Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Poisson
1 - 11 sur 11 résultats Imprimer
1 No d'identification : 24 336

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Cantique pour les funérailles de Mme Plamondon: paroles d’Adolphe Poisson, musique de Roméo Poisson.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 31, no 38 (02 septembre 1897) : 3.
2 No d'identification : 7 756

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Courte biographie du poète Adolphe Poisson, né à Gentilly. Ce dernier fit des études au Séminaire de Québec et de Nicolet. Il a fait son droit à l'Université Laval et a été admis au barreau en 1874, pour ensuite devenir receveur de l'enregistrement à Arthabaska. Voir les titres des publications du «doux barde d'Arthabaska» entre 1849 et 1922 : «Chants canadiens» (1880), «Heures perdues» (1895), «Sous les Pins» (1902), «Chants du soir» (1917). Il y a un sonnet de lui sous l'article, et un poème d'Alphonse Désilets en son honneur.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 5 (22 novembre 1928) : 3.
3 No d'identification : 12 776

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Deux poèmes sont publiés dans l'Heure Littéraire. L'un d'eux est signé Marthe Lemaire-Duguay, le second Adolphe Poisson.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 9 (20 décembre 1928) : 5.
4 No d'identification : 12 817

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publication dans l'heure littéraire d'un texte de M. Paul Merriot, daté de Victoriaville en décembre 1928. Il s'agit d'un conte de Noël.
- Publication d'un poème d'Adolphe Poisson.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 10 (27 décembre 1928) : 4 (suite: 1, 10, p. 5).
5 No d'identification : 16 357

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Discours prononcé par Alphonse Désilets au dévoilement de la plaque en l'honneur d'Adolphe Poisson, un auteur de la région (biographie et oeuvres).
Il évoque les figures des grands hommes de la région, actifs dans tous les secteurs (politique, religion, art, etc.).
Autre article: Allocution prononcée par Mme Aline Beauchesne lors du dévoilement de la pierre commémorative de Charles Beauchesne le 30 juin dernier.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 85, no 30 (05 juillet 1951) : 3.
6 No d'identification : 19 187

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Samedi dernier, il y a eu dévoilement d’une plaque en l'honneur d'Adolphe Poisson, « le Poète des Bois-Francs ».

- L’article comprend des éléments biographiques.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 85, no 30 (05 juillet 1951) : 3-7.
7 No d'identification : 22 999

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Adolphe Poisson d'Arthabaska a été invité à aller prendre part aux célébrations du centenaire de la cession de la Louisiane aux États-Unis par la France. Il y va à titre de président de la section française de la Société Royale du Canada.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 37, no 51 (04 décembre 1903) : 2.
8 No d'identification : 13 223

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À une séance spéciale du conseil municipal d'Arthabaskaville, le 20 janvier 1891, L.J. Cannon a été élu maire, à l'unanimité. M. Cannon a aussi reçu l'offre, de la part du gouvernement du Québec, d'être nommé député procureur-général, avec un salaire de 3 000$ et la possibilité de plaider des causes du gouvernement devant les tribunaux. L'avocat et maire Cannon doit donner sa réponse dans quelques jours.
- M. Cannon, fils de l'ancien greffier de la cité de Québec, a finalement accepté le poste. Il avait déjà été candidat du parti libéral dans Drummond et Arthabaska, en 1882 (25, 4, p. 2).
- Il y a eu un banquet, donné par les citoyens d'Arthabaskaville, pour souligner la nomination de M. Cannon au poste de procureur-général. Ce banquet a eu lieu à l'Hôtel Albion, à 19h30. Des gens de Victoriaville s'y trouvaient également. On dit que les libéraux et les conservateurs y étaient représentés en nombre égal et que toutes les classes de la société étaient présentes. La soirée était présidée par Wilfrid Laurier, avec à ses côtés le juge Plamondon. «Les vins coulaient à flot, surtout le sauterne» et après le repas, «le président proposa la santé de la Reine» puis un toast à M. Cannon. Adolphe Poisson, puis Ernest Tremblay, firent ensuite un discours en l'honneur de M. Cannon (25, 6, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 3 (22 janvier 1891) : 2 (suite: 25, 4, p. 2; 25, 6, p. 2).
11 No d'identification : 56164

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Adolphe Poisson, le « barde d’Arthabaska ».
Alain Bergeron, « Visages du siècle », Victoriaville, Transcontinental, 1999, p. 48, (extrait).


Référence
Alain Bergeron, Visages du siècle, Victoriaville, Transcontinental, 1999, 48.
1 - 11 sur 11 résultats