identification : 26 976

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Nouvelle de Victoriaville: «Les chantiers que The Arthabaska Water and Power Co. fait faire dans Ham seront considérables. Si la descente des billots peut être favorable, les scieries fonctionneront tout l'été prochain sans arrêter».

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 10, no 29 (12 décembre 1903) : 1.
21 No d'identification : 26 999

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville, les tuyaux de l'aqueduc sont gelés en plus d'un endroit. Des maisons se trouvent privées d'eau par force majeure. L'an prochain, les deux réservoirs seront recouverts et entourés par une bâtisse, ce qui évitera la congélation.
- Article qui explique comment la compagnie The Arthabaska Water & Power a dégelé les tuyaux de l'aqueduc à l'aide d'un courant électrique de 240 ampères (10, 43, p. 1).
- Arthabaska Water & Power fait construire une bâtisse en dessous des réservoirs, où elle placera une bouilloire pour empêcher la congélation de l'eau contenue dans les réservoirs durant les gros froids de l'hiver (11, 24, p. 1).

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 10, no 38 (19 février 1904) : 1 (suite: 10, 43, p. 1; 11, 24, p. 1).
22 No d'identification : 27 064

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La compagnie Arthabaska Water & Power fait faire de grands travaux de reconstruction à l'aqueduc de Victoriaville. Dans les rues de la Fabrique et Saint-Louis, les tuyaux ont été changés pour d'autres de 5 pouces. Des travaux semblables seront faits sur la rue Notre-Dame.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 11, no 13 (20 août 1904) : 1.
23 No d'identification : 27 098

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le secrétaire de la municipalité de Victoriaville a été autorisé à rencontrer le gérant d'Arthabaska Water & Power Co. pour faire des changements aux lumières de la route (des lumières de 16 chandelles aux lumières de 32 chandelles, disposées plus rapprochées).

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 11, no 37 (04 février 1905) : 1.
24 No d'identification : 27 101

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À la dernière séance du conseil de ville de Victoriaville, il est question d'un système de bornes fontaines.
- On préférera plutôt placer des souches d'eau pour les tuyaux de l'aqueduc dans les caves des maisons. La compagnie «Arthabaska Water & Power» serait intéressée, puisqu'elle a dépensé plus de 250$ pour dégeler les bornes fontaines, l'une après l'autre.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 11, no 38 (11 février 1905) : 1.
25 No d'identification : 22 579

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Une nouvelle compagnie à Victoriaville: The Arthabaskaville Water & Power Co." Demande d'incorporation au lieutenant-gouverneur et buts de l'entreprise.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 36, no 5 (17 janvier 1902) : 2.
1 - 25 sur 28 résultats