Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Amstrong
1 - 1 sur 1 résultats Imprimer
1 No d'identification : 12 536

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Compte rendu détaillé de la séance de la Cour criminelle du 22 octobre, tenue à Arthabaskaville, sous la présidence du juge Plamondon. Liste des officiers de la Couronne et des grands jurés. Verdicts donnés concernant différentes causes, dont les accusations de négligence (pour n'avoir pas tenu en bon ordre le chemin public) portées contre les conseillers municipaux d'Arthabaskaville (ils ont finalement été jugés non coupables). Il y a ensuite une lettre intégrale des grands jurés, adressée au juge Plamondon. Il est dit entre autres: «Qu'ils ont visité la prison et l'on trouvée propre et bien tenue; mais qu'ils croient de leur devoir de faire les suggestions suivantes: 1) Que dans la chambre des grands jurés il devait y avoir une bonne table pour y pouvoir écrire; 2) Que dans les corridors de la prison les appareils de chauffage devraient être fixés solidement afin de ne pouvoir être enlevés par les prisonniers; 3) Que les clefs qui servent à ouvrir et fermer les tuyaux des appareils de chauffage devraient être placées hors de la portée des prisonniers; 4) Que les planchers dans les lieux d'aisance ne sont pas suffisamment sûrs pour prévenir l'évasion des prisonniers et qu'ils devaient être renouvelés en matériaux aussi solides et même plus solide que dans les autres parties de la prison;
5) Qu'ils ont constaté dans les sheds de la Cour la présence d'une certaine quantité de paille ce qui constitue un danger immédiat d'incendie. [...] Qu'en visitant la prison ils ont constaté qu'il n'y avait qu'un seul prisonnier et que celui-ci s'est plaint à eux de l'insuffisance de nourriture». La lettre est signée Louis Triganne, foreman. Aux séances des 23 et 24 octobre, John C. Amstrong a comparu pour détournement de fonds (il a finalement été jugé non coupable). M. Lavergne a fait application pour un «jury mixte», comportant des petits et grands jurés. Des petits jurés ont alors été assermentés.
- Un autre prisonnier vient d'être admis à la prison d'Arthabaskaville: il s'agit de Borromé Lavigne, accusé d'assaut grave sur son frère (23, 45, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 43 (26 octobre 1889) : 2 (suite: 23, 45, p. 2).
1 - 1 sur 1 résultats