Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Poirrier
1 - 3 sur 3 résultats Imprimer
1 No d'identification : 12 666

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 12 janvier, après la messe, il y a eu une conférence agricole à la sacristie de Victoriaville, conférence présentée sur l'invitation du curé Tessier. «M. D.O. Bourbeau, marchand et propriétaire d'une très jolie ferme de ce village, outre ses connaissance personnelles en agriculture, a bien voulu nous faire part d'une récente visite à l'hospice du Sacré-Coeur à Québec, qui cultive dix arpents de terre en superficie, sous la direction du professeur E.A. Bernard (qui a une ferme modèle à Québec)». «Enfin, M. Bourbeau est revenu enchanté de son voyage et bien persuadé que le mode de culture enseigné par nos agronomes, produit des résultats merveilleux. [...] On remarque généralement que les paroisses pourvues de cercles agricoles sont plus prospères que les autres; rien n'empêche de former ici une association de ce genre [d'ailleures, le curé se charge d'écrire au ministre de l'agriculture à cet effet] et avoir des assemblées où nous pourrions nous communiquer nos connaissances, expériences, moyens employés et les résultats obtenus. [...] Oui, plus que jamais, il nous faut adopté un système de culture raisonné». Bourbeau favorise la culture du bétail et l'industrie laitière.
- Le 2 février, après la messe, s'est tenue à la sacristie une assemblée des citoyens. Une résolution a été adoptée pour former une association agricole (Cercle agricole de Sainte-Victoire d'Arthabaska), sous la direction du curé Tessier. Les premiers officiers furent élus: D.O. Bourbeau (président), Landry Rheault (vice-président), J.N. Poirrier et J.O. Bourbeau (trésorier). On nomme aussi les membres du comité de régie. Le président a fait un discours, à l'intérieur duquel il affirmait «que la culture du blé d'inde devait être plus avantageuse que celle de l'avoine ou autres grains, pour un certain nombre de cultivateurs et recommenda de garder les engrais dans les meilleures conditions possibles et de les augmenter en conservant avec soin tout ce qui peut enrichir le sol» (24, 6, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 3 (18 janvier 1890) : 2 (suite: 24, 6, p. 2).
2 No d'identification : 13 378

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le 3 juin, il y a eu une assemblée des notaires du district d'Arthabaska, au Palais de justice. Personnes présentes: F. De Guise (Somerset), L. Lavergne (Arthabaskaville), J.N. Poirier (Victoriaville), J.A. Hébert (Stanfold), Chs. A. Gauvreau (Standfold) et A. Schambler (Saint-Ferdinand). M. Lavergne a été élu membre de la Chambre des Notaires pour les trois années à venir.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 22 (04 juin 1891) : 2.
3 No d'identification : 14 915

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article sur le couvent de la congrégation Notre-Dame, à Victoriaville, où l'ouverture des classes se fera le 4 septembre. On dit qu'il y a deux mois, la maison mère
a été incendiée. «Maintenant, notre devoir est d'aider à relever de ses cendres encore fumantes, l'édifice d'une institution deux fois séculaire, en s'efforçant de confier aux autres établissements disséminés dans la province, autant d'élèves que possible». L'auteur de l'article, J.N. Poirrier, parle de l'éducation comme un devoir qu'il incombe à la population des campagnes. «Nous marchons côte à côte avec un peuple éclairé et entreprenant. Pour rivaliser avec lui, il faut savoir lire, écrire et surtout compter». Le couvent de Victoriaville a subi des réparations «considérables». Le prix d'enseignement est modique et «à la portée de toutes les classes de la société».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 27, no 34 (24 août 1893) : 3.
1 - 3 sur 3 résultats